L’anti-étatisme de Molinari raconté par un contemporain

Voici un éclairage rare sur l’anti-étatisme de Molinari.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Palais de l'Elysée by Nicolas Nova (CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’anti-étatisme de Molinari raconté par un contemporain

Publié le 18 août 2019
- A +

Par Benoît Malbranque.
Un article de l’Institut Coppet

Ce témoignage exceptionnel d’un habitué des réunions hebdomadaires de Gustave de Molinari, rédacteur en chef du Journal des économistes, fournissent un éclairage rare sur la portée de son anti-étatisme, qu’aujourd’hui on nommerait anarcho-capitalisme. Voici ce qu’écrit Charles Benoist.

 

«… Outre le bureau de la Revue Bleue, je fréquentais assidûment celui du Journal des Économistes, qui était une annexe de la librairie Guillaumin, rue de Richelieu. Tous les samedis, à la fin de l’après-midi, le rédacteur en chef, Gustave de Molinari, recevait. Je ne me rappelle personne dont la conversation m’ait plus ni autant frappé que la sienne.

Il avait, sur toutes choses, des idées et des formules à lui. On ne savait jamais ce qu’il allait dire, ni comment il allait le dire, sinon qu’il le dirait comme nul autre ne l’eût dit. Il poussait l’originalité jusqu’au paradoxe et portait le paradoxe jusque dans la doctrine.

L’économiste qui avait qualifié l’État de « mal nécessaire » était encore un hérétique pour lui. Pour lui, l’État, assurément, était un mal, mais non un mal nécessaire. Dans presque tous les cas, sinon absolument dans tous (et je ne vois pas lequel échappait), il était prêt à s’en passer.

Pourquoi ne se formerait-il pas des sociétés privées qui distribueraient l’ordre, la sécurité, en un mot le gouvernement, comme l’eau, le gaz ou l’électricité ? Chacun s’abonnerait à celle qui lui conviendrait.

La religion elle-même serait mise en actions et fournie au meilleur compte par la libre concurrence.

André Liesse, Joseph Chailley et moi, nous écoutions, émerveillés ; mais, en sortant, malgré l’ardeur de notre foi de néophytes, nous convenions entre nous que peut-être le prophète exagérait. N’importe : il était si amusant, en une matière où il est difficile, et si rare, de l’être ! Que n’eût-il pas rendu attrayant et piquant, et qu’est-ce qui, de lui, eût pu paraître ennuyeux ? »

 

  • Charles Benoist, « Mes débuts littéraires », Revue bleue, politique et littéraire, 1932, p. 329

Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Notre société a tendance à classer comme farfelus incorrigibles ceux qui ont des idées originales et peu conventionnelles sur tout, et à les ostraciser. Ce sont pourtant ceux-là qui ont le plus apporté à la science, au progrès, et à l’humanité, et je serais fier si je pouvais en faire partie.

    • Hélas l’originalité n’est pas donné à tout le monde contrairement au jugement hâtif (qui n’épargne pas non plus ces esprits originaux).

  • Institut Coppet:
    Un rayon de soleil dans la vie d’un minarchiste.
    Bien à vous

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Par Christopher Paige. Un article du Mises Institute

Un cliché typique dans les milieux socialistes est que les pauvres et les opprimés refusent de voter pour leurs intérêts économiques. Voir, par exemple, l'ouvrage de Thomas Frank What's the Matter with Kansas ? How Conservatives Won the Heart of America.

Cette théorie est utilisée pour justifier divers stratagèmes antidémocratiques visant à "protéger" les personnes vulnérables contre elles-mêmes. Si, après tout, les pauvres ne votent pas dans leurs intérêts, alors pour... Poursuivre la lecture

Par Robert Guiscard.

Le Club de l'économie du Monde se propose de faire débattre décideurs et "experts" sur les grandes mutations économiques. Quels traits constitutifs se dégagent de leur Cité idéale ?

Trois aspects semblent se dessiner : la souveraineté européenne et numérique, la transition écologique et enfin des conceptions économiques originales sur la dette, l’inflation ou la dépense publique que je regroupe sous le terme de nouveaux économistes.

Malheurs de la souveraineté : l'autarcie et la citadelle assiégée

Sur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles