Joe Biden veut augmenter le nombre de fusillades aux États-Unis

Photo by steve woods on Unsplash - https://unsplash.com/photos/cD2eM-TkE68 — steve woods ,

Les démocrates veulent immédiatement faire quelque chose pour prévenir les prochaines fusillades. Or, quelle loi aurait pu stopper celle de Boulder ?

Par Pierre-Guy Veer.

« Ne laissez jamais passer une occasion en or » est sans aucun doute le slogan du parti démocrate. À quasiment chaque fusillade, il tombe à bras raccourcis sur tous les propriétaires d’armes et/ou les Blancs.

Mais quand on observe de près les fusillades récentes à Atlanta et Boulder, on se rend compte que la plupart des arguments à mettre en avant ne tiennent pas devant les faits.

Tout d’abord, l’argument du suprématisme blanc ne tient pas la route. Le tireur d’Atlanta qui affirmait souffrir de dépendance sexuelle, n’aurait pas commis son crime ignoble à cause de l’origine asiatique des masseuses. Même le FBI doute d’une telle hypothèse.

Quand la nouvelle d’une fusillade à Boulder est apparue, les liberals n’ont pas tardé à d’incriminer immédiatement l’émergence de la suprématie blanche. Mais quand ils ont su que le tireur était Syrien – pour les woke, Blanc = Européen – ils se sont vite tournés vers les prières et le deuil des victimes, ou à complètement banaliser les origines du tireur.

Et au lieu de savoir pourquoi le tireur de Boulder a été arrêté et pas neutralisé – ce qui amenait les woke à conclure à sa blancheur, réelle ou « par extension » – on tente de nous présenter cette image pour démontrer le racisme des policiers.

Or, elle prouve plutôt que les policiers n’ont pas la gâchette aussi facile quand ils savent qu’ils peuvent mettre leur vie en danger. Car les Blancs aussi peuvent se faire descendre.

Quelle loi aurait stoppé les fusillades ?

Par ailleurs, à l’instar des républicains confrontés au moindre crime commis par un migrant, les démocrates veulent immédiatement faire quelque chose pour prévenir la prochaine fusillade. Or, quelle loi aurait pu stopper celle de Boulder ?

  • les antécédents du tireur avaient été contrôlés,
  • la détention de l’arme était parfaitement légale,
  • les lois dites red flag interdisant la possession d’arme à cause de problèmes mentaux n’ont pas été utilisées,
  • l’annulation reprochée d’une loi sur les armes dites d’assaut sur la fusillade. Or, le tireur ne venait même pas de Boulder.

Joe Biden a récemment promis d’interdire les armes d’assaut… même si aucune définition objective du mot n’existe, à en croire les statistiques du FBI. En fait, le terme n’existait même pas avant 1989.

Mais généralement, pour les hoplophobes une arme d’assaut est une arme semi-automatique ou avec une capacité de plus de 15 ou 30 balles, telle l’Armalite Rifle (AR)-15.

Si tel est le cas, alors une interdiction complète n’aura aucune incidence statistique significative, selon une étude de la période 1994-2004 où ce type d’arme était interdit. D’autres études abondent dans ce sens, à savoir qu’une interdiction n’a aucune incidence sur les homicides.

Par contre, les démocrates et les partisans de l’interdiction des fusils refusent d’admettre un fait dérangeant : si la solution aux fusillades est simplement de bannir les armes, pourquoi tant de fusillades se produisent là où la détention et l’usage de fusils sont fortement restreints, voire interdits, comme les écoles, les lieux publics ou à Chicago ? Avec sa législation plus souple sur les armes, l’Indiana et le Wisconsin déplorent moins de crimes.

Bref, si les démocrates réussissent à faire passer leurs anticonstitutionnelles lois anti-armes, l’effet sera au mieux tellement négligeable qu’il sera impossible de le percevoir.

Mais au pire, il aura le même effet qu’en Europe : des centaines de personnes qui meurent, comme au Bataclan, parce que personne ne peut lutter contre des criminels qui n’ont que faire des lois anti-armes.

Si jamais vous rêvez d’une société où les civils ne possèdent aucune arme, j’ai le film idéal pour vous : La Liste de Schindler. N’oublions jamais qu’Hitler a utilisé les registres de Weimar pour désarmer ses adversaires.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.