Étiquetage des produits « des colonies israéliennes »

L’Union européenne a donné son aval à l’étiquetage des produits originaires de Judée-Samarie. Avant le boycott ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
HonestReporting-Fighting BDS(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Étiquetage des produits « des colonies israéliennes »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 16 novembre 2015
- A +

Par Nathalie Elgrably

HonestReporting-Fighting BDS(CC BY-SA 2.0)
HonestReporting-Fighting BDS(CC BY-SA 2.0)

 

Bruxelles affirme qu’il s’agit d’une mesure purement «technique» visant à informer les consommateurs européens. Mais Bruxelles est lâche. Et personne n’est dupe de son mensonge. Tout le monde comprend qu’il s’agit réellement d’une mesure politique afin de faire pression sur Israël en donnant des munitions au mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction).

Indignation à géométrie variable

Le mouvement BDS, qui a vu le jour en 2005 au nom des droits de l’homme, vise essentiellement à protester contre la politique territoriale du gouvernement israélien. Chacun est libre de désapprouver la politique israélienne, voire d’épouser sans réserve la cause islamo-palestinienne. Mais l’indignation ne peut être à géométrie variable. Et la morale ne peut être sélective.

Si les droits de l’homme sont une préoccupation sincère, il est non seulement illogique, mais aussi moralement inadmissible de limiter le boycott à Israël. Et pourtant !

La Chine est une dictature qui emprisonne et élimine les opposants politiques, et qui massacre à huis clos les Tibétains. Pas de boycott !

L’Inde est un pays misogyne qui tolère la violence faite aux femmes, qui a annexé le Cachemire et qui est en guerre perpétuelle avec le Pakistan. Pas de boycott !

La Russie musèle, intimide et assassine régulièrement des journalistes.

Le Kremlin a sur les mains le sang de dizaines de milliers de personnes, a semé l’horreur en Tchétchénie et a procédé à l’annexion forcée de la Crimée. Pas de boycott !

Les chrétiens vivant dans les pays arabes du Moyen-Orient font l’objet d’une épuration religieuse qui atteint les proportions d’un génocide. Pas de boycott !

Les homosexuels se font sauvagement exécuter dans les pays arabes du Moyen-Orient. Pas de Boycott !

Les conflits dans lesquels les États-Unis se sont engagés depuis les attentats terroristes du 11 septembre ont fait des centaines de milliers de morts, principalement des civils, et ont forcé des millions de personnes à s’exiler. Pas de boycott !

Les relations entre la Turquie et les Kurdes sont littéralement explosives. Pas de boycott !

Les cartels de narcotrafiquants, plus violents que jamais, ont corrompu le système politique et judiciaire du Mexique. Pas de boycott !

Les pays du Golfe financent généreusement le terrorisme. Pas de boycott !

Tous les pays qui pratiquent la torture violent de facto les droits de l’homme. Pas de boycott !

D’incurables monotâches

Personne n’élève la voix pour exprimer avec fracas ses bons sentiments et son indignation. Certes, un boycott à grande échelle est une entreprise exigeante, surtout vu la nature des relations commerciales que nous entretenons avec plusieurs pays coupables. Et après ? La défense des droits de l’homme et le respect de la morale ne méritent-ils pas quelques sacrifices ? L’intégrité morale et l’honnêteté intellectuelle ne devraient-elles pas primer le confort matériel ?

Si oui, alors pourquoi réserver à Israël, une démocratie en guerre, un traitement qui n’est infligé à aucun autre pays, pas même aux pires dictatures ? Les bien-pensants, les gardiens de la moralité et les défenseurs du bien seraient-ils donc tous d’incurables monotâches ?

Sur le web

Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Pourquoi réserver un tel traitement à Israël ? Et bien, pour que les consommateurs qui savent déjà que la Chine, la Russie et tous ceux que vous citez ne sont pas casher d’après nos valeurs; sachent qu’Israel n’est pas non plus un modèle à suivre.

    • Alfred, je n’ai qu’un mot à dire : vos propos anti-israéliens sont débiles !
      Am Israel Chai !

    • Alfred: « sachent qu’Israel n’est pas non plus un modèle à suivre. »

      Dans la fosse à purin pour les droits de l’homme qu’est le moyen-orient je dirais que si.

  • Peut-être qu’il n’y a pas de boycott pour les autres pays que vous citez parce qu’il n’annexent pas leurs voisins par la force ?
    En tout cas vous avez sérieusement dévié du titre, à savoir l’étiquetage, balayé en quelques mots.

  • il parait juridiquement parlant pas anormal que des produits issus d’un territoire n’appartenant a personne de porter une indication régionale et non le nom d’un pays………… bien sur , c’est politique , bien sur c’est sous la pression d’un lobby anti israélien , mais , cette situation d’indécision n’a que trop duré , soit Israël absorbe définitivement cette région soit elle doit en sortir !

  • Je propose qu’on mette une étoile jaune sur ces produits. Ça rappellera aux membres du BDS le « bon vieux temps »…

  • – Si je vous suit, on ne doit pas combattre le terrorisme islamique vu qu’il représente 1% des attentats en Europe ?

    – islamo-palestinienne ? élément de langage puérile car vous surfez sur la tendance, qui n’est pas de boycotter Israel, mais de sortir le mot « islamo » afin de discréditer tout groupe étant d’une opinion différente de la votre… tout comme on affuble du terme « extreme droite », « raciste » ou bien « néo-ultra-libéral » toute personne qui ne pense pas comme il faut… selon la doctrine ambiante.

    – Le boycott de la Russie n’a pas eu lieu suite à l’affaire de la crimée ? Vous étiez présente dans le coin ? Vous n’avez pas vu un petit président Francais pratiquer ce que les Etats-Unis lui ont demandé ? le boycott de la Russie, l’abandon d’un petit bateau sur l’eau,… ?

    – Pour le reste, outre que vous comparez l’incomparable… mais c’est pas votre premier article ainsi fait… juste une question, vous connaissez beaucoup de pays qui colonise (non pas par un référundum comme en Crimée) non pas 1 ou 2 territoire, mais 150 depuis le début ? Israel fait-il un référundum local (meme truqué un ) a chaque fois qu’il envoie Tsahal et les tracteurs de chantiers ? Comparaison est rarement raison…

    Et pour finir, il y a un droit international qui interdit normalement l’achat de produits issus de tels territoires, la vrai mesure serait d’interdire l’achat de produit venant de ces territoires… donc l’Europe est bien frileuse… Et pour finir c’est a chacun de decider ce qu’il veut acheter ou non, mais pour cela il faut qu’il soit informer, et mettre Israel comme provenance d’un produit issu d’un territoire occupé est un mensonge et a ce moment, et donc de la tromperie sur les origines, car les territoires occupés ne sont pas Israeliens… et a ce moment marquons n’importe quoi sur les provenances.

    • Le Hamas n’est plus islamiste maintenant?
      Vous connaissez vraiment le droit international ? La Palestine n’est pas un territoire occupé c’est un territoire contesté. Tant que l’état Palestinien n’existe pas il ne peut pas être « occupé ».

      • On parle de la cause palestinienne face a la cause Israélienne… pas de la cause du Hamas face à Tsahal… Les gens qui soutiennent la Palestine ne soutiennent pas forcément le Hamas, et ceux qui les défendent le font avec leur raison… tout comme ceux qui défendent Israel ne sont pas forcément pour la colonisation, et tout ceux qui sont pour la colonisation ne sont pas pour l’assasinat de civils palestiniens…
        Bref la nuance est mère de discours audible, faire comme si il n’y avait pas de nuance c’est justement radicalisé ceux qui ne le sont pas des 2 cotés.

        Israel occupe des terres qu’aucun droit lui a accordé, ne fait pas comme si tu ne le comprenais pas. Les limites ont été mises en 1967, quand l’angleterre a donné ces terres à Israel, elle n’a pas donné des terres qui n’étaient pas a elle, ou sont situés les actuelles colonies, mais uniquement celles qui étaient définie historiquement. Le droit international est clair, tout territoire illégalement prie est dit « occupé »… depuis 1970 l’ONU parle de « territoires palestiniens occupés »…

        • « Israel occupe des terres qu’aucun droit lui a accordé »

          Des Israéliens vivent là depuis des millénaires et au sein du moyen orient, on a vu des mouvements de population aussi vastes que ceux des Juifs après la guerre. Des pays ont changé de « mains », religieuse, ethnique, la différence, c’est que les populations locales se sont assimilées ou ont été assimilées ou foutues à la porte à coup de kalachnikovs ou de machettes dans le silence et l’indifférence générale.

          « Rendre » le pays pour quoi faire ? Une autre Syrie ? Une autre Égypte ? Un autre pays du moyen-orient corrompu qui s’assied sur les droits de ses populations ? Les conditions dans les territoires sont désastreuses aussi à cause de la gestion typiquement moyen-orientale inévitablement merdique et parce que les « copains arabes » qui utilisent ce conflit à toutes les sauces pour justifier toutes les saloperies ne veulent pas entendre parler des palestiniens.

          La colonisation, qui est une violation grave des droits des locaux, ne sort pas de nul part.
          Les Palestiniens des territoires ne veulent pas s’assimiler et ont une démographie telle que la survie d’Israël est compromise. Israël cherche à expulser ce qui est pour elle une tumeur mortelle.

          Au final, j’étais très anti-israel pour les mêmes raison que vous avant mais:
          En Irak aussi on a « rétabli la justice de l’ONU » et maintenant, les femmes n’ont plus de diplômes, mais des burkas, il y a eu des centaines de milliers de morts et le pays est un des principaux viviers de l’islamisme meurtrier.

          Les victimes sont quasiment toutes Arabes, mais celles-là n’ont « aucune importance » !?

        • J’avais compris que les territoires avaient été occupés par les vainqueurs à la suite d’une guerre, comme c’est le cas depuis la nuit des temps.

          • Si une coalition arabe envahi Israel, vous tiendrez les mêmes propos ?

            Savez-vous que vous êtes sur un site libéral ?
            Ici, la loi du plus fort est moins légitime que la liberté et la propriété. Vous n’êtes pas sur un site de collectivistes sans foi ni loi.

            • Réponse: oui.
              Je rappelle que la guerre a été déclenchée par les pays arabes.

              Je n’approuve pas la guerre et je reproche aux Israéliens de continuer à coloniser les territoires occupés alors qu’ils se sont engagés à les restituer en cas d’accord de paix.

              Je voulais juste rappeler une RÉALITÉ de l’histoire du monde et les libéraux ne peuvent s’y soustraire sous peine d’être des idéologues comme les autres.

          • Oui mais entre temps, les humains se sont civilisés, ont arrêter de coloniser et l’ONU a été créé. L’ONU qui a été créé en 45, et qui a spécifié un des socles de l’appartenance au monde moderne : « s’affranchir du colonialisme et laisser les peuples libres ». Ce n’est pas parceque Napoléon a utiliser l’esclavage qu’il est bien de nos jours que des citoyens soient des esclaves, donc ce n’est pas parcequ’à l’époque Napoléon à coloniser, qu’aujourd’hui un pays peut se donner le droit de le faire.

            • de 48 a 67 la colonisation jordanienne et égyptienne ne posait pas de problème. En fait certaines personne font remarquer qu’entre un palestinien de gaza et un égyptien, il n’y a pas une énorme différence (Yasser Arafat en est un bon exemple), et qu’entre un habitant de jordanie et de cis-jordanie, la différence est infime, il se peut que la Jordanie s’apellat Palestine avant d’en être détaché.
              Faire de ce conflit un problème de peuple palestinien à qui ont aurait volé SA terre pour la donner aux juifs qui auraient ensuite conquis tout le reste de la Palestine, c’est ridicule et mensongé.
              Il est évident que le conflit DOIT s’arrêter, mais ça ne sera pas aux conditions des « défenseurs de la paix ». Ca serait le premier conflit de l’histoire ou l’agresseur perd la guerre (trois pour le coup) et veut que sa victime capitule sans condition.

            • liberté adorée: « Oui mais entre temps, les humains se sont civilisés »

              Il y a eu plus de 190 conflits et guerres civiles depuis 1945.

              liberté adorée: « L’ONU qui a été créé en 45, et qui a spécifié un des socles de l’appartenance au monde moderne : « s’affranchir du colonialisme et laisser les peuples libres » »

              Dont la résolution « pétrole contre nourriture » a fait 1.5 million de victimes. Entre autres.

              liberté adorée: « qu’aujourd’hui, un pays peut se donner le droit de le faire. »

              Dans les pays qui prétendent occuper la place d’Israël se trouve la fine fleur du massacre de masse, torture, négation et privation des droits et libertés.

              Quand Israël sera devenu une Égypte, Syrie ou Irak bis qu’est-ce que la « civilisation » y aura gagné exactement ?

  • Consigne N° 7 du manuel du petit soldat de la FDII écrit par la Hasbara : détourner l’attention sur drames d’autres parties de la planète.

    Ça peut marcher, mais pas avec tout le monde

    PS. La partie détachée de l’étoile abusivement dite de David ou Salomon, c’est la « Judée-Samarie », je présume ? La où sont fabriqués les produits stigmatisés

  • Prendre par la force c’est mal, ne pas s’excuser ni réparer mais plutôt accuser la victime c’est du délire

  • Honte à l’Union Européenne !!!

  • Cela fait du bien de vous lire

  • Franchement, c’est très mauvais.
    L’UE et les pays européens ne reconnaissent pas la colonisation (à juste titre). Les territoires occupés ne sont donc pas en Israël pour les pays européens. Dès lors, l’indication « made in Israel » est incorrecte pour les produits fabriqués dans les dits territoires. Il y a des gens qui refusent d’acheter quand c’est fabriqué en Chine, en Israël, ou dans les territoires occupés. Ils sont libres de le faire, quoi qu’on en pense.
    Une telle réglementation sur l’étiquetage est donc simplement logique et ne s’implique en rien un boycott. Et les imbéciles de BDS, parmi lesquels il y a sans doute une bonne poêlée d’antisémites, n’ont pas besoin de cela parce qu’aux refusent carrément d’acheter ce qui est israélien de façon générale.
    Et si le seul argument que vous avez pour défendre un pays est de dire que les autres sont pires, c’est que vous avez un problème, car c’est un argument extrêmement faible.
    Et non, je n’ai aucune (mais vraiment aucune) sympathie pour le Hamas, et très peu pour l’autorité palestinienne – je ne devrais pas avoir besoin de le préciser.

    • Pourquoi VOS palestiniens ne prirent-ils pas plus tôt l’opportunité de planter/exploiter d’emblée ces territoires tellement fertiles ?
      Pourquoi constate t-on une prolifération d’innovations israéliennes en tous domaines …
      là où les autres se révèlent INCAPABLES d’en faire autant ?
      Expliquez vite ceci , AUTREMENT que par le leitmotiv « colonisation » !

    • Bruno Dandolo : »Il y a des gens qui refusent d’acheter quand c’est fabriqué en Chine, en Israël, ou dans les territoires occupés. Ils sont libres de le faire, quoi qu’on en pense. »

      Je suis totalement d’accord avec vous sur ce point. Les provenances nationales sont déjà affichées, il me semble.

      Bruno Dandolo: « Une telle réglementation sur l’étiquetage est donc simplement logique »

      Ça fait 1700 ans qu’on pointe les Juifs du doigt quand ça n’est, par chance, que le doigt, il y a une « logique » effectivement, mais cette nouvelle distinction tout à fait spécifique est assez inquiétante.

  • Cet article nous prend individuellement pour des abrutis et nie notre libre arbitre à choisir nos produits selon nos critères et sources d’informations personnels.
    La dénomination d’origine est déjà obligatoire pour les autres pays mentionnés, cet étiquetage les mets donc sur un pied d’égalité, car comme le souligne un lecteur elle ne font pas officiellement partie du territoire d’Israel selon le droit international.
    Bizarre que les colonies ne soit pas fières de revendiquer leur existence et leur production.

  • Dans une société libre on devrait avoir le droit de boycotter qui ont veux. Il y a eu des appels au boycott contre la chine, contre les pétrolières, contre le café non équitable, contre nestlé , contre mcdo, etc. Il y a un boycott légal contre (embargo), la Russie et il y en a eu un contre l’Iran et l’Afrique du sud apartheid.
    Pourquoi pas Israel ?
    Ensuite c’est aux gens de choisir. Pouvons nous avoir ce choix ?
    Merci.

  • C’est bien pour ça qu’il ne faut avoir aucune confiance en cette structure supra nationale non élue. Elle était conçue au départ surtout pour favoriser les relations commerciales, dans le but supérieur d’éloigner l’ombre de la guerre.
    Elle s’est éloignée de plus en plus des peuples, suspects de garder en eux les germes du nationalisme quitte à leur imposer une idéologie par la force.

    Une remarque : Euronews diffuse désormais une émission Qatari -en arabe sous titré-

    • Mme Elgraby-Lévi écrit d’excellent texte sur la liberté économique mais lorsqu’il est question d’Israel, ça ne tient plus.

      Pourquoi ?

      • Je ne sais pas. Israël n’a pas une économie libérale ?
        Expliquez-vous.

        • Bah c’était juste pour dire que lorsqu’il est question d’Israel, ses textes deviennent des textes d’opinions.
          Pas juste pour Mme Elgarby-Lévy mais pour bien d’autres personnes qui défendent une économie plus libérale.
          Nous sommes, je crois, enchaîné par la logique de : si tu parles contre Israel t’es un anti-sémite. Il ne peut y avoir de conversation rationnel concernant Israel. D’un point de vue européen je peux très bien comprendre pourquoi.

          Par contre dans 2 ou 3 générations, la 2ieme guerre mondiale va avoir la même importance pour eux que la guerre des Boers pour nous aujourd’hui. C’est donc dans l’intérêt d’Israel de régler ce conflit qui dure et perdure.
          Anyway je dérape du sujet mais bon c’est écrit.

          Bonne journée,

          Philippe

          • Je suis d’accord sur la difficulté d’aborder ce sujet et qu’aux parti-pris des décisionnaires correspondent les parti-pris communautaristes des autres. (Ou vice versa).

            Mais n’est-il pas encore plus difficile de le solutionner ?

  • [[ Mais Bruxelles est lâche. ]] mentionnez-vous ? Exactement !
    Notez que c’est souvent au travers de manigances développées dans certains « groupes parlementaires », sans qu’il soit nécessaire de les citer ici, les mêmes sbires « oeuvrant » aussi au parlement du Conseil de l’Europe à Strasbourg !
    Ces mêmes courants sponsorisent abondamment des ONG équivoques et tous les collectifs franchement affichés pro-palestiniens. L’argent des « aides U.E. » se déverse ainsi par milliards d’€ vers des destinations dénoncées par des gens lucides, mais hypocritement ignorées par les « généreux donateurs » qui usent de notre argent sans la moindre consultation vers ceux remplissant leur manne-à-fric-public.

    A coups de désinformation quotidienne via organes de presse consentante, les mêmes sbires et leurs prosélytes agissent auprès de nos masses d’ignorants afin de confondre la démocratie israélienne d’avec les formes de « dictatures » régnant dans de proches contrées … dont celle du Hamas (et du Hezbollah au Nord).
    Les bureaucrates de l’U.E. ne font qu’administrer l’ignominie instaurée par les politicards du dessus !

  • L’Europe pense-t-elle faire plier Israël avec cet appel au boycott qui ne dit pas son nom ?
    Israël, pays démocratique, aux valeurs proches des nôtres mais entouré d’ennemis qui veulent sa mort, peut écouter des amis qui recherche avec elle des solutions de sécurité.
    Un ami peut parler avec franchise, il ne tourne pas le dos.

  • Honte a l’union Européenne, honte a ces fonctionnaires de Bruxelles, honte a ces gouvernements Européens faibles et lâches, honte a cette Europe qui ressemble de plus en plus a l’ex URSS et qui finira comme elle par s’écrouler, la guerre civil en prime.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 10 novembre 2022, le Parlement européen a voté une résolution sur les jeux vidéo et l’esport. Si celui-ci reconnaît le rôle positif de cette industrie et de ce loisir, certains éléments montrent une volonté d’utiliser ce secteur comme un outil d’influence politique et culturelle.

On ne peut pas nier que les jeux vidéo ont désormais une influence dans la culture. Ce que propose le Parlement existe donc déjà sans interventionnisme, lequel peut être rapidement à double tranchant.

 

Que contient la résolution ?

Certai... Poursuivre la lecture

Un article de l'IREF France

Nul doute que la guerre en Ukraine met à l’épreuve l’ambition des membres de la COP27 pour réduire leur impact carbone. En particulier celle de l’Union européenne (UE), qui dépend fortement des énergies fossiles. C’est ainsi que le projet de taxe carbone aux frontières a émergé au sein de la Commission européenne l’année dernière. Voté par le Parlement européen en juin, le texte est entré en phase de négociation.

Ce dispositif s’accompagne d’une suppression, en 2032, de la gratuité des quotas ... Poursuivre la lecture

Récemment, le président français Emmanuel Macron s'est emporté contre la "loi sur la réduction de l'inflation" américaine, un texte législatif qui offre des subventions aux voitures électriques et qu'il considère comme une violation des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qualifiant cette initiative de "non amicale".

Ce qui est troublant, c'est qu'en réponse à cette initiative protectionniste américaine, Macron veut répondre par le protectionnisme européen, puisque la France et l'Allemagne envisagent maintenant un Buy ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles