Des terroristes incultes et nihilistes

L’Islam de ces combattants est aussi confus que leur intelligence des relations internationales.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Abu Bakr al Baghdadi, painted portrait credits thierry ehrmann (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des terroristes incultes et nihilistes

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 16 novembre 2015
- A +

Par Guy Sorman

Abu Bakr al Baghdadi, painted portrait credits thierry ehrmann (CC BY 2.0)
Abu Bakr al Baghdadi, painted portrait credits thierry ehrmann (CC BY 2.0)

Sous le coup de l’émotion, est-il décent de commenter les agressions terroristes dont ont été victimes plusieurs centaines de Parisiens ? On hésite a proposer une analyse qui paraîtra comme froide a un moment où seuls le deuil et la compassion devraient régner. Mais ne pas tenter d’analyser expose à ne pas comprendre la nature du terrorisme, à réagir de manière impulsive et à s’exposer à de nouvelles attaques.

Ce qui me parait distinguer les agressions de ce 13 novembre est la gratuité des cibles choisies. Celles-ci, au contraire de l’attaque contre Charlie Hebdo en janvier, n’ont aucune signification symbolique. Ces attaques ne sont pas dirigées contre des médias, ni la communauté juive, ni des représentations de l’État : les cibles sont banales et sans doute ont-elles été choisies en fonction de leur banalité. Les terroristes veulent prouver qu’ils frappent où bon leur semble, portant atteinte à la vie ordinaire des Français ordinaires. Cette banalité même interdit par avance à la police de protéger ce qui revêtirait une valeur signifiante, chaque Français pouvant désormais devenir une cible, ce qui est neuf et inquiétant : mais apeurer tous les Français est le but recherché.

Ceci participe de l’extraordinaire difficulté d’interpréter ce terrorisme avec les catégories habituelles de la géopolitique ou de la guerre classique.

On voudrait rationaliser, car une explication logique serait rassurante. Or, les buts poursuivis par les terroristes sont aussi évasifs que leurs cibles. S’agit-il d’une bataille dans une guerre en Syrie pour sanctionner la France qui s’y attaque aux mouvements islamistes ? Le rôle de la France en Syrie est des plus modestes et on ne voit pas comment une attaque terroriste à Paris pourrait dissuader l’aviation française de bombarder des bases islamistes : c’est le contraire qui se produira.

Si les causes des attentats ne sont ni claires ni rationnelles, la personnalité des meurtriers est aussi troublante : s’ils sont musulmans d’origine ou convertis et attendent que leur martyr les conduise au Paradis, c’est qu’ils n’ont pas lu le Coran et ne connaissent l’Islam que par le web ou des prédicateurs ignares. L’Islam qui, à cet égard, n’est pas à l’opposé du Christianisme, promet la vie éternelle à ceux qui, tous leurs actes pesés, auront répandu le bien autour d’eux : le massacre des innocents, nulle part dans le Coran, n’est mentionné comme un raccourci vers le Paradis. L’Islam de ces combattants est aussi confus que leur intelligence des relations internationales.

Leurs motivations et actions relèvent plutôt du nihilisme, c’est-à-dire du Rien, de l’inexplicable, sans raison et sans finalité. Le nihilisme est embarrassant, précisément parce qu’il est indéfinissable. Un précédent vient à l’esprit : les mouvements anarchistes qui, à la fin du 19e siècle, avaient ravagé l’Europe et les États-Unis, recourant à des bombes plus artisanales que celles des terroristes contemporains, mais avec une même propension au suicide et des finalités aussi floues. Le nihilisme par son irrationalité même, échappe à tout contrôle : il relève moins de la politique que d’une pathologie collective, psycho-sociale qui, telle une épidémie, se répand  par contagion. Ce qui n’est pas rassurant : le foyer de cette épidémie en Europe est gigantesque.

Les banlieues des grandes villes sont devenues comme on le sait trop, des territoires à part, peuplées d’une jeunesse désœuvrée, abonnée au trafic de drogues et des armes. La police n’ose s’y aventurer, les écoles y sont désertées, les médecins et ambulances refusent de s’y rendre. Cette population est issue d’une immigration souvent lointaine, ces jeunes étant les descendants à la deuxième ou troisième génération de parents et grands-parents venus d’ailleurs pour travailler en France. Ce sont les enfants et petits-enfants, de nationalité française, qui ont agencé ces territoires en zones hors-droit. Les gouvernements sont les seuls vrais coupables d’y avoir édifié des ghettos immobiliers, mené des politiques économiques ne débouchant que sur le chômage, renoncé à imposer toute discipline dans la rue ou à l’école.

Les terroristes, enfants de ces quartiers y sont comme des poissons dans l’eau, y stockent des armes et de la drogue et bénéficient de la complicité de leurs pairs. C’est parce que leur vie dans ces zones n’a pas de sens qu’ils sont tentés par « l’Islam pour les nuls » tel qu’il est propagé par internet, par la participation active aux combats du Proche Orient dont les images sont indistinctes des combats virtuels des jeux vidéo. Il n’existe pas de frontière claire dans l’esprit de ces islamo-nihilistes entre les massacres virtuels perpétrés sur une console de jeu et des massacres réels perpétrés dans une rue de Paris : pour le nihiliste, le passage à l’acte est la réalisation concrète, plus stimulante, que le jeu virtuel, rien de plus. Seules les victimes sont vraies.

On aimerait qu’il existe une panoplie de solutions simples pour mettre un terme à l’épidémie nihiliste. Celles que l’on préconisera exigeraient un effort sans précédent des gouvernements occidentaux. Il faudrait exterminer les groupuscules islamistes en Syrie, supprimant ainsi les écoles et les modèles pour les islamo-nihilistes. C’est possible par une action massive et coordonnée incluant Américains et Russes : Obama Président, cela n’aura pas lieu. Il faudrait ensuite que les musulmans en Europe se résolvent à dénoncer les perversions nihilistes de l’Islam : on ne les entend guère. Il conviendrait que les gouvernements en Europe reconquièrent les zones de non-droit .

Ces trois stratégies, deux au moins, réduiraient le foyer de l’épidémie. Mais il est à craindre que l’on assiste plutôt à des surenchères partisanes, à une mise en cause des réfugiés syriens qui n’y sont pour rien, à des gesticulations inutiles comme la fermeture des frontières alors que les islamo-nihilistes sont chez nous, à des patrouilles militaires évidemment dérisoires. Le tragique supplémentaire après les attentats de Paris pourrait être la médiocrité dans l’analyse et la réponse, ce qui encouragera l’épidémie islamo-nihiliste plutôt que de l’éteindre.

Sur le web

Voir les commentaires (141)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (141)
  • Les auteurs du 11/09 appartenaient à la bourgeoisie aisée,Ben Laden n’était pas specialement un damné de la terre

  • « ils n’ont pas lu le Coran et ne connaissent l’Islam que par le web ou des prédicateurs ignares » : Sorman est encore hélas dans l’illusion. Le Coran exige que les musulmans combattent les « infidèles ».

    • Les centaines de millions de musulmans dans le monde qui ne tuent pas d’ « infidèles » ne seraient pas des musulmans ou de mauvais musulmans ?

      • Qui sont les musulmans ? Cela devrait être la vraie question ? C’est une identité ? Un croyant ?

        C’est confus, dans ma tête mais dans la leur aussi.

        Les religions ont toujours eu en elles ce message de mort. Comment s’est conquis la paix en France après des guerres de religions ravageuses ?

        C’est bien la révolution française.

        J’ai écouté Malek boutih. C’est un des rares hommes politiques qui sait de quoi il parle. Qu’il soit du PS, qu’importe, l’heure n’est pas au division politicienne.

        • @romaric: il me semble que la marseillaise a un message de mort dans ses paroles! Paix, fin des guerres de religions ravageuses grâce à la révolution française c’est un peu facile comme raccourci

          • Bien sur, dans la marseillaise on vous explique quoi faire dans ce genre de cas de figure.

            Je préfère chanter la marseillaise que de lire le coran, et vous?

            C’est une guerre des valeurs. Seul celui qui gagnera aura la morale dans son camp.

            Malgré les philosophes seul le plus fort ( ou le plus rusé ) écrit l’histoire, seul celui qui gagne dit le bien et le mal.

            Alors oui, je préfère demain chanter la marseillaise que de réciter des sourates.

            Choisissez votre camp, venez dans ma banlieue et vous comprendrez l’urgence de la situation.

            • Vous avez raison. Mais l’erreur serait de tomber dans le laïcisme aveugle qui englue la « république » socialiste française. Les religions ne sont pas vectrices, en elles-mêmes, de mort ou de guerre. Ce sont les usages qu’on en fait qui peuvent apporter la mort ou la guerre. Mais c’est effectivement une guerre culturelle qui se joue, quoiqu’elle ne soit pas sans lien avec la situation économique de notre pays, où le chômage et la perte de sens poussent de plus en plus de jeunes dans des idéologies dévastatrices.

            • @romaric: « Je préfère chanter la marseillaise que de lire le coran, et vous? » quelle question!! il faudrait peut être la poser à un français de confession musulmane pour voir si cela représente un choix cornélien et de préciser le moment: quand il va au stade voir un match, quand les supporteurs chantent, quand il va se coucher,…. . Je pense même que vous serait surpris de la plupart des réponses.

            • « Je préfère chanter la marseillaise que de lire le coran, et vous? »

              Ni l’un ni l’autre. Je préfère chanter la liberté.

        • parce que la grande guerre et la seconde guerre c’était avant la révolution

        • Il faut bien dire et reconnaitre que « la foi du charbonnier », suivant aveuglément les idées et la parole de l’imam ou du prêtre, appartient, dans nos contrées à un temps dépassé.

          Il n’y a pas de comparaison possible entre « l’esprit » d’une religion et donc du texte fondateur écrit en un temps ancien par des humains et le message de l’Église ou des « autorités » moins organisées de l’Islam: ça se voit clairement en Iran où les exigences de H.Rohani n’ont rien à voir avec celles de R.M.Khomeini!

          Une guerre de religion, comme celle des terroristes, ce n’est qu’un critère religieux, idéologie et PRÉTEXTE parfait » qui excuse les plus basses oeuvres qui seront ordonnées pour conquérir, en fait, un POUVOIR qui n’a rien de « transcendant » mais tout de l’ambition bien humaine de quelques personnes! Les djihadistes sont manipulés (« lavage de cerveau »), endoctrinés et leur haine très bien orientée et Ils deviennent fiables jusqu’à la mort volontaire auto-déclenchée! (Il faut déjà ne plus être parfaitement normal, non?).

          Mais la religion est le dénominateur commun exclusif du califat dont ces gens ont un rêve impérialiste et qu’ils imposeront à tous les pays qui y seront réunis.

          Pour mémoire, la révolution française a donné lieu rapidement à la restauration puis à l’empire! Ce mythe français-là est loin et plus du tout d’actualité!

        • S’il existe une période de notre histoire qui ressemble au Daesh, c’est la Révolution (la seconde, 1793).

          Commencez par définir le terme de « religion », plutôt que vous laisser dicter arbitrairement ce qui en est et ce qui n’en est pas.

          Selon moi, la religion relie (étymologie) la société, son histoire et l’absolu. C’est pourquoi elle traite souvent de spiritualité, mais il n’y a pas de différence entre un politburo communiste et le cercle des ayatollahs qui gouverne l’Iran. Du point de vue politique, la foi en une transcendance n’est pas pertinente.

          C’est d’ailleurs le Christ, fondateur du christianisme, qui nous l’a exprimé le mieux, lui que les socialistes accusent par amalgame relativiste d’être équivalent de Muhammad, qui pourtant enseignait et pratiquait l’exact opposé.
          Il nous faut repousser l’obscurantisme socialiste pour pouvoir repousser l’islamisme, comme nos ancêtres y sont parvenus depuis le 7e siècle – il est vrai que le socialisme n’avait pas alors conquis le pouvoir…

        • En tant que Breton, je rappellerai que la Révolution française a commis le Génocide de Vendée, fait 2 000 000 de morts entre 1789 et 1815, guillotiné plus de victimes que l’ensemble de l’Inquisition sur des siècles, donné dans la foulée deux empereurs et deux rois, sans parler des désastres économiques.
          A part cela, d’accord sur Boutih, qui est bien isolé.

      • c’est vrai que le coran est assez ambigu, parfois schizophrène.
        Mais il ne faut pas oublier certaines choses:

        d’abord il s’agit avant tout d’une guerre entre islamiste, pour faire simple chiites contre sunnites comme il y a eu des guerres entre chrétiens catholiques et protestants.
        ensuite les fanatiques de l’ei sont largement manipulés et armés par des pays qui parfois le regrettent un peu (comme la turquie) mais qui sans doute trouve là un intérêt pas que religieux.

        • Ah oui 120 morts cela ressemble à une guerre entre musulmans ?

          Et après vous nous ressortissez une théorie du complot ou alors vous essayez de trouver des raisons à tuer 120 personnes ?

          • Il se trouve que pour l’instant les 90% des victimes de l’islamisme, ce sont des musulmans.

            • Il se trouve que 120 de vos compatriotes sont morts vendredi. Choisissez votre camp.

              • Ah oui, le fameux « Qui n’est pas avec nous est contre nous ».

                Le choix de mon camp est très simple : à l’opposé à de celui des liberticides.

                • Je pense surtout qu’il va falloir que vous sachiez vous servir d’un flingue, et plus vite que vous ne l’imaginiez…

                  Encore que ça dépende de l’efficacité du gouvernement à répondre aux futures menaces.

                • Qui sont les liberticides ? Des mecs qui viennent avec des kalach dans une salle de spectacle ou des gens qui demandent à l’état de faire son boulot premier ( et pas les autres tâches qu’il s’autorise ) ?

                  • Bien évidemment les individus armés. Mais aussi, ne l’oubliez pas, les sotscialistes de tous bords.
                    Ce sont les pires, car on ne les voit pas …

              • 120 contre plus de 100 000 rien qu’en Algérie.

            • Staticticien du macabre… c’est vraiment typique de votre pensée de salon….

              • Au moins, j’essaie d’avoir une pensée rationnelle évitant les préjugés. Alors quand gc dit que l’islamisme est un problème qui frappe en premier lieu les musulmans, il est tout à fait dans le vrai, comme le démontre les chiffres.

                • Je me fout de ce que font les autres dans leur pays. Je ne légitime pas l’action militaire et les guerres que mènent la france ailleurs.

                  Mais la c’est 120 mort en france ici, et oui cela compte plus pour moi que 1 000 000 de mort en syrie, je ne suis pas un hypocrite.

                  • Les musulmans sont les premières victimes de l’islamisme. Vous vous en fichez ? C’est votre droit.
                    Mais évitez de nier les faits.

                    • Ou ai-je nié les faits ? Je ne me donne pas le droit d’ingérer dans les affaires des autres.

                      Je ne m’en fiche pas. C’est très différent.

                  • Il semble avoir été clairement dit par un terroriste que c’était la réponse de Daesh: tuer des Français, civils, pour venger les civils syriens, victimes collatérales des bombardements français.

                    Je ne justifie évidemment rien par cette explication qui ne vient pas de moi!

            • Personnellement je m’en fiche aussi qu’ils s’entretuent chez eux…
              C’est bien gentil vos chiffres mais ca fait 10% de victimes qui n’ont rien demandé.
              L’islam, les musulmans tout ça, ça ne m’interesse pas et j’aimerais bien ne pas en entendre parler à tous bouts de champ.

              • Parce que les victimes musulmanes de l’islamisme l’avaient demandé ?

                • Les musulmans sont des islamistes ( c’est un peu plus compliqué que ça en fait mais vous le savez ).

                  Les français qui se réclament musulmans ne le sont pas pour la plupart. Pas plus que moi qui suit baptisé. Je suis catholique que le 24 decembre ( et encore ).

                  Ca c’est votre pipeau et celui dans lequel tombent presque tous le monde. C’est la représentation du monde qui nourrit justement le camp des terros.

                  • musulman=islamiste? bah bravo le nivellement par le bas…
                    vives les idiots utiles de Daesh…
                    Votre argumentaire vous empêche ainsi qu’à une majorité d’analyser les phénomènes de radicalisations de manière pertinente.
                    La question de la transcendance est au contraire de l’article de monsieur Sorman fondamentale le problème c’ est par aveuglement ou par refus de comprendre l’incompréhensible on a toujours assimilé la transcendance comme un processus d’accomplissement du meilleur chez l’homme alors qu’il s’agit d’un terme neutre qui conduit également au pire chez l’homme. Mais c’ est sur ça remettrait complètement en cause notre façon d’aborder la question.
                    Personne n’ est pour l’instant capable scientifiquement d’expliquer qu’est ce qui pousse certains à répandre la mort. Qu’est ce qui différencie au final un candidat au djihad de se rétracter au dernier moment ou de repartir dans son pays par prise de conscience et un autre qui ira commettre un attentat et refuse de rentrer lorsque ses parents plein de douleur souhaite uniquement son retour.
                    IL est tout simplement incompréhensible intellectuellement pour une grande majorité de prendre conscience du fait que la cause que certains prétendre défendre et pour eux une véritable cause et pas une pseudo-cause et bien il va falloir commencer par comprendre l’ incompréhensible pour pouvoir y remédier. Comme dirait mon prof ces gens veulent nous couper la tête plus uniquement en tant que croyant ou non croyant mais en tant qu’être humain et ça va falloir ce le caler une bonne fois pour toute dans la tête

                  • Les musulmans sont des islamistes

                    Hum, osé comme affirmation (pas José hein…) ❗

                    On pourrait dire que les islamistes ne sont pas des musulmans, mais des imposteurs ❗ Ce serait plus juste.

          • « Ah oui 120 morts cela ressemble à une guerre entre musulmans ? »
            relisez mais je ne dis pas que c’est uniquement une guerre entre musulmans

            « Et après vous nous ressortissez une théorie du complot ou alors vous essayez de trouver des raisons à tuer 120 personnes ? »
            ah bon?…si c’est le cas c’est involontaire . Désolé je dis plus rien.

          • Le fait est que suite à je ne sais quel calcul abject, il a été décidé que 120 vies françaises valent plus que les dizaines de milliers de vies syriennes, afghanes ou irakiennes.

      • Ils ont fait le ménage chez eux depuis longtemps

  • Attention, M. Sorman. Pour combattre efficacement un ennemi, il ne faut surtout pas le sous-estimer. Penser que les actions de ces terroristes n’auraient pas de raisons et de finalités, que ces gens-là et ceux qui ls dirigent sont des ignares, etc… est une grave erreur.
    Ces types savent ce qu’ils font, pourquoi ils le font et dans quels buts ils le font.
    Ne perdons pas cela de vue si nous voulons les combattre et les éliminer.

    • +1
      Ce n’est plus du nihilisme… C’est au-delà et bien organisé.

    • L’auteur se trompe donc quand il dit que le choix de Paris était arbitraire (sanction des bombardements français par avion), comme le choix du « Bataclan » où il semble que s’organisent d’habitude, plusieurs manifestations juives. Non, les lieux et les dates ne sont pas fixées au petit bonheur la chance, mais, bien souvent, le rappel d’événements précis.

      Et je crois qu’on peut dire que recréer le grand califat musulman exclusif est le but ultime poursuivi, ambition bien platement humaine, la religion n’étant qu’un prétexte ou un outil.

      Fr.Hollande a bien « déclaré la guerre » mais à un état qui n’a ni territoire défini, ni autorité reconnue, ni ambassade ni, évidemment, aucun respect pour les lois internationales de la guerre?

  • Le nihilisme… vous avez aimé la faconde de Glucksmann ? Vous adorerez celle de Sorman.

    Dostoïevski au Bataclan, bientôt dans votre librairie favorite.

  • L’analyse de Guillaume Nicoulaud est bien plus pertinente que celle de M. Sorman.
    http://www.contrepoints.org/2015/11/16/229237-quand-letat-islamique-fait-une-opa-sur-lislam

    • Je seconde, il s’agit bien moins de nihilisme, que de suprématie idéologique et rivalité d’influence sur fond de millénarisme.

    • Je trouve les 2 analyses complémentaires et bienvenues. Et les propositions de M. Sorman tout à fait en accord avec le texte de G. Nicoulaud.

      • Oui, mais il est regrettable et à mon avis peu efficace de rapporter des évidences qui ne sont pas perçues au moment où elles ont le moins de chance de l’être. Car on risque de se trouver confronté à une opposition de principe du fait de la réaction émotionnelle de l’opinion.

        Nicoulaud a l’avantage d’aborder la réalité sous un angle plus pragmatique et plus global (mondial).

        • Oui, @Pragmat, G.Nicoulaud dit le contraire de G.Sorman (début de l’article): les lieux (Bataclan fréquenté par des Juifs) et les dates n’ont rien d’aléatoire: elles ont bien une signification: ceux qui décident ne sont évidemment pas des ignares et ces événements ont bien un but étudié dont un mépris affiché!

          Le Califat reste encore une utopie face aux états musulmans établis mais seul l’avenir dira si l’Union Islamique se fera, chacun voulant évidemment en devenir le leader.

  • Bcp d’entre eux ont suivi un « parcours scolaire » français et ont parfaitement intégré le principal message de d’un enseignement digne de 1984 : la haine obsessionelle de la France actuelle et de son passé.

    • Et c’est pour ça que la plupart des Européens qui ont rejoint l’EI viennent de… Belgique.

      Le monde ne tourne pas autour de la France.

      • La Belgique est première en proportion de sa population.
        La France est première en chiffre absolu.

        Le monde ne tourne pas autour de la France mais la France devrait arrêter de croire qu’elle est extérieure au problème.

        • Ce n’est franchement pas le moment d’opposer la France à la Belgique: des jihadistes français planquent en Belgique et d’autre part, il me semble que les polices des 2 côtés ont rapidement et efficacement collaboré, cette fois et c’est bien cela qu’il faut encourager à l’échelle de la zone Schengen, d’abord, de l’U.E., ensuite: une parfaite communication entre partenaires au moins en ce qui concerne la sécurité et, plus globalement, la délinquance (et pas uniquement pour les vitesses excessives en voiture, où ça fonctionne … parce que ça rapporte!).

          En « temps de guerre », chercher un bouc émissaire n’a plus aucun sens! Comme il n’est pas normal que l’opposition (et son « Tartarin dégommé ») continue à pousser le pouvoir vers un autoritarisme exagéré qu’il sera le premier à critiquer dans la suite: l’opposition est priée d’oublier ses ambitions électorales pour se grandir à collaborer avec le pouvoir pour une meilleure sécurité de la population!

        • La Belgique est aussi un pays … sotcialiste, comme par hasard ❗

        • L’attentat à eu lieu en France, mais la Belgique semble dans la même situation insécuritaire.

          Et que nous propose Hollande ? Des dépenses tout de suite en augmentant la dette pour des résultats à long terme incertains, de changer la constitution – dans l’urgence et on ne sait pas trop pourquoi, d’adapter l’état d’urgence à la technologie ??? , de faire la morale à l’Europe !!! , de tenter de se mettre d’accord avec Poutine et Obama (sur les ours blancs peut-être ?), de faire ce qu’il faut en Syrie mais sans rien changer surtout, de larguer plus de pétards sur Daesh (car manifestement les américains et les russes ne doivent pas savoir viser), de causer à l’ONU, de faire la guerre aux méchants qui ne nous aiment pas.

          Il a oublié la seule mesure utile : démissionner !

      • En Belgique, comme en France plus de 80% des professeurs sont d’un même bord politique et sont absolument persuadés que leur société est l’aboutissement de la colonisation, de l’esclavage, du racisme, de la destruction de la nature, et bientôt de la fin du monde (3réchauffement »; qu’il faut combattre cette société détestable par tout les moyens.
        Ce programme formant de merveilleux jeunes bien intégrés.

        • Et ~99% des gens qui se battent sous le drapeau de l’EI ne sont ni Belges ni Français.

          Le djihadisme est une idéologie assez largement née en terre d’Islam, et que des jeunes Européens y cèdent ne doit pas nous faire oublier son autonomie.

          Les discours à la petite semaine sur le djihad comme produit de l’EN me font bien marrer.

      • Parce qu’en Belgique, le gros de la communauté marocaine est concentrée sur Bruxelles, en particulier Molenbeek.

        Et que cette ville sous le direction d’un bourgmestre (maire) socialiste y a laissé se développer un communautarisme important, le tout arrosé de subventions.

        En plus de cela,une organisation, Sharia4Belgium y existait déjà avant et a pu s’organiser avant la guerre et profite de ses réseaux pour recruter et envoyer les jeunes se faire combattre.

  • ils ne sont pas forcément de banlieue. Tous les terroristes islamistes ont un point en commun qu’il ne partagent pas avec les autres musulmans : ils sont de l »école Wahabite. Les fondateurs de ce courant ne sont d’autres que Ibn Saoud et Mohammed Ibn Abdewahhab, les fondateurs de l’état Saoudien. Cependant l’Arabie Saoudite est le client qui achète le plus d’armes françaises …

  • Un bien bel article, enfin surtout pour son auteur. Beaucoup d’évidences, mais pas grand chose sur les solutions.

  • Faut arrêter de dire que les victimes ont été choisis « au hasard », comme si cette tuerie aurait pu se produire au foyer Malien ou au kebab du coin…

  • Qui osera poser la  »question qui tue » si j’ose dire?
    Mahomet lui même était-il un musulman modéré?

    • Surement pas… c’est lisible dans le coran.

      Musulmans de France, le temps de la reforme est arrivée.

      • Quelle réforme ? Les 5 millions de musulmans de France posent-ils problème pour qu’ils doivent « réformer » leur religion ?

        • Voulez-vous un énième récitation de certaines sourates infâmes qui m’insultent et qui appelle à ma mort car je suis un mécréant ?

          • Il est toujours amusant de lire ces non musulmans nous expliquer ce que serait le Véritable Islam™.
            Donc, selon vous, les 5 millions de musulmans de France ne le sont pas puisque jusqu’à présent ils vous ont laissé en vie. Où est le problème alors ?

            • Vous êtes musulman ?

              Oui les 5 millions de personnes dites musulmane en france ne le sont pas. C’est un chiffrage statistique erroné. De la même façon que je suis comptabilisé catholique.

              Lol plus païen que moi …

            • Je peux te mettre en contact avec des anciens musulmans qui t’expliqueront exactement la même chose.

              • ps : d’après la charia ces gens sont condamné à mort.

                • Et donc, les 5 millions de musulmans français qui ne tuent personne ne seraient pas de vrais musulmans. Ou pas musulmans du tout. OK. Alors, où est le problème ?

                  • Je vais vous faire une révélation : La plupart des catholiques ne sont pas vraiment catholiques… Divorce, fornication etc… Pourtant le Pape ne les excommunies pas.
                    Le problème n’existe que lorsque que des musulmans commencent à appliquer leur bouquin.
                    Tu comprends le problème ? Avoir Mein Kampf dans sa bibliothèque n’est pas un problème, le lire et le prendre comme exemple de vie devient un problème.

                    • À vous lire, on doit supposer que les 5 millions de musulmans français « n’appliquent pas leur bouquin ». Alors, où est le problème ?

                    • A vous lire vous n’avez toujours pas compris qu’il n’y a pas 5 millions de musulmans.

                      Ça c’est la dialectique du FN pour faire peur ou alors des terroristes pour créer la guerre de religion.

                    • OK. Pas de musulmans, pas de problème donc.

                    • José: « OK. Pas de musulmans, pas de problème donc. »

                      Et donc pas de problème pour récrire le Coran comme on a envie….

                      J’adore ce jeu… : )

            • C’est là le problème, on s’en fout du véritable Islam, faudrait avoir une thèse en religion pour pouvoir discuter…
              1- Je n’ai jamais vu un musulman condamner leur intégriste.
              2- En revanche, ils craignent ‘l’amalgamme’ , posture de victime.
              3- y’aura toujours un bon chrétien pour essayer de comprendre sans à priori, comme si ca les grandissait.

              • « Je n’ai jamais vu un musulman condamner leur intégriste. »

                Parce que les chrétiens et les Juifs condamnent les leurs ?

                • Le jour où leurs intégristes poseront des bombes et massacreront à la mitrailleuse, oui.

                  De plus, il ne vous a pas échapper que la communauté catholique a coupé les ponts depuis belle lurette avec les traditionnalistes. Ceux-ci ne reconnaissent pas tous l’autorité du pape. Donc les catholiques ne peuvent que les condamner.

            • José : « Donc, selon vous, les 5 millions de musulmans de France ne le sont pas puisque jusqu’à présent ils vous ont laissé en vie »

              D’après vous tant que les 5 millions de musulmans n’égorgent pas leur prochains il n’y a pas lieu de réformer la religion ?

              C’est vrai que c’est amusant votre jeu des strawman et questions débiles en rafale…

        • Il n’y a pas 5 millions de musulmans en france vous ne savez même pas ce que ce terme recouvre. A vrai dire des gens issus de l’aire culturelle se croient musulmans mais ils ne le sont pas. Pas plus que je suis catholique.

          • Le ministère de l’Intérieur chargé des cultes et des sectes a indiqué en 2010 qu’il y a entre 5 et 6 millions de musulmans en France, estimation obtenue en comptant pour musulmanes toutes les personnes venant d’un pays à dominante musulmane. Selon le ministère, un tiers de ces 5 à 6 millions se déclarent croyants et pratiquants, soit deux millions.

            • ALors quand les statistique du ministère vous arrangent on est d’accord, et à d’autre moment non ?

              Etre musulman c’est être croyants en allah et pratiquer la religion.

              ALors celon vous il y aurait 5 millions de français dans des mosquées presque tous les jours ????

              Votre définition est biiidonnn.

              • Si l’on vous suit, on devrait comprendre qu’il y a moins de catholiques en France que de musulmans ?

                Mais soit, adoptons votre point de vue : les musulmans de France ne sont pas des musulmans. Donc où est le problème de réforme ?

                • Le problème vient d’une ré-islamisation de ces individus.

                • C’est qu’il faut encore pouvoir la faire, seul les musulmans en sont capables et surement pas moi.

                  Charlie a déjà ouvert la voix, il faudra attendre un attentat plus massif du genre airbus sur l’arc de triomphe ?

                  • Mais puisqu’il n’y a pas de musulmans en France selon vous. Quelle réforme serait nécessaire ?

                    • a) islam être doctrine, pas individus.
                      b) certains individus soutienne doctrine par tradition.
                      c) certains individus revenir tradition et trouver dans coran justificatif massacre.
                      d) massacre arrive.

                      Vous pouvez ne pas être d’accord mais ne faites pas semblant de ne pas comprendre l’idée qui est exprimé.

                    • José: « Mais puisqu’il n’y a pas de musulmans en France selon vous. Quelle réforme serait nécessaire ? »

                      En suivant votre strawman on arrive à la conclusion que le Coran ne sert qu’aux terroristes: José est donc pour supprimer ou réformer le Coran.

                    • Y a peut-être des musulmans catholiques ❓
                      Bon, je sors…

          • Votre loi de 1905 sur la laïcité devrait régler le problème: votre religion, agnosticisme ou athéisme ne regarde que vous, dans votre domaine privé, avec liberté de pratiquer pour autant que vous restiez dans le cadre de la loi, sans prosélytisme nuisant à l’ordre public!

            Dès lors, il n’y a aucune raison de se mêler des convictions d’autrui, tant qu’il respecte les mêmes règles.

            Dans le cas de vendredi, ces règles ont été outrageusement dépassées par certains, clairement, et donc il faut les sanctionner.

            Rien ne justifie l’amalgame avec d’autres personnes, pratiquants pacifiques, même si il n’est sans doute pas inutile de surveiller ceux qui pourraient franchir ces mêmes règles à nouveau, dans l’avenir.

            • « Votre loi de 1905 sur la laïcité »

              Si c’était le cas, ça se saurait. La loi de 1905 prône l’intolérance à l’égard des religions. Et le ministre de l’intérieur ne serait pas aussi des cultes.

    • Il était plus pédophile que musulman.

  • L’important, dans l’immédiat, n’est pas d’analyser l’EI, c’est de lutter contre les terroristes qui sont sur NOTRE territoire et qui, pour beaucoup, ont la nationalité FRANCAISE. Ce sera une lutte à mort, car ces terroristes ont un but: faire des victimes pour propager la peur. Quelqu’ils soient, ils doivent être pourchassés ou éliminés, car ce sont des ennemis de notre civilisation et de la sécurité.

  • « les cibles sont banales et sans doute ont-elles été choisies en fonction de leur banalité. »

    Il semble vous avoir échappé que ces cibles « banales » ont un point commun pourtant évident.
    Ce sont des lieux de distraction et de plaisir (rencontres sportives, bistrots, bons restaurants, concerts …)

    Ce choix est révélateur du profil des conspirateurs, allergiques à toute forme de satisfaction, y compris la leur puisqu’ils préfèrent se donner la mort.
    Purs produits d’un salafisme/wahabisme nihiliste n’acceptant que l’austérité absolue pour soi-même et pour les autres.
    Ces foyers de propagation psychotique pratiquant à outrance l’abus de faiblesse me paraissent entrer exactement dans le champ des lois sur les dérives sectaires et devraient être purement et simplement supprimés du territoire national, sans préavis.

    • « Ce sont des lieux de distraction et de plaisir »… de bobos blancs parisiens.

      • le stade de France pour le bobos blancs parisiens ? J’ai dû mal à faire le rapprochement là ! 🙂

        Allez boire un verre avec des amis ou se faire un resto serait donc un privilège de bobo blanc parisien, intéresant.

        Je pense plutôt que n’importe qui pouvait se trouver dans l’une des cibles visées vendredi soir.

    • Ce sont surtout des civils, et un groupe armé qui cible des civils est de la pire espèce de chienlit que produit l’humanité.

      • @romaric c était surtout des jeunes qui s amusaient, prenaient du bon temps, profitaient gentiment de la vie. Ils veulent radicaliser les jeunes. Ils veulent la guerre civile. Il ne faut pas y céder, il faut répliquer vigoureusement mais avec discernement.

    • « Purs produits d’un salafisme/wahabisme nihiliste n’acceptant que l’austérité absolue pour soi-même et pour les autres. »

      Ha mais LOL ! Entre les vidéos porno de Ben Laden et les goûts de luxe des seigneurs wahabites, il parait bien hasardeux d’affirmer que ces gens pratiquent l’austérité pour eux mêmes.

      • Vous savez, ces seigneurs salafo-wahabites doivent être aussi musulmans que vous et moi.
        Je parlais de cette piétaille abrutie qu’ils manipulent et téléguident à leur profit.

  • L’article de Sorman est pas mal mais la conclusion bof. Faire la guerre là-bas est suicidaire et nous assure encore 20 ans de guerre minimum devant nous jusqu’au prochain après al-qaeda et isis.

    • La France ne peut pas décider d’aller bombarder en Syrie sans s’attendre à une riposte, bien sûr! Le problème est que dans ce cas, l’ennemi n’est pas officiellement établi: donc il n’y a pas d’interlocuteur!
      Et « l’enlisement » est évidemment un risque.

      Je comprends bien que Fr.Hollande veuille que la France retrouve sa place de 6ième puissance dans le concert international: l’étranger n’ignore évidemment rien de votre situation économique et ne comprend pas forcément votre interventionisme en Syrie, bien sûr, mais aussi sur ces 2 fronts en Afrique où les informations sur ce qu’il s’y passe ne pleuvent pas.

  • Staline et Mao n’étaient que des extrémistes communistes qui avaient mal compris cette belle philosophie.
    Il est indécent de stigmatiser les communistes français pour les actions de certains fou de Marx.
    D’ailleurs, avec tous les communistes en France, croyez vous que vous seriez en sécurité si ils étaient tous extrémistes ?

    • On pourrait aussi leur demander de réécrire les bouquins de Marx parce l’appel à exterminer les Bretons, les Basques et les Ecossais, ca craint.

  • Oui les terroristes sont nihilistes, mais leur nihilisme est importé : il provient du socialisme occidental : ces jeunes gens l’ont appris dans les écoles des banlieues de France et de Belgique, plus que dans les jeux vidéos et les supermarchés, il vient avant tout de l’athéisme radical qu’on leur a imposé depuis deux générations qui les a complétement coupé de tout repère sociétal et moral.

    Ce nihilisme n’a pas encore entièrement atteint les chrétiens zombies, bien qu’il fasse de plus en plus de chemin et les transforme de plus en plus en relativistes grégaires et bien pensants, dont l’avant garde sont les fronts (de gauche et national) qui comme l’islam radical, déresponsabilisent les gens tout en les fanatisant et en leur désignant des ennemis mortels.

    • Autant je vous suis sur les effets pervers du socialisme, autant je ne vois guère de corrélation entre la moralité et l’appartenance religieuse.

    • Vous êtes au courant que l’islamisme est apparu au début du XXe siècle dans les pays arabes, en réaction à l’Occident vu comme impérialiste? Puis qu’il s’est développé en réaction du socialisme panarabe? Ce n’est donc surement pas le socialisme qui a poussé aux coups d’Etat, aux révolutions islamiques, aux attentats d’Al-Quaïda, à la création des Frères Musulmans, de l’EI, de Boko-Haram, etc… L’islamisme est une volonté de revenir aux traditions intégristes du wahhabisme et d’appliquer la charia intégrale. Rien à voir avec le socialisme, même si les deux idéologies ont un fonds commun de millénarisme.

      • Vous faites la même erreur que ceux qui opposent fascisme et communisme : les deux procèdent du socialisme extrémiste.

        Le socialisme (occidental) par « mimétisme » (ou par réaction) provoque une escalade de radicalisation des islamistes (socialistes religieux), qui eux aussi provoquent une escalade de radicalisation des socialistes progressistes athées etc… on en finit avec les programmes d’histoire de NVB et des délires du genre des imams qui soutiennent « officiellement » le mariage pour tous, etc…

      • Non, vous n’y êtes pas : c’est le sotcialisme qui favorise cela.

    • Message d’un mec qui a grandi en ZEP : l’islam est tabou, on ne peut en dire que du bien sous peine de tabassage. L’athéisme n’est JAMAIS évoqué.

    • Stéphane Boulots: « il vient avant tout de l’athéisme radical qu’on leur a imposé depuis deux générations qui les a complétement coupé de tout repère sociétal et moral. »

      Moi qui pensait que c’était le chômage, le non-droit et l’avalanche d’emmerdes bureaucratique d’un pays aux libertés sinistrée qui les empêches de s’en sortir par l’entrepreneuriat ?

      Personne ne leur a « imposé un athéisme radical » dans la sphère privée et l’idée que ceux qui n’ont pas d’amis imaginaire n’ont pas de morale est parfaitement débile.

      Stéphane Boulots: « Oui les terroristes sont nihilistes »

      Non, ils sont rationnels: leurs amis imaginaires auraient promis le paradis et désigné les mécréants à abattre pour y arriver.

      Tuer un être humain peut être un acte aussi « moral » qu’un autre, du moment qu’on dénie l’humanité à la victime, c’est pour cela que souvent les tribus guerrière se désignent elle-même par le vocable « humain ».

      « Vous ne les avez pas tué (vos ennemis). C’est Allah qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n’est pas toi qui le porte mais Allah qui éprouve ainsi les croyants par une belle épreuve »

      • C’est aussi le chômage, le non-droit et l’avalanche d’emmerdes bureaucratique – mais allez discuter avec les gens qui dans les cités essayent de s’en sortir, vous verrez que ce n’est pas du tout la raison principale : ils sont tout à fait capable de passer outre.

        • Tout a fait, mais ce n’est pas non plus votre complot athéiste de l’educ nat, j’ai fait ma scolarité en ZEP et je peux te dire que même si la laicité est respecté, souvent sans aucun problème de la part des musulmans qui s’accommode assez facilement, leur sensibilité religieuse n’est jamais chatouillé par les profs.

          • C’est clair que les profs ne vont pas chercher les ennuis.

            Je crois que vous m’avez mal compris : ce n’est pas l’athéisme « militant » auquel je fait référence, mais l’athéisme radical, cette « laïcité » à la Française qui n’est rien d’autre que l’ostracisme des religions : l’absence de spiritualité totale qui est « bannie » voire ridiculisée, n’étant pas rationnelle.

            Le résultat est des religieux sans spiritualité qui pratiquent par obligation ou par convention : des nihilistes.

            • Réduire la spiritualité à une bureaucratie religieuse, des rites conventionnés ou un pin’s sur la poitrine, c’est n’avoir rien compris à la spiritualité.

              Les jeunes de banlieue, citoyens de seconde zone méprisés manquent surtout et avant tout de perspectives d’avenir et donc de la considération nécessaire à la construction de toute identité valorisante au sein d’une société.

              Ils se mettent à haïr cette France qui les méprises et qui tombe à point nommé pour leur redonner une autre identité, de la fierté et les moyens d’exprimer cette haine ? Les religieux, qu’on a décidément bien faits de f… à la porte du pouvoir temporel.

              • Bravo : bon résumé de la version officielle qu’on nous bassine depuis 40 ans : tout cela c’est de la faute de la religion, du racisme et de la lutte des classes.

                Ca ne fait qu’empirer depuis 40 ans, malgré le fait que l’on sait parfaitement la raison, que l’on dépense des fortunes pour combattre racisme, inégalités et religion, mais bon, c’est pas grave … on va encore augmenter les impôts et les subventions à SOS racisme et ca va aller mieux. Puis l’année suivante, on augmentera les impôts et le nombre de fonctionnaires de police, et l’année suivante, on augmentera les impôts et le nombre d’aides etc…

                • Stéphane Boulots: »Bravo : bon résumé de la version officielle »

                  Il faut être sacrément parti pour en faire cette interprétation.

                  Religion non, a la base la deuxième génération, qui avait encore des perspectives, n’avait absolument aucun intérêt pour les Imams. Comme les sectes, ils ne peuvent récupérer que les plus fragiles. D’abord, la perte d’estime et de repères, ENSUITE la religion qui récupère, apaise ou attise.

                  Le racisme non plus, l’image de jean-foutre désoeuvrés, magouilleurs et inemployable ça à voir avec les 50 à 70% de chômage dans les banlieues, l’impossibilité d’y monter quoi que ce soit et la culture de l’excuse qui en a fait des victimes, forcément méprisées qui ne peuvent que haïr leurs soit-disant « bourreaux ».

                  Stéphane Boulots: »on va encore augmenter les impôts et les subventions à SOS racisme et ca va aller mieux. Puis l’année suivante, on augmentera les impôts et le nombre de fonctionnaires de police, et l’année suivante, on augmentera les impôts et le nombre d’aides etc… »

                  Mais qu’est-ce que tu racontes encore ?

                  La république a ABANDONNE les DROIT FONDAMENTAUX de ces gens sauf pour la SUREGULATION et la SURTAXATION QUI LES EMPÊCHES D’ENTREPRENDRE ET LA CULTURE DE l’EXCUSE DES SOCIALOS et de SOS RACISME qui en a fait de PAUVRES VICTIMES de la RÉPUBLIQUE.

                  A 180° de ce que tu crois comprendre donc, reprends-toi ou dit à Gégé de lâcher ton clavier, c’est pénible.

                  • @llmryn:

                    Que les droits de l’homme ne soient pas respecté en France et que les gens dans les banlieues le ressentent plus que les autres : entièrement d’accord, j’avais fait un post samedi pour dire que c’est la raison #1 du rejet de la France : ces gens ont été complètement manipulé comme base électorale par des socialistes qui tentent de leur expliquer depuis 50 ans que si il ne trouvent pas de travail, c’est pas de la faute des socialistes, mais des hordes de fascistes libéraux qui hantent les centre-villes.

                    C’est le premier mensonge : les socialistes ont tout mis sur le dos du « social ».

                    C’est ce qui explique que les banlieues votent à 90 % à gauche et que les imams « officiels » ont par exemple défendu le mariage homo…

                    Le second mensonge est plus insidieux et se situe au niveau de la laïcité : il y a clairement un jeu mortifère dont l’Etat gère les 4 principales religions dans ce pays : le christianisme (ringardisé et en résidence surveillée constante) le judaïsme (victimisé et sanctuarisé) l’islam et la religion d’état socialiste (la morale républicaine de Vincent Peillon et consorts) que j’appelle l’athéisme radical (à ne pas confondre avec l’agnosticisme ou athéisme philosophique qui n’a rien à voir)

                    Ces religions étant elle même gérées de façons différentes quand elles sont considérées « de gauche » ou « de droite » : le sionisme étant clairement considère de façon différente que le judaïsme de la diaspora. Le repère étant la compatibilité entre cette religion et l’athéisme radical.

                    C’est cette mauvaise définition de la séparation État Eglise qui crée tout ce bazar : les chrétiens ne supportant plus cette ingérence socialiste barbotent entre mouvement d’humeur et manif pour tous, les juifs voulant vivre tranquille quittent le pays et les musulmans partent de radicalisent.

                    La base du problème est que État socialiste cherche à instaurer sa religion (ce que j’appelle l’athéisme radical) d’Etat : la bien pensance des chatons dont parle h16, le rationalisme forcené, bête et méchant.

                    • Stéphane Boulots: « La base du problème est que État socialiste cherche à instaurer sa religion »

                      Oui

                      Stéphane Boulots: « le rationalisme forcené, bête et méchant. »

                      Non.
                      Le socialisme ce n’est pratiquement QUE de l’émotionnel et c’est bien le problème.
                      L’état libéral n’a SURTOUT PAS à faire de morale ni du spirituel ni de l’émotionnel, parce que c’est là qu’il commence à détruire les libertés au nom d’une idéologie, d’une morale ou de la religion.

                      Seul le DROIT et les libertés fondamentales sont le socle commun des individus et donc du ressort de l’état.

                      Stéphane Boulots: « (ce que j’appelle l’athéisme radical) »

                      !??
                      L’état n’a rien à dire, ce n’est pas sont rôle, Il est neutre et il ne le fait d’ailleurs pas.

                      Stéphane Boulots: « C’est cette mauvaise définition de la séparation État Eglise qui crée tout ce bazar »

                      ???
                      Comme pour la démocratie « qui est une dictature », je crois que tu serais vraiment à la peine pour traduire tes étranges cogitations dans la vraie réalité.
                      C’est quoi une bonne séparation église/état ? Un état au ordre de ta foi et qui met au pas les autres ?

                    • @llmryn:

                      C’est quoi une bonne séparation église/état ?

                      Il y a deux version antagonistes de considérer les religions ;

                      Soit on considère que les religions sont des acteurs publics important, au même titre que les individus, entreprises, associations … et qu’elles participent à l’équilibre et au développement de la société, qu’il faut donc donner de la liberté à tous ces acteurs et que le rôle de l’Etat est d’assurer le développement de tous et la cohérence de l’ensemble. Que de la même façon que les entreprises créent de la richesse économique, les religions, les mouvements philosophiques etc… créent de la richesse spirituelle.

                      Soit on considère que les religions sont de la bêtise, voir qu’elles sont dangereuses et qu’elles doivent rester cantonnées dans une sphère la plus petite possible, voir disparaitre.

                      Cette dernière version est la version socialiste, qui détermine que tout est potentiellement dangereux et doit donc être régulé par l’Etat, voir planifié. C’est ce que j’appelle l’athéisme radical : ce mouvement politique qui pense que les religions doivent à terme disparaitre et être remplacées par la religion d’Etat, que l’Etat doit gérer l’émotionnel parce que l’Etat repose sur des bases rationnelles.

                      L’athéisme radical est le penchant sociétal de la planification économique : ils procèdent de la même approche collectiviste et négative : l’homme serait naturellement « mauvais », il est incapable de s’améliorer par lui même et il doit être pris en main par l’Etat.

                    • Blabla
                      Concrètement, dans la réalité de la loi…
                      Quel article de loi limite ta religion et favorise le judaïsme ?

                      Stéphane Boulots « La base du problème est que État socialiste cherche à instaurer sa religion (ce que j’appelle l’athéisme radical) »

                      En gros tu applique ce mot « socialisme » à tout ce que tu détestes, épinard, poulpe et athéisme ?

                    • @llmryn:

                      J’aime bien le poulpe et les épinards, et le plus grand respect pour les athées convaincus et les agnostiques.

                      La liberté de religion est historiquement la base du libéralisme (lettre sur la tolérance de Locke) jusqu’aux mouvements anticléricaux de la fin du XVIII° qui assimilent religion et pouvoir, ouvrant la route au Rousseauisme en France

        • Stéphane Boulots: « le non-droit et l’avalanche d’emmerdes bureaucratique – […] ils sont tout à fait capable de passer outre. »

          Tout à fait: trafique, pitbull et allocs.

  • Ils suivent l’exemple de leur prophète, comme décrit dans les hadiths !!

  • l’Etat islamique sait très bine ce qu’il fait et il cherche à rassembler les musulmans qui nous méprisent

  • C’est totalement oublier que c’est la philosophie wahabite de nos chers amis saoudiens à qui on est si content de vendre des armes. Ce n’est absolument pas de l’inculture musulmane.

  • Les premières ZUP (ancêtres des ZEP) ont été créées dans les années 70. N’importe qui aurait pu deviner comment elles allaient évoluer. Giscard a supprimé l’immigration économique mais a mis en place le regroupement familial qui n’a jamais été remis en question, pas plus que l’immigration clandestine n’a été vraiment combattue.
    Je pense que le problème de l’intégration vient d’abord du nombre. Les gens ont tendance à se regrouper et ces regroupements forment des communautés.
    Comment intégrer des communautés importantes ? Elles n’en ont pas envie.
    Comment intégrer des gens à qui on ne peut offrir un travail ?
    Comment intégrer des gens à un pays qui se déteste et ne se respecte pas ?
    En fait, les immigrés n’ont AUCUNE raison de s’intégrer.

    Tout cela était facilement prévisible. Alors pourquoi les gouvernements successifs ont-ils laissé faire ?

  • Vraiment on dit tout et n’importe quoi dès lors qu’il y a un attentat comme ces jours-ci (attentat qui est l’expression la plus absolue de la violence avec la torture selon moi). Donc on entend que cet acte vise nos libertés, la République, la tolérance, c’est à dire des valeurs non partagées par leur(s) auteur(s), ou à nous effrayer, ou qu’il s’agit du jusqu’au boutisme d’un dogme religieux ultra-radical qui rase tout autour de lui, ou alors en dernier recours que leur(s) auteur(s) sont nihilistes.

    Oui il y a sans doute un peu de tout ça dés lors qu’on ne les considèrent que comme des justifications à posteriori. Parce que l’explication profonde la plus plausible et d’ailleurs à chaque fois revendiqué par les acteurs de ces attentats est la vengeance, un sentiment qui n’est pas le produit d’une pensée mais la résultante de blessures intérieures (narcissiques pour faire psy) ingérables pour certains profils. Dans un autre domaine, le mari qui tue sa femme adultère n’a pas supporté/surmonté l’atteinte par le geste de sa femme de son amour de soi. Les valeurs morales n’ont rien à voir et peuvent éventuellement servir de justifications par la suite mais ce n’est qu’une vue de l’esprit.

    Ainsi pour moi le terroriste est doté d’une immense fierté qui, dans certaines situations extrêmes de son environnement, peut le pousser jusqu’à l’attentat voire se suicider dans le même temps, acte suprême de son amour de soi inconditionnel.

  • Gratuité des cibles choisies, ignorance de l’islam, nihilisme, inculture… Je crois qu’on se leurre gravement, et que cette mauvaise analyse nous fragilise au plus haut degré.

    DAESH sait parfaitement ce qu’il fait, où il frappe et pourquoi; même si son rapport à la mort – incompréhensible pour nous – nous fait parler de « nihilisme »; sa chair à canon (si c’en est) est parfois tout à fait éduquée et l’islam qu’il prône absolument littéral.
    Nous ne pouvons rien comprendre à DAESH si nous méconnaissons (par confort?) ces réalités.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing avait affirmé que son adversaire n’avait pas « le monopole du cœur. » Les démocrates d’aujourd’hui et leurs supporteurs auraient grand intérêt à méditer sur cette phrase. En effet, ils adorent pointer du doigt la moindre faute de leurs adversaires – le raisonnement fût-il fautif – mais esquivent plus vite que le Flash quand on tente de leur appliquer la formule.

Prenons la triste fusillade d’un suprématiste blanc présumé à Buffalo récemment. Très vite, les laquais médiatiques des démocrates ont pointé ... Poursuivre la lecture

Par Dora Triki, Alfredo Valentino, and Anna Dimitrova.

Bien que le nombre de décès dus au terrorisme ait diminué de 14 % en 2021, le nombre d’attentats terroristes dans les pays de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) reste élevé, et en conséquence, le terrorisme demeure une menace importante dans ces pays. Encore récemment, un attentat revendiqué des forces rebelles Houthis du Yémen a eu lieu à quelques kilomètres du site du Grand Prix de Formule 1 d’Arabie saoudite, qui réunissait fin mars l’élite du sport automobile inte... Poursuivre la lecture

liberté d'expression internet
5
Sauvegarder cet article

Il va devenir difficile de distinguer ce qui fait le charme un peu rude des dictatures orientales de la soyeuse bonté des démocraties occidentales : chaque jour qui passe accroît l'évaporation rapide des principes fondamentaux de nos démocraties et tout indique qu'on se dirige vers un monde où penser de travers vaudra sinon mise à mort physique, au moins mise à mort sociale...

Pour étayer ce constat, on pourrait par exemple jeter un œil au dernier bulletin produit par le Homeland Security, l'administration américaine en charge de la sé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles