Dash : une crypto de plus, ou plus qu’une crypto ?

Dans le monde impitoyable des cryptos, il y a 1000 et 1 cryptos et rares sont celles qui tiennent la route. Dans ce contexte, que vaut le Dash ?
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Set of cryptocurrencies on dollar bills by Marco Verch (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dash : une crypto de plus, ou plus qu’une crypto ?

Publié le 19 septembre 2019
- A +

L’invention de Bitcoin, à la fin des années 2000, et son lancement officiel le 3 janvier 2009, auront sans doute marqué le début d’une nouvelle ère pour la notion même de monnaie. Depuis, la première cryptomonnaie a été rejointe par une myriade d’autres : on compte à présent plus de 1500 cryptomonnaies de pertinence et de crédibilité variées…

J’ai déjà eu l’occasion d’en évoquer quelques unes : Ethereum, Monero, ZCash, Bitcoin Cash, Tezos ou Dash. Ces cryptomonnaies représentent toutes une alternative intéressante à Bitcoin, soit parce qu’elles offrent une différenciation technique notable, soit parce qu’elles cherchent à résoudre un ou plusieurs problèmes d’une façon différente de Bitcoin, soit parce qu’elles ont une construction économique ou sociale distincte qui peut leur apporter un avantage comparativement à Bitcoin.

Dans ce cadre, ce billet sera l’occasion d’introduire un dossier sur Dash, une cryptomonnaie que je suis avec attention depuis son lancement. Intéressé par l’évolution de cette cryptomonnaie, je pense utile de faire un petit passage en revue de ses forces et de ses faiblesses, ses atouts et ses défauts sur le marché maintenant mondial des cryptomonnaies.

Dans ce dossier, après une brève introduction et un petit rappel sur les caractéristiques principales des cryptomonnaies, je reviens sur l’histoire de Dash, les spécificités de cette crypto, pour ensuite détailler ses forces et faiblesses et tenter de brosser son futur.

Bonne lecture !

Dossier Dash : une crypto de plus, ou plus qu’une crypto ?

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • https://coinmarketcap.com
    actuellement plus de 2 800 crypto monnaies recensées.

  • Le problème de Dash c’est qu’il est justement très rapide. Aujourd’hui j’ai l’impression qu’il sert de pump/dump plus que les autres. Globalement les cryptos ne sont pas encore assez intégrées dans du concret. Dash sera probablement bien placée (sauf si ban), mais pourquoi ne pas passer directement à la 3 génération de crypto ?! Perso Ada est le futur.

    • Vous trouvez que la lenteur de Bitcoin est préférable ?…

    • J’avoue que c’est la première fois que je vois déployé un argument de cet acabit : dash est trop rapide et sert donc de pump & dump.

      Heureusement, vous allez pouvoir nous éclairer de votre expertise en la matière. Vite, vite, je vous lis avec attention, il me brûle d’en apprendre plus.

      • Tentative d’interprétation du commentaire de Nobilis :

        La rapidité de Dash permet aux crypto-traders de virer instantanément les dashs entre certaines plateformes de change (celles en bleu sur cette page : https://www.dash.org/fr/liste-complete-des-plateformes-de-change/ ). En gros, ça permet aux traders de faire des arbitrages très rapides entre plateformes.

        Mais de là à ce que les arbitrages rapides puissent favoriser les pump & dumps ?… Je ne vois pas trop…

        • Ben justement : faire de l’arbitrage a tendance à réduire la volatilité, pas l’augmenter. Donc p&d, non, je ne vois pas.

          • Je me risque à une théorie ! Ne me jetez pas des tomates je suis sensible. Si par exemple l’on prenait les bénéfices des autres cryptos pour les shifter sur le dash ? Puis transformer en fiat ? Cela expliquerait il ?

      • Oh grand Maitre vous me parlez ! 😉 c’est déjà un exploit et ça me flatte. C’est une impression et pas un fait. Perso j’ai dumpé mes dash. Probablement une connerie et effectivement c’est super rapide contrairement au btc. Du coup c’est plus facile à déplacer/échanger. C’était juste ça l’idée. Et je pensais (à tord à priori) que ces échanges rendaient la crypto moins précieuse que le BTC et plus volatile. Affaire classée.

    • Même ETH ne répond pas à la demande. Le réseau est saturé.
      Alors trop rapide ne peut être un mal, bien au contraire.

      • Dash était monté très haut et très rapidement à la dernière folie des cryptos. Elle a grimpé après les autres et dans un second temps plus rapidement. Il y a quand même une explication ! Cette crypto est spéciale…qq un a une explication cohérente ? 😉

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
bitcoin
0
Sauvegarder cet article

Depuis quelques semaines, les mauvaises nouvelles sur le front des crypto-monnaies se multiplient. D’aucuns n’y voient qu’une nouvelle occasion d’y investir  — « Buy the Dip ! », telle une incantation chamanique — d’autres prédisent l’effondrement de tout le système crypto. L’hypothèse ici soutenue est que le concept le mieux à même de rendre compte de la phase actuelle est celui de bank run — ou panique sur les banques cryptos.

Le défi actuel du monde crypto est facile à comprendre. Le concept-clef est celui de convertibilité. Il faut... Poursuivre la lecture

Par Pascal Lepautremat. Un article de Conflits

Les Émirats arabes unis font depuis peu la Une des journaux comme étant le nouveau centre international des crypto-monnaies. La Chine teste déjà son yuan numérique dans quelques-unes de ses provinces, tandis que l’Occident continue d’évaluer ses options. Les crypto-monnaies pourraient-elles contribuer à bouleverser le canevas géopolitique ?

Depuis longtemps, les principaux décideurs reconnaissent le potentiel ainsi que les risques associés aux actifs numériques. Ainsi, en octobre 20... Poursuivre la lecture

Par Sam Bocetta. Un article de la Foundation for Economic Education

 

De récentes enquêtes sur la culture financière ont révélé que les adultes de la génération Z (personnes âgées de 18 à 25 ans) sont plus instruits financièrement que toute autre génération précédente. Aujourd'hui, plus de la moitié de la génération Z investit déjà sous une forme ou une autre. 26 % de ceux qui ont investi placent leur argent sur le marché boursier.

Mais cela ne signifie pas que cette génération n'a pas encore tout à apprendre. Parmi ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles