Le laissez-faire français : Boisguilbert (3)

Il aurait compris la notion de sous-emploi défendue par Keynes, anticipé la loi de Say, préparé l’équilibre général de Walras, et même préfiguré l’analyse de classe des marxistes. Découvrez Boisguilbert !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le laissez-faire français : Boisguilbert (3)

Publié le 4 octobre 2020
- A +

Par Benoît Malbranque.

Découvrez dans cette vidéo de l’Académie Libre des Sciences humaines celui qui s’est permis de publier « La France ruinée sous le règne de Louis XIV, par qui et comment, avec les moyens de la rétablir »… en 1695 : Boisguilbert.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Ne trouvez-vous pas que Boisguilbert a un petit air de Claude Piéplu ?

    Les Shadoks… L’Etat obèse…

    Ga Bu Zo Meu !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Intervention d’ouverture de la 4ème édition de l’Université d’automne en école autrichienne, 2014, dont les éditions de l’Institut Coppet ont publié les conférences en format papier.

Par Damien Theillier. Un article de l'Institut Coppet

[caption id="attachment_78422" align="alignleft" width="160"] Frédéric Bastiat (image libre de droits)[/caption]

Je ne vais pas vous parler tellement d’École autrichienne ce soir. Je préfère laisser cela à des spécialistes, demain. Mais je vais vous parler un peu de l’École française, l’É... Poursuivre la lecture

Par Erwann Tison.

Le mot « libéralisme », ce terme devenu grossier, revêt souvent une connotation péjorative. Sa caricature et sa mauvaise utilisation ont vidé de toute son essence un concept dont la paternité est attribuée à un économiste français : Pierre Le Pesant, sieur de Boisguilbert (1646-1714).

Contemporain de Louis XIV, Pierre Pesant de Boisguilbert n’était ni un noble au sens strict ni un érudit. Grâce à son intuition et par la simple observation de son environnement, il va élaborer certains des plus grands concepts éc... Poursuivre la lecture

Chez Boisguilbert, l’économie ne se distingue pas de la critique radicale d’un gouvernement arbitraire et autoritaire. Mais son principal objet est de remédier à la misère du pays en recherchant les sources du progrès économique et social.

Par Damien Theillier.

Pierre Le Pesant de Boisguilbert, né il y a exactement 370 ans le 17 février 1646, est mort le 10 octobre 1714, à l’âge de 68 ans. Il offrit la première réflexion théorique en France sur les conditions de fonctionnement de l’activité économique. Il peut en outre être cons... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles