Présidentielle 2017 : la bataille de boules puantes commence

Avec la désignation des différents candidats à la présidentielle, les tensions vont augmenter et les révélations devraient commencer pour déstabiliser les adversaires. Une bataille de boules puantes en vue ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Présidentielle 2017 : la bataille de boules puantes commence

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 31 janvier 2017
- A +

Par Eric Verhaeghe.

Benoît Hamon by Parti socialiste(CC BY-NC-ND 2.0)

Avec la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, la présidentielle 2017 devrait être un grand cru.

Les boules puantes que Hamon devra surmonter

Pendant plusieurs années, Benoît Hamon a joué la mouche du coche dans les pattes de la majorité présidentielle, empoisonnant singulièrement la vie du Président sortant. Il serait bien naïf de croire qu’un Hollande qui n’a plus rien à perdre (et qui souhaite probablement une malédiction pour cinq générations à tous ceux qui lui ont donné des coups de poignard dans le dos) en restera là. On peut même imaginer qu’il réserve quelques chiens à la chienne de Hamon.

Pêle-mêle, on citera les désertions organisées en faveur de Macron, mais aussi les révélations qui ne devraient pas tarder sur les amours clandestines de Benoît Hamon avec le grand capital (par sa femme interposée). Et quelques esprits malicieux iront aussi chercher, cela ne fait aucun doute, sur le sens très variable de la laïcité qui caractérise le personnage.

Les boules puantes que Hamon lancera

Mais le candidat Hamon ne sera pas en reste de boules puantes. Dans sa besace, on devrait en trouver quelques-unes qui réjouiront ses adversaires politiques.

Quelques-unes d’entre elles viseront Mélenchon. On se souvient que l’appareil politique du parti communiste a voté contre un ralliement au Chavez de Saint-Germain-des-Prés. Le Parti Socialiste dispose en effet de la faculté destructrice de présenter des candidats dangereux partout où les communistes sont présents. Voilà qui fait réfléchir. Hamon ne devrait pas manquer d’agiter ce foulard pour fragiliser son adversaire de gauche (les Italiens diraient même son sinistre adversaire).

Ce qu’on ignore, ce sont les boules puantes dont Hamon dispose sur Macron. Il n’est pas du tout impossible qu’il en existe, surtout que les deux hommes ont fréquenté Bercy, même si cette fréquentation fut différée. Rappelons que le prédécesseur de Macron, Montebourg, soutient Hamon. Le monde politique est décidément petit.

Les boules puantes de François Fillon ne sont pas finies

François Fillon a eu le privilège de bénéficier de quelques primeurs dans la récolte des boules puantes. Les affaires de Pénélope Fillon sont désormais bien connues.

Pour l’instant, le candidat des Républicains est parvenu à gérer l’hémorragie qui guette au vu de l’ampleur prise par les événements. La question sera de savoir dans quelle mesure il pourra tenir dans la durée. L’épreuve qui s’annonce promet en effet d’être rude. Les rumeurs de nouvelles révélations dans le prochain Canard Enchaîné emplissent tout Paris, et, selon la plus grande des vraisemblances, François Fillon ne manque pas d’ennemis pour déterrer des cadavres au demeurant de petite taille, mais instrumentalisés sans vergogne.

Des boules puantes au Front National aussi

Dans l’affaire des assistants fictifs au Parlement Européen, le Front National prend aussi sa part de boules puantes. Alors qu’une information judiciaire devrait être ouverte sur ce dossier, le secrétariat général du Parlement lui demande de rembourser sans délai une somme de 340 000 euros.

Là aussi, on peut imaginer que ce n’est qu’un début…

Emmanuel Macron devrait prochainement concentrer les tirs

Reste, bien entendu, la fête à Macron qui devrait commencer bientôt, sur des thèmes déjà connus. Entre ses conflits d’intérêt et le financement opaque de sa campagne, on peut imaginer que les tentations sont grandes pour déterrer quelques dossiers fétides. On guettera attentivement la Une des journaux dans les prochaines semaines pour savoir quels cadavres sont lâchés en pâture.

Toutefois, le bon sens voudrait que le candidat socialiste prenne le temps de s’installer et de trouver le « la » avant de pilonner Macron.

Cette campagne fraîche et bien odorante devrait donc divertir les amateurs de choux gras. Le spectacle servira-t-il la cause de la République ? Pas sûr, pas sûr.

Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Excellent et jubilatoire. Merci Eric

  • Si cela pouvait ouvrir les yeux des Français sur le niveau de corruption institutionnelle de la République Bananière d’Absurdie…
    Mais un doute m’étreint (à vapeur, on est en socialopathie).

    • Les français se fichent pas mal des coups fumant en politique à condition que le candidat soit credible :
      – le fn qui fait un emploi fictif au parlement européen, vu l’intérêt que porte le fn et les français à l’UE, tout le monde s’en fiche.
      – des coco/socialo UMP/udi qui marchandent les circonscriptions, on est habitué, c’est le jeu politique.
      – Cahuzac qui fait la morale sur la finance et les paradis fiscaux et qui se fait pincé, là ça sent très mauvais.
      – Fillon qui fait la morale sur la dépense publique et son sérieux politique et qui paye 900 000 sa femme pour gérer son calendrier (2 fois + qu’une secrétaire en 40 ans de service), c’est juste impossible.

  • du coup , tout ce petit monde sera trés occupés à se tirer dans le pattes ;et trés occupés également à éssayer de se sortir de la boue ou ils sont jusqu’au cou ; et la france pendant ce temps…….

    • La France restera elle aussi dans la boue ou elle s’enlise depuis quarante ans. Le peuple aime ça que voulez-vous.

    • Nous sommes dans la boue, à 900k€ Pénélope est dans la soie !

      • Et les avantages des concubines du président actuel, on en parle ? Je pense que l’addition de notre cher (au sens propre) président normal est largement plus élevée que celle de Fillon…idem pour tous les « pauvres » députés, sénateurs et autres journalistes qui bénéficient de réduction fiscales plus que conséquentes…quand ils n’oublient pas de régler leurs impôts.

        La France est une république bananière pourrie jusqu’à la moëlle.

  • Revelations derengeantes en vue ….

  • @ reactitude

    Mais non, la France n’est pas foutue! Vous savez bien que tous les candidats font un travail acharné « pour le bien des Français et l’Avenir de la France » (… à condition qu’on leur donne le pouvoir, évidemment!).

    C’est la face cachée des primaires: une fois le candidat choisi, tous les perdants devraient rentrer dans le rang, derrière lui, ce qui serait favorable à la puissance de leur parti uni, évidemment. Tout le reste fait partie de la machine à perdre, aux élections et bien après, président en place, en continuant à décrédibiliser la politique encore un peu plus.

    • Sur ce point on peut distinguer une grande différence entre les primaires du PS et de LR, et qui a valu à Hollande une grande partie de ses problèmes :
      Chez LR, « winner takes all ». Le gagnant de la primaire prend la tete du parti, peut nommer tous les directeurs qu’il veut et peut nominer les futurs députés.
      Cela permet d’assurer que le parti sera bien derrière son champion.

      Au PS, c’est l’inverse. Le gagnant n’a rien de plus que son nom sur le bulletin à la présidentielle. Les membres peuvent faire ce qu’ils veulent, y compris tirer contre leur propre camp. Les aigris vaincus des primaires conservent leurs capacités de nuire, et l’expérience a montré qu’ils n’hésitent pas à s’en servir… cf les frondeurs.

  • Ce qui est bizarre, c »est que le Canard n’ait pas encore parlé de Hamon. Il semble pourtant que mr Hamon ait été nommé professeur d’histoire à Paris 8, alors que ce genre de poste est normalement réservé à des professeurs agrégés.
    Rappelons que Hamon est « seulement » titulaire d’une Licence en Histoire, sûrement méritée.

    Un nouveau genre d’emploi fictif?
    Cela devient courant, avec les élus socialistes…

    • Il a le titre de Professeur Associé. C’est honorifique et cela fait bien sur un CV mais cela n’a aucune traduction pécuniaire ou en poste. Le titre de Professeur agrégé des Universités est obtenu au terme d’un cursus beaucoup plus difficile laissant moins la possibilité de petits « arrangements » (qui existent quand même, on est en France que diable!)
      Ce titre de Professeur Associé est attribué selon les « qualités », diplômes et « services rendus » voire « notoriété » de l’individu concerné. Autant dire que c’est la porte grande ouverte au copinage, à la connivence, aux luttes d’influence et au marchandage. Bref, tout ce qui caractérise la vie politique et administrative de notre bonne république bananière…

  • Mais c’est quoi ces conneries de : les amours clandestines de Benoît Hamon avec le grand capital (par sa femme interposée) ?
    Sa femme travaille dans une grande entreprise LVMH. Ce n’est pas un emploi fictif et lle mène sa carrière comme elle le souhaite. Vous etes puants !

    • Sa femme est responsable des affaires publiques chez LVMH càd un poste à responsabilité haut placé dans l’organigramme de la boite. A ce niveau de responsabilité, on est tout à fait au courant des mécanismes économiques, de ce qui fait tourner une entreprise et la vie économique d’un pays. B.Hamon a donc accès direct aux meilleures sources pour comprendre le fonctionnement économique d’une entreprise. Or ses propositions en matières économiques sont à l’inverse. Devant une telle attitude, on peut en conclure que soit c’est un hypocrite de 1ère catégorie, soit il est complètement bouché et ne comprend rien à l’économie. Je vous laisse le choix… Au vue du pedigree de sa femme, on peut cependant penser qu’elle n’a pas choisi un abruti donc…

  • Tout cela poussera-t-il les Français à s’intéresser plutôt aux propositions des candidats? Je rêve…

  • « On est mal, on est mal, on est mal »
    Et finalement, le plus gros menteur est …???..En y réfléchissant bien, Macron me semble le plus fort et de loin. Batir une campagne en se réclamant de nulle part, pour gouverner à l’arrivée avec l’appareil socialiste (bien obligé, il n’a pas le choix) me semble quand même l’apothéose. Et en plus, ça marche ! Chapeau

    • Macron président, c’est bien parti.

      L’ânesse du Poitou ne s’y est pas trompée. je vous dis que les ânes sont plus intelligents que les humains. Ils se dirigent vers la mangeoire pleine.
      Sioux, non ❓

    • Le plus gros menteur pour l’instant c’est François Fillon! nan mais quelle blague !!! Vous ne vous sentez pas comme moi grandement floué par ce type, menteur et pervers de la rigueur…et ne me dites que c’est tous les mêmes comme Fion y en a qu’un.

  • « Boule puante », cette expression est insupportable.

    L’émergence dans le discours populaire de tous ces mots et expressions qui n’étaient jamais employés, et qui le temps d’une campagne devienne l’élément de language privilégié de tous les individus possédés par ce grand nuage de rien que certains appellent l’opinion publique, révèlent une réalité que j’ai du mal à accepter.

    C’est d’ailleurs sur ces éléments qu’insiste Orwell dans 1984 pour exprimer la mort de la liberté : la manipulation du langage et l’absence de mémoire des individus.

    Ici la vérité est encore plus terrible, ce n’est pas pas une modification du language exercée d’en haut par le Parti dans un but précis, mais l’expression de l’inféodation volontaire bien qu’inconsciente de la pensée des uns aux mensonges des autres. Parce que toute pensée qui n’est constituée que des discours les plus récents n’est que servitude, et parce que chaque discours qui est réduit à une quête de reconnaissance et d’acceptation n’est que mensonge.

  • Désolé, cela ne me fait pas rire. Je trouve cela désastreux, à titre personnel, en tant que parent de deux jeunes adultes aussi. Oui, nous devons impérativement changer de constitution car la Ve République nous fait tomber vraiment trop bas, dans le ruisseau et la fange. Non, pour le FN ou M. FILLON, ce ne sont pas des boules puantes, ce sont des « arrangements avec le ciel », des pratiques détestables, avec de l’argent public. Je laisse le PNF travailler. Je ne souhaite pas gagner tout ce fric : un salaire pour 4 nous suffit pour vivre dignement, ni pauvre, ni riche. Par contre, je peux vous dire que nos valeurs, celles de ma femme et de moi-même, que nous transmettons à nos enfants, sont en cohérence avec notre pratique de vie. Là, j’ai le tournis et je suis proprement dégoûté, je sais (responsable d’organisation) que je ne suis pas le seul à en être là. Alors, que faire ? Battez-vous comme moi pour imposer la transparence démocratique et redorer le blason délavé de l’action publique et de l’intérêt général. Donnons à nos enfants le goût de s’intéresser à la politique : là tout de suite, cela les fait « gerber ». Alors du nerf et changez, je vous en prie,de planète et de logiciel ! Bien à vous.

  • Tacite disait : « Plus l’état est corrompu, plus les lois se multiplient » et c’était un connaisseur. Quand on sait la multitude de textes que compte la France, cette citation de Tacite est révélatrice de notre état de décrépitude.

  • La France est un pays d’handicapes, ils y a les sans dents et les sans nez…d’ailleurs ,l’emblème de la France est un coq chantant sur un tas de fumiers..alors envoyez vos boules puantes , ils s’en foutent ,z’ont pas de nez et les autres ne peuvent pas mordre.

  •  » ….des cadavres au demeurant de petite taille, mais instrumentalisés sans vergogne. »
    Heu excusez moi mais allez expliquer cela aux peuple auquel FF veut rallonger la durée du temps de travail (retraite, semaine…) je veux bien essayer de trouver des circonstances atténuantes mais cela n’a vraiment pas le même effet sur un politique lambda et celui qui nous disait (à moitié ivre) qu’il était aux manettes d’un état en faillite et que la rigueur aussi douloureuse soit-elle est inévitable. FF pourra tenter ce qu’il voudra (c’est un coup du ps etc…) le résultat est qu’il a trahi et envoyé au casse pipe de manière honteuse sa propre famille (femme et enfants) et sa famille politique à laquelle il s’est gardé de dire ce qu’il cachait comme « cadavres au demeurant pas de si petite taille qu’on voudrais nous le faire croire ». Cela s’appelle ni plus ni moins de la trahison.

    • A lire l’ensemble de vos message, je crois que vous n’y connaissez pas grand chose dans la politique française, ni même dans la société de ce pays que tout le monde nous envie. Les petits arrangements entre amis/famille sont monnaie courante dans toutes les franges de la société, le seul soucis avec ces hommes politiques est qu’ils le font avec l’argent des autres. Les collectivités territoriales sont blindées d’emploi fictifs, la simple petite commune de 4000 habitants pratique ce genre de copinage familiale (la mienne notamment et pourtant elle est bien gérée globalement). Si vous voulez une personne infaillible et totalement intègre à la tête de ce pays, vous ne le trouverez jamais parmi ces politiciens de métier. Il faut faire avec et pensez plus loin. La loupe médiatique a réussi a berner une grande majorité de français, dont vous.

  • et pendant que les français jouent avec la démocratie, nous coulons.
    la balle dans le pied est de retour.
    pauvre pays.
    ahh, moins fort le français pour étudier son avenir et avoir un avis travaillé.
    tellement plus simple de pourrir les candidats , aidés par certains médias…
    même pas foutu de comprendre que le pays n’a depuis longtemps, plus les moyens de faire la veuve effarouchée…

  • Quand l’odeur des boules puantes se sera dissipée, ne croyez pas que cela sentira la rose…
    Cela sentira plutôt l’iode des grands larges…

  • Oui mais quand on dit à un bon français: Fillon est pourri , et bien que fait-il le bon français ??? et bien il dit : puisque vous voulez me la faire comme cela , et ben je vote Fillon…Et pis c’est tout..!!! Donc aucune inquiétude Fillon sera le prochain président ….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai découvert Mme Braun-Pivet, ou du moins j’ai fait le lien entre le nom et la personne, lors de la soirée électorale du second tour des élections législatives. Le moins que j’en puisse dire, c’est que l’épisode en question (vidéo, à partir de 3 h 41′ 50″) ne fait honneur ni aux femmes en politique ni à la politique elle-même. Attention, mesdames et messieurs, la petite scène que je m’apprête à vous rapporter est absolument insoutenable… de médiocrité :

Nous sommes au soir du 19 juin 2022, sur le plateau spécial de BFM TV pour les él... Poursuivre la lecture

« Le port du masque est fortement recommandé ». La période électorale terminée, la vie hexagonale reprend son cours, et en particulier s’agissant des restrictions liées au covid.

En témoignent les messages reçus depuis quelques jours par de nombreux Français, dans leurs transports, leur travail ou leur supermarché.

Ce mardi, ce sont les Niçois qui ont été rappelés à la réalité. Chez nos confrères de CNews, le maire de Nice Christian Estrosi a déclaré envisager le rétablissement de l’obligation du port du masque dans les transpor... Poursuivre la lecture

Victorieuse à la présidentielle mais fortement contestée après les élections législatives, la Macronie va devoir transiger, négocier et réinvestir le champ parlementaire. Et ce n’est pas vraiment dans ses habitudes.

Le triomphe d’Emmanuel Macron en 2017 est aussi le triomphe de l’hyperprésidentialisation du régime. Porté en triomphe par les médias et bénéficiant d’une confortable majorité à l’Assemblée, le nouveau président peut s’imaginer Jupiter. Il s’entoure de technocrates chargés d’appliquer à la lettre ses consignes et exige l’ob... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles