Jacqueline de Romilly : « Dans le jardin des mots » (2007)

Critique du dernier ouvrage lumineux de Jacqueline de Romilly : Dans le jardin des mots
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jacqueline de Romilly : « Dans le jardin des mots » (2007)

Publié le 9 janvier 2017
- A +

Par Johan Rivalland.

Jacqueline de Romilly : "Dans le jardin des mots" (2007)Jacqueline de Romilly est un très grand auteur (dans la préface de ce recueil, André Giovanni indique d’ailleurs avoir placé celui-ci à côté des Essais de Montaigne, dans sa bibliothèque), un auteur qui est un grand défenseur de notre langue et méritait bien, à ce titre, sa place à l’Académie française.

Dans sa préface à Dans le jardin des mots, le directeur de la revue Santé magazine cite ainsi Jacqueline de Romilly qui, dans un précédent ouvrage écrivait la chose suivante :

« Savoir réfléchir par soi-même et s’exprimer exactement, savoir éviter les duperies de la propagande et les malentendus avec autrui, savoir raisonner et prévoir, n’est-ce pas la suprême liberté ? »

Idée qui ne me laisse pas insensible..

Jacqueline de Romilly, la passion de la langue française

Ainsi, à travers ce rassemblement de ses chroniques parues dans Santé Magazine, regroupées d’ailleurs ici sous un fort joli titre, Jacqueline de Romilly nous fait partager son amour et sa passion pour la langue française.

Recherchant non seulement l’origine, l’étymologie et le sens exact des mots, elle s’intéresse également à leur évolution dans le temps, reflet de notre histoire et de notre pensée, tout en débusquant et écartant ceux qui ne sont qu’ « inventions inutiles et pédantes, qui ne sont en réalité que des fautes portées par une mode souvent précaire ».

Se référant ainsi à toutes ces expressions détournées qui constituent ce que l’on appelle souvent aujourd’hui le politiquement correct, Jacqueline de Romilly écrit, page 14 :

« Le pédantisme est, en général, le paravent de l’ignorance ou de l’imprécision dans la pensée »

Le problème de l’ignorance, encore un sujet qui ne me laisse pas insensible

Jacqueline de Romilly, l’amour du sens des mots

Avec beaucoup d’esprit, d’humour et de sens de la nuance, la célèbre académicienne nous amène, chronique après chronique, à réfléchir au sens des mots et éviter les contresens, tout en réfléchissant aux dérives de la forme (erreurs ou absences de liaisons, oubli de négations, abréviations du langage courant, verbiages exclamatifs, etc.), avec une fraîcheur toujours renouvelée, qui nous tient en haleine, dans une grande leçon de réflexion et d’introspection sur nous-mêmes, notre langage et ce qu’il peut révéler.

Toujours avec simplicité, mais un grand sens de l’observation. Une simplicité qui n’en est que plus efficace, comme le montre l’auteur (« N’en rajoutez pas ! », page 42), tout en ne négligeant jamais l’élégance de la langue.

Un ouvrage vraiment savoureux, ou somptueux (les deux sont également vrais). Et dont je conseille ardemment la lecture à ceux qui veulent entrer dans ce jardin ouvert à tous et partager les bons fruits qui s’y trouvent.

Une lecture utile à une époque où on nous parle de plus en plus mal et où la « destruction du langage » (nous y reviendrons)  joue un rôle non négligeable dans l’interprétation que l’on peut avoir du monde.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
6
Sauvegarder cet article

Suite au triptyque sur la fabrique du consentement (ou plus exactement, l’extorsion du consentement), il apparaît profitable d’y ajouter deux addenda : le premier relatif au clergé médiatique et le second tenant à la délégation de responsabilité sans signature.

Ces deux éléments constituent deux courroies majeures de la transition vers un régime post-démocratique tel que l’avait élaboré dès 2004 le chercheur anglais Colin Crouch.

Car la post-démocratie c’est l’évolution de la démocratie vers une tyrannie qui conserve malgré tout... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Qu’est-ce que le libéralisme ? Voilà une question qui peut paraître simple, mais au sujet de laquelle le moins qu’on puisse dire est qu’il existe beaucoup d’idées préconçues. Pour ne pas dire totalement fausses.

Il n’y a sans doute pas plus haï ou diabolisé que ce vocable de « libéral », quotidiennement mué en « ultra-libéral » ou « néo-libéral » pour les besoins de la cause.

Vous affubler de ce qualificatif suffit généralement à vous discréditer et à vous rendre inaudible par avance. Pourtant, le libéralisme n’est pas ce que l’... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles