Censure, cancel culture, hypocrisie et ruine de la vérité

Vous reprendrez bien un peu de cancel culture qui n’existe pas et de censure étatique qui ne s’assume pas, n’est-ce pas ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Censure

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Censure, cancel culture, hypocrisie et ruine de la vérité

Publié le 9 juin 2021
- A +

par h16

Soyons bien clair : la Cancel culture, cette délicieuse pratique para-démocratique qui consiste à utiliser tous les moyens de pression des réseaux sociaux, des médias et de la chasse en meute, n’existe absolument pas et le monde d’après vers lequel nous continuons de nous diriger joyeusement, youkaïdi, youkaïda, ne met pas tout en place pour museler les opinions dissidentes, aussi anodines soient-elles.

C’est ainsi qu’on assiste, aussi médusé qu’impuissant, au verrouillage méthodique des opinions possibles, de ce qui a le droit de cité et de ce qui sera systématiquement combattu et officiellement conspué. Et lorsque l’agenda (politique notamment) évolue, les mensonges et conspirations d’hier deviendront aujourd’hui, en toute décontraction, des opinions raisonnables.

Il faudra probablement beaucoup de temps et de courage aux historiens des siècles futurs pour éplucher et faire l’exégèse de la période actuelle tant les revirements sont nombreux et frôlent de plus en plus souvent le grotesque du mauvais côté de la tangente, le dernier cas en date étant l’opinion, pourtant crédible dès le début de 2020, que le virus pourrait s’être échappé du laboratoire de Wuhan, et qu’il pourrait être le résultat d’une expérimentation scientifique.

Si les preuves définitives n’existent pas (ou, pourrait-on supputer, ont été détruites par le régime de Pékin) et que nous ne saurons jamais de façon définitive ce qu’il en est, émettre cette hypothèse valait néanmoins anathème en avril 2020. Un peu plus d’un an après, la situation est à ce point trouble qu’elle vaudra probablement sa place au docteur Fauci, éminent conseil auprès de l’exécutif américain sur les questions de santé et dont on peut raisonnablement imaginer qu’il était quelque peu impliqué dans l’expérimentation en question…

Dans ce cadre, il est particulièrement intéressant d’étudier la position des grands médias (presse et télévision) ainsi que des réseaux sociaux (Twitter et Facebook) qui, une fois de plus, s’illustrent par le biais partisan outrancier et l’absence de tout scrupule à écrabouiller une liberté d’expression qu’ils se sont tous pourtant engagés à protéger…

Tout comme les internautes avaient pu mesurer l’hypocrisie dégoulinante de Twitter lors de l’épisode de l’ordinateur portable de Hunter Biden, dont le contenu était extrêmement incriminant pour l’actuel président américain et son fils, et pour lequel le réseau social avait fait des pieds et des mains pour empêcher toute diffusion et toute enquête qui auraient complètement ruiné les chances de Biden d’accéder au poste convoité, Facebook s’illustre une fois de plus avec les mêmes manœuvres tordues affichant d’un côté un soutien de façade à la liberté d’expression et de l’autre en mettant en place toutes les possibilités coercitives à sa disposition pour garantir l’étouffement complet des opinions dissidentes et des expressions divergentes de ce que l’entreprise a défini unilatéralement comme correct et acceptable.

Ainsi, alors que la société dans son ensemble, les institutions démocratiques officielles, les médias et les réseaux sociaux prétendent garantir l’intégrité et la protection des lanceurs d’alerte, les mêmes institutions, les mêmes médias et les mêmes réseaux sociaux se montrent progressivement de plus en plus impitoyables dans leur traque des déviants et de tous ceux qui tentent d’offrir un discours alternatif à ceux que ces grands réseaux reproduisent goulûment.

Grâce à l’habile appellation de fake news pour toute information qu’ils jugent non conforme à la doxa officielle décrétée assez unilatéralement par eux-mêmes, et par l’habile truchement de méthodes d’ostracisations (distribuer de l’anathème complotiste typiquement), les médias, les institutions, les politiciens et les réseaux sociaux façonnent de plus en plus une réalité alternative dont le lien est chaque jour plus ténu avec ce qu’on constate autour de soi.

La dissonance qui en découle impose d’ailleurs des mesures de plus en plus drastiques de ces différentes entités, ce qui explique les récentes décisions de Facebook, depuis la traque des méchants « fuiteurs d’information » jusqu’au bannissement ridicule de l’ex-président Trump dont la parole semble encore beaucoup trop peser pour qu’on puisse le laisser ainsi s’exprimer.

On pourrait croire que ces pratiques sont l’apanage de quelques sociétés privées ce qui permet d’éviter le terme de censure. Malheureusement, ce qui s’est récemment passé au Danemark avec la suppression d’accès à Bitchute par l’État danois, sous prétexte que les informations que le site distribuait étaient fausses, n’est rien d’autre que ça.

On devra de même se demander dans quelle case classer les manœuvres actuellement employées vis-à-vis de Martine Wonner, une député française et psychiatre dont l’Ordre des médecins étudie actuellement les propos, jugés non conformes par quelques-uns de ses confrères. Peut-être pourra-t-on parler d’intimidation, voire de diffamation comme le font les avocats de la député ; il n’en reste pas moins que, quoi qu’elle dise et que ce soit vrai ou faux, on assiste ici à des opérations assez inquiétantes sur le plan de la liberté d’expression avec l’usage de mesures de rétorsion assez peu digne d’un débat démocratique, scientifique ou d’opinion.

Le pompon est sans doute largement atteint aux États-Unis où l’on peut observer les manœuvres actuellement déployées sans la moindre honte par différents organes – qui passaient encore vaguement pour sérieux jusque là, dont le New-York Times – pour détruire la réputation… d’un site satirique : on apprend que BabylonBee, l’équivalent américain d’un Gorafi excentrique, est régulièrement « vérifié » par les inénarrables fact checker de différents organes (dont Snopes), alors même que les titrailles humoristiques ne laissent absolument aucun doute sur la nature certes irrévérencieuse mais surtout parodique (et donc, par nature, fausse) de leurs productions.

En définitive, peu importent les motivations et les méthodes employées par ces troupes d’hypocrites puisque nous savons tous où cela mène : petit à petit, le discours moyen, officiel et audible ne pouvant plus être qu’une soupe tiédasse sans la moindre aspérité, plusieurs phénomènes se mettent inexorablement en place.

La parole officielle se décrédibilise de façon alarmante et logique : les rétropédalages de plus en plus grossiers et les violents volte-face imposent des positionnements d’équilibristes de plus en plus intenables qui ruinent tout espoir d’être cru. La parole politique ne vaut plus rien et la parole scientifique est en passe de la rejoindre dès lors qu’elle est issue des sérails officiels. On voit mal en quoi cela peut-être bénéfique à court, moyen et long terme pour l’Humanité.

Parallèlement, la traque impitoyable aux discours opposés n’entre plus dans le champ d’un sain rétablissement de la vérité mais dans la suppression d’une opinion dissidente ce qui revient à la fois à leur accorder du crédit et à les pousser à la clandestinité qui les rend impossibles à analyser et contrer par la raison. On a vu l’efficacité douteuse du procédé avec les discours de haine. Appliqués aux discours scientifiques et politiques plus généraux, c’est évidemment catastrophique.

Et forcément, ça va bien se terminer.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • Impeccable, merci.

    • On pense que l’URSS a perdu la guerre froide en 1989. C’est le contraire. Bureaucratisation, répression, contrôle, naufrage étatique! Tout y est, chez nous!

  • Nordpresse, variante belge du Gorafi, est régulièrement la source d’informations répétées en boucle, l’incapacité d’une grande partie des gens à distinguer le second degré du premier, jointe au plaisir de trouver des informations qui renforcent leurs propres préjugés, leur fournissant ainsi l’occasion de briller grâce à des informations qu’ils croient être les seuls, ou au moins les premiers, à posséder

  • Quel bonheur de pouvoir encore lire ceci sur le net . Pour combien de temps ? tic tac

  • Les français sont râleurs, h16 plus que les autres.. Mais à la fin, on s’enfonce tout doucement dans la dictature et la servitude avec un peu d’eugenisme, tuer les vieux, sélectionner les jeunes dans des éprouvettes.. On est foutu, enfin, vous.

    • il est pas râleur H16, il dit tout haut des vérités que l’establishment et l’Etat veulent cacher ….c’est pas pareil.

  • C’est grave, je n’en reviens pas de ce qui est en train de se mettre en place…. j’ai entendu parler d’un organisme, ou je ne sais quoi, lié au gouvernement, qui sera chargé de contrôler tout ce qui se publié ? Et pas une voix officielle contre ça ?

  • À constater la politique de censure à l’égard des vaccins, comme celle mise en place pour l’origine du virus, cela ne donne guère envie de recevoir la potion magique. Pourquoi censurer si l’on peut réfuter l’argument ?

    • toute opinion est respectable, traiter de beaufs ceux qui ne sont pas d’accord avec vous révélé votre niveau au raz des pâquerettes. Contrez leurs arguments avec une argumentation étayée et non des anathèmes

  • A quand le rétablissement du Ministère de de Vérité et celui de la Propagande ? Bon, c’est vrai qu’ils existent mais sous un autre nom… Pour l’instant.
    Ce qui paraît incroyable, c’est que les discours officiels (état, médias…) changent régulièrement sans que cela choque une majeure partie de la population

  • beaucoup de journalistes sont de simples paresseux intellectuels qui admettent par confort, l’AVISdes scientifiques et des ong comme des vérités..

    Il ne faut pas se tromper, le rejet des questions légitimes et gênantes utilise bien le fait que certains sont « complotistes », en ce sens qu’ils affirmaient l’existence de la propagation du virus come un plan..dun truc qu’on ignore ils font une théorie..

    ainsi l’épidémie est un plan conçu dès le départ avec vaccin et tout et tout..

    je suis désolé mais le comportement tribal est une réalité… si vous acceptez comme « alliés » des gens qui racontent n’importe quoi, le « camp d’en face » va les utiliser pour vous discréditer.

    et tiens…la notation des commentaires….non lié à leur contenu mais à la personne, ce n’est pas une réalité non plus?

    les journalistes sont souvent de simples ignorants, le problème se situe à un niveau plus élevé experts et « savants ».. qui n’a jamais essayé de contredire des études scientifiques bidon dans son entourage et s’est vu être répondu tu n’es pas , par exemple, biologiste pour séralini?

    Il ya une terrible erreur éducative au sujet de ce qu’est la science, qui fait passer « les scientifiques » pour des gens à part..le mot même est un piège.. on va le répéter, fait et logique…n’importe quel crétin est légitime à ne pas croire l’AVIS du plus eminent des scientifiques..

    et ce que je ne comprends toujours pas est l’absence de montée de médias moins consensuels…la proportion de gens qui doutent des médias existants est importante..

    • « Notation des commentaires liéep à la personne et non au contenu ». En tout cas pas sur Contrepoints où les mêmes commentateurs peuvent se voir attribuer autant de plus que de moins, en fonction du contenu, et donc pas en fonction de la personne, qu’on ne connait d’ailleurs généralement pas autrement que par ce qu’elle y écrit.

  • comme les journaux..CREEZ un média…

    tout loi sur la diffusion d’info vraie ou ce genre de choses est bien plus inquiétante que ces monopoles ..

    la censure est le fait de l’état..google ou autre sont intéressés FINALEMENT par le pognon..oui vous pouvez penser qu’ils ont idéologiques, woke ou autre..mais j’en doute ..

    m’enfin…le fait est que les gens , par exemple, on toujours une idée positive de la protection de l’environnement…

    écolo ou vert est toujours un mot sympa… donc les gens qui veulent vendre le mettent sur « l’etiquette »..

    la dénonciation des inégalités est aussi toujours vue comme positive… alors paf et que l’ajoute éthique responsable sur la dite etiquette…

    des idées absurdes se vendent..

  • Notre potion miraculeuse ? H16 ! Pour combien de temps encore ?
    Il est bien menacé avec sa manie de sortir des vérités dérangeantes, peu complaisantes, et disons-le tout net carrément de « mauvais-pensant ! » L’art de sauter à pieds joints dans le plat et d’éclabousser tout ce qui veut rester sagement agenouillé dans la norme officielle en tous domaines ! C’est lui notre homme avec ses mocassins à glands qui possède l’art de tirer à boulets rouges sur tout ce qui moutonne aveuglément.
    Superbe aussi ce revirement des média au sujet du virus ! bientôt ce sera – espérons-le – au sujet de ce prétendu vaccin qui n’en est pas un. Et des conséquences sanitaires, que l’on tait soigneusement, car il ne faudrait pas que cela nuise à cette campagne de piquage national. Je vois ça dans mon entourage : embolies pulmonaires, AVC, dans les Ephad des malades en quantité, qui non « piqués » seraient peut-être passés entre les gouttes… Pour le moment la campagne n’étant pas terminée, il reste les enfants à piquouzer, il ne faut rien révéler.
    Avons-nous eu des preuves irréfutables que le chef de l’Etat et son épouse avait bien reçu leur dose ? Et laquelle ?

  • Pas de panique.. rien debien nouveau sous le soleil..
    Nuit de crystal,
    Mata-Hari,
    Alfred Deyfus
    Dépêche d’Ems
    …/…
    Disputes entre les mérovingiens…
    les dieux grecs…

    Au refrain:
    C’est grave, je n’en reviens pas de ce qui est en train de se mettre en place…. j’ai entendu parler d’un organisme, ou je ne sais quoi, lié au gouvernement, qui sera chargé de contrôler tout ce qui se publié ? Et pas une voix officielle contre ça ?

    ou alors H16.. président !!!

  • Plusieurs ONG financées par l’ONU et l’UE ont été chargées de faire « bien penser le monde ».

    Un Français « Emmanuel Vincent » a fondé une ONG « climate feedback » financée par l’UE chargée de faire pression dans les réseaux sociaux de censure totalitariste écologiste.

    Sur le CV du type, il apparait comme lié à Factmata Ltd https://factmata.com/ un logiciel de gestion des fakes news vendu a prix d’or.
    Plusieurs publications parfaitement sourcés et sérieuse comme celles de John Stossel on subies les foudre de ces pseudo-ONG.

  • Nous avons ainsi la preuve que Libération n’est qu’un torchon gauchiste qui se fout de la vérité et de l’objectivité!

  • Bravo H16.
    Lu sur une « Lettre d’information sur le Climat » d’ une association de climato-réalistes Suisse cette excellente définition du « Politically correct » de l’écrivain Jean Dutourd : “La vertu demande le plus grand courage qu’un homme puisse montrer : celui d’être en désaccord avec l’esprit de son temps. Il est difficile de la pratiquer. Difficile et dangereux : le monde, contrairement à ce qu’on prétend, n’est pas rempli de loups, mais de moutons, qui sont des bêtes bien plus dangereuses. Lorsque les moutons ne se jettent pas à la mer, ils organisent des tribunaux et pendent les fous qui ont la témérité de ne pas hurler avec eux. Car les moutons hurlent. Du moins au XXe siècle.” Et que dire du XXIe siècle ?

  • C’est exactement cela et c’est bien inquiétant.

  • La Cancel Culture est le nouveau dogme de la gauche qui n’a jamais pu imposer une idée que par la violence et la force.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Stranger Things
0
Sauvegarder cet article

Par Rachel Lu.

Nous vivons une époque de réformateurs zélés, ce qui signifie qu'il est souvent nécessaire de se battre bec et ongles pour les choses normales. Chaque tasse de café est un témoignage sur les normes de travail et l'environnement. Chaque pronom ou achat occasionnel doit être mentalement vérifié. Une amie cherche sur Facebook des recommandations pour un livre de plage décontracté pour ses prochaines vacances. "Mais", précise-t-elle, "je préfère de loin les livres écrits par des femmes, des personnes appartenant à une minori... Poursuivre la lecture

Twitter
2
Sauvegarder cet article

Par Emma Camp.

 

Mardi, Twitter a annoncé avoir intenté une action en justice contre le gouvernement indien au motif que celui-ci a interprété trop largement une série de lois datant de 2021 en ordonnant à l'entreprise de censurer les utilisateurs dissidents dans le pays. Cette action en justice fait suite à la pression croissante exercée par le parti au pouvoir, le Bharatiya Janata Party (BJP), qui, ces dernières semaines, a ordonné à Twitter de bloquer les messages et les comptes de dissidents. Selon CNN, une source famil... Poursuivre la lecture

Par Lawrence W. Reed.

Dans une chronique du 21 mars 2021, Jeff Jacoby, rédacteur du Boston Globe, a cité le grand abolitionniste Frederick Douglass :

Supprimer la liberté d'expression est une double faute qui viole les droits de l'auditeur aussi bien que ceux de l'orateur. Il est tout aussi criminel de priver un homme de son droit de parler et d'entendre que de le priver de son argent.

Le fait que la déclaration de Douglass ne soit pas approuvée par la majorité des Américains est un constat triste, tra... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles