Ganda, d’Eugène

Ganda, c’est l’histoire folle d’un rhinocéros parti d’Inde pour rejoindre la ménagerie du roi Manuel Ier du Portugal, en caravelle !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ganda, d’Eugène

Publié le 27 octobre 2018
- A +

Par Francis Richard.

Le Ganda est le héros symbolique de ce roman historique imaginé par Eugène. Historique, car il se déroule au début du XVIe siècle, en 1515 précisément, l’année d’exécution de la gravure sur bois d’Albrecht Dürer qui illustre la couverture, sur fond de carte géographique indienne.

Le ganda est un rhinocéros indien, un animal fabuleux, qui semble rescapé de la préhistoire et qui, plus récemment, est un rescapé des prédateurs que peuvent être les humains. Mais, à l’époque, il est le cadeau diplomatique vivant que se refilent des puissants à plus puissant qu’eux.

Les grands de ce monde

Car la galerie de personnages de cette histoire est composée de grands du monde d’alors, tels qu’Alfonso de Albuquerque, A de A pour les intimes, Vice-Roi des Indes Portugaises, en abrégé VRIP, Muzaffar, sultan du Gujarat, ou Manuel 1er, roi du Portugal, en abrégé RP.

Ces grands se rangent d’eux-même, sur l’étagère de l’Histoire, parmi des puissants mémorables, qui les ont précédés et auxquels ils se comparent volontiers, en toute modestie. Ils sont servis par des petits qui font ce qu’ils peuvent pour se hisser au-dessus de leur condition.

Parmi ces petits, Ossem, un jeune Indien, a réussi à devenir le rêveur de A de A, c’est-à-dire son devin, qu’il consulte avant de prendre une décision, parce qu’il lui a fait croire qu’il peut lui raconter l’avenir grâce à ses rêves. Ossem détient, en tout cas le secret de la cordelette.

Un cadeau encombrant

Quand les soldats portugais ont débarqué à Goa avec A de A, ils ont découvert dans la ménagerie jouxtant le port, deux éléphants de guerre, l’un peint en bleu, l’autre en rouge, attachés à l’aide d’une minuscule cordelette à un anneau de métal fiché dans le mur et n’en ont pas cru leurs yeux…

Un ganda a donc été offert par Muzaffar à A de A. A de A se décide à l’offrir à Manuel 1er, qui l’offrira vraisemblablement à un autre. Que faire d’un cadeau aussi encombrant, attaché par une chaîne de métal ? A de A ordonne à Ossem de cornaquer le pachyderme de Goa à Lisbonne…

Cette toile de fond du XVIe permet à Eugène de déployer tout son talent de conteur intemporel et d’auteur satirique. Il y souligne l’orgueil des grands dont les faits ne les empêchent pas toujours d’être oubliés et la malignité des petits dont les actions ne se gravent pas dans les mémoires…

Eugène, Ganda, Slatkine, 176 pages.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 18 novembre, le Wall Street Journal signalait qu’une petite fusée, la Vikram Sriharikota (Vikram S), construite par la startup indienne Skyroot Aerospace avait atteint l’altitude de 89,5 km.

En soi cet événement est peu significatif car cette altitude a été dépassée et de beaucoup par toutes les grandes puissances spatiales, au premier rang desquelles la NASA, SpaceX, Roscosmos (Russie), l’ESA, la JAXA, la CNSA (Chine), l’agence publique indienne, ISRO (Indian Space Research Organisation) et même Blue Origin de Jeff Bezos (avec sa f... Poursuivre la lecture

logo de l'application Twitter
2
Sauvegarder cet article

Par Emma Camp.

 

Mardi, Twitter a annoncé avoir intenté une action en justice contre le gouvernement indien au motif que celui-ci a interprété trop largement une série de lois datant de 2021 en ordonnant à l'entreprise de censurer les utilisateurs dissidents dans le pays. Cette action en justice fait suite à la pression croissante exercée par le parti au pouvoir, le Bharatiya Janata Party (BJP), qui, ces dernières semaines, a ordonné à Twitter de bloquer les messages et les comptes de dissidents. Selon CNN, une source famil... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Imaginez. Victime d’un accident de bus, vous vous réveillez dans un monde où l’idéologie woke, c’est-à-dire progressiste et socialiste, a totalement triomphé.

C’est ce qui arrive à Michelangelo, le héros du premier roman de Michel Kelly-Gagnon, Base Type Null. Pour les amis de la liberté et les défenseurs des droits individuels, le nom de Michel Kelly-Gagnon n’est pas inconnu : avocat de formation, ancien chef du Conseil du Patronat du Québec, il est le dynamique président de l’Institut économique de Montréal, le plus important think t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles