Frédéric Bastiat : la puissance de la responsabilité (17)

Dans cette vidéo, Damien Theillier revient sur l’apport de Bastiat pour mieux saisir le lien entre ces questions et la responsabilité.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Frédéric Bastiat : la puissance de la responsabilité (17)

Publié le 1 juin 2018
- A +

Par Damien Theillier.

Les libéraux sont souvent considérés comme n’étant pas sensibles à la condition humaine, la misère, la souffrance, le mal. Est-ce vrai ? Quelle est la source du mal ? Le mal peut-il, doit-il être éradiqué ?

Dans cette vidéo Damien Theillier revient sur l’apport de Bastiat pour mieux saisir le lien entre ces questions et la responsabilité. Parce que l’erreur est humaine, le mal ne pourra jamais être éradiqué. Mais c’est en même temps par l’erreur que l’homme apprend, se responsabilise et tend vers le meilleur. Les systèmes qui cherchent à anéantir le mal finissent généralement par incarner le mal suprême, notamment en supprimant liberté et responsabilité.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de l'Institut Coppet

[caption id="attachment_224997" align="aligncenter" width="318"] Frédéric Bastiat (image libre de droits)[/caption]

COMMERCE INTERNATIONAL — La différence des coûts de production dans l’échange international : « — Si l’on vous dit : Les terres de Crimée n’ont pas de valeur et ne paient pas de taxes. Répondez : Le profit est pour nous qui achetons du blé exempt de ces charges. — Si l’on vous dit : Les serfs de Pologne travaillent sans salaire. Répondez : Le malheur est pour eux et le profit pour no... Poursuivre la lecture

Après avoir vu dans un premier article les causes de l’inflation législative, il conviendra de voir dans un second article les remèdes possibles contre le problème de la surproduction normative, caractéristique de l’inflation législative. Si le débat de la simplification du droit a été porté par le candidat Gaspard Koenig à l’élection présidentielle, force est de constater que ce thème a un peu disparu des débats, s’il y a déjà eu des débats pendant cette campagne.

 

Malgré cela, le problème du trop-plein législatif n’en de... Poursuivre la lecture

Par Michel Faure.

Les libéraux n’ont jamais été vraiment écoutés en France. Aujourd’hui, avec la crise de la Covid-19, ils sont inaudibles et certains s’en réjouissent.

Nous sommes entrés, nous dit-on avec délice, dans « un moment keynésien », comme s’il s’agissait d’une nouveauté alors que ce moment dure depuis six décennies. On fête aussi déjà la fin du libéralisme, comme si nous laissions derrière nous une longue et calamiteuse période d’un État modeste et régalien.

Mais c’est l’étatisme qui règne en France, pas le lib... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles