3 minutes pour comprendre pourquoi libéraliser l’école

Dans une courte vidéo, Peter Schiff compare les domaines dans lesquels l’État intervient et explique pourquoi l’École sera elle aussi améliorée par le marché libre.

Par Peter Schiff.

Peter Schiff est un entrepreneur et économiste américain qui plaide en faveur de la réduction du poids de l’État dans son pays. Il tient régulièrement une émission sur son site web. Cette vidéo traduite par l’équipe de Contrepoints est justement tirée de celle-ci. Peter Schiff aborde dans ce podcast la question de l’éducation et plaide en faveur d’une privatisation du marché de l’éducation pour la soumettre entièrement aux lois de la concurrence.

Il anticipe les objections communes aux propositions libérales en la matière. Les partisans d’une éducation aux mains de la classe politique soutiennent qu’une privatisation de l’enseignement impliquerait sans doute une augmentation des inégalités. Ce à quoi Peter Schiff répond que les plus aisés fuient déjà l’école publique. Il est probable qu’une éducation privatisée permette aux riches d’avoir une meilleure éducation que les pauvres, soutient-il, il n’empêche que les pauvres seraient toujours mieux éduqués dans un système privé que dans un système public. Ainsi Peter Schiff soutient que si le marché tend à produire des biens et des services selon un rapport qualité/prix supérieur à l’administration, il n’y a aucune raison pour que l’éducation – un service comme un autre – fasse exception à cette règle.

Ici comme ailleurs, la recherche du profit pousserait les entreprises du marché de l’éducation à optimiser leurs coûts, ce qui se traduirait par des services plus abordables financièrement. Hélas aujourd’hui le prix de l’éducation publique tend à être masqué par le financement public en entretenant par ailleurs le mythe de la gratuité. Ces illusions comptables ne permettent pas de tenir un débat public sain sur ces questions. Autant de raisons pour lesquelles il est urgent de démystifier le fonctionnement de l’éducation étatisée. C’est précisément ce à quoi s’attache Peter Schiff dans ce podcast.

Sur le web