16 raisons de se réjouir de 2016

16 raisons d’être optimiste pour l’année qui commence !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
champagne ! credits acearchie (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

16 raisons de se réjouir de 2016

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 7 janvier 2016
- A +

Par Daniel Hannan.
Un article du site CapX

champagne ! credits acearchie (licence creative commons)
champagne ! credits acearchie (licence creative commons)

Iain Martin a terminé l’année 2015 avec 15 raisons de se réjouir de celle-ci. Je vous propose d’ouvrir 2016 avec 16 raisons d’être optimiste à propos de cette nouvelle année.

1. Le monde sera plus riche.

D’après le FMI, le PIB mondial augmentera de 3,8 % en 2016, contre 3,3 % en 2015. C’est facile lorsque vous êtes assis devant un écran d’ordinateur dans un pays développé de dire « le PIB ne fait pas tout ». Néanmoins, dans une majeure partie du monde, 3,8 % de croissance signifie des vaccins, des livres d’écoles, de l’eau potable, des vélos et de l’électricité.

2. Le monde sera plus intelligent.

Le QI augmente d’environ 3 points par décennie. Il y a plusieurs explications à cela : une meilleure nutrition, des familles plus restreintes, une propension plus grande à raisonner de manière abstraite dans les sociétés post-agraires. Quelle que soit sa cause, cette tendance ne montre aucun signe d’essoufflement. En plus de mieux utiliser notre cerveau, nous engrangeons aussi plus de connaissances. Nous avons aujourd’hui une meilleure compréhension de l’évolution que Darwin, une meilleure compréhension de l’économie que Hayek – pas parce que nous sommes plus intelligent que ces titans, mais parce des informations allant au-delà de leurs imaginations sont désormais à portée de clics.

3. L’État Islamique sera vaincu.

C’est ce que dit Haider al-Abadi, le Premier Ministre irakien, et il y a des raisons de le croire. Ses troupes ont terminé 2015 en reprenant la ville de Ramadi. Mossoul – le plus gros lot du désert des Kharijites – sera la prochaine. L’apparente invulnérabilité de L’État Islamique, qui est très attirant pour leurs recrues potentielles, a été brisée.

4. Les voitures sans conducteur arrivent.

Google et Ford viennent d’annoncer qu’ils unissent leurs forces pour concevoir des véhicules automatiques. Quelques autres géants, incluant Apple, Telsa et Nissan, sont déjà engagés dans cette voie. Bien entendu, je ne peux pas prouver que 2016 sera l’année du grand virage. Cependant, la technologie avance vers ce que Stuart Kauffman appelle le prochain « adjacent possible ».

5. La piraterie deviendra plus rare.

Récemment, une grande menace à l’encontre du commerce maritime a été vaincue : la piraterie en Afrique de l’Est. Alors que des attaques continuent dans d’autres parties du monde – dans la région du Détroit de Malacca par exemple, le problème est bien pire – la tendance globale est clairement orientée à la baisse.

6. L’humanité deviendra interconnectée.

Dans les pays développés, nous bénéficierons de la propagation des médias sociaux, d’Uber et d’Airbnb. Mais le vrai changement se passe dans les pays pauvres, où le challenge est simplement d’avoir l’internet. Divers scénarios de déploiement sont aujourd’hui en cours pour connecter le monde entier, dont un de Google utilisant des ballons. Il est à noter que ces réseaux se développent grâce à la motivation du profit, et non grâce à des aides étatiques.

7. L’énergie sera bon marché.

Certains analystes s’attendent à voir le prix du baril de pétrole continuer à baisser, peut-être même jusqu’à 20 $. D’autres analystes prévoient un léger rebond. En tout cas, personne ne pense qu’il retournera à un prix à 3 chiffres que nous prenions récemment pour acquis. L’énergie bon marché n’est pas uniquement une bonne nouvelle pour les consommateurs. Cela implique aussi des coûts de productions plus faibles et un coup de fouet très important à l’économie tout entière. Et, en bonus…

8. Les despotes seront plus faibles.

Quels pays ont le plus à perdre dans la baisse des prix du pétrole ? La Russie, l’Iran, L’Arabie Saoudite, Le Venezuela. D’ailleurs, en parlant d’eux… .

9. Le socialisme populiste atteindra son point le plus haut.

Il y a un an, les experts se demandaient si Syriza et Podemos représentaient le futur de l’Europe. Ces partis ont depuis laissé tomber la plus grande partie de leur radicalisme. Dans le même temps, l’Amérique du Sud semble prête à suivre la tendance de l’Argentine et du Venezuela, loin d’une autocratie chaviste.

10. La pauvreté baissera.

Selon la Banque Mondiale, moins de 10% du monde vit maintenant dans l’extrême pauvreté, dont le seuil maximal est défini à 1,90 $ par jour. Ce chiffre a baissé de plus de deux tiers depuis 1990, à mesure que les économies précédemment fermées rejoignaient le système de marché mondialisé. L’éradication totale de l’extrême pauvreté n’est plus seulement faisable. Elle est probable.

11. L’Inde deviendra une puissance mondiale.

Pour la première fois, la plus grande démocratie au monde est en train devenir un parrain international actif de la démocratie.

12. Le monde sera plus vert.

La conférence de Paris marque un changement : l’adoption volontaire par les États d’un objectif atteignable d’émission de carbone. Il s’agit d’une politique beaucoup plus réaliste que les précédentes règles imposées par une bureaucratie mondiale. Les problématiques écologiques sont néanmoins bien plus larges que le seul réchauffement climatique. Tout d’abord, les feux de cuisson en intérieur, qui sont sans doute le polluant le plus toxique, sont en train d’être remplacés. Ensuite, le ré-ensauvagement de terres agricoles sera plus important en 2016, puisque l’agriculture moderne mène à de meilleures productions à superficie de terres identique. Enfin, plus d’espèces animales seront enlevées de la liste des espèces en voie d’extinction.

13. Le monde sera en meilleure santé.

Il semble que nous assistons au dernier cas de polio en Afrique. Cette maladie pourrait aussi être éradiquée des dernières zones d’Afghanistan et du Pakistan cette année. Le pian et le paludisme ne devraient pas être loin derrière ; même la rougeole et la rubéole sont en voie d’extinction.

14. Le risque d’une guerre nucléaire reculera.

L’abandon par l’Iran de ses ambitions nucléaires rend le monde plus sûr. Il est facile d’oublier qu’autant de pays ont renoncé à leurs programmes nucléaires que de pays les ayant réalisés : l’Argentine, le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Égypte entre autres.

15. La Grande-Bretagne votera pour sortir de l’Union Européenne.

Dans tous les cas, espérons-le.

16. CapX deviendra le premier site au monde du marché libre.

Notre site, une alternative non-corporatiste au Financial Times et à The Economist, a quadruplé son trafic en 2015. Il y a toutes les raisons d’attendre une croissance exponentielle durant les douze prochains mois.

Sur le web

Traduction Contrepoints

Retrouvez sur Contrepoints tous les articles de Daniel Hannan

Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • Enfin de l’optimisme ! 😀

    Sauf ça :
    La Grande-Bretagne votera pour sortir de l’Union Européenne.

    Ce serait horrible.

    • Clair. L’instabilité et l’incertitude n’ont jamais fait de bien, on a pas besoin de ça.A retirer des bonnes nouvelles.

      • Pourquoi? Les anglais auraient tort de se priver de se dégager de la bureaucratie bruxelloise puisque ce merdier paraît irréformable, signe que ce truc n’est pas démocratique. Pour connaître les arguments de Hannan, il va falloir m’expliquer pas mal de chose pourquoi un libéral se doit de rester béat devant cette construction européenne de plus en plus technocratique..

    • NON logique et c’est mieux autnat pour eux que pour nous youpie

    • Pour reprendre la création monétaire, pas si horrible que ça ! Voir « monnaie pleine en suisse » qui à réuni les 100 000 signatures nécessaires pour le référendum avec le dividende universel ou Revenu de Base.

  • Se réjouir de la baisse du prix du baril de pétrole?
    Cela conduira inévitablement à la 3ieme guerre mondiale…
    Vladimir Poutine un despot? Un homme aimé voir adulé par son peuple, qui agit dans l’intérêt commun, dont la presse subventionné veut sa peau…(donc nos dirigeants) C’est embêtant qu’il fasse l’unanimité chez lui, ce qu’aucun politicien n’arrive à faire dans nos soi disant « démocratie ».

    • Un homme adulé par son peuple ? Et comment peux tu le savoir ? C’est facile d’être aimé quand tu possèdes toutes les chaînes de télé, radios et journaux et que toute concurrence politique a été éliminée 😉

      Donc non il n’est pas aimé, c’est juste un despote de plus, comme nos Louis 14 à 16.

      Les bas prix du pétrole ne provoqueront aucune guerre mondiale, sans revenus significatifs on ne part pas en guerre car la guerre ça coûte cher et distribuer des cadeau à la populace serait encore plus dur.

      Ça va calmer les instincts guerriers de tout ce beau monde.

      • Les prix bas du pétrole sont tous sauf une bonne nouvelle à moyen terme.

        En effet, vu la fonte de leurs bénéfices, l’ensemble des grands groupes pétroliers (et gaziers) coupent à la tronçonneuse dans les budget de prospection (qui permet de trouver le pétrole et le gaz nécessaire demain) et dans leurs sous-traitance (ce qui aggravent les problème économiques).

        Ensuite, ce prix bas rend non rentable toute nouvelle exploitation des pétrole et gaz dit « non conventionnel ». On le voit déjà aux USA avec une chute des investissements dans les nouvelles exploitations de gaz et pétrole de schiste. Or, ces gisement fournissent au maximum entre 1 et 3 ans, puis ont une production fortement décroissante par la suite, ce qui implique, pour maintenir la production, d’ouvrir en continu de nouvelles exploitation. Mais avec le prix bas, les investissements nécessaire ne sont pas là, et donc les nouvelles exploitations non plus.

        On peut donc s’attendre, entre 2016 et 2017, à une baisse de l’offre pétro-gazière qui aura des conséquences funestes sur nos économies non remises de la crise de 2008.

      • Comment je sais que Vladimir est aimé par son peuple… je travaille environ 6 mois/an en Russie mais aussi en Arménie ou il est tout aussi admiré et donc oui je sais de quoi je parle. Et vous comment pouvez vous être certain que c’est un despote?

        • Non, vous ne savez pas, personne ne sait.
          Si Poutine était dirigeant d’une Russie sans monopole d’État sur la TV et journaux et où il ne pourrait pas éliminer ses adversaires politiques, serait il autant aimé ? Même un débile pourrait être populaire s’il n’avait pas d’adversaire et contrôler tout.
          Poutine ne subit pas ce qu’un dirigeant d’un pays démocratique : Une opposition qui le remet en question et propose d’autres idées, des journaux idéologiquement opposés qui le critiquerait…etc…donc impossible de savoir si les Russes l’aimeraient dans un vrai système.

          Hitler aussi était vénéré, mais une fois vaincu, dès qu’ils furent témoins de l’horreur et du désastre qui a mené le pays vers la ruine tout a changé.

          Donc les Russes pourraient aimer Poutine, cet amour n’est pas réel car fondé sur la propagande et la manipulation

          On peut dire tout ce qu’on veut de la France mais au moins ici il y a un débat, et ici Poutine ne serait pas pardonné s’il développait une crise économique comme l’actuelle en Russie.

          • Au delà du fait de savoir si oui ou non, Poutine est un despote, il y a quand même des comparaisons qui sont ineptes.

            On peut ne pas aimer Poutine mais le comparer à Hitler est ridicule. Et même insultant pour les victimes du nazisme.

            La comparaison avec les saoudiens ne tient pas la route non plus : il y a la liberté de culte en Russie, Poutine ne finance pas le terrorisme international, etc.

    • Eric: « Un homme aimé voir adulé par son peuple, qui agit dans l’intérêt commun »

      J’ai énormément d’admiration pour lui mais sont pays est encore dans un état lamentable si on compare avec les meilleures démocratie libérale (canada, suisse, australie etc. etc. ) et les libertés et les droits de l’homme sont… un peu en berne en Russie actuellement.

      La Russie est classée 152eme pour la liberté de la presse:
      http://index.rsf.org
      136eme pour l’indice de corruption:
      http://www.transparency.org/country/#RUS
      140eme pour la liberté économique:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_libert%C3%A9_%C3%A9conomique
      117eme pour la démocratie:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie
      137eme pour le taux d’homicide:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_des_pays_par_taux_d%27homicide_volontaire
      Selon Amnesty International la torture est quasi systématique en Russie:
      http://www.amnesty.org/fr/news/torture-russia-torture-traditional-component-proof-2013-06-27

      Adulez le si vous voulez, c’est un homme extrèmement compétent, malin, un vrai dirigeant mais si vous voulez le bonheur des peuples vous devriez plutôt désirer des dirigeants comme Didier Burkhalter conseiller fédéral suisse. Ces gens qui ne font pas de bruit et n’ont pas des tendances autocratique.

  • C’est beau d’être naïf !

    • Non il est juste réaliste.
      Certains ne regardent que le pire en oubliant l’essentiel : Les progrès technologiques et scientifiques sont incroyables et annoncent des jours meilleurs. La France est dans un triste état mais l’Europe se remet plutôt bien.
      Les USA vont bien et le chômage est revenu aux niveaux d’avant crise.
      L’Etat Islamique recule, ayant perdu 40% de son territoire en 2015 face aux Kurdes et Irakiens.

      Perso je n’attends que le meilleur pour 2016 ? il y aura sans doute des attentats, la Chine restera faible tandis que Russie, Brésil resteront en récession..etc…et alors ? Il en faudra bien plus que ça pour me faire broyer du noir..A la limite l’élection de Trump me ferait bondir d’horreur mais c’est tout.

      Soyez optimistes, c’est mauvais pour la santé de broyer du noir. ?

  • Ce qui est vrai pour le monde en général ou un certain nombre de pays ne le sera pas en France, du coût de l’énergie au point haut du socialisme, en passant par l’intelligence rabotée par l’Education nationale et anesthésiée par les mèdias!

  • Que le QI augmente n’est pas du tout une bonne nouvelle : le mien n’augmente pas, celui de l’interlocuteur que je rencontre aléatoirement, si. Il lui sera donc plus facile de m’arnaquer…

    • Raisonnement bien pourri. Une augmentation du QI et de la connaissance est évidemment bénéfique à tous.

      • Réponse bien pourrie. Le QI ne décide pas de si on est bénéfique ou maléfique envers la société. Quel est le QI moyen à l’ENA ? Quel est-il aux restaus du coeur ?

    • Je serais surtout curieux de voir la répartition du QI en France via une courbe de Gauss… A-t-on un déplacement vers la droite ? Je n’en suis pas si sûr quand je discute autour de moi… (Surtout lorsque vous creusez un peu les sujets de discussion, une fois le vernis d’intelligence enlevé, on trouve souvent un grand vide !).

      • Bonjour Eric

        Bizarre cette augmentation de 3 par décennie du qi. En un siècle les français aurait pris 30 passant de 70 à 100, soit 2% de la population de 1916 (qi 70=2% population).

        Enfin c’est peut-etre vrai pour les anglais 🙂

        • Bonjour,
          Le QI augmente du fait du plus grand accès à la scolarisation etc. Toutefois, les normes sont réactualisées fréquement ce qui fait que le QI moyen reste fixé à 100…

  • Les commentaires ne sont pas du tout à la hauteur de ce que dit l’article dont je partage l’ensemble des bonnes nouvelles.
    J’ajouterai un 17° point sur la démographie mondial où l’on voit une baisse spectaculaire de la natalité dans les pays les plus pauvres. On connaît l’origine de cette amélioration, c’est l’amélioration de l’éducation et l’alphabétisation chez les femmes.
    La transition démographique est le phénomène d’autorégulation le plus impressionnant du XXI° siècle.
    Jusqu’aux années 80 on pensait que la surpopulation serait un futur catastrophique.

    • Tout à fait. Même des pays musulmans comme l’Iran et la Tunisie ont moins de 2 enfants par femme, c’est fou.
      Le Brésil, qui incarne la jeunesse a moins de 2 enfants par femme lui aussi, et on se dirige vers 1,5 enfants par femme comme le Portugal donc le vieillissement va être spectaculaire.

  • L’année 2016 commence tellement bien: nouvelles tensions entre chiites et sunnites après des décapitations, viols de masse en Allemagne, essai nucléaire en Corée du Nord,…

    • 1 an = 365 jours
      Là 2016 en est à son 7ème jour. Aucune raison d’être négatif.

      • 366 même en 2016. Mais si c’est un random walk, chaque nouvelle position devient le centre autour duquel se répartissent de manière équilibrée les positions finales probables.

      • c’est pour cela que j’ai dit « commencer ». Tiens cela contine un terroriste essayant d’attaquer un commissariat

  • La bombe H aux mains du fou furieux qui dirige la Corée du Nord, ça ne va pas franchement dans le sens du point n°14.

    • Sauf qu’il est certain qu’il n’a pas la bombe H, c’est du bluff.

      • Ouais, enfin une bombe A c’est largement suffisant pour raser Séoul ou Tokyo. A la rigueur, qu’il bluffe ou non, c’est pas franchement le problème.

        • Je pense que le pays serait vitrifié avant même que la bombe ne sorte du territoire.
          Et puis il n’a rien à se suicider en attaquant réellement un autre pays.
          On vient juste de comprendre qu’il aime toujours les concours sur celui qui a la plus grosse…et c’est encore loin d’être le cas.

  • « Le socialisme populiste atteindra son point le plus haut » le socialisme populiste ne disparaitra que quand l’envie, la jalouisie et l’ignorance disparaitront. Autrement dit , jamais. Il y a tjs du socialisme (populisme). Je ne vois pas en quoi c’est le déclin du socialisme (populisme). Il déclinera peut être (pour un temps) dans certains pays où il a commis suffisamment de ravages mais il s’intallera (ou restera) dans d’autres pays.

     » L’Inde deviendra une puissance mondiale » heu, vous en êtes sûr ?en quoi c’est une bonne chose. Ce n’est ni une bonne ni une mauvaise chose.
    Vous êtes bien naif pour penser qu’ils se feront ambassadeur de la démocratie.

    Votre article est très optimiste, je vous trouve très naif

  • Fin de l’État Islamique, oui, d’accord, mais est-ce que ce sera également la fin des attentats en France ? Je suis pessimiste sur ce sujet-là.

  • Fin de l’état islamique ? L’auteur prend ses désirs pour des réalités.
    L’EI sera vaincu peut-être en Syrie et Irak mais renaîtra ailleurs. Tel est le cas déjà en Libye. Afghanistan. Jordanie et Liban sont menacés. Soudan ?
    L’auteur de cette hypothèse serait bien inspiré de prendre du recul avant d’affirmer ce genre d’inepties.

  • L’auteur est bcp trop optimiste. D’ailleurs, il y a un risque réel d’une nouvelle crise économique ( pire que celle de 2008) en 2016.

    La sortie de la GB de l’UE serait une mauvaise chose pour tout le monde.

    L’Iran n’a pas abandonné ses ambitions nucléaires au contraire. Cet accord donne à l’Iran l’arme nucléaire.
    L’Iran a dépensé plusieurs centaines de milliards de dollars. Vous êtes naïf de croire qu’ils vont abandonné leur programme nucléaire.

    La cop21 est du foutage de gueule, c’est non contraignant. Ce site a d’ailleurs dénoncé à juste titre à plusieurs reprises cet accord.

    Je ne vois pas en quoi il y a un recul du socialisme populisme. Au contraire, il est entrain d’augmenter ( de manière très inquiétante).

    L’EI ne sera pas vaincu en 2016

  • Seuls les points 1, 2, 4, 5, 6, 7, 10, 13 ( j’en sais rien pour la 16) sont vrais, le reste est faux

  • Cher Monsieur,
    J’étais très agréablement surpris de vous voir citer le « possible adjacent » de S. Kauffman.
    Je suis chef d’entreprise, mais vais en prenant prochainement ma retraite, transformer mon hobby, les sciences avancées, en profession, en éditant des livres sur les domaines les plus en pointe et les plus mystérieux de la science. Pour l’un d’entre eux – le plus ardu – à savoir l’apparition de la vie, je m’appuierai essentiellement sur les thèses de S. Kauffman. Un grand homme qui mériterait le prix Nobel, mais ne l’aura pas car les sciences de la complexité n’obéissent pas aux critères Poppériens de la science classique.
    En tous cas cela fait plaisir de vous voir citer cet homme qui n’a pas su se faire connaître du grand public. Et cela fait plaisir de voir ses thèses s’associer harmonieusement aux idées libérales que vous défendez.
    Bravo et merci.
    Michel Galiana-Mingot.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Avec la chute du mur de Berlin en 1989 a commencé l’une des plus importantes transitions économiques de tous les temps. Comme le note Joseph Stiglitz près de 15 ans plus tard dans La Grande Désillusion (Le livre de poche, 2003) : « Elle a donné en Russie des résultats très inférieurs à ce que les partisans de l’économie de marché avaient promis ou espéré ».

C’est un euphémisme, car de cet épisode très douloureux pour la société russe est né un capitalisme des copains et des mafieux mais non une économie de marché. Les élites alors au p... Poursuivre la lecture

Par Simone Wapler.

"Great Reset", "grande réinitialisation", "nouveau Bretton Woods" : autant d’expressions pour désigner la prochaine remise à plat du système monétaire mondial.

Great Reset expression de Christine Lagarde du temps où elle présidait le Fonds monétaire international et retenue par le forum économique mondial qui se tiendra non plus à Davos mais à Genève en 2021.

Nouveau Bretton Woods pour le Fonds monétaire international désormais présidé par la bulgare Kristalena Georgieva.

La plupart des gens sont... Poursuivre la lecture

le FMI
0
Sauvegarder cet article

Par Gérard Dréan.

Dans une vidéo mise en ligne sur son compte Twitter, le FMI vante les mérites des cryptomonnaies et les présente comme « peut-être la prochaine étape dans l’évolution de la monnaie ».

Le projet annoncé en 2008 dans le Livre Blanc de Bitcoin, l’ancêtre et le vaisseau-amiral de tout le mouvement des cybermonnaies, était de « permettre d’envoyer des paiements en ligne directement d’un participant à un autre sans passer par une institution financière ». Le FMI aurait-il décidé d’y adhérer, alors que les institutio... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles