Chine : Hong Kong « normalisée » par la dictature

Le comportement de la Chine envers Hong Kong importe à tout le monde. Si les Chinois peuvent bafouer le traité avec les Britanniques, ils peuvent bafouer le monde entier.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hong kong source https://unsplash.com/photos/tRDWFrkRMyU

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chine : Hong Kong « normalisée » par la dictature

Publié le 18 mars 2021
- A +

Par Douglas Blair.

En 1984, après presque 150 ans, la Grande-Bretagne a signé un accord avec la Chine garantissant le retour de Hong Kong sous le contrôle chinois en 1997. L’accord avait une condition : Hong Kong serait autorisé à conserver son statut unique de région administrative capitaliste et aurait une certaine indépendance vis-à-vis la Chine pendant au moins 50 ans.

La prospérité de Hong Kong

Chaque année, l’Heritage Foundation publie l’Indice de la liberté économique, qui classe les pays selon des catégories comme celle de l’État de droit et de l’efficacité de la réglementation. L’indice a systématiquement classé Hong Kong au premier rang depuis son lancement en 1995 jusqu’en 2020, quand Singapour l’a dépassé pour lui céder la seconde place du classement.

Depuis 2021, Hong Kong a été supprimé de l’indice, la fondation ne considérant plus les pays qui ne sont pas entièrement autonomes.

Quand les États-Unis ont révoqué le statut spécial de Hong Kong comme entité indépendante de la loi américaine, c’était un bon rappel des ambitions de la Chine pour cette région.

Pour le parti communiste chinois, Hong Kong représentait un problème ne pouvant plus être ignoré. Les manifestations en faveur de la démocratie ont retenu l’attention internationale, et ont poussé la Chine à accorder à la région l’autonomie qu’elle avait promis. De plus, pour beaucoup au parti, Hong Kong était trop orienté vers les intérêts de la communauté internationale, au lieu de se concentrer davantage sur le renforcement de l’État chinois.

Et c’est là le nœud du problème. Selon tous les critères, Hong Kong fait partie de la Chine. Oui, la ville a longtemps bénéficié d’une certaine autonomie grâce au traité entre les Britanniques et les Chinois. Mais depuis 1997, Hong Kong est bien un territoire chinois.

Alors, que faut-il faire ? Les violations flagrantes des libertés civiles et politiques à Hong Kong exigent une réponse, car la Chine ne respecte évidemment pas le degré élevé d’autonomie énoncé dans les termes de l’accord de transfert.

En plus des violations des droits civils, les efforts chinois pour réduire l’autonomie de Hong Kong menacent les intérêts américains et occidentaux. Le commerce et les capitaux qui traversaient Hong Kong devront être réévalués, car les frontières entre Hong Kong et la Chine continuent de s’effondrer.

Il n’y a pas de solutions simples

Bien que Hong Kong soit une ville chinoise, il bénéficie toujours d’un statut unique et distinct à l’OMC : les violations des droits de Hong Kong par la Chine pourraient entraîner des poursuites judiciaires initiées par l’organisation internationale.

Mais il se pourrait que la Chine ne relève pas les avertissements de l’OMC. Elle ne respectait pas déjà l’accord avec les Hongkongais ; pourquoi serait-ce différent avec l’OMC ?

Peu importent les actions de l’Amérique et du monde, une politique chinoise efficace à Hong Kong doit trouver un équilibre à partir de cette réalité : Hong Kong est une ville chinoise et les libertés civiles de ses citoyens sont piétinées au mépris d’un traité international.

Nous devons imposer à la Chine de payer le prix pour la violation de l’autonomie de Hong Kong et aider les Hongkongais.

Mais il y a des limites

Selon Walter Lohman, directeur du centre des études asiatiques à l’Heritage Foundation :

Les événements à Hong Kong sont l’occasion de poser une question fondamentale qui s’appliquera tout au long de la longue lutte avec la Chine dans laquelle les États-Unis se lancent maintenant : quelle responsabilité les Américains – et pas seulement leur gouvernement – doivent-ils comprendre, assumer, et franchir les limites de la puissance américaine ?

Il n’y a pas de question à se poser, il faut agir, sinon les conséquences seront terribles.

Le comportement de la Chine envers Hong Kong importe à tout le monde. Si les Chinois peuvent bafouer le traité avec les Britanniques, ils peuvent bafouer le monde entier.

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • « Si les Chinois peuvent bafouer le traité avec les Britanniques, ils peuvent bafouer le monde entier. » Ce n’est pas qu’ils peuvent ; ils le font déjà en ne respectant pas les règles de l’OMC.
    Apparement, le seul à qui cela a posé problème, c’est Trump. On verra si Biden est efficace en étant moins bruyant. Quant à l’UE… combien de divisions ?

  • Il ne me semble pas y avoir 36 possibilités: soit on traine efficacement en justice la Chine à l’OMS, soit on ne peut pas faire grand chose.
    Ça fait longtemps qu’on ne produit plus grand chose en France au delà du luxe, de la bouffe et 2-3 trucs. Donc l’influence de la Chine sur notre économie est réelle.

    Et personnellement, j’en ai marre que mon pays se mêle de tout, et surtout de ce qui ne le regarde pas. Laissons les chinois se démerder. On a suffisamment à faire chez nous pour nous occuper des veuves/orphelins/opprimés du reste du monde.

  • Laissez donc tranquille le nouveau maître du monde. Ils ne sont pas belliqueux comme le précédent. Ils veulent seulement récupérer leurs territoires. je crois que Taïwan les rejoindra pacifiquement d’ci une trentaine d’années ?
    Ah, au fait, ils sont le nouveau maître du monde pour deux raisons essentielles :
    1) ils n’ont pas une démocratie aussi débile que la notre
    2) ils travaillent, ils sont ambitieux, ils étudient, ils sont disciplinés
    Nos jeunes à nous, ils jouent à TikTok (produit chinois !!) et leurs parents sont trop égoïstes pour leur donner une éducation et une discipline. Tant pis pour nous !
    Il est plus que temps d’apprendre des rudiments de chinois car ils vont tout acheter chez nous !

    • Ce n’est pas du tout comme si la Chine occupait le Tibet, une partie de la Mongolie, réclamait toujours plus de territoires marins, avait des velléité territoriale avec une dizaine de pays, etc…non c’est vrai la Chine n’est PAS DU TOUT belliqueuses, ils veulent juste « récupérer » ce qui leur « appartient » (ils vont bientôt réclamer l’ensemble du monde lol).

    • notre « democrassie » n’est qu’un regime representatif qui n’a rien à voir avec une democratie..voir le discours du theoricien de la revolution …l’abbé Sieyes..

      « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. »

      « Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

      — Discours du 7 septembre 1789

      Alors avant de repeter en boucle la propagande il serait souhaitable de se documenter et ne pas confondre le droit de voter tous les 5 ans avec la democratie

  • « Nous devons imposer à la Chine … et aider les Hongkongais. »…
    Et qui sommes-nous pour avoir cette prétention ? Des exemples en matière de liberté, de gouvernance, de progrès matériel de la population, etc. …

  • Dans les années 80′ on rapportait que le meilleur contrat avec un occidental pour un chinois c’était celui qui une fois signé faisait qu’il urine dessus. Ça n’a pas beaucoup changé depuis.

    • C’est vrai qu’une fois qu’on a pissé dessus, ça n’est plus très commode pour se torcher les fesses…

  • Hong Kong , le libéralisme débridé, mettre un peu d’ordre dans tout ça ne devrait faire de mal à personne.. On devrait faire pareil avec Monaco le Luxembourg l’Irlande…

  • L’UE pourrait-elle être crédible alors que bafoue allègrement le Traité de Maastricht déjà et bien d’autres…

  • Comment peut-on signer un traité avec un parti communiste et s’imaginer qu’il a l’intention de le respecter ?
    Là plus encore que partout ailleurs, la seule loi qui tienne est la loi du plus fort.
    Donc, sauf à se sentir maladivement sinophile, la seule chose à faire est de conspirer entre états civilisés pour que la Chine ne devienne jamais le plus fort. C’est une question essentiellement de compétence technologique et militaire.

  • Quand on voit la courbe rentrante du UK de BoJo, ex-colonisateur, on est mort de rire. BoJo est très fort à montrer ses muscles flasques devant les épouvantails de l’UE mais quand il s’agit de la Chine, il la cloue, tout impérial qu’il est !

  • il y a certainement plus de liberté en Chine pour les individus qu’en france…Par contre les multinationales doivent rendre des comptes..c’est certainement ce qui deplait

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chers lecteurs, chers citoyens, vous tous qui me lisez par choix ou par hasard, n’attendons pas sagement que la future Assemblée législative s’installe au palais Bourbon. N’attendons pas sagement que le gouvernement dicte le tempo et le contenu des débats. Exigeons dès maintenant la levée de toutes les mesures d’urgence sanitaire qui perdurent sous la forme d’une loi de transition autorisant le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire, pass vaccinal compris, jusqu’au 31 juillet 2022.

Compte tenu de l’imminence de la date butoir, le... Poursuivre la lecture

En janvier 2022 j’attirais l’attention sur la posture pour le moins surprenante adoptée par quelques sénateurs français vis-à-vis des approches du gouvernement chinois durant la crise que nous avons traversée (traversons). Dans un rapport prospectif ils se montraient ostensiblement admiratifs du solutionnisme technologique chinois.

Dans ce même rapport, ils ne manquaient pas de vanter - sans ambages - tous les mérites des méthodes de l’empire du Milieu, sans omettre de valoriser certaines de ses approches les plus coercitives…

S... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Imaginez.

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles