Nouveau sondage : Gary Johnson à deux chiffres dans la plupart des États

Gary Johnson By: ronpaulrevolt2008 - CC BY 2.0

L’ancien gouverneur du Nouveau Mexique ne participera pas aux débats présidentiels malgré des sondages historiquement élevés pour un candidat libertarien.

Par Nick Gillespie.

Gary Johnson
Gary Johnson By: ronpaulrevolt2008CC BY 2.0

Le candidat du Parti Libertarien, Gary Johnson, participera aux élections dans les 50 États mais ne sera très certainement pas devant la caméra pour les débats des présidentielles, qui commenceront fin septembre. Et pourtant un nouveau sondage montre que l’ancien gouverneur du Nouveau Mexique fait des résultats à deux chiffres dans pas moins de 42 États. Dans 15 d’entre eux, il est au dessus de 15%, la barrière à atteindre pour participer aux débats. Sans surprise, il fait son plus haut score (25%) au Nouveau Mexique, mais atteint également 23% dans l’Utah et 19% en Alaska, Idaho, et Dakota du Sud.

Le sondage a été réalisé en ligne par le Washington Post et Survey Monkey entre le 9 août et le 1er septembre ; environ 75000 personnes inscrites sur les listes électorales ont participé. Selon ce sondage, Hillary Clinton mène Donald Trump par 244 Grands Électeurs à 126, avec de nombreux États traditionnellement républicains, comme le Texas, se trouvant dans un rôle de pivot. Le Washington Post note que si Johnson et le candidat du Parti Vert, Jill Stein, sont inclus dans le sondage, la course est plus serrée ; toutefois, Clinton conserve son avantage.

Source : Reason citant le Washington Post
Source : Reason citant le Washington Post

Les résultats complets, État par État, sur de nombreux sujets sont disponibles ici. L’économie est le sujet majeur de l’élection avec un peu plus d’un tiers des électeurs la mettant au premier plan. Elle est suivie par la santé et le terrorisme (chacun d’entre eux étant plus important chez les jeunes). Une majorité importante de chaque État croit que le pays restera divisé quel que soit le vainqueur de l’élection et entre 65% et 83% des personnes sondées, selon l’État, sont d’accord avec l’affirmation : « L’Amérique reflète MOINS mes valeurs que par le passé. »

C’est l’un des rares consensus actuels. De la gauche, comme au Vermont ou au Maryland, aux conservateurs, comme l’Oklahoma et le Kentucky, tout le monde semble penser que « leur » Amérique est morte ou mourante.

Traduction par Contrepoints de Gary Johnson in Double Digits in Most States: New Poll.