Le discours de Philippe Verdier à la Contre-COP21

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le discours de Philippe Verdier à la Contre-COP21

Publié le 12 décembre 2015
- A +

Philippe Verdier photo d'écran Arnaud Dassier1

Philippe Verdier était en pensée avec nous mardi et avait fait parvenir un texte que j’ai lu en son nom. Beaucoup de gens ont ensuite demandé la version écrite que l’auteur a accepté que nous publiions. La voici in extenso.

Mesdames, Messieurs,

Vous avez mille fois raison de vous réunir et d’organiser une contre COP 21.

Tout le monde sait que ce type de conférence ne sert pas à grand chose. Le bruit énorme fait autour de cet événement est inapproprié après les attentats de Paris et décalé au regard de la réalité climatique.

Mon livre Climat Investigation a fait scandale car s’indigner ou critiquer les Nations Unies est devenu une offense inacceptable. En réalité, c’est l’offense à la liberté qui est intolérable. Elle peut provoquer un licenciement, un ostracisme.

Je ne suis ni climatosceptique ni réchauffiste ! Ces termes sont désuets, inutiles et clivants. Le vocable « climatoréaliste » souligne le fait que le climat est devenu un thème artificiel destiné à servir des intérêts politiques et économiques. Notre planète est peuplée de 7 milliards d’humains, bientôt neuf ou dix, cela pèse sur les ressources et l’environnement. C’est là le vrai problème dénoncé par le GIEC, l’explosion démographique, sujet tabou de la COP21.

Le tropisme sur le CO2 présenté comme l’unique régulateur d’un thermostat imaginaire et planétaire est une supercherie.

Chercheurs, analystes, scientifiques, journalistes, citoyens, vous pouvez oser dire haut et fort que vous ne cautionnez pas cette COP, vaste comédie diplomatique.

Même le philosophe et humaniste Pierre Rabhi tranche. Il a déclaré ce week-end : « La COP21 manipule l’opinion » .

La COP21 nous coûte aussi beaucoup plus cher que ses frais d’organisation. Les décisions du Président Hollande engagent avant tout l’effort fiscal des Français puisque notre pays verra sa contribution au fond vert passer de trois à cinq milliards par an dès 2020. Un effort démesuré par rapport à nos moyens et ceux des autres pays.

L’écologie et le climat doivent cesser d’être récupérés par les politiques. La nature appartient à tous. Les ambassadeurs du climat sont des imposteurs car ils ne respectent pas la biodiversité des idées et de nos libertés.

Le climat est complexe et mystérieux.

Que l’humilité face à la nature prime sur ce spectacle insoutenable qui cessera dans 3 jours.

Philippe Verdier.


Sur le web

À lire aussi : Le mythe de la surpopulation

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • je ne sais pas ce qui est pire , mentir sur le climat ou mentir sur l’impact démographique et la limitation des ressources dites naturelles ….et qui ne le sont pas vraiment puisque qu’ elles ne valent pas grand chose sans le travail des hommes… bah , lorsque le ver(t) est dans la pomme….

  • Pas climatosceptique mais malthusien !

    • La Coupe Est Pleine
      12 décembre 2015 at 9 h 23 min

      Il semble bien oui.

    • Malthusien de salon : NOUS sommes trop nombreux; mathusien agissant :VOUS est trop nombreux…
      Écologiste de salon NOUS consommons trop, écologiste agissant : VOUS consommez trop….
      ça tient à si peu de chose pour franchir le pas de la monstruosité.

      • « ça tient à si peu de chose »

        Surtout quand on sait que NOUS signifie TOUJOURS soit MOI, soit VOUS, quelque soit la personne qui s’exprime ou le point de vue défendu.

  • le bruit énorme fait autour de cet évènement…….ben oui , et pendant ce temps , on ne parle pas de tout le reste ….le bruit court que hollande souhaite un accord avant dimanche car il espère que cela lui sera bénéfique pour le 2em tour des régionales ; hé oui , on en est là ….

    • C’est évident et le calendrier ne doit rien au hasard

    • 6% d’écologistes, 30% de frontistes. Est-ce bien raisonnable d’annoncer à la veille des élections que l’on va augmenter les impôts pour donner des milliards à l’Afrique pour construire des moulins à vent, mais qui finiront dans la poche des dictateurs ?

  • Plutôt d’accord avec vous.
    Leur dada, c’est le CO2, coupable prétexte idéal. En fait, ils n’osent pas pointer les autres véritables polluants.
    Ce ne serait pas politiquement correct.

    Et puis, il faut bien que le capitaine de néo-pédalo se fasse réélire. Quoi qu’il en coûte. Ce n’est pas lui qui paye, c’est l’état, alors il y va franco le François…

  • A quel niveau se situaient les mers lorsque le Groenland était vert et n’avait pas l’épaisseur des glaces actuelles ?Il est risible d’affirmer comme l’a dit Algor que le niveau va s’élever de plusieurs mètres. Il avait annoncé que la banquise de l’arctique aurait fondu en 2015. S’il y a réchauffement, il n’est pas du au CO2, mais surtout à un phénomène naturel comme en a connu la terre, le soleil, la récession, l’évolution de l’ellipse que parcourt la Terre autour du soleil. La vapeur d’eau et le méthane gaz à effet de serre jouent un rôle bien plus important que le CO2. Toute cette mascarade permettra à certains groupes de ‘s’enrichir, car on parle de financement payé par les contribuable s de tous pays de centaines de milliards.

    • Attention tout de même à ce que vous nous racontez là : s’il y a réchauffement, il ne s’explique pas par les cycles de Milankovitch (récession, ellipse, etc.); le méthane a une durée de séjour dans l’atmosphère bien inférieure au CO2.

    • Bah, Al le prophète semble bien n’être pas réellement convaincu par ses prêches sur l’élévation du niveau de la mer. Son palais privé, qui émet plus de CO2 qu’une usine moyenne, est situé sur la cote !

  • Ce qu’il faut surtout dire, c’est que la scientificité d’une théorie implique sa testabilité, et la reproductibilité des faits.

    Si vous lacher un objet, vous voyez qu’il ça tombe. Newton a théorisé cela et l’a mathématisé. C’est parfaitement testable. Et ça prédit même jusqu’au mouvement des planètes !

    Avec le climat, seuls des « simulations » informatiques permettent de valider des modèles de climat. Il n’y a pas de laboratoire « controlé ». Dans un procédé équivalent, si par la météo a fait des progrès impressionants, c’est que les erreurs de modèle et de calculs ont pu être testées grace à la comparaison entre la justesse des prévisions et le temps « effectif »). La laboratoire, c’est une fenêtre de temps de quelques jours seulement !

    Ainsi par rapport au climat,: la théorie et les modèles climatiques actuels seront exacts s’il y a le réchauffement « annoncé ». Et faux si les prédictions sont fausse . Le laboratoire, c’est ce qu’il va se passer ! C’est comme ça que la science fonctionne.

    Il est donc grave de dilapider autant de temps et d’argent. Car il y a des problèmes écologiques bien plus alarmant que le « climat ».

    • Si Newton avait été bobo, il aurait pratiqué le yoga et en posture de sirsasana (posture sur la tête), il aurait conclu à la théorie de la répulsion universelle.

  • J’ai lu le livre de Philippe Verdier …

    Je dois dire qu’il y développe des arguments que je présentais confusément sans en avoir la preuve entre autre la manipulation des cervelles par un système politique pour lequel « le climat » n’est qu’un moyen d’imposer des « pseudo solutions » qui vont se résumer à percevoir une pluie de taxes aussi diverses que variées. Il est bien connu que les averses rafraichissent l’atmosphère !!!
    La problématique du réchauffement est pervertie depuis que le politique s’est emparé de la question …
    Le financement de cette grand messe par les plus grands pollueurs de la planète me laisse dubitatif … Vous voyez les arabes cesser d’exploiter le pétrole ????

    En fait les solutions apportées par ce COP21 ne seront QUE financières ….

    Je suis pourtant convaincu que nos sociétés humaines seraient bien avisées de réfléchir plus loin que le bout du nez et d’arrêter de faire tout et n’importe quoi et que les écologistes ont un rôle primordial à jouer mais qu’ils perdent leur âme dès lors qu’ils entrent en politique. Ils doivent rester une force de contestation.

  • La COP21 introduit le programme palindrome : LA cause trouvée aboutit à une unique solution, LA solution préférée remonte pile poil à une cause unique.

    C’est trop beau, tout s’enchaîne si bien, du CO2 aux impôts.
    La démonstration faite par les réchauffistes est parfaite, des hypothèses aux conséquences, qui imposent les solutions :
    De la théorie de l’effet de serre par le CO2 aux modèles parfaits qui prédisent les conditions météorologiques futures et leurs conséquences, pour lesquelles les transitions énergétiques s’imposent.

    Bien sûr, pour que cela soit aussi parfait, il y a généralement triche : On cherche d’abord la solution qui nous intéresse. Puis on fait apparaître le problème que la solution corrigerait idéalement. Et enfin, on trouve le coupable idéale qui va provoquer le problème.

    Le scénario posé, il suffit de laisser dérouler le show, en enrobant le tout d’une propagande habile à repousser les sceptiques et à proposer une interprétation de tout événement compatible avec l’histoire.

  • +1
    Vive les CLIMATO-CRETINS…et il y en a beaucoup…

  • Relevant cette phrase de Mr Verdier :
    [[ C’est là le vrai problème dénoncé par le GIEC, l’explosion démographique, sujet tabou de la COP21. ]] , j’observe que le grand nombre « d’acteurs » présents sur cette scène tragico-comique COP21 mêle divers courants d’activistes dont chacun ne partage pas les mêmes desseins. Mais TOUS usent du mêmes slogan pour tenter de s’approprier une part du gâteau financier. Ainsi :

    – les pays du sud (africains, latinos, etc.) courent après les $ 100 mds de promesses indument faites à Doha, mais impayables car destinées à des régimes de haute(s) corruption(s), ces puits sans fond !
    – moult charlatans académiques et de la R&D y courent après leurs subsides (sans découvertes assurées, qualifiant « ça » de « fondamentales », beaucoup d’entre elles présentant par ailleurs des effets flous à très long terme) !
    – les chefs d’entreprises (de grandes à petites, et spin-off) se sont dit qu’il s’agit de ne pas contrarier la tendance mainstream et d’en plutôt élaborer leurs slogans de PUB et exercer quelques virages de diversification stratégique !
    – parmi tous les précédents nommés, nombreux s’étant dit qu’il y a là moyen à pomper des ressources immédiates : celles dites « publiques » (illustrées par la triste réalité de niches à économie subsidiée) !
    – les idéologues verts, promoteurs éternels d’un « demain la fin du monde », y voient un soutien à leurs idées et opportunités de loufoques dangereux (ces Hulot & Co, ayant d’abord gagné une médiatisation large au fil des ans) !
    – enfin, nos innombrables pantins politiques et leurs apparatchiks, gens aux mobiles personnels douteux, se sont dit qu’il y a en chaque fausse « croyance » une matière à exercer leur pouvoir ou à l’accentuer.

    – espèce de pseudo science projective, les démographes ajoutent leur louche d’anxiété sur fond de statistiques et méthodologies incontestées. De la sorte, il nous est promis un continent africain passant de 900 mios à 4 mds d’ici l’échéance 2050. Y ont ils tenu compte d’une déflagration sociale mondialisée au travers de l’islam ? Je vous laisse deviner le niveau d’ignorance de tels événements prévisibles mais tenus dans la case « imprévisible » !

    Placés face à dans une complexité géopolitique accrue, baignés d’une perplexité croissante, les pauvres clodos logés à tous nos étages sociaux s’en remettent (trop) vite à ce qui vient du ciel ou de niveaux politiques supra (les machins ONU, OCDE, U.E., FMI/WB, leurs Agences et filiales en tous genres) se disant que tout « ça » ne peut être que vérités …profondément réfléchies ! Puis les boucles bouclent et s’enchevêtrent !!!

  • A un journaliste qui devant moi critiquait vertement (!) son « confrère » Philippe Verdier, je lui ai demandé s’il avait lu son livre (et par voie de conséquence ce qu’il en pensait). Sa réponse fut qu’il n’en avait pas eu le temps, mais qu’il avait parcouru quelques critiques et que cela devait pouvoir lui suffire pour écrire un avis ….

    • Un journaliste n’a pas besoin de connaître son sujet pour avoir un avis, c’est un principe élémentaire du métier. 🙂

  • Cet accord de Paris se résume à un racket des pays européens par la Chine et le tiers monde. Il est évident que seuls les européens seront assez bêtes pour financer cela. Ni la Chine ni les USA ni le reste du monde financera cet accord c’est nous qui le feront. Les états européens sont surendettés . Pourtant, on va devoir encore financer le reste du monde. Le CONtribuable européen est vraiment un mouton tondu par le reste du monde.
    Pas étonnant que les pays du tiers monde soient pauvres quand on voit leurs mentalités d’assistés

    • Je suis d’accord avec vous sauf pour le « racket »des pays extra européens . Nos élites » européennes, françaises en tête,ouvrent grand le portefeuille et donnent généreusement une partie du produit du racket de »leurs populations »à des pays qui seraient biens sots de refuser.
      Cette generosité ,comme il a déjà été dit sur ce site, masque les détournements opérés chez nous et ailleur
      pour le plus grand bien de l’humanité et en particulier du climat .
      LE climat, c’est comme la santé ou la paix, comment être contre, surtout quand il se réchauffe .
      Le pire à craindre c’est que très vite il se refroidisse . Un chaud et froid rien de pire pour la santé.
      Un coup à geler la paix et réchauffer la guerre

  • La Chine a dit qu’elle avait comme objectif de « atteindre le pic de ses émissions de CO2 autour de 2030 tout en s’efforçant de l’atteindre au plus tôt  »
    Donc la Chine, responsable des 2/3 de l’accroissement des émissions mondiales de CO2 depuis un quart de siècle, ne corrige pas ses émissions, mais va les aggraver pendant encore des années, elle ne promet même pas de se corriger à partir de 2030, mais dit seulement avoir comme objectif (c’est donc très aléatoire et en fonction du bon plaisir de la dictature en place) de ne plus aggraver la situation. Elle a déjà escroqué en crédits carbone pour des milliards d’euros en compagnie de l’Inde et d’autres pays. Et les jobards qui nous dirigent se réjouissent de cela. Un boycott des importations chinoises, et une grosse participation en argent de la Chine aux 100 milliards, sont indispensables jusqu’à ce qu’ils réduisent leurs émissions, afin de diminuer directement le CO2 émis (ce qui est fabriqué en France fait émettre beaucoup moins) et indirectement en incitant les Chinois à faire baisser leur CO2 s’ils veulent nous vendre quelque chose.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Steve Koonin, scientifique et ancien conseiller climat d’Obama, auteur d’un essai présenté récemment par l’IREF, vient de publier un article dans le Wall Street Journal dans lequel il fait un résumé du dernier rapport du GIEC qui est beaucoup moins catastrophique que ne l’ont fait croire la plupart des médias et des politiques. C’est important car ce rapport devrait retenir toute notre attention. Il sera un élément crucial lors de la prochaine Conférence des Nations-Unies sur les chan... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Negynas.

Nous avons vu dans une série d’articles, via le prisme de la saga des moyennes mondiales des températures, combien l’affolement devant une éventuelle « catastrophe climatique » a des fondements scientifiques discutables.

Le GIEC, une institution indestructible

La courbe de l’évolution des températures mondiales fait partie de tous les scandales dont le GIEC est entaché sans que cela n’ait le moins du monde remis en cause sa domination scientifico-politico-idéologique sur la science. On nous affirme encore «  ... Poursuivre la lecture

Par Drieu Godefridi.

Les graves inondations qui viennent de frapper l’Allemagne et la Belgique offrent à des scientifiques peu scrupuleux l’opportunité d'affirmer sur les plateaux de télévision et dans la presse la responsabilité du réchauffement global, plus précisément anthropique — c’est-à-dire causé par l’Homme — dans cette catastrophe naturelle.

Ces scientifiques se revendiquent du GIEC — plus particulièrement son premier rapport, qui date de 1990. Dès lors, il nous a paru utile de consulter les derniers rapports disponible... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles