Résultats des élections américaines : petit-déjeuner-débat à Bruxelles ce mercredi

Que peut-on attendre de cette élection ? Comment les états-clefs vont-ils voter ? Retrouvez les plus grands analystes sur la question américaine pour vous éclairer !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Debate By: Bill B - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Résultats des élections américaines : petit-déjeuner-débat à Bruxelles ce mercredi

Publié le 7 novembre 2016
- A +

Par Guillaume Pérugois.

Résultats des élections américaines : petit-déjeuner-débat à Bruxelles ce mercredi
Debate By: Bill B – CC BY 2.0

Date et heure

Mercredi 9 novembre 2016, de 8h30 à 10h00 

Lieu

The German Marshall Fund of the United States, Rue de la Loi 155, 8ème étage, 1040 Bruxelles, Belgique

A propos de l’événement

Le monde a été témoin d’une campagne électorale présidentielle américaine sans précédent. Bien qu’Hillary Clinton et Donald Trump, les candidats des deux partis politiques principaux, ont un style et un programme politique très différents, il apparaît qu’un élément pourtant les rassemble : leur côte de popularité est historiquement basse au sein d’un public américain profondément divisé.

Le jour du scrutin, ce mardi 8 novembre 2016, promet d’être chargé en rebondissements jusqu’à la fermeture des derniers bureaux de vote.

Que peut-on attendre de cette élection ? Comment les états-clefs vont-ils voter ?

Joignez-vous à des panélistes experts dans leur domaine pour un petit déjeuner de discussion au lendemain des élections américaines de 2016. Au programme : un aperçu des résultats, des commentaires et des analyses sur la prochaine administration et ce que cela signifie pour les États-Unis et la politique mondiale. Naturellement, le petit-déjeuner sera américain !

Programme

Accueil

Intervenants

  • Marietje Schaake, députée européenne, Vice-présidente de la délégation du Parlement européen auprès des États-Unis, Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ALDE)
  • David M. Herszenhorn, POLITICO, Correspondant principal à Bruxelles
  • Gwendolyn Rutten (à confirmer), Présidente du parti Open Vld

Modérateur

Ian Lesser, Directeur principal, Politique étrangère et Directeur exécutif, Bureau de Bruxelles-Ville, German Marshall Fund

Inscription

Veuillez vous inscrire à cet événement a plus tard le 7 novembre 2016 26 Octobre 2016 en envoyant un courriel à cloprich@gmfus.org

Des photos seront prises lors de l’événement pour une utilisation sur les sites Internet gérés par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté. En participant à cet événement, vous consentez à ce que la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté vous photographient et utilisent votre image.

Ce déjeuner-débat s’inscrit dans une série d’événements conjointement organisés par la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté et le German Marshall Fund of the United States.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les censeurs du monde entier retiennent leur souffle : Elon Musk a suspendu temporairement l’accord de rachat de Twitter, occasionnant une plongée en bourse de la célèbre entreprise à l’oiseau bleu. Avant de l'acquérir, le milliardaire voudrait évaluer le nombre de faux comptes et de spam sur le réseau, que ses administrateurs estiment à environ 5 %.

Elon Musk a bien précisé qu’il avait toujours l’intention de reprendre Twitter pour en faire une véritable zone de libre expression, au grand dam d’une improbable coalition de progressiste... Poursuivre la lecture

Donald Trump est de retour sur Twitter. Pas encore, mais presque. Elon Musk a en effet annoncé qu’il rétablirait le compte de l’ancien président Américain une fois l’OPA terminée, en ajoutant que le bannissement de Donald Trump était, selon ses propres mots : stupide, stupide et moralement condamnable.

Aussitôt, la planète libérale-quand-ça-m-arrange a hurlé au sacrilège et au loup en dénonçant un risque de perte de pluralisme et de dérive idéologique qui déboucherait sur la privation des libertés, dont la sacro-sainte liberté d’expres... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Dans un État de droit, la justice est lente. Cela exaspère les impatients et les amateurs de lynchage mais permet d’aboutir à des résultats plus robustes, car mieux étayés en faits.

En avril 2019, John Durham fut chargé de mettre en lumière les origines de l'enquête du FBI sur l'ingérence russe dans les élections américaines de 2016. En octobre 2020, Durham était nommé conseiller spécial du ministère de la Justice sur ces questions, poste qu'il occupe actuellement.

Durant les derniers mois précédant l’élection présidentielle de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles