Donald Trump futur président des États-Unis ? [Replay]

Retour sur l’analyse de Nicolas Poirier, qui avait prévu dès mars 2016 la victoire de Donald Trump ! [Archives Contrepoints]

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Donald Trump (Crédits : Gage Skidmore, licence CC-BY-SA 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Donald Trump futur président des États-Unis ? [Replay]

Publié le 14 novembre 2016
- A +

Par Nicolas Poirier.

Donald Trump (Crédits : Gage Skidmore, licence CC-BY-SA 2.0), via Flickr.
Donald Trump (Crédits : Gage Skidmore, licence CC-BY-SA 2.0), via Flickr.

Alors que l’ensemble des analystes se sont -hélas- lourdement fourvoyés en croyant que la candidature Trump allait se dégonfler au moment des primaires Républicaines, ces mêmes analystes rédigent aujourd’hui de nouvelles belles chroniques dans lesquelles on peut les voir se rassurer à bon compte en disant que de toute façon, un Trump candidat des Républicains serait littéralement balayé par la candidature de la démocrate Hillary Clinton.

Comment est-il possible de se tromper aussi automatiquement en un intervalle aussi court ?

Trump est le probable futur 45ème président des États-Unis, et si cette perspective est loin de me réjouir, je vais vous expliquer pourquoi, non pas sur une analyse partisane, sur du doigt en l’air et de la théorie fumeuse, mais plutôt sur une analyse complète des données dont on dispose aujourd’hui, et qui annoncent ce désastreux résultat.

Désastre annoncé

trump rené le honzecComme chacun sait, l’élection aux États-Unis ne se fait pas à la majorité des électeurs, mais à la majorité des grands électeurs par État. Ainsi, pour devenir président des États-Unis, il faut obtenir 270 de ces grands électeurs sur un total de 538. Ce nombre de grands électeurs est calculé par État en fonction de l’évolution démographique. Ainsi, le nombre actuellement attribué de grands électeurs de chaque État a été calculé sur la base du dernier grand recensement effectué aux USA, en 2010, et la répartition actuelle est la même que celle qui a été appliquée à l’élection de 2012 (Barack Obama réélu face à Mitt Romney). À noter que lors du dernier grand recensement, les États du Nord-Est ont perdu majoritairement des grands électeurs, au profit de ceux du grand Sud, ce qui aura son importance (j’y reviendrai).

Parlons maintenant des Swing States. Ce qu’il faut savoir, c’est que sur l’ensemble des élections présidentielles depuis 2000, un certain nombre d’États votent toujours pour le même parti. Ainsi, sur l’ensemble des 50 États constituant les États-Unis, et cela en 2000, 2004, 2008 et 2012, seulement 10 ont changé de couleur politique à au moins 1 reprise. Il s’agit des États du Nevada, Colorado, New Mexico, d’Iowa, de l’Indiana, Ohio, Floride, Virginie, Caroline du Nord, New Hampshire.

Tableau 3 Trump Nicolas Poirier

Ainsi, on peut prédire sans grand risque de se tromper que la prochaine élection se jouera toujours sur ces 10 seuls États, les 40 autres ayant une chance proche de zéro de changer de couleur. C’est important, car cela signifie que, avant même le début de la campagne électorale, les démocrates partent à la présidentielle avec un potentiel de 242 grands électeurs déjà acquis, et avec seulement 28 de plus à conquérir sur ces fameux Swing States pour s’assurer de gagner la présidentielle. À côté, les républicains ne partent « que » avec un total de 180 grands électeurs déjà acquis, et donc un total de 90 supplémentaires à engranger pour gagner l’élection.

Tableau Nicolas Poirier Trump 2Sur le papier donc, l’élection se présente bien pour le candidat démocrate, probablement Madame Clinton.

Et pourtant, ce serait une grave erreur de croire que tout est gagné pour elle.

En effet, les républicains ont clairement le vent en poupe. Ce qu’il faut voir, c’est que entre son élection de 2008 et 2012, le Président Obama a perdu 2 grands États, l’Indiana et la Caroline du Nord, soit un total de 26 grands électeurs (que je comptabilise aujourd’hui dans les Swing States, mais qui ont donc une forte probabilité de rester républicains). Également, il ne s’est imposé que de justesse en 2004 en Floride, Virginie et Ohio, également 3 États Swing States qui totalisent 60 grands électeurs, et qui penchent naturellement plutôt vers les républicains ! Pour résumer, sur le papier, un total de 86 grands électeurs semblent acquis au sein des Swing States pour devenir ou rester républicains … et on se rapproche des 90 à atteindre. Mais ce n’est pas tout.

Maintenant, étudions les primaires républicaines et démocrates qui se jouent actuellement, et ont livré leurs résultats dans déjà 7 de ces 10 Swing States. Et qu’est-ce qu’on y observe ?

tableau Nicolas Poirier Trump

Dans ces 7 États, la somme des militants républicains qui se sont déplacés pour la primaire est systématiquement et toujours supérieure à celle des démocrates. On peut relativiser en considérant qu’un fan de Marco Rubio ne votera peut-être pas pour un Trump. Le fait est que la réciproque est toute aussi vraie, un fan de Sanders n’étant pas plus automatiquement additionnable à une Clinton. Si on s’en tient à l’analyse du réservoir de voix démocrates / républicains, le constat est sans appel : les républicains ont le vent en poupe plus que les démocrates en Iowa, au New Hampshire, au Nevada, en Virginie, en Caroline du Nord, en Floride et en Ohio. Soit un total de grands électeurs de … 91. Soit 1 de plus qu’il n’en faut pour que Trump ne devienne président des États-Unis.

N’écoutez donc plus les chroniqueurs qui vous parlent des élections aux USA sans avoir analysé l’ombre d’une donnée, et comprenez que ce qui ne semblait qu’un scénario catastrophe il y a encore 6 mois est plus qu’en passe de devenir la réalité.

Sur le web

 

Voir les commentaires (53)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (53)
  • bien sur mais j’ai toutefois , un petit énervement à chaque fois qu’on me parle de probabilité surtout quand dans le cas d’un choix binaire.

    ça veut dire quoi probable d’ailleurs? plutôt vrai que faux? comme le suggère le larousse,
    allons jusqu’au bout quelle est la probabilité que trump soit président des états unis? probabilité qui implique de connaitre celle qu’il décède prématurément…qu’il tue quelqu’un , qu’il advienne telle ou telle chose..pour moi une seule chose compte il est candidat et en tête, spéculer n’est pas neutre, car pour certain , quand il est « démontré » qu’un candidat est éligible ou non éligible c’est un argument pour le soutenir ou pas!
    francis banche aurait dit il PEUT devenir président, comme moi d’ailleurs, avec des si… n’essayez pas de faire croire que cous en savez plus que vous savez… si vous ne démontrez pas une impossibilité absolue, vous ne démontrez rien.

    On pourrait par contre discuter des avantages et des inconvénients de l’élection de trump de clinton ou autre qui pourraient nous décider personnellement d’apporter notre contribution active à tel ou tel candidat..

    quand le personnage masque le programme…on est bien avancé…

  • Et pourquoi serait-ce une catastrophe ? Est-ce que la classe politicienne, que Trump vilipende et s’active à ne pas représenter, vous est si chère ? Est-ce que le lobbying, qu’il s’emploie à dénoncer à longueur de discours, est une pratique positive et irremplaçable ? Est-ce que la politique d’Obama au moyen-orient, génératrice du chaos actuel, est digne d’un chef d’état, ou l’oeuvre d’un bisounours irresponsable ?
    Vous me semblez vous faire l’écho (c’est un son qui réfléchit à l’identique un son original, mais sans « réfléchir ») de cette presse française qui accuse Trump de tous les maux, comme elle l’a fait pour Reagan, l’acteur de seconde zone, le nullard, l’idiot … Avec le recul, cette presse française, toute imprégnée de marxisme et autres miasmes idéologiques, fermera son robinet à âneries, sans faire son mea culpa, dès que les USA, avec Trump comme président, retrouveront un peu plus de libéralisme et de prestige international …

    • Bien dit. L’auteur de cet article est comme 99 % des journalistes, formaté par le socialisme et réfractaire à tout changement audacieux, enfermé dans sa petite pensée politiquement correcte. Les US courent à la catastrophe avec leurs immenses dettes et leurs politiques impérialistes, mais l’auteur préférerais continuer comme cela si le futur président est conforme à ses habitudes, tout changement radical de paradigme lui semble inconcevable. D’abord qui dit que Trump fera ce qu’il dir quand il est en campagne ? Tout politicien est assez intelligent pour tenir un discours pour se faire élire et faire autre chose quand il est élu, voir l’exemple de notre président. Les Américains auront raison d’élire Trump, ils prennent un risque, c’est certain, mais l’alternative, c’est de suivre le même chemin qu’aujourd’hui et d’aller droit à l’échec inévitable. Le dilemne sera le même en France en 2017.

      • « Les US courent à la catastrophe avec leurs immenses dettes et leurs politiques impérialistes »

        @jsimian : Premièrement, tel qu’expliqué dans un autre article, Trump propose de diminuer les impôts, ce qui est une très bonne chose, mais il peine à proposer de diminuer les dépenses de l’Etat : « la réforme fiscale de Trump exige de couper drastiquement dans les dépenses, chose que Trump ne semble pas enclin à faire ! Le résultat le plus probable sera un immense déficit… »

        Deuxièmement, si Trump était réellement opposé aux « politiques impérialistes », c’est-à-dire non-interventionniste, il aurait compris que c’est totalement contre-productif de faire croire qu’Obama est un gentil bisounours pacifiste en politique étrangère. En réalité Obama est (malgré ses promesses) aussi belliqueux et criminel que Bush, et prétendre le contraire arrange beaucoup la gauche, car cela permet à la gauche de faire croire qu’Obama n’a pas de sang sur les mains.

    • Entièrement d’accord avec vous. le Donald il a bati une fortune de plusieurs milliards, combien dans le monde en sont capables ? Plus brillant que ça c’est difficile. Je suis personnellement ce bonhomme depuis des années, je n’ai jamais vu un tel talent de négociation sans parler de la façon dont il a su s’entourer. de toutes façons je pense que ces élections se joueront à l’investiture Républicaine. Parce qu’on l’attend au tournant et le risque pour lui est vraiment là. Hilary avec toutes ses casseroles et le désastre tant intérieur qu’extérieur elle tiendra pas deux minutes contre lui !

      • « il a bati une fortune de plusieurs milliards »… lol vous le suivez bien c’est sur… si je bati une maison, je pose les fondations, les murs, le toit… pas juste des tuiles et 3 ou 4 fenetres, cela ne s’appel pas batir mais participer… c’est respectable mais celui qui a bati un groupe très puissant c’est son père, et le Donald il n’a fait que reprendre un groupe extremement prospère… la seule différence c’est que c’est un égocentrique compulsif… il a juste utilisé les milliards de papa, pour construire des batiments a son nom, et comme le secteur immobilier des grandes villes n’est pas très risqué, les forces de negoc pardonnez moi, il y a mieux… Autant je suis impressionné (et le mot est faible) par la réussite de Warren Buffet, car lui son business c’était de parier sur des boites en déclins et de les transformé en monstre… ce qu’il a réussi tout au long de sa vie, et qui l’a fait devenir l’homme le plus riche au monde… mais Trump n’est qu’un fils a papa, qui a investi dans des secteurs sécurisés (les grandes villes) pour construire des logements (sécurisé donc encore) avec son nom dessus… point final… et le sommet de l’égocentrisme c’est quand il a créé une émission juste pour montrer sa tete partout… bref le parfait fils a papa, qui n’a rien réussi par lui-meme.

    • « Et pourquoi Trump serait une catastrophe ? »

      – réduction des impôts sans réduction des dépenses publiques
      – protectionnisme
      – nationalisme

      Bien sûr, H Clinton est tout aussi catastrophique, mais cela ne suffit pas à magiquement faire de Trump un libéral.

      Les USA seront foutus avec Clinton, et ils seront foutus avec Trump. Mais libre à vous de croire en votre sauveur Trump, l’homme providentiel.

    • Marxiste car on ne soutient pas Trump ? Donc vous etes un nazi vu que vous le soutenez ? c’est çà ? super les raccourcis…
      Trump fait du Marine Le Pen hardcore, il ne dit pas tout haut ce que les gens veulent entendre, il dit tout haut ce qui lui permettra de gagner, le super contre la bien pensance, qui dit tout ce qu’il pense lui, qui n’est pas bisounours lui,… vous voyez il dit que les mexicains et les musulmans sont des méchants pas gentils… par contre le super anti-bisounours, quand il dit que les femmes qui se font avortés sont des criminels, qu’il faut les punir, qu’il faut que ca soit interdit (interdire l’avortement est une mesure justement très marxiste et donc anti-libérale, donc vous soutenez un marxiste, libre a vous)… donc on peut se dire, au moins il dit ce qu’il pense, sauf que… voila… un stratege politique, dit tout ce qui le fera gagner, il n’en pense pas moins, mais son seul but c’est d’arriver au pouvoir… et donc quelques jours plus tard, voyant son propre électorat contre lui, a dit tout le contraire… ba oui la bien pensance, c’est bien ca touche tout le monde meme votre idole Trump. Comme la Marine, qui fait tout pour laver plus blanc que blanc, a virer les questions « juives » de son père car elle voyait que ca bloquait, voit que tapper sur les musulmans ca marche et ca ne révolte personne, voit que les homos sont influents donc elle ne se rend pas a la manif, et est entouré d’homos…. bref la bien pensance caractérisé, mais non « ils disent tout haut ce que tout le monde pense tout bas »… c’est çà ?

      Son programme éco est socialiste limite communiste, tout comme le FN en France, la voie emprunté est celle du national-socialiste (sans aucune référence a Hitler croyez-moi, mais c’est concret) et la politique hitlerienne (avant qu’il commence le coté uniquement sociétal, donc élimination de populaiton) était une catastrophe, après libre a vous de soutenir une politique éco socialiste, mais ne venez pas faire de procès en marxisme alors que vous soutenez un type qui le fait.

      Pour les autres partis, les autres politiques,… je pense que nombreux d’entre nous, qui critiquons Trump, critiquent de la meme façon les autres partis, et je ne m’étendrais pas la dessus, mais en gros qui a foutu la France dans cette situation ? Sarkozy/hollande… personne d’autre, donc vous voyez pas de privilège… par contre Trump et le FN ajoutent une couche de nationalisme qui ne me plaise pas et surtout de l’irréalisable comme tout bon populiste… quand Trump dit qu’il veut interdire l’entrée des musulmans aux Etats-Unis… il fera comment ? c’est marqué sur la carte d’identité ? mais ca mousse, ca fait plaisir aux bas esprits (pour le coup) peu importe que ca ne soit pas praticable, pourvu que ca plaise… tout comme le FN en France, qui le dit moins clairement, mais qui dit le meme genre de « grande véritée » qui sont totalement impraticable, mais peu importe, ca mousse… et ca c’est cool.

      Et pour la politique au moyen-orient, osé dire que c’est de la responsabilité de Obama c’est beau… qui a fait une guerre en Irak et qui a cassé tout le moyen-orient ? Bush… le seul probleme d’Obama c’est qu’il a continuer justement a faire la meme chose en Afghanistan et autres… mais il faut etre concret, qui s’est mélé des affaires du moyen-orient et de la Lybie ? La France, qui s’est tappé les attentats ? la France, qui a continuer a foutre le bordel en Syrie en envoyant 3 avions par mois bombarder l’Etat islamique ? la France, qui s’est tappé la suite des attentats ? la France… (et a contrario qui ne s’est pas tappé d’attentats ? les bisounours, donc tousl es autres pays Européens…

      Donc vous etes bien gentils, mais si pour pas que nos familles meurent ici en France, il faut que je sois catalogué de bisounours alors j’en suis un…

      • « interdire l’avortement est une mesure justement très marxiste et donc anti-libérale »

        Si l’on considère le fœtus comme humain vivant, alors l’interdiction de l’IVG est anti-libéral si et seulement si l’enfant donne sont consentement a son propre meurtre…. sinon c’est justement libéral.
        Par contre vous avez raison si l’on considère que le fœtus n’est pas un humain vivant.

        Personnellement je suis pour le droit a l’ivg, mais le raisonnement n’est pas immédiat.

    • Un président des USA ouvertement raciste, sexiste, anti avortement, qui cautionne les actes violents de ses collimateurs, qui fait campagne sans jamais rentrer dans le détail de son programme,qui milite pour les armes à feux… ça suffit comme raisons pour dire que son élection serait un catastrophe? c’est sur, si on juge un homme à ses milliards, c’est un grand homme… le sauveur!

      • Faure ,

        Amusante , votre réaction , j’ai l’impression de lire un compte-rendu de la presse main stream française …

        • Allez Volna faîte nus rêver vendez nous la victoire de Trump j’attends vos arguments pour les démonter un par un à part si vous cautionnez le personnage bien en entendu à la seul chose qui m’a fait rire chez lui c’est un article du Point sur la politique étrangère: je me suis dit si il a les couille de faire ça et bah banco mais le reste que du bullshit bien compact et puis bon se dire partisan de Trump et libéral faut y aller quand même c’est bien cette obsession contre la « bien pensance » alors qu’au final elle pullule déja à travers moult article et journaux elle est elle même devenu mainstream la preuve dernière polémique en date: le point, figaro, atlantico, valeurs actuelles se sont rués sur le fait que Marc et Spencer et HM s’intéressait à je cite la mode islamique on a vu rameuter tous les complotistes de la bien pensance crier haro sur un dévoiement des valeurs occidentales pour du business bref plus hypocrite tu crève: les pays européens s’inquiètent pour ça alors que la France est dans le top des vendeurs d’armes. Ce n’est pas la presse qui est mainstream mais les idées, mais bon vous devez être du genre à lire minute, rivarol, voltaire la presse underground quoi nan?

          • Lazarius ,

            Je parlais de presse main stream d’information ( sic ) car la plupart de la presse d’information ( resic) est de ce type car ne conservant son équilibre économique que grâce aux subventions fiscales ….et ce qui serait bien , c’est que bous me transmettiez pourquoi vous n’appréciez pas Trump , sachant que je risque fort , dans vos arguments , de retrouver les dits arguments de cette presse main stream …the boucle is boucled…

      • Si tout était si blanc ou noir Avec Trump, il dit tout et son contraire.
        L’avortement? Il dit dans sa campagne, qu’il soutien les mesures de vie et ne pas soutenir financièrement le planning familial. C’est « contre l’avortement »? Ou une pêche aux électeurs évangélistes?
        Raciste? Il a fait remarquer que les musulmans détestaient les Americains, il a dit qu’avant de laisser rentrer les Syriens il allait analyser la situation de ceux qui rentrent. C’est « raciste »? Ou une pêche aux électeurs qui suivent les actualités internationales?
        Sexiste? Il a envoyé chier une journaliste ouvertement contre lui et dit que sa femme était plus belle que celle de Cruz. Les journalistes ont téléphoné à 10000 femmes de son personnel pour chercher un acte « ambigu » de Trump envers les femmes. Ils n’ont rien trouvé. C’est « sexiste »? Ou une pêche aux électeurs « machos » et aux femme qui désirent un homme « rassurant »?
        Trump est surtout quelqu’un de réaliste et de bon sens. Il a envisagé l’élection comme une compétition. Point. Il a éliminé ses adversaires un à un les uns derrière les autres, et démocratiquement.
        C’est simplement celui qui a le plus d’envie de vaincre.

        • Enfin un commentaire juste sur ce qu’est Donald Trump et sur les réalités très basiques d’une campagne électorale.

          Quant à l’article il est juste très intéressant et avec le recul de l’analyse, et peu importe le jugement en aparté de l’auteur sur le mal de la victoire possible de ce candidat.

      • Il est vrai que l’actuel locataire de la MBlanche est un exemple à suivre.Obama est le pire président depuis la fin de la 2′ guerre mondiale,l’insécurité a augmenté,la pauvreté a explosé et son bilan de politique extérieure est désastreux.Si Clinton(qui devrait etre en prison) était élue, le rythme de la catastrophe s’accélererait.Pire qu’obamerde on ne le vivrait certainement pas avec D.Trump.

    • Bonjour
      TOUT A FAIT D ACCORD AVEC VOUS
      En plus ce n’est pas tant Trump qui va faire perdre Clinton mais bien l’alternance qui fait que depuis 1945 aucuns des deux partis en lice n’est resté plus de deux mandats ua pouvoir.
      That all folk
      Que cela vous pLaise ou pas si c’est son choix il le sera VIVE TRUMP

  • C’est évident pour qui suit la campagne américaine que le véritable verrou de cette élection va être l’investiture Républicaine et que si Trump la passe, il sera probablement le prochain président. Mais c’est pas gagné le parti est résolu à le couler et le temps monte fort. J’ai vu une juge déclarer à la télé que si un coup fourré était fait contre Trump par les Républicains ce serait un soulèvement populaire …

    rappelons que Trump plus que tout autre peut récupérer les électeurs démocrate. Déjà il est influencé par les libertariens et le Gasden Flag flotte sur son QG de campagne. C’est socialement un progressiste ce que les conservateurs n’ont eu de cesse de lui reprocher. Ensuite c’est une icône du capitalisme américain et un self made man comme les Etats Unis les aime, une incarnation du Mythe américain auxquels ils ont très attaché et que tous souhaitent réhabiliter alors que le pays a sombré dans le corporatisme et que les classes moyennes disparaissent.

    même si ses positions sont radicales sur l’immigration nombreux américains s’apauvrissent et pauvres et classes moyennes ne sont pas contre l’idée d’arrèter un peu les frais pour se récupérer. L’histoire du mur a du sens. Le mexique est en train de se convertir en Narco Etat.Les narcos ont largement investis les structures politiques des Etats mexicains limitrophes et font régner un ordre de terreur et une loi du Talion. Nombreux sont les américains et mexicains établis aux sud des Etats Unis qui ne voient plus la frontière comme une ligne qui les protège de la barbarie qui sévit au Sud, car rappelons quand Mème que les décapitations télévisées dans le plus pur style de l’état Islamique se pratiquent à quelques kilomètres de la frontière …

    Trump connait très bien son pays et pour choquantes que sont ses propositions car il les utilise intelligemment à but électoral, elles sont étudiées et elles ne sont pas dénuées de sens.

    Qui plus est c’est probablement un des des plus grands négociateurs qui soient, c’est un génie de la négociation et il a bâti sa fortune là dessus tout comme il a su s’entourer des meilleurs. il arrive à la table avec un palmarès de réussites exceptionnel comme très peu sont capables de faire dans une vie. Il a en face de lui des candidats médiocres, issue d’une médiocratie que seul cette génération politique a seu créé et avec une championne qui cumule les casseroles et issue d’une administration dont l’OBAMACARE ne cachera pas longtemps le désastre tant sur le plan intérieur qu’international. Puisque Obama a fait pus de dettes en deux mandats que dans les 230 ans qui l’ont précédé pour des résultats économiques médiocres. La Syrie est un désastre et sa stratégie a permis l’émergence de l’Etat Islamique et donc des bombes qui explosent partout en Europe. Le dossier de l’Iran est un désastre et la communauté juive est retournée contre les démocrates. Le discours de Trump à l’AIPAC mérite d’être très soigneusement écouté…

    Et surtout les Etats Unis comme l’Europe sont à bout de leur classe politique et il est évident que la candidature Trump est aujourd’hui la candidature contre le système et que l’homme et son passé sont le meilleur indicateur qu’il représente certainement l’unique chance sérieuse que les américains n’auront jamais de changer profondément la donne politique du pays. Et il la prendront qu’ils soient ou non d’accord avec Trump, l’important c’est de changer de cap immédiatement.

    Enfin, Obama laisse un désastre derrière lui et Clinton en est l’héritière directe. Et comme l’a déclaré Trump … Je suis encore en primaires, je n’ai même pas commencé avec Clinton, attendez que je m’occupe de son cas …. She doesn’t stand a chance !!!!

  • Encore un article à charge… De toute façon, jamais les politiques en place aux USA et leurs réseaux d’influence ne laisseront TRUMP accéder au pouvoir, ils le feront assassiner au besoin. Pas de complotisme, ne pas oublier JFK dont à ce jour l’assassinat reste une énigme (sauf pour les balots qui croient encore que LHO a fait le coup).
    Et en quoi l’élection de TRUMP serait-elle une catastrophe, dans un pays où le mensonge sur la « reprise » est devenu roi ? Dette ahurissante, chômage (le vrai, pas les chiffres maquillés) et pauvreté galopants, vraiment, TRUMP peut-il faire pire ?

    Ceux qui le prétendent sont les mêmes qui crachent sur le FN en France et sont prêt à remettre au pouvoir ceux qui se le pârtegent depusi 40 ans, avec les résultats que l’on sait.

    • Vous voyez, le probleme de votre façon de voir, c’est que vous dites, en gros « je ne veux pas du cancer, pas non plus du sida, pourquoi pas tester une autre maladie » (et ma comparaison avec ces maladies est tout a fait vrai)… personnellement, ca ne sera pas UMPSFN, c’est certain, soit vous pouvez choisir un parti qui vous satisfait, ici certains choisiront le PLD, d’autres Nous Citoyens… et le feront par conviction, d’autres choisiront l’abstention par non conviction… j’ai un profond respect pour ces 2 catégories… mais choisir l’UMPS c’est s’assurer d’aller au dela du mur (car le mur on se l’ai déja pris), mais choisir FN, c’est identique… loin de moi de diaboliser ce parti, car c’est tout simplement la meme chose que les autres… ils proposent un programme économique pire que le PS, et meme pire sur certains points que Mélenchon (fixer le prix du pain et autres trucmuche communiste) et d’un autre coté, sur le nationaliste, ils disent exactement la meme chose que l’UMP et c’est meme pire en terme de parti bisounours, quand Estrosi a parler de 5eme colonne pour le musulmans, il est resté en place au sein de l’UMP, quand le député Aymeric Chauperade a dit exactement la meme chose avant, il s’est fait virer… quand Jean-Marie Le Pen sort une phrase sur les camps de concentration… Marine le vire… et je pourrais continuer la liste longtemps… donc en terme de politiquement correct, de bisounours, de bouffon de la cour… je n’ai pas vu mieux, meme l’UMP fait pire… et c’est dire.
      Mais voir en Trump (qui veut interdire l’entrée des musulmans aux Etats unis et dont vous ne vous etes pas poser la question du comment car a priori comme çà, c’est marqué nul part, mais ca vous fait plaisir, vous vous dites vive le message de vérité) ou dans le FN, du sauveur, c’est au mieux identique aux autres, au pire la situaiton s’aggravera… et c’est une certitude comme je vous l’explique précédement, les retournements de veste, la bien pensance absolue de ces personnages qui se font passer pour le contraire, mais qui ne répondent qu’a des sondages point final,….

      • MDR + 1 Liberté Adorée maintenant on nous fait passer Trump pour le nouveau Reagan!! On aura tout vu dans les commentaires!

        • Par curiosité, vous aviez quel âge pendant la campagne de Reagan ?

          • Il se trouve que je suis né 11 plus tard pour votre curiosité mais qu’est ce que ça change à mon commentaire: je n’ y étais donc je n’est rien à dire la dessus?

      • Heee Liberte adorée wow beaucoup de suppositions là … 1/ Trump ne me semble pas être une maladie désolé mais un gars compétent qui propose des pistes concrètes qui dans bien des domaines me semblent très pragmatiques et aller dans le bon sens, m’enfin bon, si vous avez décidé que c’est un cancer ou un sida, ça vous est propre.

        Votre analyse sur le fait que le Vote FN revienne à voter UMPS vous est propre. Je pense personnellent que c’est une évolution. je pense que par honnêteté il faut attendre voir ce que ce parti proposera pour les futures élections nationale. ce que j’ai vu pour l’instant sur les Européennes et les régionales m’ont semblé fondées sur un bon diagnostique de la situation et relativement concrètes pour le peu qu’on lécoute au lieu d’aboyer et de taxer de nazisme.

        Enfin encore une fois sur l’interdiction d’entrée des musulmans sur le territoire américain l’avez vous seulement écouté ? Il dit qu’il constate que les attentats sont souvent commis par des personnes qui ont déjouées les lois d’immigration américaines et que par soucis de sécurité et que le pays ne comprends rien de ce qu’il se passe et que tant que l’on n’est pas capable de séparer le bon grain du mauvais il faut suspendre l’immigration musulmane par soucis de sécurité. Je ne comprends personnellement pas la polémique ici. A un moment donné il faut être responsable, il n’y a pas un endroit au monde ou il y a des communautés musulmanes importantes et qui ne connaissent pas du terrorisme. Le terrorisme est lié à cette religion et tant que l’on n’est pas capable de comprendre et bien on ne prend pas de risques. je doute que quiconque dans le monde aujourd’hui n’a envie de connaitre le sort des Européens.

    • Mais où voyez vous un article à charge ??? Au contraire, enfin une analyse poussée sur les chances de Trump de l’emporter, et c’est très intéressant

  • Et c’est très bien comme ça… les Français donnent toujours des leçons lors des élections américaines en préférant systématiquement le candidat démocrate. Les médias français ou pas mal de journalistes stupides décrivent Trump comme un proto-fasciste évidemment ou un « porc » (Gardères). Or, lorsque je l’écoute, j’ai l’impression de me retrouver en France!

    Les Américains ont les mêmes gros problèmes que nous en matière d’immigration massive (Mexicains là-bas) et d’islamisation. A plusieurs reprises, Trump a fait comprendre qu’il ne ferait pas la guerre à l’extérieur pour des raisons idéologiques, que l’important était de s’occuper de redresser l’économie américaine. Il parle d’ « idiots » (stupid) en ce qui concerne les dirigeants actuels qui se neutralisent eux-mêmes à cause des « droits de l’homme » ou de l’Environnement… il attaque le politiquement correct qui est encore plus fort aux Etats-Unis qu’en France et c’est pourquoi il est populaire car il a pointé les vraies raisons de la faillite du modèle occidental.

    Il correspond à peu près à Marine Le Pen en France qui malheureusement, n’a pas sa fortune mais lui, a une chance de l’emporter. En France, le système est verrouillé à cause des deux tours. Par contre évidemment, il a aussi une chance de se faire buter avant la consultation: c’est ça aussi l’Amérique.

    • Oui les Français préfèrent toujours le candidat démocrate, car on est un pays socialiste… donc normalement ils devraient adorer Trump le communiste.
      « se neutraliser a cause des droits de l’homme » les droits de l’homme c’est juste la différence entre un pays civilisé démocratique et une dictature… respecter l’homme c’est précisément faire ne sorte que l’homme reste, car si je ne le respecte pas, je peux parfaitement me dire, que vu que je suis en désaccord avec vous, je dois vous mettre dans un goulag… vu qu’il n’y a aucune limite du au respect des droits des hommes, et pourquoi il y aurait une justice a ce moment, si on peut ne pas respecter les droits de l’homme, pourquoi vous n’iriez pas en prison directement, ou meme peine de mort, juste pour le plaisir ?

      « il attaque le politiquement correct »… ahahah ca c’est drole, c’est le mec qui a dit qu’il voulait foutre en taule les femmes qui font des avortements et les a traité de criminels et 1 jour plus tard, a dit « ah non vous avez pas compris, j’ai dit les medecins, euh mais en fait c’est pas clair comme sujet pour moi »…. c’est sur qu’en terme de conformisme, de pliage aux lobbys, d’esprit bisounours, Hollande nous l’envie;.

      Oui comme la Marine, vous avez raison, il est nationaliste et socialiste… après libre a vous d’adorer la politique économique de Besancenot (ils ont les memes combats éco)…. perso non merci, j’ai déja assez eu de Sarko l’étatiste et Hollande le socialiste, j’ai pas trop envie de tester une communiste… Et de quel verouillage vous parlez pour Lepen ? Elle a ces signatures, elle sera sans doute au deuxieme tour, et apres ? si les francais ne votent pas pour elle, il faut faire quoi ? la passer en Force ? comme en Corée du Nord ? c’est ca l’idée ? Il n’y a rien qui l’a bloque, a part les francais qui n’en veulent pas… ou peut-etre qu’ils en voudront, on verra… mais la pleurniche quand Florian Philippot a été le personnage politique le plus présent dans les médias l’année dernière, c’est comique, quand elle est invité sur TF1 a plusieurs reprises, c’est encore comique…. quand la victimisation continue mais qu’elle vire son propre père, digne d’une politique pire que l’UMPS… allez pleurer ailleurs, la victimisation ca ne marche plus. (le passé n’est pas le présent, et autant le FN de JMLP était en effet marginalisé, autant le FN de MLP est mis en avant grandement).

      • @Liberté adorée

        Vous vous prétendez anti-socialiste ou anti-communiste mais vous faîtes passer les « droits de l’homme » avant ceux du citoyen pour commencer: ça part mal. Les pays civilisés comme vous dîtes se laissent envahir et attaquer sans réagir; je constate que la situation décrite par Trump rappelle celle de la France. Pour réagir, il faudrait que nos politiciens en reviennent aux droits des citoyens français, et non pas constamment à ces foutus « droits de l’homme ».

        Le politiquement correct, déjà insupportable en France, notamment à propos des femmes ou des « minorités », l’est encore plus aux Etats-Unis. C’est le seul candidat à le combattre car il a de l’argent; dans le contexte américain, avoir de l’argent signifie plutôt être indépendant. Et d’ailleurs, Trump a arrosé tous les candidats, ce qu’il avait dit lors du débat entre les candidats républicains. Il sait comment ça marche.

        Il est impossible malheureusement de proposer un vrai programme libéral en France. Il y a néanmoins un courant « libéral » au FN, avec Marion MLP et Bruno Gollnish. Je ne crois pas que le FN passera; Trump lui, a des chances. Et je ne vois pas pourquoi vous le qualifiez de « communiste ». Peut-être êtes-vous Jean Robin après tout?

        Si vous ne comprenez pas ce que représente l’entre-deux-tours comme aubaine pour la gauche en France, tant pis pour vous, qui jouez à plus libéral que moi…

      • Les pseudos les plus pompeux sont souvent emprunté par les pire trolls.
        « Marxiste car on ne soutient pas Trump ? Donc vous etes un nazi vu que vous le soutenez ? c’est çà ? super les raccourcis… »
        Là c’est vous qui en faites un en plus d’n comparaison douteuse entre 2 termes non opposés revoyez votre culture

        « et la politique hitlerienne (avant qu’il commence le coté uniquement sociétal, donc élimination de populaiton) était une catastrophe »
        Ce qu’il ne faut pas lire comme anneries franchement… le national socialisme fut un succés économiquement parlant surtout près la République de Weimar mais vous n’êtes pas à un mensonge près.

        « Mais voir en Trump (qui veut interdire l’entrée des musulmans aux Etats unis et dont vous ne vous etes pas poser la question du comment car a priori comme çà, c’est marqué nul part, mais ca vous fait plaisir, vous vous dites vive le message de vérité) »
        Oui c’est possible l’Islam impose des noms musulmans. La preuve quand on se converti en ayant un état civil au nom de Robert, on change de prénom.
        « Elle a ces signatures, elle sera sans doute au deuxieme tour, et apres ? si les francais ne votent pas pour elle, il faut faire quoi ? la passer en Force ? comme en Corée du Nord ? c’est ca l’idée ? »
        pitoyable tentative de faire passer ses électeur pour des despotes en puissance. Qand aux signatures les cadres de ce partis s’empoient jusqu’au derniers jours pour avoir les 500 vu que certains maires sont menacés de perdre des financements s’ils les donnent…

        « Il n’y a rien qui l’a bloque, a part les francais qui n’en veulent pas… »
        Le front « républicains  » qui ne fait que des anathèmes et menace de guerre civile à l’image de Manuel Walls si le FN passe peut être ?

        « mais la pleurniche quand Florian Philippot a été le personnage politique le plus présent dans les médias l’année dernière, c’est comique, quand elle est invité sur TF1 a plusieurs reprises, c’est encore comique »
        C’est faux et vous le savez j’invite les lecteurs à le vérifier.

        « ahahah ca c’est drole, c’est le mec qui a dit qu’il voulait foutre en taule les femmes qui font des avortements et les a traité de criminels »
        Encore un beau mensonge, dans l’interview télévisée il a dit qu’il ne savait pas…. le présentateur l’y a poussé en lui disant « dans le cas ou un état interdirait l’avortement c’est oui ou non ? » devant l’hésitation de Trump (que ce sujet emmerde profondément car on sait qu’il était pro-choice il y a peu mais se doit de ne plus l’être en tant que « Républicain ») il répond oui il peut y avoir « a kind of punishment » et hop les imbéciles s’engouffrent dans la brèche et même pire certains parle de taule…. cette nidéo est disponible pour qui cherche la vérité (pas vous c’est sûr)

        Que de mensonges affirmé comme vérité dans vos commentaires, s’en est affligeant

    • Ils n’ont pas tout a fait le même problème d’islamisme. Les Musulmans représentent 1% de la population et ils y sont bien intégrés. Ils ont un problème avec les terroristes qui leur ont déclaré la guerre mais qui n’ont pas comme chez nous tout un vivier sur place et de réseaux pour fabriquer du terrorisme. les terroriste contrairement à chez nous n’y sont pas américains, ils y rentrent et jouent des lois sur l’immigration d’où la proposition du Trump qui est censée.

  • grand merci, c’est la première analyse des données de terrain que je vois.

  • Tout cela ne prend pas en compte l’énorme machine des démocrates ( lobby militaro industriel et financier) qui va permettre de faire changer d’avis quelques uns des grands électeurs !.Avec l’argent et le pouvoir on obtient beaucoup de choses et c’est bien pour cela que Trump a séduit des personnes du peuple qui étaient dégoûtées de l’oligarchie au pouvoir.Malheureusement, une fois encore, c’est probablement cette oligarchie au pouvoir qui a provoqué tant de désastres et de morts dans le monde , qui va gagner. Pour cette fois ci l’espoir véhiculé par Trump d’un peu de changement et de rationalité va s’évaporer.

  • Quand j’entends des gens insultant Trump alors que ces mêmes gens ont voté Hollande, je me marre. Un peu d’humilité et de remise en question ne feraient pas de mal à certains.
    Bien sur, je ne parle ni de l’auteur de l’article, ni de ses commentateurs (sauf peut-être un qui n’est pas clair à ce sujet)

  • J’espère que Trump sera le futur président et qu’il saura sortir les USA de l’ornière où l’a précipité Obama, la menteuse démocrate serait le pire choix !

    • Surtout que Trump s’expose et prend beaucoup de risques durant cette campagne.
      Les électeurs préfèreront-ils le ronronnement anesthésiant d’Hillary Clinton ?

  • Si j’étais américain je voterais Trump sans aucune hésitation. Car le système politique américain actuel, avec son parti unique à deux tètes, est complètement corrompu. La corruption en question, on pourrait l’appeler la corruption a posteriori : quand un politicien a bien voté, en faveur de certains puissants intérèts, il est remercié par un emploi bidon grassement rémunéré. Ce genre de choses arrive aussi chez nous. La corruption arrive aussi par le biais du financement des campagnes électorales. Seulement ça ne marche plus comme avant, car l’argent ainsi récolté est dépensé pour accéder à des médias de plus en plus détestés et que l’émergence d’internet a privé de leur influence sur la population.

    • @ Helios,

      La corruption dans une démocratie et un état de droit est un délit. Hors aux USA comme en Suisse le financement des partis et des campagnes de votation ou électorales par des privés tant par des particuliers que par des lobbys économiques est légal.

      D.J

  • Dans les commentaires ci-dessus, sauf erreur, aucunes femmes, elles représentent quand même 50% de l’électorat…Ah, au fait, Trump à lâcher qu’il fallait punir les femmes qui avortent, c’est une énorme bourde au plus mauvais moment. Il ne devrait pas s’en relever.

    • Les femmes voteraient différemment des hommes ? C’est une opinion sexiste, ça, mon bon monsieur / ma bonne dame (biffez la mention inutile) !

      • Oui, elles sont plus conservatrices en général mais n’interviennent pas dans les débats car ce sont des esprits pratiques…

      • Commencez par compter les commentaires de femmes, que ce soit sur cet article ou même sur l’ensemble du site, et dite-moi ce que vous en concluez.
        Mais vous avez raison, Hommes et Femmes sont, pensent, agissent et réagissent sans aucunes différences.

        Maintenant suis-je politiquement correcte ?

        • J’en conclus que le mode de commentaire de Contrepoints devrait être plus inquisiteur et demander que le sexe, l’âge, la couleur de peau, le casier judiciaire, le QI, la situation de famille et quelques autres points soient indiqués, et vérifiés par un fonctionnaire assermenté.

        • Mauvaise conclusion, votre excès d’égo typiquement masculin m’oblige donc de conclure à votre place que le contenu de Contrepoints n’intéresse que très peu la gente féminine.

          Ce qui tendrait à prouver tout, simplement, que les centres d’intérêts sont différents, alors pourquoi voteraient-elles pareillement ?

          • Votre pseudonyme typiquement féminin m’oblige à relever l’irrationalité de votre commentaire. Les commentateurs sur les sites comme Contrepoints ne donnent aucune indication sur l’impact que les articles peuvent avoir. Ce ne sont même pas des échantillons statistiquement représentatifs du lectorat. En supposant que l’on puisse extraire des catégories des pseudonymes, l’incertitude reste telle qu’aucune conclusion ne peut être tirée. Notamment pour la catégorie « genre », commenter est une démarche qui n’est pas neutre, et qui est bien différente de penser et de voter. Mais surtout, et nous revenons là au sujet de l’article, les commentateurs ne font jamais partie des « swing électeurs » : pour commenter, il faut avoir une opinion arrêtée a priori.
            Les médias mainstream s’intéressent aux déclarations polémiques, parce qu’elles font de l’audience. Ils cherchent grossièrement à piéger les interviewés. Ca fait de l’animation, mais ça n’est pas ça qui fait basculer l’opinion — sans distinction de catégorie — dans autre chose que dans le rejet de l’establishment politico-journalistique que Trump sait si bien exploiter.

            • « typiquement féminin m’oblige à relever l’irrationalité »
              « C’est une opinion sexiste, » ma réponse est un extrait de votre commentaire précédent…

  • De toute facon ce monsieur Trump ne pourrait pas faire ce qu’il veut si d’avanture il était élu.La constitution , la cour supreme,la presse , le congrès et les états ont un certains nombre de pouvoirs qui pourraient permettre de s’opposer à ses choix les plus extremes…

  • Trump peut être le prochain président.
    Seras-ce une catastrophe ? Peut-être, mais pas pour les raisons le plus souvent avancées.
    Il ne faut pas trop caricaturer l’homme.
    Vu d’Europe, des élites US également, il apparait comme un cartoon.
    En même temps, vu son parcours, il est tout sauf idiot.
    Si bien qu’il peut bien déclencher une vraie révolution, salutaire, pour les USA. Notamment dans la politique étrangère et militaire,
    ce qui soulagerait le monde, c’est l’évidence.
    Cette option peut conduire à une catastrophe car il est assez clair qu’il y a dans ce domaine trop d’enjeux, de gens puissants,qui,
    quitte à perdre, iront préférer renverser table, avec à la clé, un risque réel d’éclatement du pays – ne pas oublier que ces gens ont déjà piétiné 2/3 de leur population. Alors tenter de s’en séparer pour de bon…
    L’alternative, se serait que Trump se comporte comme un Néron faible ; tribun, excessif, lâche,
    laissant faire finalement les Agences, et abandonnant tout sur tout.
    Les USA serait livrés à des pouvoirs ombrageux, en conflits perpétuels et bien plus vifs aujourd’hui,
    une autre catastrophe ; celle d’une techno structure folle, ne répondant plus qu’aux enjeux de ses parties.

  • c;est un excellent article qui mentionne l’importance aussi les swing states. durant les élections que j’ai suivies depuis les Etats Unis, mes confreres me disaient que tout allait se jouer avec les swing states. je savais que Donald Trump allait gagner quand j’ai vu qu’il avait conquis les electeurs en Floride, au Texas, A l’Ohio, en indiana et au Wisconsin..je vous conseille de lire aussi l’article sur le Prof. Allan Lichtman qui avait prédit que M, Trump gagnerait et qu’il prévoit aussi que les répubicains lanceront une procédure de destitution à l’encontre du président,( impeachement) ou que Trump devra démissionner. On verra..et aussi un professeur de droit partage son point de vue
    http://lawnewz.com/high-profile/law-prof-says-there-is-already-enough-evidence-to-impeach-donald-trump/
    . https://www.washingtonpost.com/news/the-fix/wp/2016/11/11/prediction-professor-who-called-trumps-big-win-also-made-another-forecast-trump-will-be-impeached/

  • Cet article a vu juste sure la victoire de Trump, mais malheureusement il est a coté de la plaque en sur les calcul necessaires par état pour viser la victoire et le rôle des Switch State.

    En reprenant les chiffres post résultats on arrive par rapport à l’analyse de l’article
    Trump +130 GE / Clinton -22 GE (l’article dit que Trump devait en viser 91)

    Sur Les switch state on est à:
    6 SS Trump (84 GE), et 4 SS Clinton (24 GE) . Mais surtout , 3 récuperations de Trump (46) d’Etats qui ne devaient pas changer .. d’état. Michigan , Wisconsin & Pennsylvanie.

    Donc de 1: l’élection ne s’est pas jouée sur les switch state officiels, mais sur les switch d’Etats réputés stables, car les SS représentent que 2/3 du total des GE changeant, ce qui veut dire que Trump gagnant de 36 Voix( 306-270), les 46 voix viennent bien en priorités des Etats Stables qui n’étaient pas attendus… dans l’article (pas bougé depuis 20 ans sur les cartes) . Au contraire il manque 24 voix aux switch state pour être le tournant désigné de l’élection.

    Concernant la seconde partie de l’article, le resultat d’analyse est tout aussi mitigé, les valeurs du tableau permettent ce calcul:
    RATIO T/C RATIO R/D ESTIMATION REVUE APRES ELECTION
    IO TRUMP 39,3% 57,2% AIDE
    NH CLINTON 51,3% 53,1% AIDE PAS
    NV CLINTON 84,5% 86,2% TOTAL FAIL
    VW TRUMP 41,4% 56,5% AIDE
    NC TRUMP 42,6% 50,7% AIDE
    FL TRUMP 49,5% 57,8% AIDE
    OH TRUMP 56,9% 62,8% AIDE

    Le ratio montre que non seulement dans le cas du New Hampshire, C’était trop serré pour prédire l’aide du camp Républicain sur Trump (51% Tr, 53% Répu) mais en plus c’est Clinton qui a pris le Switch State.
    Mais pire, un Switch state, pesant peu cependant, a été le total fail de l’analyse car il était sans contexte républicain mais a quand même voté Clinton: Le Nevada. Perdre quand on a 8 chances sur 10 et un camp qui vote du même ordre, c’est vraiment ballot.

    Donc 2. Le Nevada bien que petit pèse 6 GE, ce qui veut dire que si l’analyse était que tous les Switch state votent Trump pour remporter la victoire inespérée ( dixit l’article) basé sur l’electorat des primaires, elle aurait fait capoter l’ensemble.

    Finalement on apprend donc que l’article à bien trouvé Trump, mais pas avec la bonne reflexion: les Switch State n’ont que mal fait leur travail, par contre 20 GE inattendus en pennsylvanie CA c’est de la surprise. Soit une victoire dues a 11423 Votes dans le Michigan (16GE) pas beaucoup plus en Pennsylvanie bien que le nombre soit pas encore connu (20GE) , et 27257 personnes quand le Wisconsin. (6GE) Soit largement plus de GE qu’il n’en faut.

    Vu le nombre de personne au final, il suffisait de les payer ^_^. à 2000$ par personne, Trump n’aurait même pas eu à sursauter héhé.

    En attendant , je pense qu’il vaut mieux pousser son analyse sur le contrepied de certains électeurs concernant l’attente statistique, ainsi que le vote « soit diant populiste » contre l’ordre établi. Même si, de mon opinion, les trancheurs de l’election sont bien moins nombreux qu’on le croit !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
tiktok
1
Sauvegarder cet article

Un article de la Foundation for Economic Education (FEE).

Pour des millions de personnes aux États-Unis et dans le monde, TikTok est devenu la dernière folie. Créer ses propres vidéos et les partager avec d'autres n'a jamais été aussi facile. Des créateurs de contenu qui étaient totalement inconnus il y a quelques mois sont devenus des superstars, et leurs fans et eux-mêmes en apprécient chaque minute.

Mais tout le monde n'est pas content.

Dans une lettre adressée le 24 juin aux PDG de Google et d'Apple, Brendan Carr, com... Poursuivre la lecture

Par Elizabeth Nolan Brown.

 

Comment les États réagissent à l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade

Depuis l'arrêt de la Cour suprême de vendredi dernier qui a bouleversé la liberté de pratiquer une IVG en Amérique, les États ont pris des mesures pour en restreindre ou en protéger l'accès.

L'adoption de nouvelles interdictions de l'interruption de grossesse prendra au moins un peu de temps. Cependant, un certain nombre d'États ont déjà adopté des dispositifs légaux d'interdictions qui se déclencheraient automatiquement e... Poursuivre la lecture

Comme un coup de tonnerre dans un ciel d’été aux États-Unis, l’arrêt emblématique qui faisait de l’avortement un « droit constitutionnel » a été abrogé. Roe v. Wade (1973), confirmé par la suite par l’arrêt Planned Parenthood v. Casey (1992), vient de voir ses conclusions infirmées par l’arrêt Dobbs v. Jackson Women’s Health Organization. Pour les juges, c’est « au peuple et aux représentants élus » d’encadrer la pratique de l’avortement, renvoyant ainsi la balle au Politique.

Affirmer que l’avortement n’est pas protégé par la Constitu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles

Créer un compte

Vous avez déjà un compte?

Personnalisez votre Feed

    Catégories

  • Caricatures
  • Culture
  • Économie
  • Édito
  • International
  • Liberaux.org
  • Lu ailleurs
  • Non classé
  • Podcasts
  • Politique
  • Pushmobile
  • Sciences et technologies
  • Société

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Recevez le meilleur de l’actu libérale dans votre boite de réception

Inscrivez-vous à notre newletter quotidienne