Hong Kong : la police arrête les leaders pro-démocratie

Les organisateurs principaux des manifestations pro-démocratie en 2019 viennent de subir une vague d’arrestations.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Hong Kong Protests 2019 (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hong Kong : la police arrête les leaders pro-démocratie

Publié le 19 avril 2020
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

La police de Hong Kong a arrêté les leaders pro-démocratie, qui avaient manifesté en 2019 en faveur des libertés civiles.

« Parmi les personnes interpellées figure le magnat des médias Jimmy Lai, 72 ans, fondateur du journal d’opposition Apple Daily, appréhendé à son domicile. Les parlementaires ou ex-parlementaires Martin Lee, Margaret Ng, Albert Ho, Leung Kwok-hung et Au Nok-hin, accusés d’avoir organisé et participé à des rassemblements illégaux en août et octobre, ont également été arrêtés, a indiqué la police. »

indique le site 20Minutes.

La directrice de Human Rights Watch pour la Chine, Sophie Richardson, explique que cela donne le coup de grâce au concept « un pays, deux systèmes », garantissant jusqu’à récemment encore à Hong Kong la pérennité de droits civiques que les Chinois du continent, eux, n’avaient pas.

Le gouvernement chinois tente de museler l’opposition et de faire régner la terreur, ce qui, jusqu’ici n’avait pas empêché les manifestants défenseur des libertés d’exprimer leur opposition.

Il semble qu’aujourd’hui une étape supplémentaire ait été franchie pour baillonner ces opposants et les mettre au pas d’une Chine décidément sourde au concept de liberté.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Bonjour, rien de nouveau sous le soleil, car le totalitarisme communiste n’a d’égale que le totalitarisme islamiste, ils sont les deux ennemis viscéraux de la démocratie et des libertés. tout cela nous promet de beaux jours en France, si on ne se bouge pas le cul. En disant cela, je pense à tout ces jeunes qui ont donnés leur vie en 40 pour que nous puissions vivre libres et heureux, en chassant le fascisme nazi, alors que aujourd’hui nos dirigeants sont en train de donner les clefs de la maison France au fascisme islamique. Jai honte

  • Si ceci pouvait faire comprendre à nos petits et grands cons, surtout en milieu universitaire et syndical, que le communisme EST un totalitarisme, ces victimes serviraient à quelque chose.
    Mais je suis trop optimiste, n’est-ce pas ?
    Puisque dans nos démocraties irresponsables, le communisme est le fait de gens bornés, et s’adresse à des gens bornés (et plus encore de et à nos bornés diplômés…, car ceux-là ont la prétention et les pouvoirs que leurs confèrent leurs morceaux de papier timbré).

    • Ils ne l’ont jamais caché, « dictature du peuple » c’est dans les textes initiaux. Ce qui veux dire : Vous n’êtes pas d’accords mais on s’en fout, toute violence est bonne pour vous y contraindre.

  • Le communisme est un excellent prétexte pour asservir un peuple avec les Lenin, Bakounin, Stalin et tant d’autres qui on peaufiné cet instrument de privation totale de liberté, on ne peut rêver plus d’horreur argumentaire sophistique, bientôt les si célèbres procès de Mosc . . pardon Pékin viendront contaminer, tel le pire des virus mentaux, tout l’occident !

  • « Parmi les personnes interpellées figure le magnat des médias Jimmy Lai »
    .
    .
    L’histoire personnelle de ce mec est fascinante. Lorsqu’il était enfant sa famille a été désignée « ennemie du peuple » par le maoistes, donc il a dû fuir la Chine communiste. Il est arrivé à Hong Kong à l’âge de 13 ans et a travaillé dans une usine pour un salaire de misère (8 dollars par mois), mais grâce à la liberté économique qui règne à Hong Kong il a pu monter en grade et faire fortune dans le textile et la presse au point de devenir milliardaire.
    .
    D’autre part, il tient souvent des propros libéraux et a même rencontré Milton Friedman. Malheureusement il a une position ambiguë sur le libre-échange, étant donné qu’il soutient la guerre commerciale de l’administration Trump contre la Chine. Selon lui (Jimmy Lai) cette guerre commerciale parviendra à réformer/restructurer la Chine… En réalité, elle détruit autant l’économie chinoise que l’économie américaine. Il existe d’autres méthodes beaucoup plus efficaces, et beaucoup plus en accord avec la pensée libérale, pour forcer la Chine à se réformer/restructurer…
    .
    Par exemple, Trump aurait representé une très grande menace pour Xi Jinping si, plutôt qu’amplifier une guerre commerciale, Trump avait simplement tenu un discours du genre : « Dorénavant les USA seront très attentif à la situation des individus pacifiques persécutés par le Parti communiste Chinois, qu’ils soient des artistes, des esprits libres, ou des adeptes de Falun Gong, ou des musulmans ouïghours, ou des chinois convertis au christianisme, ou des intellectuels hong kongais, taïwanais, tibétains, mongols ou autres…»
    .
    Après quoi Xi Jinping aurait demandé à Trump des excuses pour ce discours, Trump aurait refusé de s’excuser, Xi Jinping aurait fini par ne pas insister / lâcher l’affaire, et le peuple chinois aurait plus que jamais prit conscience que « l’empereur est nu », c’est-à-dire que la tyrannie de Xi Jinping ne tient qu’à un fil.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a moins d’un an, en juillet 2021, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine Xi Jinping avait toutes les raisons d’être heureux : non seulement c’est à lui qu’est revenu l’honneur de célébrer le centième anniversaire du PCC, mais surtout, c’est lui et aucun autre de ses prédécesseurs depuis Deng Xiaoping qui a réussi à impulser et incarner la troisième ère du glorieux socialisme chinois. Un socialisme « moderne », inspiré de Mao et de Deng malgré leurs contradictions et leurs ... Poursuivre la lecture

Par Chloé Froissart. Un article de The Conversation.

Les élections législatives qui ont eu lieu le 19 décembre à Hong Kong ont parachevé l’alignement du système politique hongkongais sur celui de la Chine.

Pékin célèbre ce scrutin comme une victoire de la démocratie, en dépit du fait que les Hongkongais ont voté Non avec leurs pieds.

Ces élections, marquées par un taux d’abstention record (la participation n’a été que d’environ 30 %), ont vu les candidats pro-Pékin rafler 89 des 90 sièges du Parlement.

L’orchestration... Poursuivre la lecture

Nouvelles bien désolantes en provenance de Hong Kong, où l’on apprend que les journalistes de Citizen News ont mis fin à leur activité, face aux menaces que fait peser sur eux le pouvoir chinois au vu des arrestations et perquisitions qui ont frappé quelques jours auparavant le journal Stand News, jugé subversif.

Liberté de la presse et information « sûre » à Hong Kong

La « loi sur la sécurité nationale » impose désormais aux médias de ne publier que des informations « sûres ». Avec l’assentiment des nouveaux élus de Hong Kong, qui se ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles