Nouvelles du Japon : le nombre de typhons est stable depuis 1950

Finalement, en regardant la quantité de typhons qui balaient le Japon, on se rend compte que la relation de cause à effet avec le réchauffement climatique ... n'existe pas.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
typhon-haiyan

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouvelles du Japon : le nombre de typhons est stable depuis 1950

Publié le 20 mai 2018
- A +

Par Jacques Henry, depuis le Japon

Ce n’est pas parce que je suis en ce moment à Tokyo que je vais harasser les lecteurs avec des informations nippones chaque jour mais l’objet de ce billet est révélateur de l’ambiance quasiment mondiale relative à ce fameux réchauffement climatique qui ne cesse d’être battu en brèche presque quotidiennement. Je ne m’étendrai pas sur la supercherie du « 95% de spécialistes du climat » mais sur les 95% de journalistes qui ne prennent même pas la peine de vérifier les informations qui leur sont servies sur un plateau par d’obscurs organismes afin d’alimenter la propagande climatique.

Il faut découvrir le courage méritoire de certains bloggeurs pour trouver des informations incontestables qui contredisent la pensée unique.

Le nombre de typhons frappant le Japon constitue un exemple magistral contredisant l’amalgame universel de la relation de cause à effet entre le réchauffement du climat d’origine humaine et les événements météorologiques extrêmes. Depuis le début des années 1950, il n’y a pas eu d’augmentation significative du nombre de typhons au Japon (illustration). Et pourtant la grande presse insiste sur le fait que le réchauffement tant attendu doit en théorie provoquer une évaporation intense des océans, évaporation propice à la formation de cyclones, ouragans et autres typhons. Comme le dit Kirye très justement sur son blog : « Les médias devraient dire la vérité ! » mais c’est exactement le contraire auquel on assiste.

Les « experts » en climat doivent donc à l’évidence revoir leur copie et les politiciens modifier, sinon abandonner, leur course folle dans le domaine des énergies dites renouvelables pour selon eux sauver le climat, un secteur dont la validité économique est également remise en cause par de nombreux experts…


Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Le pire, diraient les journalistes occidentaux, est que l’augmentation des phénomènes extrêmes est telle qu’on ne peut même pas la modéliser.

  • Désolé, mais Jacques Henry n’a rien compris.
    François Hollande en prenant le train au début de son quinquennat a inversé la courbe du réchauffement climatique infléchissant par la même celle de l’augmentation des cyclones dans la zone Asie-Pacifique.
    Si, si, regardez bien le graphique, en 2012 il n’y pas eu l’augmentation qu’il y aurait eu si Hollande n’avait pas pris le train. La preuve !
    Alors, afficher une telle ingratitude envers notre personnel politique si dévoué en négligeant les données scientifiques pourtant largement disponibles et aisément interprétables nous démontre le parti-pris de l’auteur de ce billet.
    Sur ce, bon dimanche.

  • Le nombre de typhons est stable. Ok. Mais qu’en est-il de leur force ?

    • Les mesures de l’intensité sont difficilement comparables entre la période où on ne les observait que depuis la terre, celle des premiers satellites météo, et celle des mesures satellitaires élaborées comme aujourd’hui. Ma conversion définitive date d’une quinzaine d’années, quand j’ai rencontré à Paris deux auteurs australiens qui montraient que la progression des systèmes de mesure (en particulier capables de les évaluer avant qu’ils ne s’affaiblissent en touchant les terres) expliquait la totalité des changements dans la distribution des intensités. Dans l’avion du retour, je découvris dans Le Monde un article sur les travaux de ces personnes avec lesquelles j’avais passé deux jours à discuter, article qui prétendait qu’ils auraient prouvé l’augmentation inéluctable de l’intensité des typhons… Exactement le contraire !

  • Je commencerai à croire au réchauffement climatique quand, les jours de départ en vacances d’été, les bouchons se produirons sur l’autoroute du nord dans le sens Paris /province.

  • Où avez-vous pris cette info que le réchauffement climatique engendrerait soit disant d’avantages de typhons ? Ce n’est pas ce que les études des climatologues ont montré.
    « Or, ce n’est pas ce que nous suggèrent les simulations climatiques les plus fiables. Ces simulations, bien que peu nombreuses à cause du coût numérique qu’elles engendrent (il faut modéliser l’atmosphère et l’océan sur des grilles très fines), semblent s’accorder sur le fait que le nombre global de cyclones tropicaux devrait rester stable, voire enregistrer une légère baisse. »
    https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/avec-le-changement-climatique-des-cyclones-plus-intenses-749353.html
    Avant d’émettre une critique, vérifiez au moins les dire des chercheurs ..

  • Y a Richard Greene qui s’indigne que le premier point de mesure a été pris lors d’El Nino, le plus puissant…
    Mais quand l’autre camp fait la même chose en sens inverse, c’est réglo ❓
    Chez nous, le chauffage est enclenché. En mai, fait ce qu’il te plait. Ou pas 🙁

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Gérard-Michel Thermeau.

Zatoichi a sans doute été le personnage le plus célèbre enfanté par le cinéma japonais des années 1960. Ce masseur aveugle a été le héros de 26 longs métrages (dont 25 entre 1962 et 1973) et d'une série télé en quatre saisons (1974-1979) comportant pas moins de cent épisodes ! Shintaro Katsu a trouvé là le rôle de sa vie.

Plus récemment, Takeshi Kitano, avec sa double casquette de réalisateur et d'acteur, l'a revu (et corrigé) dans un film qui reste son opus le plus ludique (Zatoichi, 2003). Si l'on a... Poursuivre la lecture

Par Henry Bonner.

Les autorités vantent l’efficacité de leurs mesures… comme les couvre-feux, les confinements, ou le passe vaccinal.

Mais sont-elles efficaces ?

Dès janvier 2021, plusieurs études universitaires tendent à démontrer que ce n’est pas le cas.

En juin 2021, le National Bureau of Economic Research a publié une étude qui portait sur 43 pays.

Les chercheurs expliquent dans leur introduction qu’ils n’ont pas réussi à trouver de corrélation entre la restriction des déplacements (comme les confinement... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle. Un article du Mises Institute

La Banque centrale européenne a annoncé une réduction progressive du programme de rachat d'actions le 9 septembre. On pourrait penser qu'il s'agit d'une idée judicieuse compte tenu de la récente hausse de l'inflation dans la zone euro, qui a atteint son plus haut niveau en dix ans, et de la reprise prétendument vigoureuse de l'économie.

Cependant, il y a un gros problème. L'annonce n'est pas vraiment une réduction progressive, mais simplement un ajustement à une offre nette d'obl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles