Législatives : les grands losers du PS

Les législatives ont peu mobilisé les Français et ont surtout révélé l’échec cuisant de plusieurs anciens membres du gouvernement socialiste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
J-C Cambadélis mars 2015-Parti Socialiste(CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Législatives : les grands losers du PS

Publié le 12 juin 2017
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Tremblement de terre au sein des partis : le PS et Les Républicains redoutaient que le parti d’Emmanuel Macron ait la majorité absolue :  La République En Marche atteint les 32,9%. Une vague « ni rose, ni bleue » ?

7877 candidats se présentaient. La fonction de député semble susciter des vocations. Rappelons que 15 députés sont au minimum nécessaires pour former un groupe parlementaire à l’Assemblée.

Dans tous les cas, le taux de participation est faible : 49%. L’abstention augmente inexorablement depuis 1993. Et il n’avait jamais été si haut depuis 1958.

Le PS pourrait perdre 90% de ses députés. Le PS arrive en effet derrière LREM, LR, le FN et La France Insoumise.

Plusieurs anciens membres du gouvernement échouent dès le premier tour. C’est  une claque.

Benoît Hamon, candidat à Trappes dans la 11ème circonscription des Yvelines termine troisième. France Info parle d’une « deuxième claque électorale en l’espace de deux mois pour Benoît Hamon ».

Aurélie Flipetti est éliminée elle aussi dès le premier tour en Moselle.

Enfin, Jean-Christophe Cambadélis était en concurrence avec Mounir Mahjoubi, actuel secrétaire d’État chargé du numérique, candidat de la majorité présidentielle dans la 16ème circonscription de Paris. Il est balayé dès le premier tour avec moins de 10% des voix.

Le taux de participation a été ici de 32% seulement. Toujours alarmiste, puisqu’il avait déjà annoncé qu’il faudrait en cas de grosse défaite, vendre le siège du PS rue de Solférino, il a déclaré

Il n’est ni sain ni souhaitable qu’un président de la République… bénéficie du monopole de la représentation nationale.

Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale, se présentait dans la 6ème circonscription du Rhône. Créditée de 19% des intentions de vote avant le 1er tour, loin derrière les 30% du candidat En Marche Bruno Bonnell, elle ira finalement au second tour, mais elle est à 20 points du candidat En Marche.

Bref, la Bérézina. Et c’est sans compter la défaite financière qui accompagne inéluctablement cette défaite électorale : en effet, selon Le Point, cette défaite fera perdre au PS une grande partie de son financement public.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • nous n’allons pas pleurer sur leur triste sort, ils se sont goinfrés pendant des années.

  • Tant mieux. Bon debarras.

  • quand on se pense indétronnable , évidement , se prendre une baffe pareille , ça doit faire mal ; et plus mal encore le fait de perdre des financements publics ……

  • Le PS a eu les votes de 10% des votants, mais de 5% des inscrits… Sachant que pour chaque vote en leur faveur, les partis touchent une subvention pendant les 5 ans qui viennent, et que par ailleurs, les élus versent une contribution au parti sur leurs émoluments, le PS va connaitre une très sérieuse diète…

  • Il reste au PS ses implantations locales … pour le moment.
    Pour les victimes du plan social des électeurs, ils devront trouver un vrai boulot. Je plaisante, ces donneurs de leçon viennent de Mars et sont incapables de faire quoi que ce soit d’utile. A part profiter de leur carnet d’adresse, je ne leur vois pas de débouchés dans la vraie vie.

    • ils retourneront dans la fonction publique, professeurs, fonctionnaires, etc..

      • Nombreux sont ceux qui ont un parachute. Les autres, grâce à une cotisation mensuelle de 28€/ mois se contenteront de toucher, un temps, 100% de leur salaire. Tant qu’à faire des lois autant qu’elles vous avantagent par rapport au simple citoyen.

  • Par contre, je ne comprendrais jamais que Valls même sans aucune opposition en face se retrouve au second tour !!

    Mais comment des gens « sensés » aient pu voter pour lui !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Alexandre Massaux.

Surprise : les libéraux viennent de remporter de peu les élections législatives tchèques du vendredi 8 et samedi 9 octobre. La coalition SPOLU (ensemble) a fait un score de 27,7 % dépassant le parti gouvernemental ANO (27,1 %). Une surprise étant donné que les sondages plaçaient SPOLU autour de 21 % et que les résultats provisoires plaçaient ANO gagnant.

La coalition SPOLU regroupe trois partis du centre droit : l’ODS, parti libéral-conservateur qui a dirigé une partie non négligeable du pays entre les ann... Poursuivre la lecture

Par Philippe Lacoude.

Les États-Unis ne votaient pas que pour la présidentielle.

Ils votaient aussi pour les élections législatives fédérales et locales.

Comme nous allons le voir, – contre toute attente des « experts » –, les autres candidats du parti républicain ont fait beaucoup mieux que le président Trump.

Les élections « gubernatoriales »

Onze gouverneurs, sur les 50 que compte le pays, terminaient leur terme.

Les républicains partaient avec une situation défavorable : 7 de ces 11 gouverneurs étaient r... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

On l’annonçait depuis plusieurs semaines, le limogeage prochain de l’actuel Premier ministre Édouard Philippe a longtemps été démenti. Cependant, depuis plusieurs jours, au détour des « révélations » sur son vitiligo – maladie qui expliquerait sa barbe devenue objet de curiosité – le locataire de Matignon a pour la première fois évoqué son possible départ avant la fin du quinquennat.

Seulement, depuis le début de celui-ci, la popularité du Premier ministre ne cesse de croître. Une situation amplifiée par l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles