1200 lieux de légende en Bretagne

Originalité d’un ouvrage qui localise des lieux célèbres et des sites méconnus ou tombés dans l’oubli, mais aussi savant décryptage des légendes.

Par René Le Honzec.

Tous les amateurs se souviendront avec nostalgie du fameux « Guide de la Bretagne mystérieuse » de Gwenc’hlan Le Scouëzec paru en 1970 dans la fameuse collection Tchou qui a enchanté des générations de promeneurs à travers les mystères de la France profonde des légendes et des chemins ésotériques.

Bernard Rio, talentueux chantre de la Bretagne et des chemins creux dans toute la France a relevé le défi d’un nouvel ouvrage sur le sujet : « 1200 lieux de légende en Bretagne » est à la fois un guide, une encyclopédie et un dictionnaire qui permet au lecteur érudit de réviser ses classiques et aux amateurs de découvrir ces Bretagnes mystérieuses.

Bernard Rio puise à la fois dans le folklore (les fées, les géants, les korrigans, les dragons), le surnaturel (L’Ankou, valet de la Mort, les Anaons, âmes errantes, les fantômes, Paolig le diable), les domaines littéraires et mythologiques (Le cycle arthurien, les gwerziou, vieux chants traditionnels), les traditions populaires, l’Histoire (de l’Antiquité jusqu’au XXIe siècle), l’archéologie (du néolithique au Moyen-Âge, l’architecture (civile, militaire et religieuse, le sacré (les Druides, les Saints fondateurs, le culte des pierres et des arbres, les fontaines de dévotion…)

L’originalité de l’ouvrage est à la fois dans la localisation des lieux célèbres et de sites méconnus ou tombés dans l’oubli, mais aussi dans le savant décryptage des légendes et des faits historiques dont Bernard Rio s’est fait le spécialiste au travers de nombreux ouvrages.

Et si cette énumération des qualités du livre peut dérouter, le titre de quelques chapitres relevés au hasard ne peut que faire rêver : La bonne dame et les cônards,  L’ange pyrophore et les bestiaux, Les roches écriantes et branlantes, Les fées et le cochon de la Grassière, Saint Gornuchon, La naissance de Gargantua, La tombe du Père Mulot, La bataille de Questembert, La légende du Temple, La Bête des Rochettes, Prisonnier des Turcs…

Mille deux cents lieux que l’on ne peut bien sûr tous citer ici : la Bretagne est légende. C’est un voyage extraordinaire que de parcourir cette terre jalonnée de monuments, hérissée d’arbres tortueux, striée de chemins improbables.

Le promeneur, qu’il soit sur le terrain ou confortablement installé dans son fauteuil, ne peut faire un kilomètre, ou une page, sans découvrir une chapelle, une fontaine, une allée couverte. Ici, se perdre a du sens. Le lecteur-voyageur bascule dans un Autre Monde.

Les Korrigans squattent un dolmen pour en faire leur repaire, Gargantua lance sa galoche qui devient menhir sur la lande. La sirène se baigne dans l’eau d’une fontaine, les druides prêchent dans un chaos de granit et vous pourrez peut-être déclencher le tonnerre sur le perron de la fontaine de Barenton en la forêt arthurienne de Brocéliande-Paimpont.

Et pour rehausser ces tableaux de la Bretagne des légendes, les superbes pastels de Anne Courtine illustrent parfaitement les grisés des décors millénaires.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.