Attentats au Bataclan : la fusillade vue de l’intérieur

Un journaliste présent sur le lieu du drame témoigne.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Attentats au Bataclan : la fusillade vue de l’intérieur

Publié le 14 novembre 2015
- A +
Bataclan - jxandreani (CC BY 2.0)
Le Bataclan – Crédit photo : Jxandreani via Flickr (CC BY 2.0)

 

Julien Pearce, journaliste d’Europe 1 était présent dans la salle de concert du Bataclan, dans le 11e arrondissement de Paris, lors de la dramatique fusillade orchestrée par les terroristes vendredi 13 novembre au soir.

Au micro de France Télévisions, il témoigne des tragiques événements et de l’effroi :

« Ça faisait quarante minutes à peu près que le concert avait débuté. Il y avait énormément de monde dans la salle. C’était quasiment plein. Et au milieu d’une chanson, on a entendu des détonations qui venaient de derrière. On a entendu des cris. J’ai tourné la tête. Et là j’ai vu plusieurs individus qui portaient des kalachnikovs, qui nous visaient et qui tiraient de manière totalement aléatoire sur la foule. Ils avaient le visage découvert. Celui que j’ai vu en particulier était habillé tout de noir. Son visage m’a paru très jeune : la vingtaine.

Alors immédiatement tout le monde s’est couché sur le sol. C’est un réflexe dans ce genre de situation, j’imagine. Il y avait tellement de monde que je me suis retrouvé avec une ou deux personnes sur moi, ce qui m’a probablement sauvé la vie, d’une certaine manière.

On a attendu une sorte d’accalmie, un moment où tous ont rechargé leurs armes en même temps, et on s’est réfugié à droite de la scène où il y avait une sorte de petit local technique, qui était plongé dans le noir. Il y avait déjà une dizaine de personnes à l’intérieur totalement terrifiées. Ce local ne menait nulle part : il n’y avait pas de sortie, il n’y avait pas d’issue. On venait de quitter un piège pour un autre, d’une certaine manière, même si on était moins exposés. Donc on a attendu encore quelques minutes à l’intérieur. Les tirs continuaient évidemment. On ne comprenait pas exactement ce qu’il se passait.

Ils étaient de nouveau en train de recharger leurs armes. C’est à ce moment-là qu’une dizaine de personnes et moi-même avons décidé de courir sur la scène, parce que de l’autre côté se trouvait la seule issue de secours qui donnait sur une rue. Instinctivement, j’ai tourné la tête quand j’étais au milieu de la scène : j’ai vu ces hommes qui recommençaient à tirer, qui continuaient à tirer, qui exécutaient froidement les gens sur le sol, et qui me regardaient aussi courir.

À ce moment-là j’ai attrapé une demoiselle qui était montée sur la scène et qui était grièvement blessée : elle avait reçu deux balles, au niveau du fessier et au niveau de la cuisse gauche. Elle saignait beaucoup et était en train de perdre connaissance. Je l’ai attrapée, l’ai mise sur mes épaules et on a couru dans la rue. »

Le bilan est lourd : plus de quatre-vingts personnes sont mortes sur place, dont les quatre assaillants.

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • Une population désarmée, pour son propre bien, parce que l’état la protège.
    En situation réelle, on mesure bien la véracité des 2 axiomes utilisés comme prétexte pour transformer une population de citoyens responsables en gibier sans aucune défense.

    • lequel gibier pourrait bien finir par montrer les dents , voire mordre , quand il comprendra que le gouvernement ne les protège en aucun cas ; nous sommes tous victimes de l’incompétence des glands d’en haut , mais cette fois ci le nombre de morts devrait nous inciter à apprendre à se défendre nous même ;

    • C’est clair que j’aimerais bien avoir un .44 dans mon veston ces jours-ci.

      Évidemment, avant quelques cours de tirs.

    • Redonner aux citoyens le pouvoir de porter une arme de poing serait une mesure allant dans la bonne direction mais elle resterait insuffisante.

      1./ Au Bataclan ils étaient 4 ou 5 à faire feux simumltanément, et avec des armes de guerre. Ils ont suivi une formation et la plupart ont probablement combattu sur des théâtres d’opérations. Donc dans un grand nombre d’endroit on peut aisément supposer qu’il n’y aurait pas, parmi les gens présents, suffisament de personnes pour contrer efficacement une attaque de cette ampleur.

      2./ Ce qui nous pend au nez désormais c’est l’attentat à la voiture piégée. Quel intérêt de porter une arme lorsque vous êtes sur une place de marché ou stationne une camionette chargée de 400 kilos d’explosifs ?

      • S’il y avait eu des gens armés, même en petite proportion du nombre de spectateurs et même face à des kalash, je pense que cela aurait forcé les criminels* à se mettre à couvert et donc à limiter le nombre de victimes.

        *cessons toute pudibonderie, un mec qui s’en prends à des civils désarmés en temps de paix est un criminel…le qualifier de terroriste c’est 1/ lui permettre de justifier ses crimes 2/ renforcer « sa cause » en lui faisant une publicité qu’elle ne mérite pas

      • Bien sur qu’un pistolet n’arrêtera jamais un missile.

        Mais un assaillant, consciemment ou pas, envisage les représailles potentielles, adapte sa stratégie en conséquence. Or la plupart du temps, il change de cible pour la plus faible, la moins dangereuse.

        Dans le cas du bataclan vous n’aviez pas affaire a des commandos mais au mieux des paramilitaires. Abattre l’un des leurs, perturber le déroulement de l’action peut diminuer radicalement le nombre de victimes.

        Dans le cas de ceux qui ont agit dans la rue, le scénario aurait été autrement différent.

        Ensuite, il est plus facile de repérer des trafics d’explosifs militaires ( l’artisanal est très moyennement efficace et conduit dans plus de 50% des cas à la mort du terroriste sans aucun autre dommage, il faut considérer les décès à l’entraînement ) que des armes à feu.

        De plus, le fait de connaître rien que le bruit d’un fusil, d’avoir été formé à son utilisation permet de savoir mieux réagir. Ne serai-ce qu’identifier la détonation et ne pas la confondre à un pétard.

        J’ai déjà été victime deux fois de mise en joue, j’ai toujours eu les bons réflexes car j’ai souvent rejoué divers scénarios similaires dans ma tête. Le jour J vous êtes prêt à au moins optimiser les chances de sauver votre peau et au mieux celle des autres.

      • En tant que libéral je ne peux pas concevoir une société dans laquelle une minorité de malades mentaux souhaitent la mort d’une majorité de la population et mettent à exécution leur projet. Ces gens doivent êtres neutralisés par tous les moyens. Je ne vois pas comment il peut en être autrement.

  • A terme la vraie question sera de savoir comment gérer la mouvance salafiste.

    • que peut on faire contre des gens qui ne craignent pas la mort ? rien…..

      • Voilà que l’on apprend qu’il y a des syriens dans les gens qui ont commis ces attentas… Exactement ce que je dis depuis plusieurs semaines:

        – Poutine tire sur tout ce qui bouge
        – Ça produit des terroristes et des réfugiés en grande quantité
        – Ces derniers viennent ici
        – Ils nous apportent des ennuis

        • @Un_lecteur: Et ils font un voyage de 4000kms avec armes et bombes pour les utiliser dans les quartiers inconnues d’une ville d’un pays qui dit et pense tant de mal de Poutine, leur grand Malheur ?

          • Plus on a de gens qui viennent et plus ils sont radicalisés plus on risque d’avoir des attentas en effet c’est mathématique…

        • Et voilà, c’est la faute à Poutine, bien vu 😉 !

        • Le flux de réfugiés Syrien a commencé bien avant que les Russes n’interviennent en Syrie, si
          4 ou 5000 djihadistes se sont mêlés au million de réfugiés qui ont déferlé sur l’Europe depuis le début de l’année , c’est que c’est un plan établi depuis des mois , rien à voir avec des frappes vieilles de 3 semaines.
          L’an dernier déjà les islamistes avaient annoncé qu’ils allaient nous envoyer 500.000 migrants , ce n’est donc pas une surprise.
          ça fait des années que nous faisons des erreurs en Libye et en Syrie , il faut bien payer l’addition un jour ou l’autre sans chercher un responsable ailleurs.

        • Ah ça faisait longtemps dites-donc! Maintenant c’est la faute de Poutine.

          J’ai beau ne pas l’apprécier, mais parfois c’est franchement déplacé de le mentionner pour tout et n’importe quoi…

          • Je ne le mentionne pas pour n’importe quoi…

            Vous ne comprenez pas que les frappes russes ne font que remplir les rangs des terroristes et augmenter le nombre de réfugiés ? A cause des frappes russes de nombreux syriens vivants dans les zones contrôlés par l’opposition ont prit le chemin de l’Europe car ils n’étaient plus en sécurité. D’autres qui attendaient tranquillement la fin du régime en Turquie se sont dirigé vers l’Europe car ils se disent que cette guerre sera sans fin.

            Pourquoi ne pas vouloir y réfléchir un peu ? Vous pensez vraiment que seul la force brute va résoudre ce problème ? Vous ne voyez pas que cette stratégie échoue systématiquement ?

            • Non mais on a bien compris.

              Non, les migrants de Syrie ne fuient pas Daesh, mais les frappes russes

              Non, il n’y a pas de centaines de jihadistes candidats au martyr parmi les foules de migrants par centaine de milliers

              Oui, il ne faut pas riposter mais être zentils avec Daesh et en retour ils seront zentils avec nous

              Oui, tout cela c’est la faute à Poutine

              Oui, la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu.

              De la grande analyse tout ça, merci pour cette contribution et l’ensemble de votre oeuvre !

        • Entendu tout à l’heure sur RTL Allemagne : Ce passeport syrien, retrouvé sur un des terroristes a été enregistré il y a moins d’une semaine sur une île grecque comme appartenant à un « réfugié ».
          Il y a des journalistes qui commencent à piger ! Mais pas en France

          • oui , c’était prévisible que Daesh allait placer des combattants au milieu des réfugiés, la seule question est : combien ? 5000 ? 10000 ?
            en tout cas ils n’ont pas attendu pour se mettre au boulot

          • les occidentaux sont responsables de ce qui se passe actuellement :

            d’ abord, d’ avoir armé des groupes comme le front AL NOSTRA qui n’ est qu’une émanation d’ AL QUAÏDA en syrie : ils ont oublié ce qu’a fait AL QUAÏDA le 11 septembre 2001 ????? 3000 MORTS , ce n’ est pas assez comme leçon ?????

            et ensuite , d’ avoir laissé DAECH prospérer …… comment une armée de 50 000 hommes ait pu se développer sans la moindre réaction des occidentaux ?????
            ah, oui, il fallait combattre assad …… on voit ce que ça a donné en irak et en syrie …… il est vrai que la démocratie y règne …….. nous allons boire le calice jusqu’à la lie, j’ en ai peur ….. ce qui s’ est passé aujourd’ hui n’ est qu’un début ……

            • Faisons la nique à tous ces criminels et ils cesseront quand ils verront que leurs actions ont exactement l’effet inverse de celui qu’il escomptaient.
              1) demandons plus de libertés
              2) obtenons plus de libertés
              3) obtenons la liberté

              Accessoirement, cessons d’enrichir certains régimes soutenant directement ou indirectement ces extrémistes en cessant de leur acheter du pétrole…et réduisons notre dette pour ne plus avoir que faire de leur argent.

      • Si, les tuer déja.

    • Certains de mes amis musulmans se posaient la question lors des attentats contre Charlie Hebdo de savoir pourquoi le chef de l’etat s’affichait avec un prêcheur que nombre de musulmans modérés trouvent extrêmiste car défendant un islam proche de celui appliqué en Arabie Saoudite…

      • Ca fait longtemps que le prés. et les élus PS copine avec les islamistes. A ce petit jeux les deux parties obtiennent ce qu’elles recherchent, les électeurs d’un côté et le financement de l’islamisme de l’autre. Le problème c’est qu’au final on ne sait plus vraiment qui manipule qui.

      • Les nazis modérés vous en avez connus ? Moi oui, ils étaient très sympathiques, et certains étaient devenus plus communiste que le plus rougeaud des communistes….

        • Merci pour le point Godwin…

          Je précisais « modérés » car dans ce que j’ai pu constater, certains – souvent algériens – reprochent à ces amis (tunisiens et marocains) d’avoir une pratique religieuse différente (et beaucoup plus souple) que la leur…

          • Il n’y a pas de musulmans modérés. Il y a des musulmans et il y a les non-musulmans. Beaucoup se croient être les premiers alors qu’ils ne le sont pas.

            Être musulman c’est être croyant et appliquer les préceptes de l’islam.

  • Depuis que nos politiques pensent plus à eux qu’à leur population, et voilà qui est arrivé le pire gràce à cette politique d’ouverture vers des gents dont la culture est incompatible avec l’occident. Il faut prendre des vrais mesures qui déplairons surement à nos pacifistes qui bien sur ne sont pas concernés par le malheur.
    Renvoyer toutes ces familles génératrice d’islamistes de par leur incapacité et leur manque d’éducation dans leurs pays. On ne peut pas subir plus longtemps ce manque de reaction de notre politique intérieur. Il faut arrêter d’intégrer le malheur et la peur dans nos vies. Il est vrai que si j’avais une kateline je ne sais pas jusqu’ou j’irais. La colère est au top et un risque de vengeance est très grand.

  • Au Liban, les gens sont armés et ça se passe très bien.

    Nan j’déconne !

  • Si au lieu de s’attaquer avec un arsenal militaire à de paisibles spectateurs et à des client de restaurant, désarmés, il s’en prenaient à nos lamproies, faute d’approuver au moins on pourrait les comprendre ces pauvres déséquilibrés !!!

  • Un bon début réaliste serait de laisser les forces de l’ordre avec leur arme même lorsqu’ils ne sont pas en service. Avoir des civils lambdas sans uniforme en concealed carry et supposément entraînés à utiliser des armes peut faire la différence dans ce genre de cas où avoir une population complètement désarmée a de cruelles conséquences. Compte tenu de la portion de militaires et policiers dans la population il y a des chances d’en avoir un au bon endroit.

    • Il y a aussi des retraités des forces qui pourraient être armés. Même qu’ils/elles seraient prêt(e)s à financer leur armement et entrainement. Il est inacceptable de se laisser tirer comme des lapins.

  • Ils etaient prevenus ..mais l espingouin est hypnotisé par le fn et a négligé la sécurité des francais ..il a une grande geule mais ç est le plus incompetent de l équipe de branquignols…

  • Le choix du Bataclan n’est peut être pas un hasard.
    En effet, les fans de métal sont quasiment exclusivement des blancs occidentaux.
    Les tueurs ne pouvaient pas donc assassiner des musulmans.
    Sur les terrasses des cafés, c’est plus aléatoire.

  • En tout, les commentaires ici sont très constructifs.

    Toute mes condoléances aux familles des victimes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mettons nous un instant à la place d’un Vladimir Poutine. Il faut bien comprendre qu’il lui est impossible de perdre cette guerre, puisqu’une défaite en Ukraine ouvrirait une boîte de Pandore extrêmement dangereuse pour l’unité de la fédération de Russie face aux velléités d’indépendance que pourraient manifester certaines républiques du Caucase entraînant de facto un effet domino sur d’autres républiques à forte population musulmane.

Pour l’instant, une certaine stabilité des relations entre le Kremlin et ses inféodés prévaut (Tchétch... Poursuivre la lecture

Le canal du parti libertarien russe (PLR) rapporte que l’appartement de son président Boris Fedyukin a fait l’objet d’une perquisition par la police dans le cadre d’une procédure liée au terrorisme.

Le mandat de perquisition indique que le 24 septembre, l'administration de la ville a reçu un courriel concernant le bombardement de tribunaux. Une procédure pénale aurait été engagée en vertu de la partie 3 de l'article 207 du Code pénal concernant les « fausses déclarations d'un acte de terrorisme dans le but de déstabiliser les autorités... Poursuivre la lecture

Alors que la France connaît une flambée des prix de l’énergie et une ruée vers le chauffage au bois, le Sénat a cette semaine voté et enrichi le projet de loi sur les énergies renouvelables.

La France paie l’impréparation de sa politique d’infrastructures et en particulier de sa politique énergétique ; mais pas seulement car les causes sont multiples et encore débattues. De l’inflation globale provoquée par les banques centrales au conflit ukrainien, une des causes les plus éludées est sans doute la pensée écologiste qui ramène l’Occid... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles