États-Unis : 4,8 millions d’emplois créés au mois de juin

En un seul mois, juin, l’économie américaine a créé 4,8 millions d’emplois et le taux de chômage est descendu à 11,1 % (il était à 13,3 % en mai).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Free To Use Sounds on Unsplash - https://unsplash.com/photos/kOuCX7fh50U

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

États-Unis : 4,8 millions d’emplois créés au mois de juin

Publié le 9 juillet 2020
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Du jamais vu dans l’histoire économique des États-Unis ! En un seul mois, juin, l’économie américaine a créé 4,8 millions d’emplois et le taux de chômage est descendu à 11,1 % (il était à 13,3 % en mai). Contrairement à ce que certains « spécialistes » et journalistes soutenaient fin mai, le Labor Department a même revu à la hausse les créations d’emplois en avril et mai : + 90000 dans le privé par rapport aux premiers chiffres.

Une reprise de l’économie en bonne voie

Depuis le mois d’avril, plus de 8 millions d’emplois privés ont été créés, ce qui représente environ 40 % du nombre total d’emplois détruits à cause de la pandémie. Après la crise de 2009, il a fallu 20 mois pour parvenir à un si grand nombre de créations d’emplois.

Tous les secteurs de l’économie ont été concernés, y compris le commerce (+740 000) et l’industrie (+ 356 000). Il faudra examiner attentivement les prochaines statistiques mais la reprise de l’économie semble sur la bonne voie.

Sauf si les démocrates du Congrès réussissent à imposer de nouvelles réglementations et à prolonger au-delà de la fin du mois de juillet l’aide supplémentaire de 600 dollars par semaine accordée à ceux qui ont perdu leur travail et qui seront donc moins motivés pour en trouver un autre…

L’achat d’armes en hausse

Autre chiffre intéressant, sur un tout autre plan : le nombre d’achats d’armes a bondi. Selon la National Shooting Sports Foundation, l’augmentation serait de 136 % par rapport à juin 2019, et pour 40 % des acheteurs, ce serait leur première arme. Cela aurait-il quelque chose à voir avec les violences de ces dernières semaines et la volonté proclamée par plusieurs maires démocrates de démanteler la police locale ?

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Faut pas vous exciter …Trump sera battu….et ce sera la bonne nouvelle de cette fin d’année…Avec peut-être la défaillance cardiaque sous HCQ de Bolsonaro..Et un brexit dur …Voilà voilà..

    • Vous n’avez rien à faire sur ce site réservé aux libéraux qui ne souhaitent la mort de personne! Quand à l’élection, si vous trouvez qu’un type corrompu et fade sera meilleur que Trump c’est que vous n’avez ni éthique ni intelligence!

  • Et combien d’années (décennies?) pour la même chose en France ?
    …….

  • Je me souviens qu’au début de la pandémie, les media se sont jetés sur les USA en nous prédisant une hécatombe à cause d’un système de santé qui laisserait mourir dans la rue des milliers de personnes. On aussi eu droit aux images de queues se formant devant les banques alimentaires puis à celles du « charnier » de l’Etat de NY. Puis, comme finalement il n’y avait pas plus de morts aux USA qu’ailleurs, que le cargo hôpital affrêté à NY n’a jamais servi car il n’y a pas eu saturation des hôpitaux, les media ont un peu moins parlé des USA.
    Et ils n’ont pas parlé du tout de ces 600 dollars par semaine (!) offerts à tous les chômeurs covid, en plus de leur allocation chômage. C’est un Américain que je connais et dont le fils touche cette allocation qui m’en a parlé… Tout en me disant qu’il trouvait ça scandaleux et qu’avec plus d 3000 dollars par mois d’aide sans rien faire (chômage + prime covid) son fils attendait la fin juillet pour chercher du boulot (la mesure était prévue jusqu’au 31 juillet). Beaucoup d’employeurs se plaignent.
    Que l’information soit « triée » on s’en doute. Mais concernant les USA c’est carrément grotesque.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La masse monétaire augmente à nouveau et la persistance de l'inflation des prix n'est pas une surprise. L'inflation des prix se produit lorsque la quantité de monnaie augmente de manière significative au-delà de la demande du secteur privé. Pour les investisseurs, la pire des décisions dans ce contexte de destruction monétaire est d'investir dans des obligations souveraines et de conserver des liquidités. La destruction du pouvoir d'achat de la monnaie par le gouvernement est une politique, pas une coïncidence.

Article original paru su... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Saperlipopette, tout ne se déroule vraiment pas comme prévu outre-Atlantique ! Il était pourtant évident que Trump avait perdu les élections, et qu’il ne pourrait se représenter tant il serait embarrassé par ses ennuis judiciaires ! Mieux encore : son positionnement politique, résolument antiprogressiste, ne pouvait que lui attirer le mépris d’une population majoritairement démocrate, voyons !

En effet, on rappellera que Joe Biden, l’actuel occupant de la Maison-Blanche, a été très officiellement élu avec 81 millions de bulletins, ce q... Poursuivre la lecture

La Chine est-elle un monstre totalitaire prêt à conquérir le monde ? Ou bien ses politiques étrangères et intérieures sont-elles le résultat d'un intérêt personnel rationnel, comme celui de tout un chacun ? Un nouveau livre offre quelques espoirs pour éviter une confrontation entre les États-Unis et la Chine.

Les relations entre les États-Unis et la Chine peuvent-elles éviter le bord du gouffre ?

Article original de l'Acton institute.

Peu après son accession à la présidence, Donald Trump a invité son homologue chinois, Xi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles