Une radio libérale sur Twitch !

Plus que jamais, en ces temps marqués par l’autoritarisme sanitaire, il est urgent de défendre la liberté et de diffuser nos valeurs !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Une radio libérale sur Twitch !

Publié le 27 août 2021
- A +

Par Elie Blanc.

Ces trois dernières années, la plateforme Twitch a connu une croissance impressionnante, doublant chaque année le nombre d’heures passées par les utilisateurs sur ce site. Si la plateforme de streaming a d’abord été plébiscitée par les joueurs de jeux vidéo qui y diffusaient leurs parties, elle héberge désormais des créateurs au contenu plus divers, attirant les amateurs de musique, de cinéma ou même de politique.

Avec 4 autres membres du Parti Libéral (PLIB), nous avons décidé de profiter de la popularité grandissante de ce média pour créer une radio à destination des libéraux. Nous sommes quatre libertariens avec des personnalités et des profils différents, engagés de différentes manières pour partager nos idées, mais nous avons tous la conviction commune qu’il faut placer les libertés individuelles au cœur des préoccupations et des débats.

L’objectif est pour l’instant de faire une revue d’actualité chaque vendredi soir à 21 heures, et dans un deuxième temps d’héberger des débats. Nous espérons apporter un point de vue libéral sur les faits marquants de l’actualité, mais aussi échanger avec vous grâce au Chat afin d’en faire un espace d’échange convivial entre libéraux. Les thèmes abordés seront variés et traités avec simplicité et sans langue de bois. Twitch étant une plateforme très utilisée par les jeunes, c’est aussi un excellent moyen de communiquer auprès d’une partie de la population pour l’instant peu sensible aux idées libérales.

Plus que jamais, en ces temps marqués par l’autoritarisme sanitaire, il est urgent de défendre la liberté et de diffuser nos valeurs ! Nous espérons donc vous retrouver dès ce soir à l’adresse suivante : https://www.twitch.tv/radio_libertarien

N’hésitez pas à créer un compte Twitch, c’est très rapide et cela vous permettra d’échanger avec nous sur le Chat, mais aussi à vous abonner pour être averti dès qu’un live commence et pouvoir revoir ceux que vous auriez pu manquer en vidéo.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • « L’objectif est pour l’instant de faire une revue d’actualité chaque vendredi soir à 21 heures… »

    Pile au moment où les films commencent… Pas glop !
    Pourquoi pas 20h30 quand il n’y a rien d’intéressant à la TV ?

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Remis au goût du jour par Édouard Balladur, un maître en matière de style français, le mocassin à pampilles (ou à glands), fit florès dans les années 1980 quand, au milieu du mitterrandisme triomphant, les libéraux espéraient renverser la vapeur et se montraient volontiers plus Thatcher que Bérégovoy. Si certaines illusions furent dissipées, le mocassin à pam... Poursuivre la lecture

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Rendue célèbre par la chanson de Metallica, Dont’t tread on me (« ne me marche pas dessus », « ne me foule pas aux pieds »), l’expression est devenue la devise du mouvement libertarien.

Il s’agit du fameux Gadsgen Flag, avec le serpent à sonnette, qui trouve ses origines dans la Révolution américaine.

Ce serpent est dessiné par Benjamin ... Poursuivre la lecture

Dans les années 1970, les États-Unis étaient en proie à un nombre croissant de problèmes, dont la plupart résultaient d'une intervention excessive de l'État dans l'économie et de la prolifération des programmes d'aide sociale, ce qui contredisait l'image populaire européenne des États-Unis comme exemple type d'une économie de marché libre de tout programme ou institution d'aide sociale. Corrigées de l'inflation et de la croissance démographique, les dépenses fédérales par habitant pour les programmes sociaux ont presque doublé, passant de 129... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles