L’évasion de Carlos Ghosn vue par les médias français

Les médias français semblent avoir pris un malin plaisir à rester superficiels dans leur traitement de l’affaire Carlos Ghosn.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Carlos Ghosn visiting Norway By: Norsk Elbilforening - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’évasion de Carlos Ghosn vue par les médias français

Publié le 10 janvier 2020
- A +

Par Phoebe Ann Moses.

Alors, s’est-il caché dans une malle ? Dans l’étui d’un instrument de musique ? Caché derrière un masque chirurgical ? Toutes ces questions fascinantes et de première importance ont agité les médias français lorsque Carlos Ghosn a quitté le Japon pour le Liban.

On aurait sans doute apprécié une analyse fine des raisons ayant entraîné l’emprisonnement puis la garde en résidence surveillée de Carlos Ghosn. Mais l’analyse fine n’est plus de notre époque où il faut aller vite, en dire beaucoup, voire n’importe quoi, ou même rien du tout, pourvu qu’on occupe le terrain de l’information.

On sait qu’on ne sait rien

Pour La Tribune, l’aveu est déjà dans le titre« Évasion de Carlos Ghosn : ce que l’on sait (ou pas) de son exfiltration du Japon vers le Liban ». Sur l’évasion du Japon, on apprend dans l’article que « les circonstances exactes […] sont loin d’être élucidées ». Sur les complicités : on n’en sait rien. Enfin, on apprend qu’il a « 4 passeports » mais qu’il reste « beaucoup d’inconnues ».

Pour un peu, on donnerait raison à Coluche : « Quand un journaliste il n’en sait pas plus que ça, il devrait être autorisé à fermer sa gu… »

L’évasion adaptée par Netflix ?

Sur le très sérieux FranceInfo, on trouve la lancinante question « Carlos Ghosn s’est-il évadé de façon spectaculaire ? » Pas de doute, l’investigation bat son plein.

Il n’y a tellement rien à en dire que le chapô de l’article se hasarde à révéler l’adaptation par Netflix de l’évasion de l’ancien PDG de Renault : « Carlos Ghosn aurait signé un contrat d’exclusivité avec Netflix pour raconter toute son évasion. Si rien n’est confirmé, son évasion est déjà décrite comme spectaculaire ». Démenti évidemment par l’intéressé.

Toute la presse est à l’avenant, on vous fera grâce de l’ensemble de la couverture médiatique.

La palme à Léa Salamé

On conclura seulement avec la palme qui revient à Léa Salamé. Elle obtient une interview exclusive de Carlos Ghosn, l’homme le plus médiatique du moment, et tout ce qu’elle trouve à lui dire, c’est :

« Votre évasion fascine absolument le monde entier. Pour beaucoup d’enfants, vous êtes l’homme qui a voyagé dans la malle ».

Désarmante de naïveté, voire de bêtise, cette remarque révèle un niveau de compréhension de la situation effectivement enfantin.

Comme si l’histoire de Carlos Ghosn était racontée aux petits enfants, façon conte de Noël, le soir au coin du feu, et faisait rêver les petits à la façon d’un Thomas Pesquet des malles ou d’un Code Quantum version nippo-libanaise. Consternant.

Mais le problème, c’est que ses questions sont effectivement du niveau d’un conte pour enfants : « Quel rôle a joué votre femme » ? Que croit-elle ? Que son interlocuteur va répondre : « Elle a tout organisé » ? »

« Vous avez décidé comme ça, d’un coup […] de vous enfuir » ? Mais non bien sûr, il a tout planifié depuis des mois et il va dire comment et balancer les noms de ses proches…

Quand on sait que le temps d’interview est compté, passer son temps sur autant de questions mièvres et sans intérêt est un gaspillage du temps de Carlos Ghosn, de la journaliste, et du lecteur. Dommage.

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • Et sinon, c’est quoi les vraies questions ?

  • j’ai meme entendu un représentant de la gauche extreme
    dire  » quand on a beaucoup d’argent on peut faire ce qu’on veut meme se soustraire a la justice »
    outre le fait que ce personnage a découvert l’eau chaude , j’attends avec impatience une nouvelle « aide » AEAE (allocation d’aide a l’évasion a l’étranger)
    pour le ressortissants impécunieux payée par les riches qui gagnent plus de 1500 euros/mois (melanchon va râler, il est radin)

  • Coluche nous manque …

  • Ghosn a un problème avec le milieu politico-médiatique Français. En premier lieu il n’a jamais trainé ses guetres dans une administration de l’état. En second lieu il n’ jamais cultivé ce capitalisme de connivence et de connivence que pratiquent si bien la plupart des dirigeants des grandes entreprises Francaises. Il n’a donc pas les « relations » et les soutiens que les autres dirigeants ont. Troisième point négatif , surtout pour la presse Francaise qui connait ses intérêts et sa dépendance culturelle et financière à l’égard de l’état, il est le parfait représentant de la mondialisation triomphante. Sur le plan personnel il n’est pas « vraiment » Français, encore moins japonais, il est un peu Libanais, il n’est surement pas nationaliste. De plus il est ambitieux, fier de lui, il manifeste un tempérament fort, un peu trop « masculin », il parle des états sans montrer beaucoup de déférence (rappelons nous ses altercations avec Macron au sujet des droits de vote double de l’état Français chez Renault), bref il coche toutes les cases qu’il ne faut pas pour notre presse subventionnées ,dont l’idéologie est connue. Et tout cela , ne soyons pas naif, les japonais qui ont monté le coup avec la justice niponne le savaient. La question que la presse Francaise (et les autres non plus) aurait pu lui poser est donc la suivante : « Pensez vous que le petit groupe de japonais qui ont monté cette affaire contre vous l’aurait fait si ils avaient pensés que l’état Français vous soutiendrait ? ».
    Non , rien de tout cela ne serait arrivé, on ne parlerait ni de « Versailles », ni du reste, si C.G avait eu « les codes » qu’il faut pour etre dirigeant d’une grande entreprise en France et particulièrement de celles dont l’état est actionnaire. C.G ne les avait pas, dommage pour lui. Et pour Renault …

    • Votre commentaire est exceptionnel de perspicacité, il donne un éclairage lumineux sur cette affaire. Le plus ahurissant c’est qu’aucun média n’a émis quoi que ce soit qui s’en rapproche. Bravo !

      • en lieu et place de cirer les basquettes de le suisse privez-vous de pétanque de pastis et de grattage que vous soyez obligé de faire pisser le chien pendant des heures c’est la vie !!!!et mettez ce temps à profit pour lire! L.I.R.E . comme à la maternelle du temps ou l’apprentissage était syllabique et non pas une sorte de vomi purin de la langue française.
        Salutations.

    • En attendant, il semble bien y avoir eu de la connivence et de la corruption venant de ce monsieur « sans les codes »… Il dit actuellement qu’il n’a pas fui la justice, mais vous verrez qu’il mettra du temps à se décider d’aller lui faire face…

      • Pourquoi aller affronter une justice qui ne lui rendra rien ? il est
        multimillionnaire et en lus, est grillé partout et sur tous les plans . . . sauf au Liban !

    • sortir de X-mines et 15 ans à gérer Renault sans connaitre « les codes », c’est pas crédible une seconde. Il a eu une simple querelle d’égo avec Macron et il a du fâcher une ou deux élites japonaises, pas besoin de chercher plus loin. Après la justice japonaise est efficace (comparez leur taux de criminalité avec le notre), c’est ça qui doit choquer les médias français. On est pas habitué à voir un puissant égal devant la loi non plus.

      • X-Mines?
        C’est donc un scientifique, pas un énarque; les « codes » il les connaît mais refuse de les pratiquer et se préfère rationnel, d’où son succès … qui dérange les despotes dont il n’a pas voulu lécher les bottes.

      • « la justice japonaise est efficace »
        Une justice dont les procureurs obtiennent un taux de condamnation de plus de 99% n’est pas efficace, elle est une caricature.

    • @Lesuisse: Non. Ghosn sur ce plan n’est pas différent des dirigeants d’Alstom. Le problème est un état français dont les actuels gouvernants (dont l’historique remonte à plusieurs présidences) ne font aucun d’effort de protection des intérêts français. Ghosn a crû naïvement que les Japonais aurait le même comportement pataud. Il aurait dû avoir justement quelques notions de ces « codes » pour prévenir cette situation.

    • @Le suisse, bonjour.
      Je vous li, très souvent avec intérêt en raison du bon sens que vous y exprimez..
      Ceci dit, dans votre exposé vous écrivez qu’il n’est »pas vraiment français ni libanais ni japonais  » d’où ma question serait il E.T.??? ou un martien.
      Concernant sa non maitrise des codes du « milieu  » (a.minc, attali a. bauer macron ed. philippe guerini dont la réputation … non la renommée et les autres) sont de la vulgarité digne du 9.3, dont même les martiens en rient….!
      Il reste au demeurant qu’ayant succédé à piètre servant de messe schweitzer de la grenouille qui avait mis Renault plus bas que terre, il est parvenu sans les »codes » à rendre positifs les bilans de renault nissan mitsubibchi de trabant etc. »
      L’affaire surexpose l’indigence des dirigeants du pays comme nul autre.
      Cordialement.

  • C’est article complètement inutile ne nous apprend rien; l’auteur semble vouloir dénoncer la mièvrerie et le côté « enfantin » des médias autour du sujet de l’évasion de « Carlos Ghosn » . . .
    Mais il ne fait que participer à cela car ne dit rien de nouveau; le titre est « vendeur » , la preuve, j’ai lu l’article . . . et j’ai donc perdu mon temps.

  • pour ma part, il reste au demeurant que je n’ai ni lu, ni entendu personne relever le fait que nissan à fait venir au japon C.GHOSN pour une A.G. devant traiter de sujets réclament sa présence physique impérativement, en réalité pour le faire arrêter lâchement.
    Ainsi quand c’est un institutionnel qui utilise des méthodes de mafieux c’est bien et presque la France dans son ensemble applaudie, mais lorsque les victimes utilisent ces mêmes méthodes alors c’est le déchainement, et les qualificatifs les plus insultants sont alors utilisé.
    La france de 2020 ressemble jusqu’à s’y méprendre à celle de 1940…..!

  • Léa Salamé, c’est du lourd : « Femme de l’année 2014 » par le magazine GQ1, et « Meilleure intervieweuse de l’année 2015 » (prix Philippe-Caloni 2015)…

  • Carlos GHOSN serait-il le John Galt des temps modernes ?

  • Après on dit qu le français n’aime pas les riches , ils les adorent ,surtout les pas très clairs., Pour être riche en France ,les mains immaculées ne suffisent pas …

  • ceci encore, jusqu’à preuve du contraire chez les gens dit civilisés il existe LA loi….!
    Et cette dernière dans ses attendus prévois entre-autre une procédure internationale visant à juger un cytoyen indigène ou étranger via des documents où adressé à l’ambassade concernée selon les conventions entre les différents pays.
    Seul .la justice convoque….! ) les autres convocateurs ne sont que des ignorants utilisant des termes dont il ignorent le sens académique.
    Les récipiendaires à la légion d’honneur sont « invités »….!
    En conséquence, face à des actes de voyous (nissan ) macron et cie ) l

    • la réponse est adossé et proportionnel, au respect tant sur le fond que de la forme des conventions internationales, en miroir des actes fondant la demande.
      La quasi totalité, « les echo » surtout et bfm, léa salamé qui est abject » ont démontré une fois de plus leur zèle crasse.
      Conjugué à environnement sociale actuel si j’étais un élu je me cacherais dans un trou de souris.
      Je réécris ce que j’ai déjà par le passé fais c’est macron qui est l’organisateur de ce BORDEL ainsi que de tout le reste dans ce pays.
      Cordialement.

    • Je serais d’accord avec vous, Nodraig, si vous ne confondiez la Loi, c’est à dire le cadre juridique, avec la ou les « justice(s) », c’est à dire l’arbitraire.
      Auquel s’ajoute des jugements de valeur de la clique bien-pensante, dont l’immense majorité de la presse officielle (subventionnée)

      • @Gjirokaster, bonjour, je ne suis pas juriste, cela ne vos a pas échappé.
        Cependant, j’affirme qu’en cas de dédit commis par un étranger dans un pays donné,ce sont des règles (conventions internationales ) qui s’appliquent et non pas en lieu et place un kidnapping qui lui relève du droit pénale.
        J’ai adoré lire le livre « l’ami américain  » de M. PIERUCCI qui, a subit exactement même saur que C.G. mais aux U.S. et l’acteur déterminant dans cette affaire est également macron.
        Montebpurg ayant appris par la presse l’affaire Alstom !
        Cordialement.

  • Et le « pourquoi » là-dedans ?
    Pourquoi est-il parti ?
    Parce qu’il n’a aucune confiance dans la « justice » japonaise.
    Vous ne croyez pas qu’il a raison ?
    Pourquoi ne viendra-t-il pas en France ?
    Parce qu’il n’a aucune confiance dans la « justice » française.
    Vous ne croyez pas qu’il a raison ?
    C’est exact et vous avez raison, Lesuisse : quand on ne possède pas les « codes » dans nos pseudo démocraties, vaut mieux se barrer …

  • Léa Salamé?
    France Inter?
    Le degré zéro de l’information aux frais du contribuable.
    les citer est leur faire trop d’honneur.

  • force est de constater que bien souvent MOINS on en sait plus on cause…bébés sans bras, pesticides, changement climatique..

  • « ghosn a des millions,c’est un salaud de patron, il est en prison bien fait pour sa gueule, bravo aux japonais… »

    pour beaucoup de gens ça s’arrête là parce qu’une personne est détestée ou détestable , on vote coupable…

    la réjouissance de journalistes a été si manifeste lors de l’arrestation de ghosn , les affirmation de culpabilité si évidentes selon eux que le retour en arrière est difficile et doit être fait à petits pas et silencieusement..
    ceci dit de ma part avec un assez grande ignorance de l’enquête..je considère qu’une culpabilité de ghosn n’aurait pas grand » interet « …

    les médias sont un problème, mais il ne faut pas se leurrer, les valeurs en général en cours dans la population posent question…
    les médias donnent au peuple ce qu’il veut …

    • @jlemiere , je ne saurais mieux dire.
      En résumé les français que je déteste chaque jour plus que la veille ne sont même plus 70 ans après que des veaux ….. mais des esclaves !décérébrés!

  • donc sous prétexte qu’il a redressé Renault il peut se permettre de s’en mettre dans les fouilles ou magouiller avec l’argent du groupe? alors oui je conçois qu’il s’est fait piéger par Nissan et la justice japonaise, oui je conçois que l’Etat français l’a plombé …il n’empêche qu’il n’est pas clair non plus..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
talktv
0
Sauvegarder cet article

Il est un pays d'Europe où l'information télévisée échappe encore à une théâtralisation du débat politique inspirée des États-Unis. Ce pays n'est pas la France, où les professionnels au franc-parler, les commentateurs et les milliardaires en quête d'influence médiatique n'ont rien à envier à ceux de CNN, Fox News ou MSNBC.

Non, c'est bien au Royaume-Uni que la résistance aux news à l'américaine reste la plus forte. Un Britannique qui viendrait aux nouvelles après un sommeil de 40 ans trouverait (une fois le maniement de la télécommande... Poursuivre la lecture

Par Philippe Wodka-Gallien[1. Philippe Wodka-Gallien. Institut français d’analyse stratégique. Ancient auditeur de l’IHEDN -47e Session nationale Armement - Économie de défense-. Prix Vauban 2015 pour son livre Essai nucléaire, la force de frappe française au XXIe siècle édité chez Lavauzelle. Auteur du récent ouvrage, La dissuasion nucléaire française en action, dictionnaire d’un récit national aux éditions Deccopman].

Le Monde : « La confrontation nucléaire, un scénario évoqué avec de plus en plus d’insistance en Russie ». Le Figaro ... Poursuivre la lecture

l'histoire
0
Sauvegarder cet article

Harold Innis est sans doute le principal théoricien canadien de la communication même si son nom est moins connu de nos jours que celui de son compatriote Marshall McLuhan. La profondeur de ses analyses fait que sa réflexion sur les médias a traversé le temps pour garder toute son actualité.

Pouvoir et connaissance au cœur de la communication

Si McLuhan et Innis assument tous deux la centralité de la technologie de communication, ils en déduisent des implications différentes.

Alors que McLuhan considère que les technologies de l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles