Décapitation d’un enseignant : la fin d’un monde libre

Dans notre monde, pas celui des politiciens, nous pouvons douter désormais de tout : de notre sécurité, et de nos libertés. Nous avons perdu les deux. « En même temps ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Brian Wangenheim on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Décapitation d’un enseignant : la fin d’un monde libre

Publié le 17 octobre 2020
- A +

Par Margot Arold.

Abdoulakh A. restera-t-il dans l’histoire comme celui qui aura mis un point final à l’aveuglement de ce qu’il se passe à l’école depuis plus de trente ans ?

« L’État réagira avec la plus grande fermeté », affirme évidemment Jean Castex.

Quant à Emmanuel Macron, il explique :

« Je veux dire à tous les enseignants de France que la nation tout entière sera là à leurs côtés aujourd’hui comme demain. Pour les protéger, les défendre, leur permettre de faire leur métier. »

Ce sont de consolantes paroles, qui évoquent des lendemains plus radieux. Mais le aujourd’hui et le demain ne sont que le résultat d’un hier un peu moins glorieux.

Des enseignants toujours plus encadrés, priés de moins aborder en classe des sujets qui fâchent (les professeurs d’histoire parvenant encore à enseigner sereinement le contexte politique d’après-guerre au Moyen Orient deviennent de plus en plus rares) sont face à des élèves « sensibles ». Mais il fallait « ménager les susceptibilités ». Enseigner « transversal ». Apprendre à trier ses poubelles et à lutter contre le réchauffement climatique.

Il reste pour le moins surprenant que le Président vante le plus beau métier du monde qui consiste selon lui à faire des « citoyens libres » la veille de l’instauration du couvre-feu.

« Un de nos concitoyens a été assassiné parce qu’il enseignait, apprenait à ses élèves la liberté d’expression. »

Il y a quelques mois, Emmanuel Macron tentait de faire passer la Loi Avia, qui attaquait justement la liberté d’expression. Il y a quelques semaines, il tentait de la faire passer par la voie de l’Europe, puisqu’en France le Conseil constitutionnel l’avait vidée de sa substance. Il y a deux jours, Emmanuel Macron évoquait le remplacement selon lui bienvenu de la liberté par la solidarité.

« On s’était progressivement habitués à être une société d’individus libres. Nous sommes une nation de citoyens solidaires ».

Il fallait être plutôt solidaires que libres.

Hier encore, il fallait supprimer l’enseignement à domicile, décidément trop susceptible d’être une fabrique de séparatistes.

Les réactions politiques, du « ils ne passeront pas » de Macron au « les fanatiques qui veulent nous faire douter n’y parviendront pas » de Ségolène Royal sont d’un autre âge, d’un autre monde.

Dans le nôtre, celui de la vraie vie, oui, nous pouvons douter désormais de tout : de notre sécurité, et de nos libertés. Nous avons perdu les deux. « En même temps ».

Et c’est justement l’État qui le premier, met à mal ces valeurs que nous aurions pu croire éternelles.

 

Voir les commentaires (48)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (48)
  • Il faudrait quand même avertir les français que nous accueillons des gens dont la culture n’est absolument pas tolérente lorsqu’il s’agit de religion, contrairement à l’état et à notre justice envers cette nouvelle population qui encercle nos villes avant d’en être le centre. Ils sont minoritaires sans doute mais pas désarmé quand on leur cherche des poux sur la tête. Ils viennent tous de pays où la violence est quotidienne nous vivons dans un pays où la violence avait disparu…. Des veaux sous la mère patrie.

    • « nous accueillons des gens dont la culture n’est absolument pas tolérente lorsqu’il s’agit de religion, »
      euh, pas tolérante du tout.
      mais nos politiques, de culture collectiviste et franc-maçonne ne sont pas d’avantage tolérants

  • Il faudrait mettre des caricatures partout.

  • Aliyev: Where does Armenia get so many weapons, so much equipment? The military budget of Armenia, the state budget are known. By what means do they buy those weapons and equipment? A question arises. Who is arming them?

    Et lui, qui lui vend tous ces drones? Qui a envoyé des F16?
    Et attention, quid du ramassis d’égorgeurs venant de Syrie?

    Cela sent une extension du conflit.

    • Le chef d’état-major de l’armée de terre puis plus récemment celui de la marine ont évoqué clairement un conflit à venir de « haute intensité ». Dans la presse généraliste.
      J’ajouterai que la France, comme pendant la première révolution aura probablement « en même temps » à gérer une guerre civile.

  • Onse réveille, et on prend ce qui nous reste de courage (pas grand chose) à 2 mains?

    moderndiplomacy.eu/2020/10/15/time-for-the-world-to-recognize-artsakh-republic

    Se taire, c’est être complice.

  • A noter qu’à la demande de la direction de l’école en question, la victime avait du s’excuser auparavant pour « aplanir quelques difficultés » …

  • Les tchetchènes sont environ 4000 en France. Un nombre qu’on peut mettre sur un bateau.
    Cap sur…les Kerguelen, où on peut les laisser sans gardiens, entourés de 5000 km d’océan « rugissant », remplis de requins.
    On revient deux ans après pour voir si le peu qui reste a compris la leçon.

    • et? l’Islam en France ne se résume pas aux tchétchènes ..s’il n’y avait que 4000 « dangereux » dans notre pays ..

      • Chacun à tour de rôle. Leur rafraîchir les idées est un excellente chose.
        Si nous n’avons pas la liberté de l’ouvrir, alors eux ne sont pas non plus libres.
        On se plie à leurs désirs? Eh bien eux aussi se plient à nos désirs.

    • Le dernier chiffre cité hier est de 50000

  • Encore une démonstration, s’il en était encore besoin, que l’ennemi c’est l’islam et que c’est lui qui nous fait la guerre.

    • et surtout que l’Etat , qui joue habilement de la compassion et de la tristesse face à ce drame (les hypocrites), est a 100% responsable aussi , responsable parce qu’indifférent face à cet islamisme rampant et favorisant même ces radicaux en les tolérant sur le sol français (voir en les défendant parfois comme dit ce con de Hollande comme quoi la franc e est terre d’asile)

  • Si j’avais été au GORAFI j’aurais pondu un article : « il serait d’abord mort du COVID »

  • Cette affaire démontre la courte vue des politiques qui s’obstinent à considérer l’Islam comme une religion similaire aux autres.
    Prémisse fausse car très partielle.
    L’Islam est un système total reposant sur 3 piliers. Un pilier religieux, l’Oumma ou communauté des croyants, religion au sens premier (du latin religare relier) qui les relie par une foi commune voire unique, un pilier juridique la Charia code à appliquer littéralement et un pilier politique le califat pour étendre l’Islam à la Terre entière (Dar al Islam).
    D’un système total à un système totalitaire il n’y a pas de différence de nature mais qu’une différence de degré et dans le cas de l’Islam de temps.
    A remarquer également les nombreuses similitudes entre Islam et socialisme car ce sont tous deux des tribalismes :
    Figure du Chef infaillible : Mahomet ou Marx
    Texte fondateur irréfragable et non interprétable le Coran ou das Kapital
    Soumission de l’individu au groupe.
    Déni de la liberté et de la raison indivividuelles
    Propagande
    Désignation comme ennemis ceux qui ne partagent pas la Doxa.
    Non égalité en droit entre les disciples et ceux qui rejettent la Doxa
    Déni du droit de propriété et de sûreté à ceux qui rejettent la Doxa

    L’Islam a tous les attributs d’un fascisme et Hitler ne s’y était pas trompé d’où ses rencontres avec le grand mufti d’Alger dans les années 30 et son souhait d’établir l’Islam comme religion du IIIe Reich.
    Ca explique aussi la convergence entre la gauche et l’Islam particulièrement incarnée par Mélenchon.

    Ce sont les politiques de connivence avec le patronat français qui ont créé le problème de l’Islam en France depuis 60 ans. On ne résout pas un problème avec ceux qui l’ont créé (Einstein).

    • Un sondage réalisé au Canada avait montré que 62% des musulmans (de toutes origines géographiques) y résidant estimaient que l’islam était incompatible avec les valeurs occidentales.
      De même :
      https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/19/31001-20160919ARTFIG00126-sondage-du-jdd-sur-l-islam-en-france-l-echec-de-l-integration-culturelle.php
      « 29% estiment que la loi islamique, la charia, est plus importante que la loi de la République. »

      On arrive à 71% qui acceptent réellement les lois de la républiques.
      Certes macron aurait aimé être élu avec un tel pourcentage mais 30% d’une population « estimée » à au moins 4 millions cela fait 1.200.000 personnes n’acceptant pas la république et donc non réellement intégrables.
      Terrible problème qui n’aura pas plus de solution en France qu’au Liban je le crains et hélas les mêmes conséquences.

    • très bien résumé !
      On comprend ainsi la convergence entre le socialisme qui nous gouvernent et l’Islam. On peut ajouter que le socialisme voit l’Islam comme un allié dans sa haine du catholicisme.
      Le rejet de nos racines chrétiennes par le socialisme est le meilleur signe d’encouragement pour l’Islam.

  • Quelques discours martiaux, des odes vibrants à la République, des alléluias à la laïcité à vous arracher des larmes, des nounours, des bougies, une pincée de padamalgam, et il n’y paraitra plus.

  • « Un de nos concitoyens a été assassiné parce qu’il enseignait, apprenait à ses élèves la liberté d’expression. » pour cette raison j’ai décidé en accord avec le gouvernement de proposer un loi visant à réprimer l’expression de toutes les opinions qui peuvent être comprises comme des attaques envers la liberté d’expressio surtout de celle des minorités opprimées ..

  • Préciser de quel Islam SVP c’est pénible ! Il y a beaucoup de courant certain plus « pacifique moins extrémiste » si je peux m’exprimer ainsi, le soufisme en serait un peut être ? On a jamais vu un derviche tourneur égorger un enseignant.
    Une question de quel Islam se réclame ces bandes de fanatiques ? Dont je prendrai plaisir de les voir brûlés en place publique et de quel pays vient ce courant ? Réponse Arabie saoudite courant, dawa wahhabite et salafiste. Attentat de Bali en 2002 tuant 202 personnes et en blessant 209 autres. De quelles confessions se réclamaient ces ordures ? Nationalité des terroristes du 11 septembre ?

    • Selon les islamistes pur et durs, les derviches tourneurs sont des impies.
      Alors les soufies… Regardez en Turquie, ce qui leur arrive…
      J’aime les soufies, pas les dingos menés par le grand vizir.

      • @MichelC: Rappelez moi la version d’Islam dont s’inspiraient l’amateur à la feuille de boucher et son père, si heureux de l’honneur de son fils ?

    • quel islam, le seul et l’unique parce qu’on les entend jamais quand ce genre d’atrocité arrive, qui ne dit mot consent..que vous vous disiez modéré , c’est juste une modération de façade.
      .

    • Ou comment rester dans le déni, et ne pas prendre ses responsabilités… « Moi je suis islamiste mais je ne ferai jamais une chose pareil ! Na d’abord crotte ! » Mais c’est ballot, c’est un gars de la même communauté qui a fait l’attentat (comme 99% des attentats dans le monde pour infos) et ça serait aux laïques, cathos et autres bouddhistes de résoudre le problème de votre religion ?! Dans le Christianisme il y a plusieurs courants, et dans les médias, c’est pas précisé quand il y a un « problème » en son sein, là vous demandez à le préciser ? Non bah voilà…

  • En Israël, quand un habitant est massacré par un terroriste, l’armée le venge.

    En France, quand un fonctionnaire se fait agresser, le ministre de tutelle écrit sur Twitter.

  • « Quant à Emmanuel Macron, il explique : »

    Inutile de nommer l’auteur, le style est très reconnaissable !

    PS: Pendant l’absence de Darmanin au Maroc le jour de l’attentat, qui était à la tête de la cellule de crise ? Marlène Schiappa ?

    • Le contrôle de LA cellule grise fait certainement l’objet d’une lutte de pouvoir sans merci au sein du gouvernement. J’ai été choqué de cette bagarre pour être le premier ou la première à se faire voir sur les lieux, quand la réaction normale aurait dû être de se demander entre eux où ils avaient merdé.

  • Le conflit couve et ce n’est qu’une question de temps avant l’implosion , la guerre civile ou pas peut etre un mal pour un bien à nous de faire en sorte que la France en sorte grandi et que les islamistes ne soient plus jamais une menace sur le territoire !!!

  • Pour ma part, je doute moins de ma liberté et de ma sécurité que de mon gouvernement…

  • Ce n’est plus le rejet indigné du livre « les territoire perdus de la République » mais, amèrement, le constat de « la République perdue »

  • « Ils ne passeront pas !! » Quel bouffon, quel tartufe, quel bonimenteur, une honte ! une vraie honte !!
    Ces beaux discours de mer… qui ne changent rien, qui ne modifient en rien notre société et n’ont aucune incidence sur le cancer de notre société: L’islam.
    Au lieu de bablater sur les chaines de TV, verser une larme de circonstance, le petit caporal serait mieux inspiré de décréter (puisque macron dixit, nous sommes en guerre (oh merde, pas par rapport au COVID, mais pas vs l’Islam)) la VRAIE GUERRE CONTRE TOUS LES RATS ISLAMISTES !! (mosquées, associations,etc,…)
    Mais, pour ça, il faudra encore de nombreux attentas et le début inéluctable, d’une guerre civile.

  • Ils se foutent de nous puisqu’ils ont nié le danger islamiste malgré les 250 personnes massacrées, laissant les salafistes établir leur domination sur les musulmans sans réagir. Aujourd’hui ils continuent d’importer des migrants comme ce type malgré les risques. Donc ils nous mentent une fois de plus, quand on voit la libération des terroristes de Daech qu’il aurait fallu bannir de France puisque ces derniers ont brûlé leur papiers et rejeté la nationalité française!

  • @Mo ah bon ? Vous peut-être, moi pas

  • Après le grand concours d’indignation, vous verrez que très vite, ils reviendront à La devise de l’Administration : « Pas de vagues ».
    1) Relire soumission de Houellebecq
    2) Acheter une arme ou chercher où s’expatrier.

  • Quelques déclarations aussi vaines que tonitruantes plus tard, quelques bougies, nounours, fleurs, dessins naïfs, errances blanches, marseillaises chevrotante chantée faussement parce qu’avec honte par des mal-élus par hasard, quelques « ils n’auront pas ma haine » et « padamalgam » plus tard, retour aux affaires courantes comme si de rien n’était, la décapitation d’un fonctionnaire en pleine rue, en plein jour et devant témoins impuissants (si nous sommes en guerre contre le terrorisme, comment se fait-il que personne n’était armé au moment du crime, et pas seulement après ?), la décapitation donc ne dépassant pas le quart d’heure au JT, la fausse épidémie de covid et le RCA imaginaire étant visiblement des thèmes plus urgents, ou pourquoi pas la fabuleuse histoire de la disparition des abeilles, non moins fantasmée.

    Même pas un quart d’heure et retour précipité aux délires habituels. Peu importe les circonstances, les idéologues ne se laissent jamais détourner de leur hystérie obsessionnelle. Sûr que les profs vont être rassurés après tout ça et se sentir soutenus par un Etat obèse au sommet de son omnipotence et de sa trahison. On savait qu’il n’avait que faire de la France et des Français, cordialement méprisés. On sait désormais qu’il se moque éperdument de ses propres fonctionnaires, pions qu’il sacrifie à loisir sans autre forme de procès. Si on tend bien l’oreille, on entend d’ailleurs quelques grognements murmurés provenant de nos militaires trahis au Mali. Encore des pions. Etonnant, non ? Non…

    La situation est claire : les enseignants sont sommés de choisir entre la soumission et la démission. S’ils choisissent d’entrer en résistance eux aussi, pas d’illusion. Ils savent déjà qu’ils auront tout le poids d’un appareil administratif vindicatif et haineux contre eux, en plus des menaces de mort.

  • Le Général macron va t il lâcher les loups pour contrer ce terrorisme ou lâchera-t-il la république

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une doctorante dans le domaine des STEM (siences dures) de l'une des meilleures universités du monde m'a dit un jour :

"Je pense que tout le monde a raison."

Lorsque j'ai essayé d'argumenter que les faits et la vérité existent et que sa déclaration défie la définition de juste, elle m'a répondu : "nous pensons différemment, et c'est bien ainsi".

Une institution renommée ressemblait soudain à un jardin d'enfants.

Aujourd'hui, j'aime commencer un cours de philosophie en demandant aux étudiants s'ils peuvent dire que ... Poursuivre la lecture

Par Emma Camp.

Mercredi, la Foundation for Individual Rights and Expression (FIRE) a publié son classement annuel des universités en matière de liberté d'expression. Ce classement est issu d'une enquête menée auprès de près de 45 000 collégiens dans plus de 200 universités aux États-Unis. L'enquête est menée depuis 2020 et permet de recueillir un large éventail d'informations sur le climat politique du campus dans un éventail d'universités.

Reason Sean Stevens, chercheur principal de FIRE explique :

"Les écoles dont l'adm... Poursuivre la lecture

Par Olivier Maurice.

Elles ne sont plus très nombreuses, les personnes qui ont connu la guerre. La guerre, la vraie, celle de 1914-1918, celle de 1939-1945, celle de Corée, d’Indochine, du Vietnam, d’Algérie ou d’ailleurs. Celle qui dévore, brûle, détruit, ravage. Celle où des gens tuent des gens parce qu’ils en ont à la fois le droit et le devoir. Celle où la mort est partout.

Cette guerre, nous ne la voyons plus que dans les jeux-vidéo, les images d’archive et des fictions cinématographiques. Parfois aussi dans quelques images... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles