États-Unis : 4,8 millions d’emplois créés au mois de juin

En un seul mois, juin, l’économie américaine a créé 4,8 millions d’emplois et le taux de chômage est descendu à 11,1 % (il était à 13,3 % en mai).

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Free To Use Sounds on Unsplash - https://unsplash.com/photos/kOuCX7fh50U

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

États-Unis : 4,8 millions d’emplois créés au mois de juin

Publié le 9 juillet 2020
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

Du jamais vu dans l’histoire économique des États-Unis ! En un seul mois, juin, l’économie américaine a créé 4,8 millions d’emplois et le taux de chômage est descendu à 11,1 % (il était à 13,3 % en mai). Contrairement à ce que certains « spécialistes » et journalistes soutenaient fin mai, le Labor Department a même revu à la hausse les créations d’emplois en avril et mai : + 90000 dans le privé par rapport aux premiers chiffres.

Une reprise de l’économie en bonne voie

Depuis le mois d’avril, plus de 8 millions d’emplois privés ont été créés, ce qui représente environ 40 % du nombre total d’emplois détruits à cause de la pandémie. Après la crise de 2009, il a fallu 20 mois pour parvenir à un si grand nombre de créations d’emplois.

Tous les secteurs de l’économie ont été concernés, y compris le commerce (+740 000) et l’industrie (+ 356 000). Il faudra examiner attentivement les prochaines statistiques mais la reprise de l’économie semble sur la bonne voie.

Sauf si les démocrates du Congrès réussissent à imposer de nouvelles réglementations et à prolonger au-delà de la fin du mois de juillet l’aide supplémentaire de 600 dollars par semaine accordée à ceux qui ont perdu leur travail et qui seront donc moins motivés pour en trouver un autre…

L’achat d’armes en hausse

Autre chiffre intéressant, sur un tout autre plan : le nombre d’achats d’armes a bondi. Selon la National Shooting Sports Foundation, l’augmentation serait de 136 % par rapport à juin 2019, et pour 40 % des acheteurs, ce serait leur première arme. Cela aurait-il quelque chose à voir avec les violences de ces dernières semaines et la volonté proclamée par plusieurs maires démocrates de démanteler la police locale ?

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Faut pas vous exciter …Trump sera battu….et ce sera la bonne nouvelle de cette fin d’année…Avec peut-être la défaillance cardiaque sous HCQ de Bolsonaro..Et un brexit dur …Voilà voilà..

    • Vous n’avez rien à faire sur ce site réservé aux libéraux qui ne souhaitent la mort de personne! Quand à l’élection, si vous trouvez qu’un type corrompu et fade sera meilleur que Trump c’est que vous n’avez ni éthique ni intelligence!

  • Et combien d’années (décennies?) pour la même chose en France ?
    …….

  • Je me souviens qu’au début de la pandémie, les media se sont jetés sur les USA en nous prédisant une hécatombe à cause d’un système de santé qui laisserait mourir dans la rue des milliers de personnes. On aussi eu droit aux images de queues se formant devant les banques alimentaires puis à celles du « charnier » de l’Etat de NY. Puis, comme finalement il n’y avait pas plus de morts aux USA qu’ailleurs, que le cargo hôpital affrêté à NY n’a jamais servi car il n’y a pas eu saturation des hôpitaux, les media ont un peu moins parlé des USA.
    Et ils n’ont pas parlé du tout de ces 600 dollars par semaine (!) offerts à tous les chômeurs covid, en plus de leur allocation chômage. C’est un Américain que je connais et dont le fils touche cette allocation qui m’en a parlé… Tout en me disant qu’il trouvait ça scandaleux et qu’avec plus d 3000 dollars par mois d’aide sans rien faire (chômage + prime covid) son fils attendait la fin juillet pour chercher du boulot (la mesure était prévue jusqu’au 31 juillet). Beaucoup d’employeurs se plaignent.
    Que l’information soit « triée » on s’en doute. Mais concernant les USA c’est carrément grotesque.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

YouTube a supprimé une vidéo téléchargée par le Comité du 6 janvier qui montrait des images de l'ancien président Donald Trump contestant les résultats de l'élection de 2020.

La fausse affirmation de Trump selon laquelle les machines à voter ont par erreur "déplacé des milliers de votes de mon compte vers le compte de Biden" a été diffusée lors des audiences du comité du 6 janvier, qui se poursuivent cette semaine. L'ancien procureur général William Barr a déclaré devant la commission qu'il n'avait découvert aucune preuve à l'appui des... Poursuivre la lecture

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Pourquoi les États-Unis, fondés sur les principes de liberté de John Locke, ont-ils aujourd’hui un gouvernement fédéral aussi dysfonctionnel et oligarchique ? La jeune République de 1781 était unique en son genre. À la différence des États du vieux Continent, elle était basée sur le principe d’un gouvernement limité, des droits naturels des citoyens et de souveraineté populaire.

Pourtant, à Washington D.C. le gouvernement fédéral mène une politique incompatible avec ces principes, non seulement envers les Américains eux-mêmes mais auss... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles