Que signifie l’expression « OK Boomer » ?

Vous n’avez jamais entendu cette expression ? Vous ne savez toujours pas ce qu’elle signifie ? Il serait grand temps de vous mettre à la page.

Par Élodie Keyah.

Le blâme des autres générations est une histoire vieille comme le monde.

Au Ier siècle avant J.-C., Horace affirmait : « Le jeune imberbe ne voit pas ce qui est important : il dilapide tout son argent.» En 1843, lors d’un discours à la Chambre des Communes, le comte Anthony Ashley Cooper se plaignait de la morale des jeunes, « dix fois pire qu’autrefois ».

Les aïeux ont, eux aussi, eu leur lot de reproches à travers les siècles. Récemment, OK Boomer, un meme popularisé en 2019, vise à se moquer de l’attitude caricaturale des personnes âgées, et plus particulièrement des baby-boomers, à l’égard des Milléniaux ou Zers. L’expression s’applique à toute personne considérée comme « à la ramasse », et ne se limite pas à un aspect particulier de la vie sociale : elle recouvre des sens différents en fonction du contexte dans lequel on l’utilise.

Face aux baby boomers

OK Boomer exprime autant la lassitude des jeunes générations face aux jugements condescendants de ceux qui, le plus souvent, ont grandi dans l’époque d’après-guerre avec une forte croissance, un taux d’emploi élevé, une faible dette publique, et n’ont donc pas eu à surmonter, au même âge, les problèmes actuels rencontrés par la jeunesse : chômage de masse, augmentation du nombre de jeunes SDF, dette colossale, et de plus en plus de difficulté d’accès à la propriété.

OK Boomer vise également à tourner en dérision la résistance au changement technologique par ceux qui, le plus souvent, ne cessent de calquer des modèles ou projeter des schémas devenus inapplicables à la société actuelle.

L’expression s’applique parfaitement aux responsables politiques du fait de leur incompétence flagrante face à l’émergence de nouveaux outils technologiques – Yoshitaka Sakurada, ministre japonais de la sécurité informatique, ne sait pas ce qu’est une clé USB – voire à leur volonté affichée d’adopter de nombreuses lois et réglementations arbitraires sur des outils qu’ils ne comprennent pas.

À titre d’exemple, le 12 décembre 2019, lors d’une conférence de la Banque Centrale Européenne (BCE), Christine Lagarde a déclaré, sur les cryptomonnaies, qu’il fallait « veiller à ce qu’une réglementation appropriée soit mise en place pour orienter la technologie vers le bien public. »

OK Boomer n’est donc pas tant une raillerie liée à l’âge. Il s’agit d’une raillerie liée à une vision du monde majoritairement partagée au sein d’une même catégorie démographique, ainsi que le discours qui lui est associé.

OK Boomer n’est qu’un meme, et ne doit donc pas être trop pris au sérieux. On se rappellera avec émotion des déclarations d’une députée LREM, Audrey Dufeu-Schubert, qui considère que l’expression est une « censure des personnes âgées » et participe à « l’âgisme ».

No comment…

 

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.