Le coiffeur de François Hollande gagne autant qu’un ministre

Avec 10 000€ bruts par mois, le coiffeur de François Hollande gagne autant qu’un ministre. Cela vous choque ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le coiffeur de François Hollande gagne autant qu’un ministre

Publié le 16 juillet 2016
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

François Hollande a choqué les Français il y a quelques jours lors des révélations sur le coût de son coiffeur particulier, payé par vos impôts. Le Canard Enchaîné a révélé que Olivier B., le coiffeur personnel de François Hollande depuis mai 2012, gagne 9.895 euros bruts mensuels. Cela équivaut à un coût chargé de près de 200 000€ par an et un million € sur le quinquennat de François Hollande.

Le coiffeur de François Hollande payé autant qu’un ministre

Un salaire similaire à celui d’un ministre qui perçoit 9.940 euros par mois, et même supérieur à celui du Maire de Paris. (8.684 euros). Certes, le coiffeur personnel se doit d’être disponible à tout moment y compris à l’occasion des déplacements à l’étranger du Président de la République mais si l’on compare ses revenus au salaire mensuel brut d’un coiffeur à domicile, on constatera qu’il gagne près de 7 fois plus (1.450 euros) souligne le site Statista :

Le coiffeur de François Hollande gagne autant qu'un ministre
Coiffeur de François Hollande autant payé qu’un ministre (Crédits Statista CC-BY-NC 2.0)
Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Il y en a qui sont choqués par le coût d’un coiffeur vs le coût d’un ministre, puis il y en a d’autres comme moi qui sont choqués d’apprendre qu’on a tant de ministres inutiles qui coûtent autant… Avec des articles comme ça, le libéralisme est mal barré!

    • On peut rajouter autant de potes inutiles qui coûtent autant.

      Toutefois, je trouve ces articles nécessaire, il faut rappeler en permanence où finissent nos merveilleux impôts.
      Je rajouterai qu’un président d’un pays du Nord ne résisterai pas 2 jours à une affaire pareille…

      Et j’ai une question additionnelle : vu que la coiffure semble prise au sérieux, puis-je passer mes frais de coiffure en frais professionnels (à hauteur de 9K euros mensuel bien sur)?

  • réponse de hollande : j’ai baissé mon salaire ….la bonne blague …son salaire il vient de notre porte monnaie et les  » à côté « nous coutent la peau des fesses ; à vomir….

  • Dans cette histoire, le montant du salaire est la chose la moins choquante !
    Le Canard enchaîné pour à peine 1.2€ vous en dira plus…

  • Ce qui m’interpelle, c’est le ramdam fait par les médias sur le repas du Fouquet’s. Cela a duré des mois, voire des années, avec une surenchère permanente des élus socialistes dans tous les médias, des soi-disants intellectuels and co. Et pourtant c’était vraiment de la gnognote à côté du coiffeur.

    Ce qui m’interpelle, c’est l’affaire du fiston et de l’Epad qui avait mobilisé tous les médias français et internationaux, toute la gauche donneuse de leçons, tous les soi-disants intellect et artistes de comptoirs. Alors qu’on a assisté à la nomination d’une incompétente notoire à la direction de la BPI, ensuite nommée ministre, simplement parce qu’elle a été la concubine du président. Et là, personne ne s’en offusque.

    Bref, le coiffeur à 1 million d’euros le quinquennat m’offusque, surtout pour coiffer un homme qui n’aime pas les riches à 4 000 €/mois, mais ce n’est que le baobab qui cache la forêt de séquoias socialistes.

  • depuis quand le président a-t-il besoin de faire prendre en charge ses soins capillaires par l’État ?
    Le fisc accepte-t-il seulement qu’on les déduisent des revenus au titre des frais professionnels ? A priori non : les dépenses de coiffure, de maquillage, etc., sont d’ordre privé et ne sont donc pas assimilées à des dépenses professionnelles, sauf professions très particulières (métiers du spectacle) dont la présidence ne fait pas partie.
    Ça n’interdit pas l’employeur de les prendre en charge, mais ça devient alors un avantage social soumis à déclaration et à taxation des revenus, exactement comme si on avait payer Hollande 1 M€ par an de plus et qu’il les avait consacré à son coiffeur.
    Et il ne l’a pas fait.
    M. Hollande est un fraudeur fiscal

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'affirmation souvent entendue, même dans la bouche de journalistes et de hauts responsables politiques, « la meilleure énergie est celle qui n'a pas été produite ou consommée » se trompe d'objectif.

Ce n’est pas l’énergie source de bienfaits et de confort qu’il faut réduire, mais ses éventuelles nuisances marginales.

Ce slogan simpliste, trop souvent repris à tort et à travers, distille de manière insidieuse une idée négative : l’énergie serait mauvaise en elle-même, et celle qui ne serait pas produite, ou consommée, serait un ... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles