Attentat de Nice : oui, la Liberté triomphera !

Ayant personnellement vécu l’attentat tragique de Nice, l’auteur rappelle à quel point la liberté est une valeur fondamentale à défendre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Je suis Nice By: Sudharsan.Narayanan - CC BY 2.0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Attentat de Nice : oui, la Liberté triomphera !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 juillet 2016
- A +

Par Alexandre Mancino.

Je suis Nice By: Sudharsan.NarayananCC BY 2.0

La France a été meurtrie dans sa chair… Sauvagement, gratuitement, odieusement… Il revient à nos dirigeants de prendre des mesures fortes tant attendues en ne cédant plus à de vains principes. Les moyens de la guerre dans laquelle nous sommes doivent être clairement mis en œuvre. Nous portons aujourd’hui encore le deuil d’innocents… Il ne s’agit pas d’apporter des réponses simplistes à des problèmes complexes mais des réponses fortes et adaptées pour faire triompher nos valeurs et ne pas céder face à l’extrémisme.

Ces événements tragiques nous rappellent notre vulnérabilité face à l’absurde. Ils nous interrogent sur le sens de l’existence et sur la signification rationnelle de ce que nous vivons quotidiennement. À cette prise de conscience, deux solutions peuvent nous tenter : la tentation du nihilisme et du renoncement ou, au contraire, la foi en la vie et le désir personnel de chacun d’entre nous de se montrer « entreprenants » afin de créer du sens et de garder éveiller en soi une flamme inextinguible de passion et d’amour pour la vie qui doit surpasser toutes les pensées et agissements absolutistes qui réduisent l’humanité toute entière.

Personne ne peut prétendre détenir une vérité supérieure à une autre, ni même agir au nom d’une pseudo transcendance qu’il souhaiterait imposer à la société. Les plus grandes catastrophes de l’Histoire sont le fait d’une croyance inconsidérée en un absolutisme qui est un non sens en ce qu’il réduit la complexité de l’Homme à un paradigme de la disjonction absurde, opposant les uns et les autres au lieu de trouver la synthèse de ce qui les rassemble.

Il va de soi que la France doit se montrer forte et solidaire en ces temps troublés et réfléchir à ce qui fait son identité. Rien ne peut plus désormais être comme avant. Ce crime contre l’Humanité toute entière, en nos valeurs les plus profondes en ce jour de fête nationale, ne doit pas rester impuni et doit aussi nous faire réfléchir sur les différents moyens d’agir pour prendre le contre-pied de ces terroristes, en continuant à défendre les principes universels de liberté et de tolérance autour de nous.

La jeunesse de France doit aussi prendre ses responsabilités. La passion pour la liberté et la fierté d’appartenance à notre Nation doivent l’emporter sur tout sentiment de crainte ou de haine. Il ne s’agit pas de s’opposer à ces sentiments légitimes que sont la colère ou la peur mais de savoir les apprivoiser pour continuer à vivre la vie pleinement, de manière clairvoyante et soucieuse de répandre nos idéaux de paix, d’esprit critique et de liberté qui nous sont tant familières.

La réponse apportée à l’attentat de Nice doit être contenue dans la détermination sans faille que doit avoir chacun d’entre nous pour faire triompher les valeurs de la France, parmi lesquelles la liberté joue un rôle fondamental car elle nous permet de nous affranchir des tutelles pour penser par nous-mêmes dans les limites du contrat social et du vivre-ensemble.

Outre les réponses politiques et diplomatiques données à ces événements pour vaincre l’islamisme radical, chacun de nous doit prendre conscience des enjeux du XXIe siècle parmi lesquels figurent la défense de la paix et la promotion des valeurs universelles qui permettent à l’Homme de progresser et de se réaliser pleinement.

C’est pourquoi cette attaque doit devenir un repère qui nous rappellera à quel point la vie est fragile et qui devra ainsi renforcer notre détermination quotidienne à progresser ensemble sur notre condition d’Homme et augmenter notre foi inébranlable dans les valeurs qui fondent l’Humanité et qui permettent à la société d’évoluer.

À l’asservissement, la liberté fracasse les chaînes ; à l’ignorance, la liberté donne espoir et persévérance ; aux extrémismes, la liberté donne la puissance de penser par soi-même en se déliant des carcans absolutistes qui s’opposent à la complexité humaine et à ce qui fonde l‘Humanité.

L’engagement vers cette voie de liberté doit nous animer quotidiennement en n’oubliant jamais les causes de ces attentats. Certes, ces derniers ne peuvent trouver aucune justification rationnelle quelle qu’elle soit mais ceci ne doit pas nous endormir sur les causes irrationnelles et ignorantes des terroristes qui agissent en prétendant défendre une cause supérieure. N’y cherchons donc aucune rationalité, la barbarie ne se justifiant d’aucune sorte.

C’est pourquoi nous devons nous montrer fermes et continuer à défendre nos valeurs universelles à n’importe quel prix.

Oui, la Liberté triomphera en brisant les chaînes de l’ignorance et des extrémismes… Il ne peut qu’en être ainsi afin que l’Homme puisse « vivre la vie » passionnément avec tolérance et respect des altérités.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Très bien tout cela.
    Mais rien ne sera possible si le pouvoir politique refusera de voir la vérité en face, de reconnaître nos faiblesses issues des décisions passées, d’écouter ceux qui sont compétents même si leur discours est désagréable à entendre, de nommer l’ennemi et de voir ses connivences étrangères, et surtout tant que le but de le but de la classe politique sera de faire de la com

    • Tout à fait. Tant que les politiciens resteront à se regarder le nombril il se passera rien !
      Il devait y avoir un « après Mérah ». J’ai pas vu grand-chose, à part du brassage d’air et du flicage corsé.
      234 morts en 18 mois dûs au terrorisme. Triste bilan. Heureusement, Hollande est bien coiffé.
      Ils sont lamentables tous ces parasites-élus.

  • On dirait un discours de Hollande : arrivé à la fin on n’en sait pas plus qu’au début ni sur les causes, ni bien sûr sur les solutions puisque les causes ne sont pas identifiées (elles semblent absurdes à l’auteur) : l’auteur aurait pu conclure avec PrayForNice, 2 ou 3 j’aime et quelques bougies…

    « La France a été meurtrie dans sa chair… » : Non des gens sont morts, 84 personnes

    Listes des poncifs: ne pas céder face à l’extrémisme, créer du sens, la synthèse de ce qui les rassemble, forte et solidaire, nos valeurs les plus profondes, les principes universels de liberté et de tolérance, prendre ses responsabilités, détermination sans faille, contrat social [PTDR] et du vivre-ensemble, vaincre l’islamisme radical [là tu rêves mon bonhomme], valeurs universelles, à quel point la vie est fragile [non, ce sont des gens qui tuent], progresser ensemble, défendre nos valeurs universelles [bis] à n’importe quel prix. la Liberté triomphera [en se laissant massacrer], respect des altérités [et voilà c’est de notre faute !]

    « les causes irrationnelles et ignorantes des terroristes : c’est pas comme ça que l’on résout un problème.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les élections européennes de juin 2024 ont eu lieu. Aussitôt passée l’euphorie pour les uns, la déception pour les autres, ce fut le séisme politique en France, à travers l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République. Et la panique qui s’est aussitôt emparée de tous les états-majors, pressés de s’organiser par la proximité des nouvelles échéances. Quels constats ou réflexions peut-on brièvement en tirer ? Voici quelques-uns de ceux que je peux livrer à titre personnel.

 

Sur le plan des... Poursuivre la lecture

Moins de deux ans après avoir été très violemment attaqué au couteau par un jeune exalté lors d’une conférence qu’il s’apprêtait à donner, justement sur l’importance de préserver la sécurité des écrivains, Salman Rushdie revient sur cet événement et sur les temps qui ont suivi, à travers un livre, Le couteau.

 

Une attaque ignoble

La conférence de ce 12 août 2022 n’avait même pas commencé que l’écrivain, pour lequel aucune mesure de sécurité particulière n’avait été prévue, fut la cible de la course effrénée d’un jeune illu... Poursuivre la lecture

Boualem Sansal est un auteur connu à la fois pour son talent et pour son remarquable courage, lui qui a fait le choix de rester dans son pays, où il est pourtant censuré, menacé, et régulièrement insulté.

À travers cette fiction, qui avait fait beaucoup parler d’elle en 2015 à sa sortie, et pour laquelle il reçut le Grand prix du roman de l’Académie française, il dénonçait les dérives du radicalisme religieux et la menace que celui-ci représente pour les démocraties. Avec un titre en forme de clin d’œil à l’œuvre et l’esprit du très cé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles