L’homme (et la femme), moteur du développement – Economie du développement

Emmanuel Martin rappelle que la clef du développement économique ne réside pas dans les ressources naturelles mais dans la figure de l’entrepreneur.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’homme (et la femme), moteur du développement – Economie du développement

Publié le 28 mars 2021
- A +

Par Emmanuel Martin.

C’est notre capacité à être créatif, à identifier les besoins de nos semblables et à les satisfaire qui favorise le développement économique. C’est pourquoi l’environnement institutionnel doit absolument garantir la sauvegarde de ces saines incitations.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frank Karsten.

L'histoire raconte que l'on a demandé un jour au Mahatma Gandhi ce qu'il pensait de la civilisation occidentale. Il aurait répondu d'un air amusé : « Une idée géniale ! »

C'était effectivement une idée géniale, mais pas dans le sens où Gandhi l'entendait. L'Occident, comme nous l'avons expliqué dans la première partie de cette série, a accompli des exploits uniques dans les domaines scientifique et artistique. Mais il a également produit les sociétés les plus florissantes, avec une prospérité, un bien-être, un... Poursuivre la lecture

Par Frank Karsten.

Lors d’une manifestation à l’université américaine de Stanford durant les années 1980, des étudiants exigèrent l’abolition de la civilisation occidentale : « Hé, Hé, Ho, Ho, la civilisation occidentale doit disparaître », criaient-ils. À la fin des années 1960, la militante féministe Susan Sontag déclara même que « la race blanche est le cancer de l’histoire humaine » et que ses « idéologies et inventions » – est la seule chose au monde qui « détruit » les autres civilisations.

Le dégoût pour la civilisation o... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

L’écologie est un domaine gangrené par le poids du politique, de la démagogie, du militantisme outrancier et de l’idéologie. Difficile, trop souvent, de faire la part des choses entre ce qui relève du mythe, des préoccupations légitimes et fondées, de la bonne conscience achetée à bon compte, de la posture ou de l’imposture. Il s’agit d’une question sur laquelle il est devenu difficile de débattre, sous peine de se retrouver ostracisé. Sauf à être en phase avec ce qui, au sein de l’orthodoxie, a rang de vérité incontestable.

C’est pour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles