Le conflit israélo-palestinien, d’Alain Dieckhoff

À l’heure où certaines déclarations téméraires du président Donald Trump semblent avoir mis le feu aux poudres, il est utile de faire le point sur le conflit israélo-palestinien, pour tenter d’y voir plus clair.
 

Par Johan Rivalland

Par Johan Rivalland.

Le conflit israélo-palestinien suscite beaucoup de passions, et comme pour la plupart des sujets passionnels, il donne lieu à beaucoup d’excès. D’autant plus qu’il s’agit d’un conflit qui semble relativement insoluble et dure depuis maintenant 70, voire 100 ans. Jalonnés de multiples soubresauts, plaçant régulièrement cette zone géographique au cœur de l’actualité et des grands conflits géopolitiques.

Y voir plus clair, pour se faire sa propre idée

Carrefour des trois monothéismes, berceau de certaines grandes civilisations, ce conflit géographique donne lieu à beaucoup de préjugés, d’idées reçues, de confusion, de mauvaise foi et de haines, qui dépassent justement le cadre strictement géographique.

Et c’est en quoi cet ouvrage d’Alain Dieckhoff est utile, puisqu’il s’attache à revenir aux éléments factuels, aux origines du conflit, ses dynamiques, sa complexité, en cherchant à se débarrasser de tous les a priori et à reposer sur une meilleure connaissance des données de base. De manière à pouvoir se forger une opinion mieux avisée, plus conforme aux réalités dépassionnées et loin de tous les excès qui sont à la source de tous les malentendus menant à la violence et aux débordements. Une entreprise salutaire, donc.

Mais plutôt que de vous proposer une synthèse de l’ouvrage, que je n’ai déjà que trop tardé à présenter alors que je l’ai lu l’été dernier en même temps qu’un autre ouvrage de la même collection que je vous avais présenté, le plus judicieux est certainement de vous en donner le sommaire.

Les questions au cœur du débat

En vingt très courts chapitres de pas plus de six ou sept pages chacun (de format assez réduit), Alain Dieckoff nous présente de manière claire, simple et essentiellement factuelle, les éléments de base de ce conflit :

  • 1- Pourquoi Juifs et Arabes s’affrontent-ils en Palestine depuis cent ans ?
  • 2- Qu’a changé au Proche-Orient la création de l’État d’Israël en mai 1948 ?
  • 3- Juin 1967, une victoire empoisonnée pour Israël ?
  • 4- Comment la question palestinienne fait-elle un come-back dans les années 1970 ?
  • 5- Pourquoi le processus de paix dans les années 1990 ?
  • 6- Les fondements d’une paix israélo-palestinienne ont-ils été jetés entre 2000 et 2003 ?
  • 7- Pourquoi une seconde Intifada ?
  • 8- Que faire avec le Hamas ?
  • 9- La Palestine, un État fantôme ?
  • 10- Israël a-t-il tourné le dos à une paix négociée ?
  • 11- Les États arabes ont-ils vraiment soutenu la cause palestinienne ?
  • 12- La diaspora juive soutient-elle indéfectiblement l’État d’Israël ?
  • 13- Les États-Unis, un acteur partial ?
  • 14- L’Europe, un non-acteur ?
  • 15- Pourquoi l’ONU est-elle impuissante ?
  • 16- Pourquoi le conflit israélo-palestinien mobilise-t-il autant l’opinion publique internationale ?
  • 17- La solution des deux États est-elle encore possible ?
  • 18- Les réfugiés palestiniens, problème insoluble ?
  • 19- Jérusalem, de la fausse unité au partage authentique ?
  • 20- Le conflit israélo-palestinien ne connaîtra-t-il pas de fin ?

Un ouvrage clair, concis, abordable à tous, néophytes ou lecteurs plus éclairés déjà attentifs à  ces questions depuis longtemps. L’occasion pour tous de bénéficier d’une petite synthèse éclairante sur les données élémentaires d’une question dont on n’a malheureusement pas fini d’entendre parler.

Alain Dieckhoff, Le conflit israélo-palestinien – 20 questions pour vous faire votre opinion, Armand Colin, avril 2017, 144 pages.