Bitcoin et les cryptomonnaies à la veille d’une nouvelle révolution ?

Une décision de la SEC (Securities and Exchange Commission) est attendue suite à la demande de création d’un tracker : le Winklevoss Bitcoin ETF. La SEC se prononcera samedi 11 mars. Va-t-on accepter le premier actif numérique ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
bitcoin (Crédits Antanacoins, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Bitcoin et les cryptomonnaies à la veille d’une nouvelle révolution ?

Publié le 10 mars 2017
- A +

Par Lionel Frémaux.

Nous ne reviendrons pas ici en détail sur ce qu’est Bitcoin, ni sur la technologie sous-jacente, la fameuse blockchain. Nous nous contenterons de constater que, depuis l’invention de Bitcoin, la reconnaissance du potentiel de cette technologie a fait du chemin, ses cas d’usage se sont multipliés, avec d’ores et déjà quelques belles réussites entrepreneuriales, et de nombreux « alt-coins » sont apparues, avec parfois suffisamment de facteurs différenciants pour se faire une place aux côtés de Bitcoin sur le marché.

C’est ainsi que, en ce début d’année 2017, l’ensemble du marché des cryptomonnaies pèse plus de 20 milliards d’euros, Bitcoin restant largement majoritaire (près de 85%) dans ce total où Ethereum (support pour la création de smart contracts) et Dash (cryptomonnaie anonyme) font également bonne figure avec des valorisations de 1, 5 Mds€ et 350 M€.

Transformation majeure en vue ?

Tout ce petit monde, qui se développe depuis plusieurs années au gré des innovations et de l’intérêt porté par le grand public, est peut-être à la veille d’une transformation majeure.

Un peu ironiquement pour Bitcoin qui se fonde, entre autres, sur des principes libertariens de décentralisation et de défiance envers les gouvernements et les banques centrales, ce n’est pas d’une innovation technologique que pourrait provenir la prochaine rupture, mais de la décision d’une institution financière, en l’occurrence la SEC (Securities Exchange Commission), l’autorité de contrôle des marchés financiers américains.

Après plusieurs années d’instruction et plusieurs reports de décision, la SEC doit en effet se prononcer le 11 mars sur une demande de création d’un premier ETF (Exchange Traded Fund) indexé sur la valeur du bitcoin. S’il est difficile d’anticiper la décision (on entend parler de coin toss), il est possible d’anticiper ses conséquences. Bien sûr, un refus entraînerait une chute rapide (et probablement limitée) du cours, purgeant ainsi les anticipations trop optimistes.

Une autorisation, en revanche, ouvrirait en grand le robinet des investissements institutionnels. Le bitcoin se comportant comme une valeur refuge, un peu comme l’or, il pourrait attirer des investissements conséquents. Autant que l’or ?

Après un rapide calcul

Faisons un calcul rapide. L’Homme a produit environ 5 milliards d’onces d’or et continue d’en produire au rythme d’environ 50 millions par an. La valeur de l’once d’or étant actuellement d’environ 1 100 € (soit environ celle d’un bitcoin), la totalité de l’or jamais produit a une valeur d’environ 5 000 milliards d’euros, soit plus de 250 fois la valorisation actuelle de l’ensemble des bitcoins.

On a miné jusqu’à présent un peu plus de 16 millions de bitcoins, et on continuera d’en produire (mais de moins en moins vite) jusqu’à atteindre le total de 21 millions… dans 113 ans. Autrement dit, Bitcoin ne subira pas l’inflation qui détruit peu à peu la valeur des monnaies fiat, et ne subira bientôt même plus la même inflation que celle du stock d’or. S’il devait à terme peser ne serait-ce que 10% du marché de l’or, un bitcoin pourrait valoir plusieurs dizaines de fois plus qu’une once d’or !

Sans trop ajouter foi à ces amusants calculs, il faut tout de même s’attendre un bond spectaculaire si la SEC donne son blanc-seing à la création d’un ETF.

Et pourtant, l’arrivée massive d’investissements institutionnels ne serait pas exempte de risques ou de problèmes pour le monde des cryptomonnaies. Avec l’arrivée de fonds d’investissements viendront une forme d’interconnexion avec l’économie « standard » actuelle, à la fiscalité instable et confiscatoire, sujette aux tentatives de manipulations étatiques, et une augmentation des exigences techniques pesant sur Bitcoin, alors même que ses développeurs et ses mineurs semblent toujours avoir autant de mal à se mettre d’accord sur les évolutions techniques proposées…

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Tous les 4 ans, un évènement mystérieux se passe sur Bitcoin. Qu’est-ce que ce halving redouté et convoité par tous ?

Article disponible en podcast ici.

Le bitcoin, la première cryptomonnaie au monde fait régulièrement parler d’elle. Le plus souvent, l’engouement se concentre sur son prix, digne des meilleures montagnes russes. Les nouvelles nous parviennent par des titres : « Deux ans après son précédent record, le bitcoin atteint de nouveaux sommets » (Le Temps) ou « Le bitcoin et l’ensemble du marché des cryptomonnaies chuten... Poursuivre la lecture

Le ministre du Budget Thomas Cazenave a annoncé dans Les Échos vouloir mieux contrôler les avoirs de Bitcoin et de cryptomonnaies.

« La BCE estime que 5 millions de Français utilisent des crypto-actifs et l'on ne recense que 150 000 déclarations à la Direction générale des finances publiques. Quand on rapproche ces deux chiffres, il y a visiblement une partie qui nous échappe, explique le ministre. Je souhaite que l'on puisse aligner les pouvoirs de l'administration fiscale sur ce qui se passe avec les comptes à l'étranger, en matière ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Après le triomphe du libertarien Javier Milei à l'élection présidentielle en Argentine, le moment de vérité des premières réformes approche pour le nouveau président. Si le sujet vous intéresse, Pierre Schweitzer - responsable du podcast de Contrepoints - est invité à décrypter son programme économique le mardi 19 décembre à 19h00 au micro du "Rendez-vous des Stackers".

Ce n'est pas un hasard si la fintech StackinSat qui produit ce podcast a choisi l'Argentine comme thème pour sa première émission : le pays est pratiquement un ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles