Mélenchon veut sa fête de la liberté, je veux bien ma fête du socialisme

Jean-Luc Mélenchon à la tribune By: Rémi Noyon - CC BY 2.0

Et si demain, les libéraux organisaient une « fête du socialisme », en prenant soin de redéfinir le socialisme en termes individualistes, protecteurs des libertés individuelles et de la propriété ?

Par Frédéric Mas.

Mélenchon défenseur des libertés ? Samedi 30 janvier, Jean-Luc Mélenchon a déclaré sur le plateau de l’émission de Laurent Ruquier « On est en direct » qu’il souhaitait organiser une « fête de la liberté ». Le leader de la France insoumise estime que celle-ci lui permettrait de protester contre les lois « liberticides » portées par Emmanuel Macron.

Le leader d’extrême gauche précise sur son compte twitter que cette fête pourrait prendre la forme d’une marche le 20 mars prochain.

Les lecteurs de Contrepoints ont assez vite compris que la fête de la liberté de Mélenchon n’a pas grand-chose à voir avec celle qui a lieu chaque année à Las Vegas, célébrant libertés individuelles, libre échange et capitalisme.

Mélenchon contre le macronisme autoritaire

Depuis la publication en novembre dernier d’un rapport sur la « dérive autoritaire » du macronisme, la formation de Jean-Luc Mélenchon se fait fort de défendre les libertés publiques contre l’état d’urgence sanitaire.

Comme nous avons eu l’occasion de le dire précédemment dans les colonnes de Contrepoints, Jean-Luc Mélenchon ne cherche pas à défaire l’autoritarisme du président de la République, mais à le remplacer par le sien propre, inspiré par les régimes socialistes d’Amérique du Sud qu’il adule et prend pour modèle de développement.

L’opportunisme politique de la France Insoumise ne s’arrête d’ailleurs pas là. Depuis maintenant quelques jours, Jean-Luc Mélenchon qui, il y a encore quelques années ferraillaient contre la religion dans le camp des ultras de la République, s’est découvert une passion pour la liberté religieuse et tonne contre ceux qui prennent la religion pour un « athéisme d’État ». Le vent a tourné, comme la girouette Mélenchon.

Et si demain, les libéraux organisaient une « fête du socialisme », en prenant soin de redéfinir le socialisme en termes individualistes, protecteurs des libertés individuelles et de la propriété ? L’idée pourrait être reprise en s’inspirant de l’excellent essai de Jean-Marc Daniel sur « le socialisme de l’excellence » !

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.