Cagnotte Leetchi : les politiques en croisade contre la liberté

La cagnotte du boxeur doit-elle être interdite ? Et sous quels prétextes ? Quelques politiques illustrent brillamment par leurs tweets combien ils craignent la liberté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Affiche du Collectif Antigone, Daniel Tourre

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cagnotte Leetchi : les politiques en croisade contre la liberté

Publié le 9 janvier 2019
- A +

Par Phoebe Ann Mo$e$.

Mounir Mahjoubi et Jean-Charles Simon se sont indignés hier de la cagnotte  lancée sur Leetchi et destinée à récolter de l’argent afin de financer les frais d’avocat de Christophe Dettinger, le boxeur filmé en train d’agresser à mains nues un policier.

Le très policé Mounir Mahjoubi

Les propos du ministre se veulent fermes. On sent l’autorité qui point dans ses poings serrés et son texte empreint d’indignation. Tout son discours n’est que mots-clefs destinés à aller se ficher dans le cerveau de ses lecteurs : « haine », « violence », « indigne », contre lesquels il a — évidemment — du « dégoût » et — évidemment — appelle à la « responsabilité » (celle-là même qu’il s’évertue à anéantir à grands coups de lois dans l’esprit citoyen).

Bien entendu, on n’oublie pas le petit coup de patte aux riches, si toutefois il se trouvait parmi les tweetos un mélenchoniste égaré, avec le « ça rapporte », et « l’attrait de l’argent ». Vraiment, les 140 caractères de Twitter ont été fort bien rentabilisés, exploités, utilisés.

D’ailleurs, les internautes n’ont pas forcément mis leur obole pour féliciter Christophe Dettinger pour son geste, mais peut-être en réaction à sa vidéo dans laquelle il fait un peu son mea culpa. Mais ce serait leur prêter des intentions, donc un libre-arbitre qu’on n’a pas très envie de leur laisser…

Heureusement, arrive à la rescousse un deuxième soldat vent debout contre les libertés.

Marlène Schiappa n’oublie jamais une cause

Jamais en panne de déclaration fracassante, Marlène Schiappa a déclaré sur France Info ce mardi matin :

« Je pense que Leetchi devrait suspendre cette cagnotte parce que c’est une cagnotte qui est illégale, parce qu’elle soutient un acte délictueux, c’est-à-dire de violence gratuite. »

Elle a ajouté, dans un bel élan vers plus de « transparence » :

« qu’il serait souhaitable de savoir qui a donné à cette cagnotte, car je crois que c’est une forme de complicité. On a là quelqu’un qui a commis des faits très graves, qui a frappé un policier dans l’exercice de ses fonctions, qui était en train de maintenir l’ordre public. C’est gravissime. Soutenir cela, c’est être complice de cet acte et c’est l’encourager. »

Mais qu’ont-ils donc tous à vouloir à tout prix savoir qui fait quoi avec son argent ? On attend avec une impatience gourmande qu’ils poussent leur transparence pour nous dire ce qu’ils font avec le nôtre…

Jean-Charles Simon en guerre contre la liberté des cagnottes

Un troisième tenant du politiquement correct se trouve en la personne de l’économiste Jean-Charles Simon, présenté comme « libéral » par le Huff Post. Lui, se demande s’il y aura « bientôt des cagnottes de soutien aux terroristes » :

Plus précisément, il pose la question au site hébergeant la cagnotte, Leetchi. Le rendant « responsable » de soutenir des « factieux »1

Il s’en suit une farandole de réflexions accusant Leetchi de « contribuer au soutien d’un délit extrêmement grave ». Ce à quoi Leetchi répond que tout citoyen a droit à une défense et que les fonds serviront à cela.

La liberté gêne le pouvoir

Il va de soi que pour emporter l’adhésion de son auditoire, Jean-Charles Simon devait sortir le mot magique qui fait peur à tout le monde (vous savez, celui qui vous fait abandonner un peu de liberté pour un peu plus de sécurité) : le terrorisme. Le niveau d’argumentation est à la portée d’un lapin de six semaines… Boxeur-Gilets jaunes-terrorisme… vous suivez toujours ?

On a envie d’expliquer à Jean-Charles Simon, dont on cherche encore à quel endroit il a bien pu ranger son fameux « libéralisme », que la liberté de faire ce qu’on veut avec son argent ne peut être remise en question par un groupe à qui cela ne convient pas, encore moins quand il s’agit d’un groupe politique qui détient le pouvoir. Les individus sont libres de soutenir une cause qui leur tient à cœur pour diverses raisons. Or c’est cette liberté d’association que Jean-Charles Simon semble remettre en cause.

Internet comporte encore quelques espaces de liberté qui gênent aux entournures les politiciens qui n’aimeraient rien tant que voir les citoyens bien rangés dans des cases et Internet enfin réglementé à la mesure de la liberté qu’on veut vous accorder (c’est-à-dire presque aucune). Or ces libertés sont tout aussi importantes que la liberté d’expression. Et non négociables.

 

Interdire ou éduquer ?

En revanche cette liberté d’exprimer un point de vue, quel qu’il soit, comme de mettre des fonds en commun au service d’une cause, quelle qu’elle soit, devrait être assortie d’une éducation digne de ce nom à l’esprit critique dès le plus jeune âge… Mais cela reviendrait sans doute à admettre trop de lacunes dans le système scolaire. C’est tellement plus simple de bâillonner ceux qui n’ont pas un discours « convenable »…

À force de se retourner systématiquement sur celui qu’on sent le plus faible, parce qu’on le suppose isolé, on finit par avoir un retour de boomerang : les faibles s’organisent, en toute légalité. Il ne reste qu’à leur interdire d’avoir les moyens de s’organiser. Mais internet est vaste, et la politique française a la vue courte. La cagnotte de Christophe Dettinger  sur Leetchi vient de fermer. Motif : « Au vu du montant atteint à ce jour, la cagnotte n’accepte désormais plus de contributions. » Un motif d’ordre pratique, donc…

  1. « Factieux : qui fomente des troubles contre le pouvoir établi »-Larousse.
Voir les commentaires (171)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (171)
  • une prise de position très polémique que je n’approuve absolument pas.
    Soutenir les GJ oui, accepter leur violence non. Chaque charge de police a été précédée d’un long face-à-face qui a incité et excité certains GJ à casser du policier comme on irait se passer les nerfs sur un punching ball
    cette affaire de cagnotte à détruit toute la sympathie que je pouvais avoir pour les GJ

    • a priori vous connaissez les faits, l’environnement pendant et avant l’agression. Votre dossier à charge est complet, pourriez-vous nous en dire plus pour nous éclairer ?

    • Est-ce que l’affaire a déjà été jugée ? Il faudrait peut-être analyser le contexte avant d’en tirer une conclusion mais il est vrai que faire passer en boucle quelques images chocs à la télé abolit tout sens critique chez le spectateur (dont peut-être vous faîtes partie).

    • Ce n’est pas l’objet de l’article… vous méprisez la cagnotte vous en avez parfaitement le droit… mais l’interdire demande de donner des raisons valables..
      la défense de la liberté fait sens pour des propos polémiques ..

  • très bon article..merci

    Ceci dit , il reste les juges.
    A moins de considérer qu’un ténor du barreau rémunéré a hauteur de son immense talent parviendrait a affecter le systeme judiciaire..personnellement je ne vois pas ou est le probleme.

    si il y a une justice, elle appréciera a charge et a décharge , si cet individu a enfreint la loi ..

    Je sens que le doute vient de là, les gens ne croient plus en une justice égale pour tous, et ils ont raison.Nous avons une justice d’opinion.
    Plus cet individu arrivera a obtenir une notoriété médiatique , plus les juges interviendront avec les pincettes permettant d’évacuer
    les faits pour le doute raisonnable ..
    Il n’y a de performance judiciaire en france, célérité , rapidité,que pour l’élimination d’un concurrent potentiel aux élections..
    Pour le reste .. peu importe les cagnottes une bonne couverture des chaines en continu suffira

    • oui et il y a quelque chose d’effrayant..si cette cagnotte sert à la défense.. ça suggère une décision de justice peut être littéralement achetée..
      on peut tolérer que un avocat habile altère un peu une décision de justice mais l’idée que le sort d’un accusé dépende tout à fait de l’argent qu’il peut payer pour se défendre pose de vrais question sur notre système de justice.

      • si il y avait que ces questions…

      • @jacques lemiere
        Bonjour et bonne année,
        « si cette cagnotte sert à la défense.. ça suggère une décision de justice peut être littéralement achetée… »
        Un avocat n’est pas un magistrat. Procureurs et juges sont payés par les impôts taxes et autres amendes.
        La « défense », ce n’est pas soudoyer un juge ou un procureur, ce qui est fort illégal. La « défense » consiste à être représenter par un professionnel du droit. La cagnotte est pour éviter que le « boxeur » se retrouve défendu par un avocat commis d’office, au salaire régulé, (et peut-être moins motivé qu’un avocat bien payé.)

        Quant à l’altération d’une décision de Justice, la Justice s’altère très bien toute seule, surtout quand il s’agit de rétrograder des faits criminels en contraventions. (typiquement : des viols, en attouchements sexuels, voire en acquittement pour non connaissances des codes culturels)

         » l’idée que le sort d’un accusé dépende tout à fait de l’argent qu’il peut payer pour se défendre pose de vraies questions sur notre système de justice. »
        Avec plus de 60 Codes et plus d’un demi-million de lois, il vaut mieux être défendu par un professionnel, qui plus est motivé (par ses honoraires et sa réputation).
        Evidemment qu’avec de l’argent on est mieux défendu. Les avocats les meilleurs sont ceux qui ont le plus de savoir en droits et en lois. Et, comme on dit : « Le Savoir, c’est le pouvoir. »
        Comme « vraies questions sur notre système judiciaire » il serait temps de commencer à réfléchir au fait qu’il n’est pas indépendant des autres pouvoirs ; qu’il ne pratique pas la Justice judiciaire mais la Justice sociale ;et que de ces deux constats, le système serve surtout à supporter les concepts politiques, l’idélogie de l’Exécutif, consistants à raboter la Liberté jusqu’à son anihilation.

        • c’est surtout que les ténors ça s’exprime devant la presse et a la télé
          et çà… çà crains

          • @claude henry de chasne
            Bonsoir et bonne année,
            Que les ténors s’expriment sur leur domaine de compétences, et/ou sur des cas qui’ils défendent n’est pas un souci.
            Je n’ai personnellement eu aucun souci à ce que le premier avocat d’Abdeslam s’exprime
            De plus, ils ne deviennent vraiment des ténors qu’une fois être passés à la télé. Certains ne le deviennent pas. Maître Grimaud n’a pas l’air d’en être devenue un de ténor.

        • je n’ai pas reflechi à la question..

    • « .Nous avons une justice d’opinion. »
      Plus que ça. Nous avons une justice politique, dans le droit fil des procès staliniens, et attentive à prévenir le moindre désir (supposé) de l’exécutif.

  • Un article qui traite de la liberté sur un site libéral !
    C’est devenu tellement rare que je me demande si cela est bien raisonnable… 🙂

    Félicitations à l’auteur et un grand merci pour cet article, comme d’habitude.

    • je ne suis pas libéral..mais je viens sur le site parce que mes bornes des atteintes aux libertés individuelles on été franchies..et je n’arrive à discuter et trouver de saines discussions, accords et désaccords , qu’avec les libéraux. vrais . sinon vous avez raison..
      il y a chez les libéraux une chose que j’apprécie c’est la volonté que les interactions se fassent dans des règles établies indépendantes des individus.

  • Souhaitons que la famille du boxeur puisse donc toucher cet argent pour le défendre et expliquer les éléments de contexte qui permettent de comprendre ce geste…
    Éléments de contexte : argument auquel semble n’avoir droit que le flic cogneur Didier Andrieux, pourtant défavorablement connu, comme on dit, de ses propres services de police…
    http://m.leparisien.fr/faits-divers/le-lourd-passe-du-policier-violent-de-toulon-08-01-2019-7983759.php

    • La famille du boxeur ? Je croyais que c’étaient les avocats qui le défendront qui devaient en bénéficier… Bon, ceux qui donnent sont assez grands pour veiller, en principe, à ce que l’emploi de leurs dons corresponde bien à ce qui est affiché, mais autant je soutiens cet article pour la liberté, autant je n’aimerais pas qu’il soit détourné en légitimation de la violence.

      • C’est la famille qui a lancé cette idée da cagnotte pour lui permettre d’avoir une bonne défense…
        Ceci dit, il mériterait probablement, en plus d’être défendu, d’être décoré :
        https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/08/christophe-dettinger-une-gilet-jaune-affirme-quil-lui-a-sauve-la-vie_a_23637612/

      • donc..le témoignage de cette personne est digne de foi…
        en réalité , le type a juste dégagé un crs qui tapait une manifestante..

        attendez une seconde..
        « manifester » en groupe a des conséquences..
        si vingt personnes sont devant chez vous et qu’ne personne jette une torche sur votre maison..vous vous considérez vraiment qu’il n’y a qu’un pyromane???

        si vous participez à une manifestation quelconque et que vous voyez des actes violents se produire.. vous quittez à l’instant cette manifestation qui est la seule vraie façon de s’en désolidariser.

        manifester signifie un mot d’ordre et une volonté commune. on ne peut pas laisser dire ou faire n’importe quoi..ou on se barre… Je n’ai jamais pu manifester au sein d’un groupe…je me barre au bout de 5 mn car il est inévitable que des idiots essayent de me faire dire ce que je ne pense pas..

        la vraie question est d’ailleurs ailleurs elle est dans l’hypocrisie dans l’idée d’autoriser ou d’interdire une manifestation pour des raison d’ordre public..

        manifester violemment n’est pas acceptable si on veut se placer dans le cadre de l’etat de droit.. c’est un geste de rébellion qui appelle logiquement à l’intervention des forces de l’ordre…

        • Dans le cadre actuel o peut voir ca comme de la resistance à l’oppression, qui reste un droit fondamental, et qui n’est aucunement un acte sensé être pacifique.

        • « a vraie question est d’ailleurs ailleurs elle est dans l’hypocrisie dans l’idée d’autoriser ou d’interdire une manifestation pour des raison d’ordre public.. »
          Dans une véritable démocratie, elles n’auraient pas lieu d’être, les revendications du peuple étant transmises par la représentation nationale. Comme vous voyez, on en est loin…

  • financement du terrorisme ? qui a des contrats commerciaux avec l’Arabie Saoudite? qui a fait la guerre en Libye, Syrie etc…? il faut nettoyer devant sa porte avant de porter ce genre d’accusation.

    • @senn
      Bonjour et bonne année,
      M. Simon n’a juste pas pris sa dose quotidienne obligatoire de Padamalgam1000. Mme Schiappa a trop pris de sa boîte : elle n’a pas relevé le fait qu’un policier (masculin) cognait sur une manifestante (féminine) ou alors elle considère que les manifestants et les manifestantes ont les mêmes droits de se faire cogner à terre.

  • Sans aller à l’amalgame avec le terrorisme, quand juste un gilet jaune sortira une arme et tirera sur la police (ce qu’appellent à faire certains gilets jaunes), les « gens » devront aussi être libres de payer son procès ?
    La liberté des uns s’arrêtent ou commence celle des autres. Or les gilets jaunes ne respectent pas la liberté à la base (mouvement fondé sur le concept de blocage de ronds points, et sur des parcours de manifestation non déclarés donc non sécurisés). Donc, non, casser du flic n’est pas libéral, soutenir ceux qui cassent du flic n’est pas libéral, cette cagnotte n’est pas libérale. D’ailleurs Melenchon soutient cette cagnotte (dans son rêve que ce mouvement finisse en révolution qui le porte au pouvoir).

    Ce boxeur a un coté Robin des bois (il attaque le shérif de Nothingham pour pouvoir voler les riches et redonner aux pauvres). Sauf que nous sommes en démocratie, donc voler les riches (isf, taxe d’habitation maintenue pour les plus hauts revenus, impôt sur le revenu pesant massivement sur les plus hauts revenus, sauf que maintenant c’est 4000 euros pour un couple un haut revenu) n’est pas plus défendable que voler qui que ce soit. Ce ne sont pas quelques personnes violentes qui doivent décider de la politique de la France.

    • Robin des bois ne volait pas les riches pour redistribuer aux pauvres, ça c est la version Walt Disney. Il volait l’argent des impôts extorqués par le shérif de Nottingham pour le redonner à leur propriétaires légitimes. C’est pas de la redistribution, ni du vol, c est le respect du droit de propriété et ce n est que justice. Robin est un héros du liberalisme, merci de ne pas en faire un socialiste redistributeur.
      Sur le reste de votre commentaire je ne suis plutôt pas en désaccord, mais pas touche à Robin. ?

      • @AeroslKid
        Bonjour et bonne année
        Dans les versions de Robin des bois dont vous parlez, celui-ci reprend l’argent fortement prélevé par Jean Sans Terre et le rend aux sujets. Sauf qu’il n’a pas les comptes de ce qu’a versé chaque sujet.
        Les riches de la version Disney, sont des nobles, donc des riches par les ponctions seigneuriales.
        Dans des versions plus anciennes, Robin est capable d’occire prêtres et enfants.
        Là où je vous rejoins quant au fait que Robin est un « héros du libéralisme » c’est qu’il résiste à l’oppression d’un usurpateur : le roi légitime étant Richard Coeur de Lion, qui dans plusieurs versions, ne meurt pas en France au retour des Croisades.

        • Bonne année @STF.
          Oui vous avez milles fois raison. Il y en aurait à dire sur ce Robin. Je m’insurgeais uniquement contre la récupération faisant de lui un héros de la redistribution. Du coup j ai grossi le trait. Vous m’avez bien compris et vous faites bien donner ces précisons éclairantes. Je suis seulement moins subtil et moins lettré, mais j’y travaille.
          Heureux de votre réponse.

        • bon deja « robin des bois » n’a aucune valeur historique , il n’a jamais existé
          https://www.nationalgeographic.fr/histoire/robin-des-bois-t-il-vraiment-existe

          • @claude henry de chasne
            Bonsoir,
            Que faire alors de la Mythologie grecque ?
            Que faire des Fables de LaFontaine ? (A part les reprendre, et pondre un bouquin racontant des suites de ses fables, en faisant bien passer les « bonnes morales », cf Après vous, M. de La Fontaine, par Gudule)
            Que faire de « La chanson de Roland » ?

    • Si la vidéo avait été diffusée 24 heures plus tôt, je serais d’accord avec vous.

      • +100 a MichelO
        Ce sois disant « grand monsieur » boxeur pro a t il ou n’a t il pas frappé entre autre un HOMME A TERRE???
        Quand à l’idée émise que certain auraient participé à la cagnotte suite au méa culpa….tsstss ! triste argumentation

        • Difficile de comprendre les commentaires et les +/- sur les commentaires favorable a ce type GJ fonctionnaire et accessoirement brute épaisse venu de toute évidence chercher la merde et la confrontation avec les forces de l’ordre sur cette passerelle.

    • bien sur que des gens devraient être libres de payer son procès!!!!…sinon pourquoi pas se passer de procès tout à fait??

      ce qui m’a ouvert les yeux sur le sectarisme et l’immoralité de de la gauche au sens large fut la volonté d’interdire à jean marie le pen de participer à des débats…

      on doit interdire aux gens d’avoir une défense de qualité à un procès ? vraiment?

    • si vous êtes dans une manifestation qui tolère la présence casseur vous participez à un manif de casseur désolé.
      je suis un simple être humain et je suis doté de mécanismes de jugements assez simples quand une personne peut me frapper impunément aux milieu de vingt autres..ils sont bel et bien complices, certes à des degrés différents..mais complices.

      voila ce qui se passe quand on a crée une culture de tolérance à la  » bonne » violence de certaines manifestations..

      Par exemple, bloquer un rond point n’est pas manifester…c’est une forme d’entrave à la liberté..qui tôt ou tard se règle à coup de gnons.

      • OK pour votre raisonnement mais dîtes-moi ce que vous feriez si dans une manif un flic frappait une femme à terre.

        • je ne vais pas dans une manif

        • eh bien…ça dépend des circonstances… si j’estime que la violence du flic est légitime ou pas..typiquement une personne qui ne peut représenter une menace j’espère avoir le courage de m’interposer. si j’ai un doute..je regarde et j’analyse..et si j’ai vu la personne casser du flic 5 mn avant franchement j’en ai rien à cirer.

          Attendez un peu…il y a des procédures pour surveiller les flics…je ne pense pas vivre dans une dictature policière!!! donc a priori..quand je vois un flic, auquel l’etat a fourni une matraque matraquer..mon a priori n’est pas que le flic abuse…

          c’est un peu le truc non? ou bien on pense vivre dans un état de droit..et l’usage de la force par les force de l’ordre est dans l’ordre des choses..ou bien non..et dès lors c’est la police m^me qui est odieuse..violente ou non.

          je ne juge pas a priori un flic qui a commet une violence, Faut voir.. de la part des flics par definition la violence peut être légitime..

          si vous dites les flics..je mets en face les manifestants…en bloc…sans nuance…ensuite on peut discuter des cas particulier…

          • Avez-vous connaissance de poursuites, ou même d’enquêtes, parmi les forces d l’ordre, suite aux plus de mille blessés parmi les manifestants, certaines agressions étant même filmées ?
            Je ne crois pas que le pouvoir a intérêt à mettre en doute l’action des forces de l’ordre, peu importe son niveau de légalité. L’augmentation de salaire octroyée de manière très ciblée juste avant les fêtes ne trompe personne.
            Ce qui se passe est instrumentalisé à tous les niveaux : politique, justice, médias.
            L’Etat de droit est une vue de l’esprit. Je dirais que la notion même d’Etat est assez relative, lorsque par exemple le budget de la Culture est supérieur à celui de la Justice (même avec ses écarts).

          • @jacques lemiere
            Bonsoir,
            « ou bien on pense vivre dans un état de droit »
            En fait il n’ya pas d’état de droit en France. Le droit est distordu de toute part pour faire coller les facéties politiques. Les Droits fondamentaux ne sont pas respectés, et la Police, qui est censée les garantir les piétine allègrement. (par exemple, les cas des squatteurs dans des propriétés privées, piétinant allègrement le Droite de propriété)
            Donc dans un régime sans état de droit, à quoi peut bien servir la Police ?

      • jacques lemire
        « si vous êtes dans une manifestation qui tolère la présence casseur vous participez à un manif de casseur désolé. »
        Dans ce cas-là, les policiers auraient-ils le droit de frapper tout ce qui bouge, qui fuit, qui s’écroule à terre (et/ou qui se fait piétiner) ?
        Dans la vidéo que j’ai vue, (une des rares), un C.R.S envoie valser un retraité portant un gilet, questionnant 2 C.R.S, et qui tombe à la renverse, serait-ce donc jusitifé par les violences commises sous l’Arc de Triomphe non loin ? 2 C.R.S, en armure, avec casques, matraques, bombes lacrymogènes, contre un retraité mécontent portant LE gilet jaune de sécurité (routière).

        Pour votre exemple, si une personne vous frappe, au milieu de vingt autres, vous ne pouvez pas les rendre complices, car il vous faudrait prouver qu’elles sont de mèches contre vous. Vous pouvez à la limite opter pour la non-assistance à personne en danger, qui sera tout aussi délicat, vu qu’une personne au milieu de vingt autres, sans lien de connaissances, peut faire craindre pour la vie de celui ou celle qui intercèderait en votre faveur.
        De plus, dans une Société où personne n’est responsable de soi, (à quelques exceptions près) mais où on est censé être responsabe des actes d’autrui qu’on ne connaît pas (« Tous touchés, tous concernés, tous responsables »), vous voudriez que tout un groupe de personnes soit responsable des actes d’une seule autre.
        Les gens sortis en masse pour fêter la victoire de l’équipe de France à la dernière Coupe du Monde, une manif spontanée là aussi, mais anticipée par le ministère, sont donc, d’après vous, responsables des actes nuisibles et néfastes de quelques uns ?

        • non…sauf à vouloir finasser…il va de soi que si je suis responsable des flics… tous les manifestants ne se valent pas quant à la répression de la manifestation..frapper un vieux un enfant ou toute personne ne présentant pas de danger est inacceptable point barre…

          • « frapper un vieux un enfant ou toute personne ne présentant pas de danger est inacceptable point barre… »
            Là nous sommes d’accord. C’est pour cela que je ne comprends pas pourquoi les C.R.S s’acharnent sur certains. Une fois à terre, ils lui passent les pinces, l’extraient, le filent à un O.PJ, et on passe à la suite. Cela seul doit justifier leur recours à la coercition. Quelqu’un à terre, recroquevié en position foetale, n’est plus une menace, alors les coups de matraques ne sont plus justifiés. Il me semble que les Forces de l’Ordre passent assez de temps à exercer « l’interpellation ».
            La notion du danger est fort comique, quand ceux qui se sentent en danger, portent armure, casque, bouclier, et gilet pare-balles en protection. Les Forces de l’Ordre sont des professionnels, entraînés et équipés de matériel létal (un taser peut tuer, tout comme une matraque, ou le Flashball) pour lequel ils sont formés au maniement et à l’utilisation.

    • @Larebil

      Votre raisonnement se tient à condition d’être dans un pays libéral. Ce n’est pas le cas. Nous sommes dans un pays où la corruption et la connivence ont cours, où ont fait croire aux gens qu’on peut vivre aux dépens des autres en votant « bien », où les définitions de mots tels que liberté sont travesties. Si vous voulez vous indigner intelligemment, indignez vous de la source du problème au lieu de ses conséquences, car vous n’aidez pas à améliorer la situation en faisant perdurer cette confusion malsaine.

    • « ..q.uand juste un gilet jaune sortira une arme et tirera sur la police (ce qu’appellent à faire certains gilets jaunes)… »

      Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai vu que L. Ferry demander l’utilisation des armes à feu. Mais pas contre la police, contre les GJ. Serait-ce, d’après vous, justifié ?

      Je ne me prononce pas sur le cas de ce M. Dettinger, n’ayant pas tous les éléments en main. Mais on constate tout de même une belle justice à deux vitesses, vu que lui aura droit à un procès alors que pour M. Andrieux, il n’y aura même pas d’enquête ouverte.

    • @Larebil
      Bonjour et bonne année,
      « Donc, non, casser du flic n’est pas libéral, soutenir ceux qui cassent du flic n’est pas libéral, cette cagnotte n’est pas libérale. »
      Cette cagnotte n’est pas pour soutenir la casse de flics, mais pour soutenir le droit de se défendre dans un tribunal, qu’on nomme « droit de défense ».

  • La police est plus souvent au service de l’État qu’au service de la protection du citoyen, l’inconscient collectif du GJ s’en est aperçu, voilà le résultat.

    • Pour la police, il n’existe pas de citoyens :

      tout au plus des ‘individus’ …

      • Certes, parmi les haut-gradés… Après, c’est une question de vocabulaire.
        Mais le policier ou gendarme de base fait souvent son métier par idéal. Beaucoup y mettent du cœur, mais comme partout, il existe des dérives.

        • Elles sont vachement orientées, ces « dérives »…

        • Oui ils s’engagent par idéal et voient tout les vrais méchants qu’ils arrêtent être remis en liberté par notre chère justice.
          A coté de ça, tanpis je vais exagérer, on a nos cher gouvernants qui les font participer aux rentrées fiscale via les amendes en tout genre et aujourd’hui les envoient casser du pauvre et/ou du contribuables.
          Tout ça pour des conditions de travail difficiles illustrées pas un taux de suicide élevé.
          A un moment ils vont devoir choisir, ça avait déjà commencer un peu quand certains avaient manifesté devant le ministère de la justice.

        • c’est de moins en moins, vrai nombre d’engagés le font pour avoir un métier stable et pour passer le plus de concours possibles et améliorer le chiffre en bas de la bulletin de paie..source: un colonel de gendarmerie qui était exaspéré par les nouvelles recrues.

      • la police fait son boulot . point
        Merci a la police de faire en sorte que force reste a la loi

    • ce qui n’est pas un problème si l’etat est garant des libertés individuelles…

  • Faudrait faire une cagnotte pour payer l’asile psychiatrique à MarleneSchiappa et à ses copains parasites. Ces gens qui veulent tellement modifier notre comportement avec la loi et la taxe et qui ne sont même pas capables de respecter ni l’un ni l’autre. Peut-être devrions nous faire une cagnotte pour obliger nos élus à vivre l’enfer qu’ils nous font subir. Ou encore qu’ils arrivent seulement à produire des richesses avec l’argent qu’ils nous volent. Ou peut-être devrions-nous créer des auto-cagnottes avec l’argent du livret A. Autant suicider son argent que de le donner à la parasitocratie.

  • @joe, oui. J’ai été surpris lors de la 1er diffusion de cet acte de violence. J’ai pratiqué des arts martiaux et je sais que cela crée un code moral avec des valeurs et des responsabilités. Cela permet au contraire de réduire sa violence plutôt que de rendre agressif et de taper n’importe qui. Le fait qu’il le fasse pour protéger ou défendre est cohérent. Sauf si le type est accro à la coke ou aux hormones. Mais il avait l’air stable et déterminé. De plus l’on sait que la police a des ordres. Mater la rébellion. Détruire le mouvement des gillets jaunes. La République doit se défendre ou mourir. Faudrait peut-être la laisser mourir…. un système injuste qui se protège avec la violence… ça ressemble à de la dictature.

  • Et quid de la cagnotte pour Ramadan ?

  • Je ne vois pas en quoi les personnes citées dans l’article, et de nombreux citoyens au passage d’ailleurs, ont exprimé leur peur de la liberté. Ils ont simplement exprimé un sentiment de cette cagnotte en rapport avec les faits de samedi. C’est leur liberté d’opinion et d’expression même si on ne les partage pas ! C’est donner des intentions qui arrange l’auteure de l’article. De la même manière une autre interprétation :

    «les internautes n’ont pas forcément mis leur obole pour féliciter Christophe Dettinger pour son geste, mais peut-être en réaction à sa vidéo dans laquelle il fait un peu son mea culpa. Mais ce serait leur prêter des intentions, donc un libre-arbitre qu’on n’a pas très envie de leur laisser…»

    Un peu son méa culpa oui c’est ça, on peut aussi dire que c’est une vidéo qui prépare sa défense.
    Hier à la radio sur RMC, la plupart des témoignages en direct d’auditeurs qui ont donné de l’argent, n’allaient pas vraiment dans ce sens : ça ressemblait plus à du soutien contre quelqu’un qui avait les couilles de s’en prendre aux représentant de la violence de l’Etat, de la violence par procuration. Comme par hasard pour l’auteure on a affaire a du libre arbitre, le bon celui qui responsabilise l’individu..

    Bref je trouve cet article mal à propos et tiré par les cheveux ! C’est indigne de CP !

    • procès d’intention.si vous acceptez un ..vous êtes perdu.
      Et si une personne a donné de l’argent parce qu’elle adore voir taper les flics…ça ne fait pas d’elle un complice de violence..ça fait juste d’elle une personne avec une morale douteuse.
      vous voulez policer les âmes…il ne faudra pas longtemps à ce que vous soyez accusé.

      je pense aussi que les donateurs le font pour des raisons que je n’approuve pas… et ça change quoi? j’ai le droit d’interdire au gens de mal utiliser leur argent peut être?..

      ne faites pas le pas de trop qui vous rapproche de la criminalisation de la pensée.

      • Qu’est ce que vous me racontez ! Je ne fais pas de procès d’intention, je donne mon avis sur l’article que je trouve à la limite de la récupération. C’est douteux c’est tout ; ça fait pas de moi un criminel de la pensée mais un esprit qui doute.

        Si vous voulez être contre l’Etat bêtement sans discernement, c’est votre choix pas le mien. Il est où le sens de la responsabilité ?

        • « Un criminel de la pensée » ? Non, juste un fan de la pensée unique.

          • Je vous croyais plus fin que ça.. l’effet mouton sans doute.

            • « Ils ont simplement exprimé un sentiment de cette cagnotte en rapport avec les faits de samedi. » Pour :
              « Leetchi devrait suspendre cette cagnotte », ou « il serait souhaitable de savoir qui a donné à cette cagnotte », ou « Soutenir cela, c’est être complice de cet acte et c’est l’encourager. » [Ah bon, c’est Schiappa qui décide ce qu’un acte volontaire représente, maintenant?], ou encore « Bientôt des cagnottes de soutien aux terroristes ? » [le jour anniversaire de Charlie, mais bon, c’est un « détail »]
              Des « sentiments » et rien d’autre, effectivement.

              • oui… ça me semble bien.

              • Des sentiments, rien d’autre effectivement ! Cette pauvre femme n’est pas capable de plus. Elle n’a rien décidé du tout, une interview n’est pas force de loi, vous exagérez.
                Si les libéraux n’ont pas autre chose à foutre..

                • Il s’agit de consignes, pas de « sentiments ». Qui viennent de plusieurs membres du gouvernement qui, jusqu’à preuve du contraire, n’ont pas été désavoués par leurs supérieurs. Ni même annoncés qu’ils se prononçaient en nom propre.
                  Que cela vous paraisse normal, libre à vous. Mais ne vous étonnez pas que d’autres considèrent ces prises de position, dans la droite ligne de l’attitude générale du pouvoir, comme liberticides.

                  • Une consigne = un ordre ; schiappa a utilisé le conditionnel.. Désolé mais vous êtes de mauvaise foi donc pas vraiment crédible dans votre dénonciation. En fait votre problème, comme beaucoup ici, est de ne pas réagir rationnellement comme l’a fait schiappa. Libre à vous de voir du mal là où il n’y en a pas.

                    • @indivisible
                      Bonsoir,
                      « Leetchi devrait suspendre cette cagnotte » dit par un membre de l’Etat, proche du gouvernement, qui a compétence pour pondre des lois, et les faire accepter.
                      Il y a une menace derrière ces mots ; derrière ceux qui ont suivi « il serait souhaitable de savoir qui a donné à cette cagnotte » on sent poindre la Stasi, le KBG, pour fliquer les moindres faits et gestes de la population et de bien la contrôler afin qu’elle soit bien conforme, mais toujours suspecte.
                      Mme Schiappa utilise le conditionnel, en tant que membre de l’Etat, elle ne va pas directement utilser l’impératif, c’est un effet de langage, elle aurait presque pu dire « Il faudrait que Leetchi suspende cette cagnotte ».

                       » Libre à vous de voir du mal là où il n’y en a pas. »
                      Libre à vous de ne pas voir la malice là où elle est. Enfin, tant que Mme Schiappa, MM Simon et Mahjoubi, ainsi que quelques autres guignols qui urinent sur les Droits fondamentaux, vous laissent cette liberté.

                    • @STF
                      je ne peux répondre directement à votre commentaire, si j’étais parano je crierais à la censure..

                      A l’heure où le moindre truc qui passe dans la tête des gens est twitté, posté sur les réseaux sociaux, diffusé et rediffusé dans les médias grand public, la valeur des mots perd son sens. Par exemple si on devait retenir tous les twittos de Trump on en déduirait quoi ? Si le gouvernement veut nous fliquer, il ne va pas le crier sur les toits. Et si c’est le cas, que les gens dans leur majorité l’acceptent que voulez-vous ? Dans le meilleur des cas nous aurons un compromis.

                      On passe notre temps à s’exiter sur des petites phrases déclarées par des gens insignifiants. Cela ressemble plus à du dégagisme qu’à du libéralisme. Parce que si schiappa balance un truc qui nous plaît pas, on voudrait que ne soit pas le cas. Alors quid de la liberté d’expression ? Nous pouvons démonter ce qu’elle dit parce que non conforme à nos principes mais en aucun cas n’avons à penser qu’elle n’a pas à le dire. Perso je suis plutôt libéral mais je conçois tout à fait, après avoir étudié la nature humaine, que tout le monde ne le soit pas. En revanche la nature humaine dans son fonctionnement systémique est pleinement libérale, donc sur le long terme je ne suis pas inquiet.

                    • @indivisible
                      Bonjour,
                      « des gens insignifiants »
                      Trump, Schiappa, nos ministres et autre préoposé au numérique ?
                      Trump est le Président, le chef des Armées et de l’Exécutif des Etats-Unis d’Amérique, pas du Burkina Fasso. Il tweete beaucoup parce qu’il a compris que la plupart de ses concitoyens se méfient des médias.
                      Quant à nos « insignifiants », ils le sont à titre personnel, je vous l’accorde, mais les fonctions qu’ils occupent les rendent moins insignifiants quand il prennent la parole. Les Policiers, les Gendares et les militaires ont un droit de réserve, c’est à dire l’obligation de la boucler. Pourquoi nos « insignifiants » n’y seraient-ils pas aussi soumis ?
                      Ils ont une main dans les caisses publiques, et l’autre tient un stylo pour signer des chèque ou des lois.
                      Mme Schiappa, par exemple, a proposé le mois dernier, une loi et un financement de l’ordre du demi-milliard d’euro, « un record » selon elle. Voilà jusqu’où va leur insignifiance.

  • Shiappa ? Amoureuse de la liberté ! Mouhahahaha
    Je préfère me couper la tobe que d’entendre des conneries comme ça.

  • @Flimz, d’expérience les grands hommes terminent toujours sur une croix. C’est comme ça. Probablement que c’est plus joli pour l’histoire humaine. Je sais pas trop en fait mais une chose est certaine: en France n’oublions jamais que nous sommes des misérables individus. Tantôt trop riches, tantôt trop pauvre. Si l’on est moyen c’est encore pire. Le pouvoir est devenu illisible et instable. L’économie et la vie n’est plus possible. Nous sommes dans de la violence Etatique. Fiscale, législative et policière. Le RIP (ric) ne servira à rien. L’on sait déjà que ce pays est 1: foutu et 2:que l’Etat refuse de se réformer. Donc 3: conclusion ça va dégénérer en guerre civile.

    • Je partage entièrement ce point de vue! L’état français est devenu oppressif, ce qui est normal dans un pays qui n’est pas démocratique, les 3 + 1 pouvoirs n’étant pas séparés!

    • Guerre civile, j’ai toujours la même question: qui contre qui ?

      • Comme aujourd’hui, mais en plus violent. Pourquoi chercher midi à quatorze heures ?

        • Ok, donc plus un coup d’état non militaire qu’une révolution, plutôt qu’une guerre civile. Un peu comme la révolution bolchévique, quoi, même si elle s’est transformée en guerre civile par la suite.
          Parce que les violents (en majorité, des anarcho gauchistes et racailles pillardes) ne représentent pas l’ensemble des GJ, je crois. C’est le grand paradoxe de ce mouvement, et la que s’est effectué la véritable prise en otage de ce mouvement. Le paradoxe vient que c’est la violence qui a « crédibiliser », par la peur, un mouvement qui a l’origine n’était pas violent, mais non crédible pour le gouvernement.

      • Ceux qui triment et payent des impots, des taxes, des cotisations, et autres contributions pour financer la dépense publique contre ceux qui en abusent (à chacun de compléter selon son point de vue…)

        • Donc ces gens vont se tuer entre eux ? Les 20% les plus assistés (pauvres) et les 20% les plus riches, contre les 60% entre les deux ?
          Les ruraux contre les citadins ? gilets jaunes contre foulards rouges (ca par contre, c’est peut être plus sérieux) ?

          • 20% les plus riches? Vous rigolez? Les riches assistés, oui. Pas les autres. Les autres vont regarder d’un air amusé (enfin, plutôt inquiet) ou, pour certains, être au milieu des GJ.
            Les « foulards rouges » vont faire ça par des intermédiaires, faut pas les prendre pour des imbéciles non plus. Ils ont tout l’appareil répressif de l’Etat sous la main et ils le montrent chaque jour.
            CPEF

  • je ne comprend pas très bien la condamnation par certains lecteurs de cette collecte. Tout ceux qui ont fait un peu de psycho savent que les mouvements de foule entraînent des phénomènes de mimétisme, les gens perdant leur contrôle de soi pour commettre des actes qu’ils ne feraient pas en temps ordinaire. Ce monsieur regrette et s’excuse. Pourquoi ne pas l’aider à payer un avocat, personnage onéreux dans nos systèmes? Personne n’y est obligé et seuls ceux qui souhaitent l’aider le font. On a pas à juger, ce n’est pas un criminel.

    • Merci pour votre commentaire. Je me dis que le livre de Le Bon sur la psychologie des foules devrait être enseigné dans le secondaire.

    • Je pense, à vous lire régulièrement, que si ce monsieur fut un certain type d’étranger vous ne tiendriez pas le même discours. La cagnotte ne me gêne pas du tout en revanche l’interprétation de certains libéraux, oui, car elle ne me semble pas cohérente, avec une clémence à géométrie variable et même une proximité avec l’extrême gauche et sa justification par une violence d’Etat autoritaire.
      Faire passer ce type par certains commentateurs pour un brave homme à ce stade des informations à notre disposition n’est pas très rationnel et surtout irrespectueux du droit et de la justice.

      • Contrairement à ce que disait cet autre abruti de Valls, expliquer n’est pas justifier.

      • C’est vrai que la présomption d’innocence n’a pas à s’appliquer dans de telles situations.

        • euh et m^me le fait qu’il ait frappé un flic n’est pas sujet à débat.le procès est formel….on peut dans le meilleur des cas lui trouver des circonstances atténuantes…

  • Compliquée cette histoire ,les terroristes et leur familles sont indemnisés , les gilets jaunes aussi…leur cause serait elle identique mais l’une serait bonne et l’autre mauvaise ?
    Le mouvement des gilets jaunes est sympathique elle nous touche ..par forcément en bien pour tout le monde , l’autre ,pour personne.
    Nos politiques sont vraiment en dessous de tout et sans aucune moralité ,ils parlent uniquement pour défendre leur caste en danger ,ils se foutent éperdument du peuple.
    En attendant ils n’ont jamais rien dit sur la cagnotte des syndicats pour rémunérer leur manifestants comme quoi….

  • @Michel, ils y mettent surtout des matraques dans les orifices. J’y vois la continuité des supérieurs hiérarchiques. A savoir l’Etat lui même et surtout Bercy son pouvoir suprême. Coupez Bercy et le léviathan meurt dans des petits couinements inaudibles.

  • Schiappa : « il serait souhaitable de savoir qui a donné à cette cagnotte, car je crois que c’est une forme de complicité. »

    Il serait souhaitable de savoir qui soutient les ministres accusés de viol car je crois que c’est une forme de complicité.

  • @indivisible
    Homme de paille ! Ce n’est pas à l’état de définir ce qu’est la solidarité, en définissant ce qui est juste avec l’argent des autres…quelle mauvaise foi ! Vous devriez aller sur des torchons comme riposte laïque ça vous conviendrait mieux

    • Apprenez à lire au lieu de balancer des jugements à l’emporte-pièces ! Je ne suis pas comme vous je ne connais pas riposte laïque..

  • la caisse du Sénat !!! et de l’assemblée !!!

  • « Bientôt des cagnottes de soutien aux terroristes ? »

    Elles existent déjà. Elles s’appellent les allocations familiales et sont payées par les victimes.

    Quant à Marlène S., elle ferait bien d’apprendre à parler correctement le français.

  • Le boxeur et la cagnotte et le procès n’on aucune importance : encore une fois, le gouvenement a perdu la guerre de l’image.

    Le montant de la cagnote, la rapidité de la mobilisation, les gérémiades des potiches … Tout cela constitue des camouflets répétés pour le pouvoir qui ne voit décidément jamais rien venir.

    • l’etat donne bien des primes aux force de l’ordre pour taper sur les gJ.;
      pourquoi les GJ ne feraient ils pas pareil? ;))

      • D’autant plus que ces mêmes GJ vont payer les primes.

      • Pour un manifestant qui boxe un CRS, on trouve toujours un CRS qui boxe un manifestant. Mais à quoi joue le gouvenement en mediatisant la violence ? Espère-t’ils gagner à 50 contre 50 millions. Vont-ils suivre l’autre crétin qui appelle à tirer sur les manifestants ?

    • Il y a des références pour savoir si ce « montant » et cette « rapidité », et cette « mobilisation » sont vraiment extra ordinaires ? Parce que en toute objectivité, les éléments de comparaisons me manquent, en fait.

    • Dans cette guerre de l’image, gouvernement et GJ ont tous deux perdu.

  • vous ne croyez pas que le porte parole du gouvernement benjamin griveaux est coupable de son langage méprisant et insultant !!! il est qui , cet insignifiant ? quelle est sa légitimité pour être aussi arrogant !!! la roue tourne , il ne doit pas l’oublier !!! ce n’est pas ce batiment qui est attaqué mais la personne qui occupe la fonction !!!

  • Je salue les opposants de cet échange viril. L’attaquant pour son offensive « à la loyal » en face à face et à main nue et les défenseurs qui ont courageusement résisté en gardant leur sang froid. Il y a eu repentance et pas mort d’homme. L’affaire pourrait en rester là avec un rappel à la loi car à mes yeux le vrai responsable, c’est le gouvernement dont les réponses ne sont pas adaptées aux revendications de la population précarisée avec des solutions du genre augmentation de 3,1 % des salariés de Total ! Cela fait une belle jambe aux petits retraités, chômeurs, intérimaires, temps partiel. Et c’est mal parti avec le salaire de 14.700 € de la présidente du grand débat national. Décidément nos dirigeants n’ont rien compris ! Le pire est à venir !

    • l’autre responsabilité du gouvernement est sa gestion de l’ordre public et de l’emploi des forces de l’ordre (qu’il n’est même pas capable de ménager !!!) : c’est un désastre !

    • quand j’ai vu sont visage découvert j’ai pensé quel idiot mais en même temps respect…

  • ils n’ont pas de conseillers en communication dans ce gouvernement.
    la sortie de Schiaspa est « hallucinante » de bêtise,même si on finit par s’habituer( mais qui vote pour ce genre de….)
    Ce gouvernement ne voit pas qu’il est « fini »?
    il tente de se maintenir avec des bouts de ficelle maladroits, et des coups de baton…
    ce boxeur n’est pas venu là pour la castagne, il ne s’est pas masqué, et était à mains nues
    il a surréagi,ce n’est pas acceptable, il le reconnaît.
    Les juges apprécieront
    ce qui est scandaleux, c’est « l’appel au meurtre  » de la classe politique
    Appel à la plus grande fermeté, dénonciation des soutiens( on en fait quoi d’ailleurs des soutiens?), pourquoi pas appeler la 2° DB tant qu’à faire?
    Ce gouvernement a tout faux depuis le début, il le sait, mais il s’entête,
    résultat, on envoie la troupe, qui finalement est la seule catégorie à avoir reçu une prime et une revalorisation de salaire( une prime à la vigueur du coup de matraque?)
    Pour se maintenir, ils n’ont d’autres solutions que de « détruire » ce mouvement, pas de chance, la cagnotte prouve que les gens(même sans dents) soutiennent ,et y vont même de leur poche
    c’est loin d’être fini(cf la dernière plaisanterie du salaire de celle qui doit mener le soi-disant débat citoyen)
    Quand des mères de famille, des retraités, des travailleurs pauvres(un ami m’explique que dans ses ouvriers,certains posent des RTT pour être présents sur des ronds point), les gens quoi, décident de manifester dans le froid, les intempéries, et sur une telle durée,ce n’est pas avec des mesurettes, qui changent en permanence que cela va se régler, ni en devenant de plus en plus violent.
    tiens une idée comme ça
    on supprime l’ADEMEME(serais curieux d’avoir la grille de salaires), la transitude énergétique, et on exploite les shale gas
    Aux USA, cela leur réussit bien,
    on affecte les sommes recueillies à la revalorisation salariale
    et on se fout des ours polaires
    Car en réalité, toute cette « chienlit » n’a pas d’autre origine que la soumission aux lubies des zinzins verts
    Et Mr . Macron pourra toujours ne pas manger de viande le lunid, et rouler à vélo dans les rues du Touquet
    simple non?

  • Rien ne justifie de taper sur un policier ou un gendarme.
    Et aux casseurs de flics, je ne vous souhaite pas, mais quand même un peu, tellement vous êtes cons, que le jour ou vous, vos parents ou enfants se feront agressés, cambriolés, violés… Que ces salauds de flics soient aux abonnés absents.
    Je suis militaire, en fin de contrat. C’est un soulagement TOTAL de me dire que dorénavant, je ne serais plus obligé de risquer ma vie pour protéger des gens comme vous.

    • « Rien ne justifie de taper sur un policier ou un gendarme ». Mais qu’est-ce qui justifierait qu’un policier ou gendarme frappe un homme à terre ou le blesse gravement ?

    • Les « casseurs de flics », c’est pas les mêmes qui agressent, cambriolent, violent, … ? éééé 🙂

    • En quoi est-ce pire que les gentils gauchistes qui essaient de cramer des policiers dans leur voiture, ou que les gentils « jeunes » qui caillassent les pompiers tous les deux jours dans les « cartiers ».

      Réponse : la médiatisation.

      Enorme bêtise du gouvernement pour tenter de retourner l’opinion. Mais avez vous remarqué que chaque samedi la mobilisation est proportionnelle au mépris et à la stigmatisation du gouvernement durant la semaine qui précède ?

    • parce que quand le « con » que je suis, est agressé, cambriolé, violé, ils sont là les robotcops?
      Je vais vous donné rien qu’un exemple vécu( d’autres pourront remplir des pages et des pages d’exemples…)
      dans un quartier « chic », une agence de banque
      Des gens cagoulés déboulent dans la salle des guichets.
      Les clients sortent précipitamment , et appellent vos collègues.
      le temps passe, le commando sort avec des sacs, mettent le feu aux véhicules, se rendent à pied au carrefour voisin,montent dans un véhicule(volé évidemment) et s’enfuient
      Les minutes passent, et enfin, toutes sirènes hurlantes, la police arrive armes à la main, très nerveuse
      montre en mains, on peut faire la distance qui sépare le commissariat du lieu en moins de temps.
      cerise sur le cake, l’hélico de la gendarmerie survole longuement les lieux.
      j’sais pas pourquoi, mais ce jour là, les gens présents ont commencé à moins admirer la police allez comprendre
      de l’aveu même d’un policier:on intervient pas, c’est trop dangereux
      vous en voulez d’autres?
      juste une question, combien de gens ont été arrêtés à NDL, et ont été condamnés?
      Pour ce qui est de l’armée, au vu des innombrables victoires de vos interventions, j’ai comme un doute.
      Et je n’aborde même pas les raisons de vos interventions, d’ailleurs vous ne vous posez même pas la question, comme le robotcop qui tabasse( comme disait Coluche, il faut bien hein…)
      J’ai fait mon service militaire( en Allemagne, j’ai vu l’armée à l’oeuvre, peux pas dire que j’en suis sorti rassuré
      Depuis l’affaire Dutroux, j’ai un regard très circonspect sur la police, et la justice
      Et la réponse qui est donnée par le gouvernement ne peut qu’envenimer la situation, et c’est très inquiétant

      • et en aucun cas je ne justifie les actes du boxeur
        comme dit le gouvernement, au service duquel vous avez fait allégeance( et oui, si demain ce gouvernement vous donne l’ordre de tirer, comme le suggère un piposophe médiatisé, vous ferez quoi, vous allez me dessouder,parce que je metrouve là?) force doit rester à la loi, enfin pas toujours, mais ici oui, et plutôt 2 fois qu’une, et sans retenue, il claironne qu’il fera le nécessaire.
        Normalement, hypothèse, car on condamne sans savoir, une femme qui manifeste se fait tabasser, suivant la loi, j’appelle la police, et je ne m’en mêle surtout pas, c’est ça?
        tout cela prend une très mauvaise et inquiétante tournure
        et tout ça part d’une fixette de gens très intelligents d’une taxe carbone imbécile, qu’il suffisait d’abroger dans l’heure
        jusqu’où irez vous dans votre loyauté?
        Et

        • Il y a eu, dans pas mal de ville de provinces, des manifestations de GJ, déclarées, sur des itinéraires autorisés, tout cadrés tout ça, avec des policiers autours, SANS AUCUN MATRAQUAGES NI DEBORDEMENTS ! C’est dingue, hein ?
          A vérifier factuellement, mais je pense que l’immense majorité des gens « agressés » par les policiers l’ont été alors que ces gens manifestaient dans un cadre non déclaré, sur des itinéraires non autorisés… CQFD.
          Quand à mon allégeance, elle est à la République et au peuple Français, dont émane, que ca vous plaise ou pas, par le truchement des élections, le président, mon chef suprême. Que ca me plaise ou pas.
          Quand aux victoires de votre Armée, sans l’opération Sentinelle, sans les renseignements, le travail des policiers et gendarmes, pouvez vous me dire combien d’attentats terroristes ont été évités, combien de vies sauvées ?

          • Pour revenir sur cette cagnotte, je suis éminemment partagé. Mon libéralisme me dit « ok, liberté, chacun fait ce qui veut ». Et après je me dis: la liberté, c’est pas en fonction de ce que je veux ou pas. Donc si des mecs font une cagnotte pour soutenir des terroristes, c’est cool, liberté ».
            Et la, ca coince.
            Pour moi, c’est un vrai dilemme. Ou est ce qu’on met le curseur ? Existe t’il une Loi (dans le sens mathématique du terme), qui permet de dire: ok, ca c’est la limite à ne pas dépasser. La décence ? En fonction de quelles valeurs morales ? Les valeurs morales ne sont pas une loi, mais elles sont éminemment fluctuantes, surtout culturellement.
            Bref.
            C’est sans doute mon plus gros problème avec le libéralisme, et la liberté en général: jusqu’ou accepter celle des autres.

            • Jusque là où les autres acceptent la vôtre. C’est évident.
              « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse. »

              • Et si autrui a pas la même tolérance que moi ?

                • Voilà pourquoi le « village mondial » ne peut pas marcher. Voilà pourquoi ce qu’on essaie de nous imposer est du foutage de gueule. Voilà pourquoi vous devriez vous poser d’autres questions.
                  Si vous n’avez plus confiance en votre prochain, il ne vous reste qu’une solution, devenir ermite. Mais en aucun cas faire plus confiance à l’Etat qu’à votre prochain.

            • @Cernu
              Bonsoir et bonne année
              « Ou est ce qu’on met le curseur »
              On met le curseur sur liberté et on l’y bloque. Autrement, le curseur est mobile, et tend à être ramené vers servitude, voire esclavage.
              C’est pour cela que la Police met des P.V pour des infactions sans victimes, pour des « potentiels drames » : le cas le plus parlant est la répression routière. Avant même d’avoir touché un pare-choc, ou un genou, vous êtes puni. Le curseur est déjà décalé. Il ne reste plus qu’à mettre les pinces à quiconque mettra une clé dans un Neiman, d’une voiture roulant au gasoil.
              Sachant qu’un terroriste un traître, peut avoir un bon avocat, même sans cagnotte d’ailleurs, il serait plus avisé que la Police et ses enquêteurs soient irréprochables lors de leurs investigations, que celles-ci soient faites en suivant toutes les règles, et que le Procureur ait matière à faire son taff lors du procès.

              • @Cernu

                Oui, si vous pensez que l’idéal que vous défendiez était la liberté, on vous a trompé ou vous vous êtes laissé tromper. Ce pays proclame (une illusoire) liberté pour ce qui est en fait une triste servitude. Lisez 1984 et rappelez-vous de ses maximes distordues :
                « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. »

              • Pas d’accord. Je vais aller squatter chez vous et vider votre frigo, les gendarmes mettent des PV en fonction de lois qui ont été établis et promulgués dans un contexte démocratique (je simplifie, hein), et qui en tire leur légitimité. Les lois et règles qui régissent notre vie en société posent, heureusement, des limites à la liberté. Snas ces lois, ce serait l’anarchie.
                Cependant, et je vous rejoins totalement, le caractère arbitraire de ces lois est de plus en plus flagrant et insupportable. Pourquoi 80, et pas 70, si l’objectif est de sauver des vies ? Pourquoi renforcer le controle technique, avec des critères qui étaient valables, ne le sont soudaienemebnt plus, et font de moi un quasi hors la loi, en toute innocence et bonne foi (perso, je pense que certaines mesures du CT devraient etre non rétroactives, ce qui règlerait le problème).
                Concernant la répression routière, non, c’est le fait d’outrepasser les lois qui punit (j’ai mes 12 points). Cependant, je suis d’accord avec vous, entièrement, le nombre et la sensibilité des lois augmentant, il devient de plus en plus dur de passer au travers des mailles du filet, de les connaitre toutes, et de s’y adapter. Bref, comme qui dirait, ce pays est foutu, et encore plus avec les gilets jaunes, qui vont nous mener au mieux à l’anarchie. Ce pays est foutu, comme qui dirait.

                • @Cernu
                  Bonjour,
                  « Je vais aller squatter chez vous et vider votre frigo »
                  Légalement, si dans les 48 heures je ne vous ai pas envoyé la police, vous êtes de fait « chez vous », et vous pouvez commander une pizza pour prouver votre temps d’occupation, même refaire ma déco à coups de masse, changer les barillets des serrures, tout en les ayant défoncées au préalable pour entrer. Mon Droit fondamental de propriété, qu’il soit un acte de propriété, signé et acté chez un notaire rétribué, ou un bail, se volatilise au bout de ces 48 heures. En plus, je ne peux pas me désengager de mon abonnement à l’eau et au gaz, ni même à la taxe d’habitation. C’est formidable, n’est-ce pas ? Et le meilleur, c’est que si je veux réintégrer mon logis, la Police me mettra au frais. Ceci se nomme : « Droit au logement », sans contrepartie, comme un loyer, un crédit, un abonnement EDF, GDF, à l’eau. des taxes.

                  « mettent des PV en fonction de lois qui ont été établies et promulguées dans un contexte démocratique (je simplifie, hein), et qui en tire leur légitimité. Les lois et règles qui régissent notre vie en société posent, heureusement, des limites à la liberté. Sans ces lois, ce serait l’anarchie. »
                  La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 fait partie du bloc constitutionnel et est donc supérieure à notre Constitution, inconstitutionnelle de fait.

                  « Art. 5. La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.  »
                  « Art. 8. La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée. »
                  La Loi interdit les actes nuisibles. Rouler à 110 sur une départementale ne nuit à personne. Le contact l’est. C’est le contact qui fait que même si vous percutez une personne à 25 km/h, vous êtes sanctionné. Le fait de rouler à 25km/h dans une zone limitée à 30, ne vous donne pas l’immunité pour rouler sur qui que ce soit.

                  Le contexte démocratique en France est une blague, une supercherie, voire une escroquerie. La démocratie n’existe tout simplement pas.
                  Le concept de « démocratie » en France est que le Peuple s’exprime seulement tous les 5 ans, pour élire son « Chef », ses représentants nationaux, lesquels représentent surtout eux-mêmes et leurs idées moisies. Il n’y a que lors d’échéances électorales que le Peuple a voie au chapitre. Le reste du temps il est muselé, méprisé et puni à coups de taxes et de lois. Hors de ces périodes, la « Souveraineté nationale » (ou le « pouvoir au peuple »), n’est pas souhaitée, ni même le principe constitutionnel du « Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple. »
                  Les lois n’ont pas vocation à régir la vie des citoyens, ses faits et gestes, et comment il dépense l’argent qu’il gagne, qui lui, est déjà bien subtilisé dès la paie. (charges sociales et salariales, plus l’I.R sur le Brut déjà ponctionné mensuellement), ni même combien il peut gagner et garder (SMIC, seuils et tranches imposables).

                  « Art. 6. La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. » Les représentants font les lois, certaines sont même votées par moins de 10 députés dans l’A.N. (soit 1,7% des représentants du Peuple. La prolonogation de l’état d’urgence en décembre 2015 été votée par l’A.N avec 75% d’absents), et dans notre pays soit-disant démocratique, soit-disant républicain, l’Exécutif fait et passe des lois et a sous sa coupe le pouvoir judiciaire (qui rend une justice sociale) ==>> séparation des pouvoirs inexistante.
                  D’où : « Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. »

                  « et font de moi un quasi hors la loi,  »
                  Les lois (plus de 500.000) font de nous tous, à un moment donné, des hors-la-loi. Vous parlez de « mailles de filet ». Ce filet est lourd maintenant, et ses mailles sont très resserées au fur et à mesure que le nombre de lois augmente. Du coup, au moindre geste, on touche le filet, on s’y prend dedans. On n’a plus d’espace pour bouger, plus de liberté.
                  La liberté n’est pas une tare. L’anarchie n’est pas l’absence de lois. L’anarchie est l’absence de pouvoir/hiérarchie/commandement, comme dans monarchie, oligarchie. (‘archie’ vient de « arke » qui signifie « pouvoir » en grec ; ‘an’ est un préfixe préfixe privatif)
                  « Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. » (ce qu’est la Loi est défini dans les articles 5 et 6)

          • Peut-il y avoir des « manifestations déclarées ». Qui peut prendre le risque d’engager sa responsabilité dans un soulèvement populaire sans homogénéité et sans but autre qu’exprimer un raz-le-bol ? Vous ?

            Demander que les manifestants obtiennent l’autorisation de manifester revient à dire : « écrivez nous, on mettra la lettre au panier ».

            • Non, des manifestations de GJ, en province, ont été demandées, acceptées, et se sont déroulées sans incidents.

              • Comme à Montpellier il y a dix jours, où les CRS ont envoyé des lacrymos sur des terrasses de resto, où il n’y avait aucune trace de GJ ?

                • Nan, toutes les autres. En même temps, celles sans incidents, tu en entends pas parler, c’est pas l’intérêt du gouvernement et des médias.

                  • J’en ai d’autres comme ça, donc pas « toutes » les autres 😉
                    Par ailleurs, le 17 novembre tout s’est bien passé. Et personne n’a relevé. C’était juste normal.

          • combien d’attentats évités?
            de l’aveu même des spécialistes, à tout moment, un décérébré(et on s’apprête à en remettre quelques dizaines dans la nature) peut avec ce qui lui tombe sous la main, me tuer
            Et vous n’y pourrez rien, sinon faire le constat, et des enquêtes ruineuses pour savoir … quoi d’ailleurs cela devient ridicule
            comme vous avez perdu la bataille de la drogue
            et même avec des blindés, il y a des quartiers où vous n’irez plus
            Tout cela n’exonère pas le boxeur( mince , il a un fusil de chasse,mais c’est encore plus grave.Bravo en tout cas, ce n’est sans doute pas la même équipe qui a fait la perquisition chez Benala?)
            Pour exercer l’autorité, il faut être crédible.
            Et la population n’y croit plus, la preuve la cagnotte a du être fermée.
            Encore une fois, tout cela est très regrettable, y compris pour les policiers, et très inquiétant
            juste une petite illustration pour se donner une idée des belles manifs, soigneusement déclarées, au parcourt bien fléché, qui est dans les tuyaux

            https://stopthesethings.files.wordpress.com/2017/08/sa-highest-power-costs-table.png

            ce gouvernement a l’intention de rattraper notre « retard » sur l’Allemagne
            pourquoi?
            parce que ,un point c’est tout
            ne rangez pas tout de suite vos matraques
            on pourrait aussi essayer de faire aussi bien que les USA sans que cela n’empêche de dormir les ours polaires, mais qu’il est con ce Trump
            alors quand je vous entends renouveler votre attachement à votre chef suprême, et bien cela m’énerve,et de nous 2 se pose la question qui est le plus con?

            • Savoir que les auteurs sont des gens qui n’avaient rien à faire en liberté, dans la plupart des cas.
              La crédibilité, c’est le mot clé effectivement. Tous ceux qui ne comprennent pas ce qui se passe ignorent ça.

          • A votre avis, le « droit de manifester », lorsque les autorités refusent d’accorder l’autorisation, est-il respecté, ou pas ? A partir de là, le simple fait que la manifestation n’ait pas été autorisée est un non-argument. CQFD.
            Et laissez Sentinelle de côté, svp. Pire emploi des ressources humaines n’a pas été connu de mémoire d’expert militaire.

            • Donc, si la demande de manifestation est refusée, tu manifestes quand même ? Ok. Dans ce cas, ta manif est illégale, et donc tu couines pas quand tu te fais matraquer et gazer la tronche. CQFD.

              • OK. Voilà comment le totalitarisme s’installe. Et on se demande encore comment les horreurs du XXème ont pu se produire.

                • Tu y es presque, au point godwin, encore un tout petit effort.

                  • Vous avez vécu tout votre vie dans des régimes démocratiques, vous ne pouvez pas comprendre ce que je ressens. Mais j’ai l’habitude maintenant.

                    • mais l’ami ne voit pas ce qui commence à se dessiner dans toute l’Europe, et même aux USA
                      à croire que la clique politique actuelle fait tout son possible pour faire renaître ce que l’on a connu il n’y a pas si longtemps
                      Et si demain, pure fiction, La bande à Lepen arrive au pouvoir et vous ordonne de tirer sur les migrants « illégaux »(dans votre logique ce sont des contrevenants, ils n’avaient qu’à se déclarer aux frontières blablabla…) vous ferez quoi?
                      Dernièrement, en Belgique, des migrants ont attaqué une patrouille de police qui a du prendre la fuite. personne n’a été interpellé , si ça se trouve ils sont aujourd’hui dans un centre chauffé à jouer au babyfoot?)
                      Et encore une fois, rien qu’en distribuant ce que l’on déjà cramé en subsides, et autres coûts induits dans l’écologie, Mme Michu sur le ro,nd point ,elle serait bien au chaud(22 ° tiens) à faire du tricot pour les pauvres réfugiés.
                      On est en pleine idéologie, cela finit toujours mal.
                      On mage pas de viande dans les casernes le lundi, parce que c’est important voyez-vous, la loyauté.

              • @Cernu
                Un droit n’a pas à être « autorisé »,  »permis ».
                Les Forces de l’Ordre, dont vous faites partie, sont « la Force Publique », dont le seul but est de garantir les Droits.

                • La théorie, c’est bien beau. Maintenant, votre droit, si vous êtes commerçant, est aussi que le mec qui passe en fin de manif casser votre vitrine soit retrouvé et obligé à réparer. Donc quand le droit de manifester s’oppose à la responsabilité à imposer aux casseurs, comment faites-vous ?

                  • @MichelO
                    Bonsoir,
                    « Donc quand le droit de manifester s’oppose à la responsabilité à imposer aux casseurs, comment faites-vous ? »
                    Actuellement, on ne peut rien faire à part ramasser le verre brisé et contacter son assureur (encore).
                    Quand le droit de manifester empiète sur un autre droit, on est dans un cas de liberté de quelque chose contre droit de propriété.
                    Et comme il est dit dans l’article 4  » l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. » la borne est claire : la vitrine/entrée d’un magasin. Les casseurs ne respectent les droits de personne, ni ceux des commerçants, ni ceux des manifestants.
                    Il me semble qu’il y a un truc qui se nomme Justice et qui est censé régler ce genre d’affaires. Il est vrai qu’elle est endormie profondément, la Justice.

                    « c’est bien beau » comme vous le dites, et nous en sommes là à cause de tout ce que vous, moi, et certains autres commentateurs, ou commetteurs d’articles (tels H16, NathalieMP, l’auteur de celui-ci) dénonçons et constatons régulièrement : le régime non-libéral de la France.

            • D’accord avec vous sur sentinelle. Vous savez, le jour ou l’armée fera de la politique…
              Pour le reste, « argument » d’un capricieux, qui pique sa colère parce qu’on lui dit non, donc pas très intéressant. Vous confondez sans doute droit et obligation.
              Et une fois des plus, des manifestations de GJ, encadrées par la police, dans un cadre réglementé, se sont parfaitement déroulées en province.

        • « et tout ça part d’une fixette de gens très intelligents d’une taxe carbone imbécile, qu’il suffisait d’abroger dans l’heure »

          En fait en novembre, ils auraient pu s’en tirer en supprimant les « 80 km/h » et en levant le pied sur les radars. Début décembre ils auraient pu s’en tirer en supprimant en plus l’augmentation des taxes et la chasse au criminels roulant au gasoil. Début janvier ils auraient pu s’en tirer en pendant quelques écolos pour l’exemple. Maintenant …

          Ils voulaient l’inflation. Ils l’ont !

        • « Normalement, hypothèse, car on condamne sans savoir, une femme qui manifeste se fait tabasser, suivant la loi, j’appelle la police, et je ne m’en mêle surtout pas, c’est ça? »
          Quelle police ? Celle que vous aurez massacré ?
          Il n’y aura plus de loi. C’est a dire que si j’arrive avec un ou deux pote balaises, je te démonte la bouche, et je viole ta femme et ta fille devant toi. C’est ca un monde sans police. Sans autorité. Perso je suis pas d’accord.
          Après, je suis d’accord que ce président, s’il est légal, n’est pas légitime. S’il avait pris des décisions qui te plaisent, tu l’aurais renversé ? Sérieusement, on fait quoi ?

          • Non, celle qui tabasse.
            On fait quoi ? Je crois que c’est un peu tard pour se poser ce genre de questions. Je crois savoir ce qui va suivre, mais pas quand, ni comment… SI on avait eu un gouvernement un tout petit peu responsable, cela aurait pu être évité. Mais après tout ce qui s’est passé, je n’y crois plus du tout.

            • D’accord avec vous, hélas.

              • Voilà, donc si vous lisez ce que j’ai écrit plus haut non par le prisme de ce que moi personnellement je ferais, mais simplement comment je comprends les réactions qu’on constate, vous ne me mettriez plus des -1, je crois…
                Ca ne me réjouit pas ce que je vois, ça m’attriste. Mais je suis à peu près convaincu que ça serait pire si rien ne se passait. Le totalitarisme accepté tête baissée, je l’ai hélas connu.

                • Je ne dis pas qu’il faut rien faire, bien au contraire. Mais tabasser des policiers, des gendarmes, en plus en se faisant prendre comme des c_ _s, bloquer des ronds points pour étouffer économiquement des commerçants sans doute eux meme GJ, je trouve ça absurde.

                  • Qu’est-ce que vous voulez, il s’agit de gens comme vous et moi, qui ont vraiment ras-le-bol et qui probablement n’avaient jamais participé à des manifs auparavant, ils ne sont pas des professionnels, contrairement à nos amis de la CGT.
                    Ils font ce que la colère les guide à faire. Des fois c’est des actes plus réfléchis, des fois vraiment pas, il y a de tout. Mais la colère, elle, est réelle et monte chaque jour qui passe.
                    J’ai un peu de mal à comprendre cette légende urbaine des rond-points et des commerçants. Si vous avez des courses à faire et que vous êtes retardé de 15 minutes, vous allez renoncer à faire vos courses ? Ca serait pas plutôt le porte-monnaie vide qui vous incite à rester chez vous ?
                    Ce qui est indéniablement absurde c’est la réaction du pouvoir. Pas seulement ils ne comprennent pas ce qui se passe, mais ils ne font même pas le moindre effort pour et, au lieu d’essayer de calmer les esprits, ils font tout pour attiser la colère.

                  • @Cernu

                    L’absurdité engendre l’absurdité. Quand on élabore un pays, un état avec des réglementations irrationnelles et absurdes, ce n’est pas l’ordre que vous obtiendrez mais le chaos. Les gens ne comprennent plus rien, subissent et réagissent de diverses manières. Ajouter à cela qu’on a abruti cette population avec des morales et une éducation douteuses, dont cette fameuse « solidarité »… CPEF

                    • Entièrement d’accord. Mais pas sur la forme de la contestation. Les policiers ne sont pas un défouloir à racailles, à casseurs, et à gamins capricieux.

                    • @Cernu
                      Les manifestants dans leur grande majorité ne se défoulent pas sur les policiers : ils manifestent. Les C.R.S représentent la protection de l’Etat et de l’Institution étatique, supposée démocratique républicaine.
                      Les échauffourées se passent quand des casseurs font leur cirque.
                      … quand ce ne sont pas les policiers, casqués avec masques couvrant bien le visage, eux-mêmes qui cassent.

            • C’est vrai que quand je me balade en ville, je vois régulièrement des policiers tabasser des gens qui faisaient tranquillement leur marché…

              • Je fais référence à une dame, GJ, qui affirme que le boxeur est venu la sauver lorsqu’elle était tabassée par terre par un gendarme. Ce n’était pas une affirmation d’ordre général. Désolé pour le malentendu.

          • @Cernu
            Bonsoir
            « Il n’y aura plus de loi. C’est a dire que si j’arrive avec un ou deux pote balaises, je te démonte la bouche, et je viole ta femme et ta fille devant toi. C’est ca un monde sans police. »
            Heu non ! Ca arrive même avec des lois, des juges et des flics beaucoup moins guignolesques que les français. (par exemple : La famille Petit, dans le Connecticut, en 2007 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Meurtres_de_Cheshire ; ou Channon Christian et Christopher Newsome, Knoxville, Tennessee, en 2007 : https://en.wikipedia.org/wiki/Murders_of_Channon_Christian_and_Christopher_Newsom)
            C’est un monde où les victimes n’ont pas les moyens de se défendre, moyens supprimés par la loi, ou par choix personnels.

            • J’ajoute, que la Police, dans l’exemple que vous prenez, n’interviendrait JAMAIS au moment où je prendrais le premier tampon que vous me colleriez, encore moins pour faire cesser les viols. La Police n’intervient qu’après les faits, quand il y a quelqu’un qui peut la joindre pour demander de l’aide (et encore, Isabelle Thomas, bien qu’au téléphone avec le « 17 », a fini tuée, ainsi que ses parents, après un appel de 4 minutes 30. Il lui a même été ordonné de se calmer quand elle a paniqué à la mort de sa mère. Aucune patrouille ne s’est pointée.) ou pour aller au poste porter plainte. De plus, si par chance ou autre, vous autres finissiez démontés par mes soins, je serais livré à la Justice par la Police elle-même, qui me considèrerais plus dangereux que vous autres, et risquerais fort propablement un séjour ombré.

              J’avoue que j’ai entendu qu’une patrouille avait mis fin à un viol collectif dans une rue, l’an dernier, et qu’elle avait même réussi à embarquer tout le monde, petit ami de la victime compris.
              Dans 99% des cas, la Police intervient après, donc en fait, tous les méfaits arrivent SANS la Police.
              Le père de Kalinka Bamberski, a cherché, puis retrouvé et enlevé le meurtrier de sa fille, pour le présenter à la Justice française. Ne serait-ce pas le travail de la Police et de la Justice ?

    • ben non…. des tas de situations justifient voire grandissent une personne qui frappe un policier…
      ça valait pour les rafles de juifs aussi?

      ça a voir avec ce que fait la façon dont le policier remplit sa mission…et ensuite avec la mission..

      donc si la mission est juste et qu’il la remplit professionnellement alors a frapper un policier est inacceptable.
      et comme une des conditions du respect des policiers est de vivre dans un état de droit …respectons l’etat de droit et laissons la justice décider du sort de ce type dans un procès qui compte tenu de la charge terrible des images le condamne déjà à demi…sur les actes de violence..point de débat…reste à l’écouter…

    • Vous êtes serieux là ? « je ne vous souhaite pas, mais quand même un peu. enfants agressés, violés » !
      Mais qui de nous tous est le plus CON à écrire de telles propos !
      J’approuvais certains de vos propos mais là c’est carrément naze !

      • Vous avez mal compris, ou je me suis mal exprimé: si vous, vos parents, vos enfants, étaient agressés, violés, etc, CE QUE JE NE VOUS SOUHAITE surtout bien évidemment pas, mais si c’était le cas, que les casseurs de flics trouvent porte close, pour voir ce que serait un monde sans policiers.

  • à lier vos commentaires j’en viens à une conclusion : le bon : le boxeur la brute : le gendarme le truand : l’Etat…^^

    • Non, je crois pas. Le boxeur c’est la brute, il l’a reconnu lui-même. Le truand c’est l’Etat, ça c’est certain depuis un moment déjà. J’ai quelques doutes sur le rôle du gendarme, n’ayant pas vu ce qui a déclenché la colère du boxeur.

  • Ce qui est illégal, à ma connaissance, c’est de payer une amende à la place de la personne qui y est condamnée. Pas de lui payer un avocat (quoique, il en aurait été commis un d’office, lequel en aurait été ravi en raison de la publicité que cela lui aurait fait), et d’aider la famille pendant le séjour de l’intéressé en détention.
    Leetchi aura eu le tort de ne pas se documenter sur le droit applicable, cela lui aurait permis de ne pas se laisser intimider par les réactions telles celle de Schiappa.

  • A STF , il n’y a pas si longtemps que ça , les femmes de Gendarmes manifester , car ceux ci ne peut le faire ,.. Quel Courage !!! et ça, je l’ai vu de mes propres yeux !!!

    • @Lou 17
      Bonsoir,
      Je me souviens de ça aussi. Une femme de gendarme ou de policier, disait qu’elle tiendrait pour responsable l’Etat, si son mari venait à être blessé ou tué dans l’exercice de ses fonctions, tout épuisé qu’il était après quelques mois d’état d’urgence.
      Je ne vais pas chercher par crainte de trouver que les C.R.S auraient chargé ces manifestantes.

  • @ STF , la police peuve remercier les gilets jaunes de l’augmentation de 150 euros …Par contre les syndicat de Police , pas très efficace pour que soit payé où récupèrer les heures supplémentaires !!! Pour signaler les abus des casseurs là sur les radios et TV et ceux parmi les rangs qui font des bavures là, silence complet !!!

    • @Lou 17
      Bonsoir,
      Les syndicats sont très locasses quand il s’agit de réclamer des « moyens » financiers, ou de tout simplement réduire les libertés des citoyens. Comme M. Benoît Baret, secrétaire national adjoint su syndicat Alliance, disait lui, le 27/07/2016, dans une émission de Cdans l’air, que la liberté c’était d’assister à un feu d’artifice, d’aller au cinéma sans croiser la route d’un terroriste ou d’un criminel. (je ne me souviens pas des mots exacts, mais le contexte étant les attentats de Nice et de l’église de St-Etienne du Rouvray, je suppose qu’il pensait fortement à un terroriste) et que pour éviter cette rencontre funeste, il fallait encore plus de surveillance.
      Une représentante syndicale de la Police Nationale, sur un plateau télé, faisait remonter que ses collègues de terrain, armés et équipés de gilets pare-balles, craignaient pour leurs vies, auraient du mal à se protéger eux-mêmes et qu’ils auraient donc du mal à assurer la sécurité de la population, elle, sans gilets pare-balles (classés en catégorie B, soumis à autoristation préfectorale) ni armes pour se défendre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mettons nous un instant à la place d’un Vladimir Poutine. Il faut bien comprendre qu’il lui est impossible de perdre cette guerre, puisqu’une défaite en Ukraine ouvrirait une boîte de Pandore extrêmement dangereuse pour l’unité de la fédération de Russie face aux velléités d’indépendance que pourraient manifester certaines républiques du Caucase entraînant de facto un effet domino sur d’autres républiques à forte population musulmane.

Pour l’instant, une certaine stabilité des relations entre le Kremlin et ses inféodés prévaut (Tchétch... Poursuivre la lecture

Le canal du parti libertarien russe (PLR) rapporte que l’appartement de son président Boris Fedyukin a fait l’objet d’une perquisition par la police dans le cadre d’une procédure liée au terrorisme.

Le mandat de perquisition indique que le 24 septembre, l'administration de la ville a reçu un courriel concernant le bombardement de tribunaux. Une procédure pénale aurait été engagée en vertu de la partie 3 de l'article 207 du Code pénal concernant les « fausses déclarations d'un acte de terrorisme dans le but de déstabiliser les autorités... Poursuivre la lecture

Alors que la France connaît une flambée des prix de l’énergie et une ruée vers le chauffage au bois, le Sénat a cette semaine voté et enrichi le projet de loi sur les énergies renouvelables.

La France paie l’impréparation de sa politique d’infrastructures et en particulier de sa politique énergétique ; mais pas seulement car les causes sont multiples et encore débattues. De l’inflation globale provoquée par les banques centrales au conflit ukrainien, une des causes les plus éludées est sans doute la pensée écologiste qui ramène l’Occid... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles