Mélenchon veut sa fête de la liberté, je veux bien ma fête du socialisme

Et si demain, les libéraux organisaient une « fête du socialisme », en prenant soin de redéfinir le socialisme en termes individualistes, protecteurs des libertés individuelles et de la propriété ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jean-Luc Mélenchon à la tribune By: Rémi Noyon - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mélenchon veut sa fête de la liberté, je veux bien ma fête du socialisme

Publié le 3 février 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Mélenchon défenseur des libertés ? Samedi 30 janvier, Jean-Luc Mélenchon a déclaré sur le plateau de l’émission de Laurent Ruquier « On est en direct » qu’il souhaitait organiser une « fête de la liberté ». Le leader de la France insoumise estime que celle-ci lui permettrait de protester contre les lois « liberticides » portées par Emmanuel Macron.

Le leader d’extrême gauche précise sur son compte twitter que cette fête pourrait prendre la forme d’une marche le 20 mars prochain.

Les lecteurs de Contrepoints ont assez vite compris que la fête de la liberté de Mélenchon n’a pas grand-chose à voir avec celle qui a lieu chaque année à Las Vegas, célébrant libertés individuelles, libre échange et capitalisme.

Mélenchon contre le macronisme autoritaire

Depuis la publication en novembre dernier d’un rapport sur la « dérive autoritaire » du macronisme, la formation de Jean-Luc Mélenchon se fait fort de défendre les libertés publiques contre l’état d’urgence sanitaire.

Comme nous avons eu l’occasion de le dire précédemment dans les colonnes de Contrepoints, Jean-Luc Mélenchon ne cherche pas à défaire l’autoritarisme du président de la République, mais à le remplacer par le sien propre, inspiré par les régimes socialistes d’Amérique du Sud qu’il adule et prend pour modèle de développement.

L’opportunisme politique de la France Insoumise ne s’arrête d’ailleurs pas là. Depuis maintenant quelques jours, Jean-Luc Mélenchon qui, il y a encore quelques années ferraillaient contre la religion dans le camp des ultras de la République, s’est découvert une passion pour la liberté religieuse et tonne contre ceux qui prennent la religion pour un « athéisme d’État ». Le vent a tourné, comme la girouette Mélenchon.

Et si demain, les libéraux organisaient une « fête du socialisme », en prenant soin de redéfinir le socialisme en termes individualistes, protecteurs des libertés individuelles et de la propriété ? L’idée pourrait être reprise en s’inspirant de l’excellent essai de Jean-Marc Daniel sur « le socialisme de l’excellence » !

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Contrepoints n’a pas souligné, jusqu’à présent, la fin prochaine du régime vénézuélien, cher à Mélenchon.

    Les premiers articles disant que le chavisme, au fond, n’a jamais été socialiste ni communiste, ont commencé à paraître, ce qui est l’indicateur, toujours, d’un échec qui ne pourrait en aucun cas être attribué à des idées ou des valeurs de gauche.

    Je me rappelle de la RTBF parlant d’une dictature de droite pour l’Irak de Saddam Hussein, régime à parti unique ( le parti ba’ath, parti socialiste de la résurrection arabe ), à industrie, importations, éducation et soins de santé nationalisés, à secteurs étatiques hypertrophiés, à plans quinquennaux foireux à répétition, à censure généralisée et police politique omniprésente, à monnaie non-convertible – mais cela juste après la chute de Saddam Hussein

  • Mélenchon est un grand comique! Qui pourrait nous faire rire… jaune!

  • et pourquoi faire ça un samedi et pas un dimanche ; il ne peut pas foutre la paix aux commerçants qui ont besoin de travailler pour gagner leur vie , contrairement à lui qui vit d’argent public ;

  • Il faut demander à Mélenchon, ivre de libertés, ce qu’il pense de la liberté économique.

    • Pour nous, liberté et responsabilité vont de paire.

      Pour Mélenchon et sa clique, c’est liberté et irresponsabilité qui vont de paire: être responsable de ses actes, ça contraint l’individu, qui n’est alors plus « libre » à leur yeux.

      Pour essayer de répondre à votre question (car je doute que Mélenchon vienne lire ici): sa liberté économique est de donner à chacun suffisamment de pognon « monopoly » pour qu’il puisse dépenser sans compter

  • erreur Mélenchon n’a pas changé ; il ferraille toujours contre la religion catholique au motif de la laïcité mais soutient l’islamisme au motif de la liberté dont il se moque comme de son premier bavoir ( mais c’est un réservoir potentiel de voix pour celui qui a définit les musulmans comme les nouveaux prolétaires à défendre !!!) !!! Mélenchon ne veut pas la liberté mais le pouvoir absolu pour lui et ses lieutenants ; comme dans toute mafia le parrain entend gouverner sans partage et notre démocratie est assez faible pour lui servir de marche pied !!!!!

    • Mélenchon a effectivement tourné sa veste car il soudain devenu le grand défenseur de l’Islamisme ! Mais ce ne sont que paroles opportunistes, comme tous ses discours ! Mettons sur envolées lyriques de côté, pour ne regarder que sa personnalité. Qui apprécierait un président aussi colérique ? Qui supporterait sa personne sacrée 2 Ce serait le début de la dictature ! Un grand pitre, n’ayant jamais bossé et fort bien payé pour ne débiter ses âneries !

  • On va lui faire SA fête aux urnes à ce braillard qui se remplit les poches au nom de son Trotskysme d’un autre âge…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’heure où l’Union de la gauche reprend tous les poncifs anti-marché qu’elle a dans sa manche pour améliorer le bien-être social (comme le contrôle des prix, l’augmentation du salaire minimum, etc.), il est temps pour les lecteurs et moi-même de repartir à la découverte de théories d’auteurs abandonnés, inexploités, et pourtant très pertinentes, pour comprendre les problèmes de notre pays.

Nous parlerons donc aujourd’hui de la théorie classique du chômage, et de son plus grand défenseur, l’économiste William Harold Hutt.

Les e... Poursuivre la lecture

Vous avez certainement entendu parler du journaliste Taha Bouhafs. Il n’a que 25 ans, on ne l’a pas vu beaucoup sur les bancs de l’école après ses années collège, mais il dispose déjà d’un CV professionnel et militant bien rempli.

Entre autres faits d’armes, c’est lui qui a filmé Alexandre Benalla en train de frapper des manifestants à Paris le 1er mai 2018 – sans savoir à ce moment-là à qui il avait affaire. C’est lui également qui a répandu la fausse information de la mort d’un étudiant lors d’altercations avec la police dans le cont... Poursuivre la lecture

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles