Tesla explose en bourse : Fast and Furious

Tesla car by Open Grid Scheduler-Domaine public — Open Grid Scheduler, CC0

La valeur boursière attribuée à une voiture Tesla est donc 180 fois plus élevée qu’une voiture de GM.

Par Sébastien Thiboumery.

Tesla a vendu près de 500 000 voitures en 2020. Avec une capitalisation boursière proche de 800 milliards de dollars, cela équivaut à environ 1 600 000 dollars par voiture vendue, contre 9000 dollars pour GM. La valeur boursière attribuée à une voiture Tesla est donc 180 fois plus élevée qu’une voiture de GM.

Il faut savoir faire preuve d’une grande agilité mentale pour tenter de justifier une valorisation aussi déraisonnable. C’est ce que tente pourtant de faire Bank of America (BOFA) dans une note de recherche du 11 janvier, en augmentant son objectif de cours sur Tesla à 900 dollars, le cours actuel étant d’environ 850 dollars.

Le broker américain pense que Tesla doit traiter à 23 x EV/Sales1 et 118 x EV/EBITDA2, ce qui est largement supérieur à un fabricant automobile tel que BMW (9 x EV/EBITDA) et une entreprise technologique comme Apple (28 x EV/EBITDA).

Le raisonnement de BOFA est le suivant. L’augmentation du cours de bourse fournit à Tesla un accès bon marché au capital. Le constructeur a récemment levé 5 milliards de dollars en septembre 2020 suite à une opération de split et 5 milliards supplémentaires en décembre (BOFA est chargé de l’opération).

Cet argent que l’entreprise n’a pas à rembourser lui permet de financer sa croissance en investissant et augmentant ses capacités de production, devant générer des revenus et des profits incrémentaux, provoquant par là même une augmentation du multiple boursier (le marché attribuant en général une prime lorsque la croissance bénéficiaire accélère), et donc une hausse du cours de bourse.

Au moyen du storytelling : la vision et la croissance, Tesla jouit ainsi d’un accès au capital sans répondre aux mêmes exigences de rentabilité que ses pairs. Les investisseurs embrassent la vision du fondateur charismatique Elon Musk, devenu l’homme le plus riche du monde, pensant qu’il va révolutionner l’industrie automobile et transformer le stockage d’énergie, et lui fournissent donc régulièrement de l’argent frais permettant de financer des projets risqués tels qu’envoyer des fusées dans l’espace.

Un véritable cercle vertueux s’est mis en place et dont l’origine est la hausse du cours de bourse. Mais attention, car l’inverse est également vrai. Une spirale baissière peut tout aussi bien alimenter un cercle vicieux. Et après un parcours boursier exceptionnel (+700 % en un an), une sortie de route n’est pas à exclure. Alors attachez vos ceintures.

  1. EV/Sales : Valeur d’entreprise/Ventes.
  2. EV/EBITDA : Valeur d’entreprise/ Profit brut de l’entreprise, ou encore son chiffre d’affaires moins ses charges d’exploitation.
Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.