Notre-Dame : la responsabilité de l’État

Imaginons que la cathédrale ait appartenu à une société privée ! Il y a fort à parier que très vite auraient surgi des polémiques sur l’« ultralibéralisme » de notre époque…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
View From Cathedrale Notre Dame de Paris By: edwin.11 - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Notre-Dame : la responsabilité de l’État

Publié le 25 avril 2019
- A +

Par Nicolas Lecaussin.
Un article de l’Iref-Europe

L’émotion, c’est normal, les hommages, c’est inévitable (en France), mais où sont les responsabilités ? Alors que l’on n’a encore aucune certitude sur les causes de l’incendie, le président Macron a déjà décrété que dans cinq ans (pas quatre, ni dix), la cathédrale sera reconstruite tout en lançant, de concert avec son Premier ministre, la polémique sur la façon dont elle sera refaite : à l’identique ? Plus « moderne » ? Plus « adaptée » à notre époque ? Ce qui peut faire craindre le pire car la France excelle dans le domaine de la « modernisation » du passé.

Or, au-delà de ces discussions, personne ou presque ne fait allusion aux responsabilités dans ce drame (le journaliste Guillaume Perrault mentionne très bien les responsabilités politiques dans sa dernière analyse publiée dans Le Figaro du 20 avril). Rappelons-le : la cathédrale appartient, comme 87 autres cathédrales, à l’État français. Ce dernier est donc responsable de sa protection. En attendant les résultats de l’enquête, il n’est pas encore coupable mais la question de la responsabilité aurait dû être immédiatement évoquée. Imaginons que la cathédrale ait appartenu à une société privée ! Il y a fort à parier que très vite auraient surgi des polémiques sur l’ « ultralibéralisme » de notre époque, l’appât du gain dans le privé, les patrons qui ne cherchent que le profit, etc.

Faillite de la mission de protection de l’État

Et dans le cas de l’État ? Comment un incendie de cette ampleur peut-il se déclencher dans la cathédrale Notre-Dame et risquer de totalement la détruire ? Est-il vraisemblable qu’un État obèse comme le nôtre, qui dispose de beaucoup d’argent et d’agents publics, n’ait pas pu, sinon poster un fonctionnaire derrière chaque pilier de l’édifice, du moins mieux assurer sa sécurité ? L’État a failli à sa mission de protection. Il faut le dire.

En France, la tradition est à l’irresponsabilité. Les vrais responsables et coupables sont très rarement montrés du doigt même dans les cas les plus dramatiques. Souvenons-nous de la gravissime affaire du sang contaminé : deux relaxes et une non-condamnation ; des 15 000 morts pendant la canicule de 2003 : aucun responsable non plus malgré des défaillances évidentes dans les décisions de l’administration et les réactions des hôpitaux.

Souvenons-nous aussi de l’attentat de Nice : malgré des rapports accablants, combien de responsables ont été désignés ? Plus récemment, Mme Agnès Saal, haut fonctionnaire, pourtant condamnée plusieurs fois (par le tribunal de Créteil et celui de Paris) pour détournement d’argent public, a été nommée haut commissaire à l’Égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture. Le préfet Michel Delpuech, écarté après les violences et les dégradations commises par les Gilets jaunes, vient d’être nommé au Conseil d’État. Peu importe la compétence, pourvu qu’on ait le statut !

Les exemples sont légion de l’immunité dont bénéficient l’État français et ses représentants. Les responsables sont toujours les autres : l’ultralibéralisme, les riches, l’Europe, l’Amérique, la mondialisation, etc.

Sur le web

Voir les commentaires (53)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (53)
  • il y a une chose que je ne comprends pas.
    D’une part il semblerait que l’etat n’assurerait pas leur immobilier..
    D’autre part toute entreprise agissant sur un bien doit avoir une assurance dommage ..
    hors là il semblerait que personne n’ait d’assurance?
    De qui se moque t on?

    • Bonjour CHDC
      L’état a une surface financière suffisante pour s’auto-assurer, un sinistre de qq milliards n’est que qq pour cent de son budget. Au pire , il fait un impôt exceptionnel comme l’impôt sécheresse par exemple. Par contre l’entreprise ne peut faire face à ses responsabilités et doit s’assurer.

      • L’assureur cherchera à réduire sa dépense, donc à s’exonérer de de tout ou partie des remboursement (fautes de l’intervenant, vétusté…) puis résiliera la police d’assurance.

        • @legoret
          non , on ne peut pas ne pas payer en évoquant la faute de l’entreprise.. c’est pour çà qu’elle est assurée

      • s’auto assurer avec notre fric?

        • Vous avez décidément du mal avec le mécanisme de l’assurance. L’assurance est un mécanisme de partage des risques, de sorte qu’ils se compensent entre eux. C’est ce que l’on appelle le principe de la mutualisation des risques.
          Or le sinistre comme ND ne peut être mutualisé, c’est un sinistre unique. Un assureur peut mutualiser des incendies domestiques, il y en a 250 000 par an, le calcul des cotisations est aisé.

          • pas ailleurs, aux USA ou en Angleterre on peut assurer un chien ou une dent de sagesse .. tout est une question de risque /durée

    • Le montant garanti est en général limité à 5 millions. Pour un montant plus élevé, la prime d’assurance est plus haute. On arriverait à un point ou aucune entreprise ne souscrirait aux appels d’offres, les coûts étant trop élevés. La MO a très certainement été légère sur ce chapitre en ce qui concerne ND.

    • L’Etat est son propre assureur. Financièrement c’est une bonne chose, car faire assurer par un tiers le patrimoine de l’État coûterait bien plus cher au contribuable que la prise en charge ponctuelle de quelques accidents, même très coûteux.

    • L’Etat dispose d’une prérogative : Il est son propre assureur. Propre étant évidemment pris dans son sens d’unicité et non d’absence de saleté.

    • Faux !
      Le procureur est plein d’assurance :
      C’est un accident !

  • Aucun responsable pour les morts de la canicule de 2003 ?

    Peut être, en tous cas il y a des millions de coupables qui ont été condamnés à un jour de travail d’intérêt collectif chaque année, sans sursis et surtout sans jamais pouvoir dire ‘j’ai payé ma dette à la société’, privilège réservé aux condamnés de droit commun…

  • Stop a l’immunite fantasmé de nos hommes politiques ils ne sont qu’un maillon de la chaine des evenements.
    Derniere nouvelle sur ND , une erreur humaine , ca existe, n’a pas permis de constater le debut de l’incendie , le surveillant n’a pas ete verifier au bon endroit….et la cause probable de l’incendie ,un court circuit electrique ,ca existe et c’est le’plus souvent la faute a pas de chance.

    • Ce qui existe doit être pris en compte dans l’organisation de la sécurité. Ces nouvelles reportent l’attention sur une personne ou une jonction électrique, alors que ceux qui savaient qu’une personne ou une jonction sont faillibles, et qui se sont dits que justement si ça tournait mal, la personne ou la jonction les exonèreraient eux personnellement, restent dans l’ombre…

    • La faute à pas de chance ?
      Une simple erreur (humaine ou non), non intentionnelle, permettrait la survenue d’un évènement catastrophique et ça serait normal ?
      De qui se moque-t-on ?
      Que diriez-vous si les industriels agissaient de la sorte ?

      Je serais curieux de voir l’analyse de risques et les actions préventives associées…
      Y’en a pas ? C’est la faute à pas de chance…

      • La securite n’existe jamais. 100% ,il y a toujours une partie d’imponderables ,comme une erreur humaine ou un insecte ou un rongeur…l’enquete finiera par aboutir.
        Mais normalement on connaitra la vérité ,c’est obligatoirement un court circuit electrique,facilement verifiable, ou un attentat ,moins facile a prouve si c’est fait par des specialistes ..de l’etat ou d’un etat.
        Enfin ,beaucoup de gens en parle , on ne peut faire que des hypotheses a l’heure actuelle et il est deplorable que l’etat , comme a son habitude, cause sans savoir ….ou pas.

    • Si effectivement il peut arriver qu’une météorite écrase votre voiture, c’est qu’extrêmement rare qu’un accident soit la faute à pas de chance.
      Dans mon domaine d’il y a quelques années, la sécurité des plateformes chimiques, un accident ne pouvait avoir que deux causes:
      – un état contraire à la sécurité (matériaux, conception, entretien) « Sicherheitswidriger Zustand »
      – une manipulation, action, contraire à la sécurité ( intervention humaine) « Sicherheitswidriges Handeln »

      Veuillez m’excuser d’y joindre le terme allemand, je n’arrive pas à traduire correctement « Sicherheitswidrig »…

    • Sauf qu’il n’y avait pas d’électricité à proximité de la charpente. Les lbédias font tout pour évacuer de légitimes questions techniques et autres…

      – les tours de la cathédrale avaient été spécialement fermées au public le 15 avril à 17:30, au moment-même du déclenchement de l’incendie (http://www.panamza.com/190419-notre-dame-exceptionnellement/),
      – il y a eu deux explosions au début de l’incendie (https://www.youtube.com/watch?v=tZo-XCl8BTs),
      – une entreprise, qui avait arrosé la charpente l’an dernier pour la protéger d’improbables insectes, témoigne du haut niveau de sécurité incendie (http://www.leparisien.fr/economie/chantier-de-notre-dame-en-2018-un-niveau-de-securite-identique-a-l-univers-carceral-17-04-2019-8055549.php)
      – le monument n’était pas si bien gardé qu’on l’a affirmé (https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ)
      – l’incendie survient le jour de l’allocution de Macron, pile pour que ceux qui sont devant la télévision assistent au spectacle de Notre-Dame en feu
      – « on » nous indique avant toute enquête qu’il s’agit d’un accident.
      – Selon des études du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (https://hal-enpc.archives-ouvertes.fr/hal-01260389/document) l’avancement du front de carbonisation est de 0.44mm/mn soit de 26.4mm par heure. Donc pour une poutre de 400mm de diamètre il faut 200/26.4= 7h30 pour être entièrement consumée.
      – ces mots d’un pompier : « Il est impossible d’avoir un tel feu en moins de 2 heures sans accélérateur. Le bois n’émet pas de lumière jaune, la pétrochimie oui ».

      Le tout sur fond de projet futuriste de l’Ile de la Cité avec Notre-Dame transformée en lieu de promenade…
      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=657565871357917&set=a.142206676227175&type=3&theater

      • oui je pense qu’il y a trop de précipitations avouées pour que ce ne soit pas un coup fourré

        • Hanlon’s razor vous est manifestement étranger… Personnellement, je pense qu’il est très ennuyeux de voir des libéraux (enfin, j’imagine que globalement vous l’êtes) se précipiter dans la recherche de coupables et attiser les hostilités envers autrui avant toute autre chose. Il serait bon que nous laissions cette technique aux anti-libéraux, qui en font un usage immodéré, afin qu’au moins sur ce point nous puissions nous différencier d’eux dans l’esprit de ceux qui ne connaissent pas grand-chose aux fondements du libéralisme.
          L’incendie de la cathédrale de Nantes était involontaire, comme la quasi-totalité de ceux qui sont survenus en temps de paix. La recherche de coupables détourne de l’avenir. Le danger est que l’Etat se montre aussi incapable de reconstruire avec bon sens et honnêteté qu’il s’est montré incapable de protéger son/notre patrimoine, les remèdes ne sont pas dans des recherches de complots ou des volontés de reporter la responsabilité sur les entreprises. Ces prétendus remèdes sont en définitive une plaidoirie pour plus d’état, et non contre lui.

          • Vous partez d’une hypothèse (l’incendie est involontaire), j’énonce des faits. Et je m’étonne que les journalistes ne les répercutent pas (sans en tirer de conclusions qui relèveraient de l’interprétation), préférant évoquer mégots et courts-circuits

            • De même qu’ils n’évoquent pas le projet futuriste de l’Ile de la Cité
              https://www.facebook.com/photo.php?fbid=657565871357917&set=a.142206676227175&type=3&theater
              Ce genre de transformation se heurte à un souci majeur: les Monuments Historiques (qui d’ailleurs commencent à s’inquiéter)

            • Je mets en avant l’hypothèse qui s’est par le passé révélée, et de très loin, la plus probable. Je cite Nantes, où l’erreur involontaire a été retenue (un couvreur avec un chalumeau), pour rappeler combien les causes involontaires sont plus vraisemblables que les causes malveillantes.
              Ici, comme dans bien des cas, s’applique le principe de réfutabilité : vous nous demandez de réfuter des hypothèses ultra-improbables alors que vous n’avez rien pour réfuter l’hypothèse de loin la plus probable. Ca n’est pas comme ça qu’on procède ! Désolé que vos professeurs ne vous l’aient pas enseigné, mais ça reste le principe de base.
              Nous ne vous demandons pas de prouver que vous ne pouviez pas être l’incendiaire…

              • Non, le principe de base est de lister le maximum d’observations, et à partir de là, d’envisager toutes les hypothèses, sans idée préconçue.
                Au lieu de quoi, la piste criminelle est exclue, et les médias ne donnent que des informations orientées dans le sens de l’accident, en taisant les autres.
                Il s’est passé un peu la même chose après le 11-septembre: le coupable était désigné dans les 10 minutes, avant toute enquête, et on a tu de nombreux témoignages d’experts, en particulier ceux qui affirmaient qu’il était impossible que les tours du WTC s’écroulent à cause de l’incendie. Plus d’autres éléments trop longs à citer ici.

                • Merci de ne pas vous poser en donneur de leçons sur la manière de procéder pour l’analyse. On ne devient expert qu’avec une méthodologie comme celle que j’ai décrite de hiérarchisation des causes possibles de la plus probable à la moins probable, et d’élimination des plus probables avant la considération des largement moins probables. Les autres « experts » ne convainquent que les mauvais journalistes et ceux qui les écoutent. Mais c’est très ennuyeux, parce que l’inefficacité qui découle de la méthode que vous préconisez se traduit par un appauvrissement général suite à une mauvaise allocation des efforts et des ressources.
                  Ou alors, ne vous plaignez pas de cet appauvrissement général, dont vous chérissez les causes…

          • la recherche de coupables est bien différente de la recherche de responsables.. si je suis responsable d’un bien pendant sa réparation, et qu’il brûle , je reste responsable du bien meme si ce n’est pas ma culpabilité qui est en cause..
            je sais qu’en france on a du mal avec le terme « responsable’, je ne dis pas qu’il faut chercher un coupable , mais un responsable

          • Quand on n’a pas de causes accidentelles probables : Pas de travaux a l’endroit du départ du feu, pas de traces d’incidents électriques, écarter a priori l’hypothèse autre, d’actes volontaires, est la pensée de crapules malhonnêtes.

      • Lieu de promenade dont il est douteux qu’il attire autant de touristes que ND.

      • Pas d’electrite , meme pour l’eclairage de la charpente ou faire circuler les cables pour l’eclairage interne de la cathedrale …impossible.

      • Concernant la fumée jaune, elle s’expliquerait par la forte présence de plomb dans la flèche et la toiture
        https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/25/pourquoi-la-fumee-de-l-incendie-de-notre-dame-etait-elle-jaune_1723060

  • Et attendez de voir ce que ce même état concocte avec sa loi « Notre Dame » présentée hier en conseil des ministres :
    – Passer outre toutes les règles de marchés publics
    – La totalité des dons aux associations pour Notre Dame récupérés par l’Etat. (article 3)

    Tout va bien…

    • Ces éléments devraient, au minimum, provoquer quelques questions…
      Et ce n’est pas du complotisle que de remarquer des indices qui vont tous dans le même sens.

      • Complotisme ou pas, j’ai du mal à croire à un acte volontaire.
        A qui profiterait le crime ?

        A Macron ? Cet événement lui a bousillé son plan com pourtant réglé comme une horloge. Et avec les pires conséquences : fuites dans la presse, etc.

        A un opposant ? Pas besoin de cramer Notre Dame, les GJ en font déjà assez tous les samedis.

        A un terroriste ? Ca serait inédit, il n’y a pas de victime. Et aucun groupement n’a revendiqué.

        A un promoteur véreux qui voudrait faire main basse sur l’ile ? Ca parait gros : cet incendie a trop attiré l’attention. Pas bon pour le business.

        D’accord, ça ferait un excellent scénario pour une série télé.
        Mais là on est dans la réalité. Je penche plutôt pour une successions d’événements, voire d’erreurs, qui ont abouti à l’incendie.
        Rien de plus.

    • Pourvu que l’UNESCO veille au grain!

    • Cet article 3 est de l’escroquerie, du vol organisé. Si les français n’ont rien donné au fonds de l’état et tout à des fonds privés, comme le Fonds pour le patrimoine, ce n’est pas un hasard.

    • La totalité des dons aux associations pour Notre Dame récupérés par l’Etat. (article 3)

      Source?

  • Ce matin sur LCI on claironnait « EDIFIANT »on a retrouvé des mégots sur ND,suivez mon regard,on a confié ce chantier au privé,on a que ce qu’on mérite

  • « Il y a fort à parier que très vite auraient surgi des polémiques sur l’ « ultralibéralisme » de notre époque, l’appât du gain dans le privé, les patrons qui ne cherchent que le profit »
    Il n’est pas exclu que celles-ci surgissent très vite, les premiers éléments de l’enquête semblant indiquer que certaines consignes de sécurité n’aient pas été respectées par les entreprises de rénovation…

  • Dans tous les cas , c’est sur, l’état n’est pour rien dans les courts-circuits qui ont fait 340 morts au Sri Lanka !

  • les échaffaudages n’ont pas brûlé.

    pas de système d’extinction performant dans cette « forêt » ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Je ne veux pas dire que nous sommes riches en candidats de qualité. Je veux simplement faire allusion à une information livrée au grand public la semaine dernière : elle concernait le montant des milliers d’euros possédés par les candidats. Je dois dire tout de suite que cette information ne m’est pas très sympathique dans un pays où « le riche » est automatiquement soupçonné de corruption, de prévarication, ou de pur produit de la chance.

Jean Fourastié avait parlé du « jardin du voisin » : par envie beaucoup de gens voient toujours d... Poursuivre la lecture

Nombreuses sont les personnes dans le monde aimant la France. Elle a des atouts. Mais la France a également des points faibles, à commencer par sa situation économique qui est souvent mal évaluée. Il existe ainsi un préjugé très répandu selon lequel la France serait un pays d'égalité en raison de son généreux modèle social. Mais l'égalité, que beaucoup assimilent à une justice sociale, ne règne que partiellement en France.

Il est certes vrai qu'après redistribution, les revenus sont répartis de façon relativement uniforme[1. En 2017, l... Poursuivre la lecture

Par Jean-Philippe Delsol. Un article de l'Iref-Europe

Face aux difficultés d’obtenir d’importantes quantités de vaccins en peu de temps au niveau mondial, un concert s’est élevé à gauche contre les laboratoires qui les produisent.

Une centaine d’intellectuels a signé une tribune publiée le 10 février dans le journal Le Monde pour demander que les vaccins soient « considérés comme des biens publics mondiaux » et que les techniques brevetées soient rendues disponibles librement.

L’ONU avait d’ailleurs enfourché ce combat en... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles