Pourquoi le soutien de nos lecteurs est vital

En nous aidant, vous intégrez une communauté de plus de 3000 donateurs partageant une vision d’un pays meilleur. Si vous aimez lire Contrepoints, aidez-nous dès aujourd’hui.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
It's 4th of July everyday w/Sarahi by Jovan Salazar

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi le soutien de nos lecteurs est vital

Publié le 18 novembre 2018
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

En nous aidant, vous intégrez une communauté de plus de 3000 donateurs partageant une vision d’un pays meilleur. Si vous aimez lire Contrepoints, aidez-nous dès aujourd’hui en cliquant ici : https://www.contrepoints.org/aider-contrepoints

Merci aux 3000 lecteurs de Contrepoints qui nous ont offert leur soutien au cours des trois dernières années.

 

Beaucoup de lecteurs ne se sont pas arrêtés au soutien financier ; un millier ont partagé leurs réflexions sur notre travail, sur les événements mondiaux et nous ont apporté leur témoignage en répondant à notre grande enquête. Nous vous invitons à faire de même en cliquant ici : https://www.contrepoints.org/2018/11/12/329963-enquete-aupres-des-lecteurs-de-contrepoints

 

Nombreux sont ceux qui ont exposé les raisons pour lesquelles ils soutiennent notre journalisme indépendant et pourquoi il a de l’importance dans leur propre vie. Merci à tous ceux qui ont pris le temps de nous faire part de leurs points de vue : votre contribution est fondamentale à notre travail et façonne son développement.

 

En nous soutenant, vous pouvez faire partie d’une communauté de lecteurs de Contrepoints qui partagent les mêmes valeurs et la même vision d’un pays et d’un monde plus libres et plus justes.

 

A l’heure où la propriété des médias est concentrée dans une petite poignée d’entreprises liées à l’État ou dominés par des idéologies déchues, l’engagement financier de nos lecteurs est vital pour perpétuer notre journalisme indépendant.

 

Contrepoints n’a qu’un seul référent : l’association Liberaux.org qui nous publie et préserve notre ligne éditoriale depuis le début. Elle nous permet de réinvestir tous vos dons dans notre journalisme.

 

Cela signifie aussi que, contrairement à d’autres organismes de presse, nous n’avons pas d’articles seulement accessibles aux abonnés. Ceci nous permet de garder notre journalisme ouvert et accessible au plus grand nombre de personnes possible afin de construire le soutien populaire nécessaire à réformer enfin le pays.

 

C’est pourquoi nous avons besoin de bienfaiteurs, comme vous qui croyez en la valeur du journalisme libéral indépendant. Votre soutien est essentiel pour l’existence à long terme de Contrepoints.

 

Être soutenu par nos lecteurs signifie que nous devons nous concentrer sur les articles qui ont le plus de sens pour vous et pour la société : des sujets sérieux qui prennent du recul, qui demandent des comptes aux puissants et qui interrogent les idées reçues. Bref, des articles qui parlent de l’urgence du moment, mais qui restent longtemps pertinents.

 

Le soutien de nos lecteurs nous a permis de poursuivre un journalisme qui s’intéresse aux vrais sujets :

– surrèglementation asphyxiante du logement

– corsetage des transports par des syndicats et des groupes privilégiés

– manque de liberté dans l’éducation, ne permettant plus d’offrir à tous nos enfants les bases du savoir

– copinage de l’État avec certaines entreprises dans le domaine de l’environnement

– organisation honteuse de l’immigration

– exode des jeunes générations vers les pays plus libéraux

 

Nous avons aussi fait la chronique de l’incapacité de l’État à mener à bien ses fonctions régaliennes : d’une politique étrangère illisible à une défense enlisée dans des conflits sans fin à l’étranger, d’une sécurité débordée là où il le faut et débordante où on se passerait bien de ses services à l’état déplorable et coupable de notre justice.

 

Nous avons surtout continué à bâtir le renouveau du journalisme libéral en France en mettant davantage l’accent sur la fiscalité confiscatoire qui accable directement ou indirectement toute notre société, en nous engageant à rendre compte de l’érosion inquiétante de notre liberté d’expression, en dénonçant le manque de limite aux pouvoirs de l’État et en examinant la réglementation galopante des moindres détails de nos existences, de nos modes de vie à nos assiettes.

 

Mais au-delà des sujets que nous traitons, notre existence et le travail que nous faisons chaque jour a eu sans doute un effet sur la parole libérale en France.

 

Nous croyons que grâce au soutien de nos lecteurs, nous avons eu l’occasion, en nouant des liens les uns avec les autres, entre auteurs et lecteurs, de partager les histoires, les lectures, les défis qui façonnent vos vies, de tous travailler à un avenir meilleur et d’ainsi « faire société », à nouveau.

 

Si vous nous lisez, si vous aimez la façon dont nous rendons compte de l’actualité, si comme nous vous voulez un pays où nous serons tous plus libres et plus responsables de nos vies, aidez-nous dès aujourd’hui à garantir la pérennité de votre journal en le soutenant. A la hauteur de vos capacités, vous pouvez devenir un protecteur de Contrepoints – et cela ne prend que quelques minutes en cliquant ici : https://www.contrepoints.org/aider-contrepoints

 

Avec toute notre gratitude,

 

L’équipe de rédaction de Contrepoints

 

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • perso c’est fait ; un petit chèque mais on fait selon ses revenus ……

  • J’ai donné l’année dernière mais avant de le faire cette annee je vous ai posé une question sur les articles provenant d’organismes subventionnés :
    Est ce que contrepoints va continuer à utiliser ces sources ?

    Exemple article de trop libre / fondapol : subventionné à 74% ?

    Merci poir votre reponse.

  • Il est toujours bon qu’il y ait un pluralisme des idées mais ce sera sans moi pour la contribution.
    Le Libéralisme c’est de la M… en barre.
    Essentiellement sur ce point:
    Marche totalement libre = poulet sans tête = große katastrophe, pas a venir, en cours = ennemi de la vie, rien de moins, tout en croyant bien faire et bien penser. Critique de la raison pure vous aura échappé…
    .
    Sinon le libéralisme humain, tout le monde pratique sans le savoir, comme Mr Jourdain, donc pas besoin de se dire ou se poser en libéral.
    .
    C’est bien que cette idéologie dans son systématisme, s’étiole même si je sais que mon discours va galvaniser les hésitants qui vous apporteront leur soutient.
    A vous contredire, finalement je vous aide et vous renforce dans vos convictions.
    donc , de rien 🙂
    Bon dimanche.

    • J’ai rien compris à la démonstration ?!? S’il y a du poulet au marché, c’est normal qu’il soit mort, non ?

      Ce n’est pas une idéologie mais une philosophie 😉

      • @K_Win
        oui je sais il n’y a pas de limites.
        Bon finalement si mais elles sont loin.
        Bon finalement pas si loin mais le génie humain trouvera les solutions.
        Vous êtes a quelle étape ? 🙂
        le marché ne s’occupe que de rentabilité financière, ce qui livré a lui même, sans tête donc, mène à…. la rentabilité financière.
        Le reste , le vivant, les hommes les ressources étant accessoires dans cette mécanique sans intelligence, dans cette idéologie systématique.
        Bref la négation du libéralisme humain.
        De la M… en barre je vous dis…

    • non le marché ne s’occupe pas que de rentabilité financière…il y a eu des marchés avant la finance…le marché se fait selon ce que veulent les gens, ça peut être l’air pur les orang outangs ou que sa. le libéralisme , je ne suis pas libéral d’ailleurs, ne s’arrête pas à ça..

      réguler un marché suppose que les régulateurs ont un moyen de savoir comment satisfaire les besoins et désirs des gens mieux que les gens…par quel miracle???????????
      c’est littéralement intervenir quand un type échange avec un autre une carotte contre une tomate et dire..ça ne va pas m^ms si les deux sont contents…

      la question est ailleurs à mon avis,il s’avère que les sociétés humaines avec des grandes inégalités sont sujettes à la violence.. la vraie raison des politiques sociales est la peur que les pauvres vous volent et tuent.

      • « selon ce que veulent les gens »
        pas vraiment, c’est un système, solide, cette rentabilité financière…
        En théorie ça pourrait s’il est guidé par des choix et convictions mais comme le marché est quasi libre , c’est le plus petit dénominateur commun qui dirige: la rentabilité.
        Ce sont les faits qui parlent, pas la théorie de ce qui serait possible.
        donc si, le libéralisme se résume à ça, dans la pratique.
        comme le communisme se résume a la dictature, dans la pratique , pourtant ce n’est pas ça, en théorie…
        Ce qui prouve bien que le libéralisme est une idéologie puisque les faits ne donnent pas ce que la théorie prévoit, tout comme le communisme mais avec d’autres paradigmes.
        De la M… en barre je vous dis…

  • J’ai donné.
    Je n’ai pas demandé de reçu fiscal, ni n’attendais une médaille, mais juste un petit merci par e-mail aurait fait plaisir…

  • Je vous ai demandé l’abonnement mensuel de 5 euros mais sans passer par Paypal et j’attends toujours votre réponse.

  • Tout ce que je pourrais vous donner, c’est tout ce que l’état n’aura pas. Il faut affamer la bête comme on peut. Je ferai ça en décembre, une fois que j’aurai calculer mon IR.

  • @leham c’est le problème avec vous les socialistes c’est que vous crachez sur ce qui vous permets d’exister. Sinon j’aime bien essayer de débattre avec vous ?

  • Allez c’est bien vous êtes sur la bonne voie vous présentez qu’il y a quelque chose de naturel et humain…
    http://www.libres.org/connaissance-du-liberalisme/2650-le-renard-libre-dans-le-poulailler-libre.html

  • J étais plein de bonne volonté, mais malgré plusieurs essais pas moyen de payer par carte ( j’ espère que mes diverses tentatives n’ ont pas été couronnées de succès sans que je le sache parceque là je deviens carrément membre bienfaiteur !) Me voilà tout refroidi :^(

  • pourquoi devrais je payer si je peux lire sans payer?

  • Question triviale mais en participant dispose t-on d’une interface plus évoluée pour rédiger ses commentaires (visiblement on a pas tous les mêmes avantages). Parce que là c’est d’un archaïsme soviétique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Contrepoints
2
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Contrepoints se développe et évolue, grâce à vous et pour vous !

Vous aurez très bientôt le plaisir de découvrir les nouvelles interfaces web et mobile de Contrepoints, plus rapides et efficaces que celles que vous utilisez actuellement. L'équipe de Libéraux.org et celle de Contrepoints travaillent depuis plusieurs mois pour dynamiser et moderniser votre expérience à travers le journal.

Toute votre expérience en tant que lecteur va changer. No... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Cher lecteur,

Contrepoints ne survit que grâce à vos dons. C'est un devoir pour nous de défendre les idées libérales pour lesquelles vous nous financez année après année. C'est également un devoir pour nous de vous dire ce à quoi vos dons sont utilisés.

La semaine dernière, l'association Liberaux.org, qui édite Contrepoints, émettait son rapport détaillé sur l'année 2021 (voir lien en fin d'article). Pour vous en faciliter la lecture, et vous représenter l'impact de vos dons, aussi modestes qu'ils soient, voici quelques idées :... Poursuivre la lecture

Bannière de dons
0
Sauvegarder cet article

Par l'association Liberaux.org.

Cher lecteur, cher ami,

L'association qui édite Contrepoints a besoin de vous pour développer et faire vivre le journal.

Plus de 85 % de nos ressources proviennent des dons. Nous ne dépendons pas de riches mécènes, mais seulement de donateurs individuels qui donnent selon leurs moyens.L'an dernier, vos financements nous ont permis de pérenniser le journal et de lancer de nombreuses initiatives. Donner à Contrepoints, c'est la certitude de voir ses dons alloués à des messages libéraux.

U... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles