Lutte contre le terrorisme : Bercy évidemment à la rescousse

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marcin Wichary-cash register(CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lutte contre le terrorisme : Bercy évidemment à la rescousse

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 24 novembre 2015
- A +

Franchement, ça en devient caricatural : on a à peine oublié le précédent billet qui narrait les récupérations toutes plus lamentables les unes que les autres des récents attentats pour faire passer tout et n’importe quoi, que déjà Bercy déboule en bousculant tout le monde, comme un gros patapouf arrivé après la curée en criant « moi aussi, moi aussi, laissez m’en un morceau ! ».

Et pour ce ministère qui ne sait ni économiser, ni financer quoi que ce soit, il est « subitement » apparu qu’il fallait intervenir un grand coup pour attaquer les djihadistes au portefeuille.

Présentant un copieux projet de loi visant à mettre enfin de l’ordre dans toutes ces libertés échevelées dont les Français disposent joyeusement pour acheter, vendre, et commercer sans rendre de comptes à personne, le ministre des Finances, un certain Michel Sapin, s’est expliqué de la subtile stratégie que son ministère va employer pour gêner les terroristes :

« Si des terroristes parviennent à commettre des attentats, c’est parce qu’ils peuvent se procurer les ressources financières pour ce faire, en France et à l’étranger »

petit facepalmCe qui n’est pas faux, et qui est même tellement vrai qu’on en percute la tautologie de plein fouet. Tautologie qui, au passage, pourrait aussi être construite sur le mode « Si des terroristes parviennent à commettre des attentats, c’est parce qu’ils peuvent conduire des voitures, en France et à l’étranger », mode qui nous amènerait ensuite, selon l’implacable raisonnement du pachyderme socialiste, à réguler un bon coup la vente d’automobiles, manifestement bien trop libre dans ce pays.

sapin - les terroristes conduisent des voitures

Mais avant de s’attaquer aux voitures, recentrons nous sur l’argent, le nerf de la guerre et la mère de tous les vices, qui a en plus le mauvais goût d’être sécable en petits montants dès lors d’autant plus difficiles à tracer : selon Michel, « Les sommes en jeu sont souvent modestes » (eh oui que voulez-vous, plus besoin de gros montants : le marché des armes est très fluide et on a des prix discounts sur les AK47 actuellement) ce qui oblige à « resserrer les mailles du filet, pour rendre plus difficile et plus repérable (…) l’argent du terrorisme ». La dimension des mailles n’est pas évoquée, mais on comprend que Bercy ne sera vraiment heureux que lorsqu’on pourra tenir compte d’absolument tout, y compris du petit café serré que le djihadiste aura ingurgité deux jours avant de commettre l’irréparable, et qui permettra je suppose de remonter toute la filière jusqu’à El Gringo.

Une fois ces principes débiles posés, le reste est évident : il suffit de renforcer les pouvoirs de Tracfin, la cellule en charge de la lutte contre le blanchiment et le financement de toutes les activités louches (depuis le terrorisme jusqu’à l’optimisation fiscale), qui va pouvoir croiser ses petits fichiers avec ceux des Renseignements. La menace est crédible : si les terroristes qui ont une fiche S se font enfin pister avec autant de zèle que ceux qui ont des déboires avec la Banque de France ou le RSI (« l’assurance »-santé des indépendants), alors la France tient une vraie solution pour se débarrasser d’eux.

Mais ce n’est pas tout : les cartes de paiement prépayées sont aussi dans le collimateur du Sapin. Tout comme les billets de banque, ces cartes ont joué un rôle dans la préparation logistique des attentats, parce qu’elles permettent de payer de façon anonyme : « C’est un outil qui remplace le cash, qui est très discret, pas tracé. C’est quelque chose qu’il faut absolument corriger. »

Et on ne peut pas reprocher l’incohérence au patron de Bercy : le cash étant notoirement utilisé par les pédonazis, les terroristes et les cabinets ministériels, la guerre lui a été déclarée depuis un moment. Il n’est que logique qu’il en soit de même avec les cartes de paiement prépayées, qui donnent trop facilement aux individus la possibilité d’échapper aux yeux bienveillants de la police et, surtout, du fisc.

Bref, voilà bien une belle panoplie. Il ne manque plus que l’abandon du bien trop confortable anonymat des tickets restos et des chèques vacances, et on aura définitivement fait tout le tour de l’ensemble des moyens déployés par les terroristes pour opérer sur notre sol.

gifa elephant trempoline

Pour qui suit ces colonnes et d’autres aussi lucides, on a déjà largement noté les multiples tentatives liberticides en matière de finances. Ce nouvel épisode ne surprendra donc personne, et confirme bel et bien la volonté maintenant affirmée des gouvernements de se colmater les brèches possibles dans leur espionnage de toutes les transactions financières.

Bien évidemment, le terrorisme joue ici le rôle d’un prétexte assez lâche : tout individu ayant deux pouces opposables comprend rapidement qu’une omniscience de l’État en matière financière lui permet, bien avant la lutte contre le terrorisme, de se placer en intermédiaire obligé entre les individus et qu’il peut donc systématiser son espionnage, bien sûr, et sa ponction, évidemment.

Du reste et de façon parfaitement hypocrite, ce même État n’hésite pas, de son côté, à accumuler les transactions financières que d’aucuns pourraient trouver louches, et dont les liens avec le terrorisme international ne sont plus à démontrer. Il est maintenant de notoriété publique que le Qatar et l’Arabie Saoudite, par exemple, sont notoirement impliqués dans le financement massif de filières djihadistes, dans celui d’organisations politiques et religieuses de déstabilisations dans tout le Moyen-Orient et au-delà, et dans l’achat, parfois à peine voilé, de têtes de listes politiques pour leur assurer des relations diplomatiques et commerciales aussi faciles que possible.

Combattre le terrorisme, comme prétend le faire Sapin et la machine Bercy, pourrait donc, en toute logique, commencer par remettre de l’ordre dans les relations avec ces États qui ne font pas mystère de leurs opinions favorables vis-à-vis des terroristes. Combattre le terrorisme pourrait commencer par cesser les relations commerciales avec tous les pays dont on sait preuves à l’appui, ou dont on soupçonne fortement, qu’ils sont mêlés à des financements terroristes.

En lieu de quoi, encore une fois, l’État français et ceux qui le dirigent choisissent de combattre le terrorisme en mettant ouvertement leur propre population sous surveillance renforcée, cette même population qui les fait vivre et les a mis à leur place pour les protéger.

Si tous les médias ne nous rappelaient pas sans cesse que l’État est là pour nous protéger, on croirait presque qu’il veut nous emprisonner.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (38)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (38)
  • « Si des terroristes parviennent à commettre des attentats, c’est parce qu’ils peuvent conduire des voitures, en France et à l’étranger »

    Donc, sans routes, ils n’y parviendraient pas.
    CQFD

    • Bien plus encore, il n’est pas exclu que les terroristes aient emprunté des autoroutes gérées par des entreprises privées pour aller commettre leurs crimes. Ce qui est bien la preuve que le terrorisme n’est que le rejeton monstrueux de l’ultralibéralisme triomphant. Sinon, comment expliquer qu’on puisse encore payer en petites pièces et gros billets au péage?

  • Suite à un dépôt en liquide à la banque d’un montant relativement important, cadeau des grands parents chinois de mes enfants, la banque me demande une lettre de mon beau-père justifiant de l’origine des fonds.
    Beau-père exclusivement sinophone, mais qui doit cependant écrire une lettre en français, il ne serait pas envisageable que cette lettre soit en chinois.
    Quelle est la seule réponse logique à une c..nerie administrative poussée à un tel niveau ?

    • Quelle est la seule réponse logique à une c..nerie administrative poussée à un tel niveau ?

      Changer de banque.

    • Vous écrivez la lettre, il fait sa croix en bas de la feuille, et le tour est joué.

      Je sais, c’est d’un ridicule et je compatis ❗

    • il n’y a pas une histoire d’impôts la dessus, je sais plus très bien mais je crois que le montant des dons suivant l’age des parents est plafonné …..je dis peut être une grosse bêtise…

    • Transcrivez la lettre chinoise en alphabet latin, phonétiquement.

    • Il ne s’agit pas d’une connerie administrative, cela relève d’une logique de pure police.

      Tracfin est une organisation qui ne rend pas de comptes aux citoyens, alors qu’elle les fiche sur de simples soupçons d’un intermédiaire financier ou juridique, et les maintient fichés des années sans avoir à s’en justifier. Les personnes fichées ne sont pas notifiées. Elles restent suspectes sans le savoir. Sauf erreur de ma part, la sortie du fichier n’est pas un processus prévu, hormis dans les cas assez peu nombreux par rapport au total d’individus fichés, de transmission au procureur pour instruction.

      Lorsque la banque pose une question sur l’origine de fonds ou sur un mouvement, elle a interdiction d’expliquer que l’absence de réponse ou la réponse qui serait assez légitime « mêlez vous de vos oignons » conduira quasi obligatoirement à une déclaration de soupçon. Cette police fabrique ainsi chaque année des milliers de suspects parmi des gens qui n’ont rien à se reprocher mais qui ont mal répondu à la question téléphonique souvent par ignorance de ce processus et sous la surprise de se voir questionner indiscrètement par un employé de banque.

      Le vieil adage qui veut qu’il ne faut pas avoir affaire à la police vaut probablement ici…

      Il convient donc d’être averti, de ne pas laisser sa banque avoir de soupçon raisonnable quant à l’origine des fonds: autrement dit vous êtes en quelque sorte obligé d’accepter la discussion et de justifier. Dans votre cas, il faut peut-être en passer par une traduction agréée…

      Tout cela est naturellement parfaitement inadmissible, digne d’un système policier et collaborationiste.

      http://www.agefi.fr/articles/le-service-de-renseignement-tracfin-a-connu-une-annee-d-activite-historique-1354951.html
      http://rue89.nouvelobs.com/2013/08/06/allo-cest-banquier-a-partir-quelle-somme-recue-compte-banquier-estime-suspect-244772

    • Il quelques années, ma banque ma fait le même coup, pour un gros virement de mon employeur suite à un plan social. J’ai dû faire une déclaration sur l’honneur…
      Les banques ne sont rien d’autre que des agences du fisc.

      • En effet, les banques sont soumises à de multiples tâches fiscales imposées, ce qui au passage, allège le boulot du fisc, administration obèse.

        Croyez bien que ce n’est pas de gaieté de cœur qu’elles accomplissent ces missions, mais elles ne peuvent y échapper. J’imagine les réactions des uns et des autres si elles faisaient « du black » : on les accablerait de vouloir encore se faire du fric. Mais le refrain est bien connu…

    • Sinon vous gardez le liquide, et vous ne le déposez pas à la banque.

    • @Anagrys
      Méfiez-vous des conseils passe-partout, du genre « changez de banque ».
      Changer de banque ne pourra que davantage attirer la suspicion des services fiscaux sur vous.
      Car sachez que la lettre que vous demande votre banque ce n’est pas pour EUX mais pour la transmettre aux services fiscaux.
      Si vous omettez de fournir une lettre , ils informeront le fisc que vous n’avez pas voulu fournir de justification de la source des liquidités.
      Donc, de toute façon, le fisc va venir vers vous; tôt ou tard concernant ce dépot de liquidités important !

      • Changer de banque ne pourra que davantage attirer la suspicion des services fiscaux sur vous.

        Ah bon? Changer de banque c’est suspect maintenant?

        • Changer de banque n’est pas forcément suspect, mais le fait est qu’en me faisant cette demande, ma banque ne fait que se conformer à la législation française. En conséquence changer de banque en France ne ferait que déplacer le problème (au sens littéral du terme : il changerait de banque aussi). Et n’ayant pas encore pris la décision de m’expatrier, il n’est pas encore question de déplacer mes dettes à l’étranger 🙂

          En tout cas merci à ceux qui ont répondu, notamment les informations sur tracfin : c’est très intéressant, je crois que je vais me dépêcher d’obtenir une jolie lettre dans un beau français soutenu de mon beau-père.

        • Dans le cas d’Anagrys, OUIi ,
          Changer de banque pour ne pas avoir à fournir de justificatif sur la provenance des fonds après avoir fait un dépot important de liquidités ne pourra qu’accentuer la suspicion des services fiscaux.
          Et ne pas essayer de jouer, non plus, au plus malin avec des provocations.
          (lettres écrites en chinois ou des déclarations du style « le grand-père y en a pas comprendre ».)

          • Essayez de vous renseigner sur les obligations du TRACFIN auquel sont soumises les banques et vous comprendrez mieux et cela évitera toute discussion…

          • A la limite le grand-père fait légaliser sa signature auprès des autorités chinoises. Je ne sais pas s’ils le font en Chine, mais cela existe dans les pays européens.

          • Dans le cas d’Anagrys, une fois les espèces déposées à la banque, il est effectivement trop tard pour aller les déposer ailleurs. Par contre, pour l’avenir, rien n’empêche Anagrys d’ouvrir un compte dans un autre établissement.

            Les banques étant ce qu’elles sont, je recommande à tout le monde d’avoir des comptes dans différentes banques, y-compris en hors de France.

  • Je paye en espèce l’essentiel de mes achats, y compris lorsque ça dépasse 1000 euros.
    Je n’obéis pas à loi faite sur mesure pour eux.
    Je suis français de type caucasien, afin de leur retirer la légitimité je ne voterai plus dans l’avenir.
    Que ce M. Sapin démissionne et pointe à pôle emploi.

  • Au petit jeu des litote :

    « Si des terroristes parviennent à commettre des attentats, c’est parce qu’ils savent que la France est gouvernée par des débiles »

    J’ai encore le souvenir de la nullité de ce type au temps glorieux de la suicidaire mitterrandie.

    Il a échappé à la vague suicidaire de cette époque, mail il semble que depuis, la patine des ans ait fait des ravages irrémédiables sur son deuxième neurone.

  • Si le RSI traquait les terroristes, il n’y en aurai plus et les derniers iront se pendre chez eux plutôt que faire le carton.

  • Combien les terroristes ont-ils dépensé pour monter les attentats ? J’ai entendu dire moins de 100 000 euros, et j’ai beau additionner les péages de l’A1, les voitures de location, le loyer des squats, les piles électriques à 5 euros et les kalachs à 6-800, j’ai effectivement du mal à dépasser quelques milliers d’euros par terroriste. Comment peut-on penser utiliser ces flux pour repérer le danger ? Ils ont un cerveau au gouvernement et à Bercy ? Ou il est perdu quelque part entre les deux, comme l’oeil des Grées ?

    • Mais non! Une fois de plus, c’est un prétexte ridicule et toujours pour augmenter leur pouvoir: ce sont des monomaniaques qui haïssent l’argent des autres. Ils savent bien que ça ne servira à rien, pas plus que le contrôle de police qui les a laissé passer! l n’y en a pas un pour relever l’autre! C’est de la pure imposture.

      • Non, ils aiment l’argent des autres pour les racketter. Nous sommes face à de la spoliation pure et simple. La période des bandits de grand chemin est finie, maintenant nous sommes à l’ère des cyber voyous qui vous détroussent sans violence physique mais vous tuent le moral.

        Dehors les affreux !

  • Le plus beau est devant nous : en 2016, nous aurons en effet droit à la nouvelle mouture de la directive LAB, autrement dit lutte anti blanchiment. Une directive qui sert à tout sauf à prévenir le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

  • Finalement, la solution contre le terrorisme, c’est de nous distribuer notre nourriture, nous loger, nous vêtir, nous blanchir, et supprimer la monnaie. Oh wait…

  • Et début 2017, nous aurons droit à de nouveaux attentats pour permettre à Audacieux Normal 1er de remonter dans les esprits. Qui parie ?

  • Ce qui me sidère le plus, face à ce cirque politique où s’agitent trop de clowns, c’est l’absence de réaction de la part des gens. Ils font comme si tout coulait de source. Parfois je crois discerner une lueur d’espoir quand un pousse un coup de gueule mais finalement ce n’est juste pour dire « que fait l’état? » et ainsi cautionner un peu plus d’obésité inefficace de ce dernier.

    • Une part de plus en plus importante ne réagit apparemment pas par PEUR. Comme les Roumains sous Ceaucescu, les Français sous Hollande apprennent à fermer leur gueule pour ne pas s’attirer d’emmerdes.

      Un mot de travers et vous êtes accusé de fraude fiscale raciste, c’est quelques (dizaines de) milliers d’euros d’amendes et des années de paperasses qui vous tombent dessus.

      La chape de plomb sur la France commence à être bien visible, non ?

      • Oh que oui elle est visible, d’ailleurs le sondage effectué après le carnage (le mot est quand même bien plus réaliste que « attentats », non?) concernant les intentions de vote pour les régionales montre que les électeurs ne se font pas rouler dans la farine comme le Calamiteux du Palais l’aimerait.

  • Personne n’a mis en place l’Etat et ceux qui le dirigent : certains ont pris le pouvoir et les suivants ont tenté de faire croire que c’était la démocratie.

  • Sapin c’est Averel ou Filochard ou Ribouldingue ??????
    C’est fondamental pour l’avenir de la France …. enfin de ce qui va en rester.

    Un pays qui sacrifie sa liberté pour la sécurité n’obtiendra ni l’un ni l’autre

  • pour les socialistes (= collectivistes forcenés obsédés par l’égalitarisme et persuadés d’être le camp du bien), il faut tout faire pour contrôler l’argent des autre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Simone Wapler.

À l’ouverture de la COP26, Boris Johnson a déclaré vouloir mettre à l’ordre du jour des mesures concernant le charbon, l’automobile, l’usage des espèces et les arbres. Un bizarre ordre du jour, lourd de menaces pour nos libertés.

La COP26 doit être le moment où nous préparons un meilleur futur, indique la promotion de cet événement.

I’ll be asking world leaders to take action on coal, cars, cash and trees – to keep alive the prospect of limiting global temperature rise to 1.5 degree... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par h16.

S'il faut bien sûr reconnaître qu'être pris en otage est une circonstance éminemment douloureuse, elle permet parfois de mettre le nom de certains dans tous les médias.

Et s'il est vrai que cette médiatisation peut être utile pour permettre un dénouement heureux de la séquestration, il ne faut pas trop se leurrer : dans le cadre de la République française, cette médiatisation permet surtout d'engendrer soutien diplomatique et financier. Eh oui : si, en général, la France se tamponne allègrement de ses ressortissants à l... Poursuivre la lecture

Par Emmanuel Malmendier[1. Titulaire d'une licence en droit U.Lg., d'un master en fiscalité U.Lg. – Hec,  comptable-fiscaliste agréé.].

Il est maintenant établi que certains pays nordiques prévoient de supprimer l’argent-monnaie, le cash autrement dit, au profit du seul virtuel ! Tous les paiements DEVRONT se faire par carte ou par application sur votre téléphone portable. Je vous engage à bien lire ce qui suit, à y réfléchir et si vous voyez clairement la menace que cela représente pour votre liberté, à le transmettre au maximum de mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles