Sondage : les Français insatisfaits du redécoupage des régions

À l’approche des élections régionales, un sondage BVA montre une insatisfaction des Français à l’égard de la nouvelle carte des régions.

À moins de deux mois des prochaines élections régionales, BVA et la Presse régionale publient aujourd’hui un sondage consacré à la nouvelle carte des régions1.

Carte des régions-sondage BVA

Seulement 41% des Français se déclarent satisfaits du projet global de redécoupage des régions

Alors que les habitants de Haute Normandie (54%) et de Basse Normandie (51%) s’avèrent les plus convaincus, c’est dans l’Est de la France que les habitants se montrent les plus critiques à l’égard de cette réforme, notamment les Alsaciens, qui n’approuvent qu’à 14% la nouvelle carte des régions.

Dans chacune des régions, des différences de satisfaction à l’égard des fusions réalisées

Outre les Alsaciens, sont également réservés les Picards (35% sont satisfaits de leur fusion avec la région Nord-Pas-de-Calais), les Languedociens (36% sont satisfaits de leur fusion avec la région Midi-Pyrénées) et les Francs-Comtois (37% de satisfaits de la fusion avec la Bourgogne).

Ce sont les habitants de régions qui n’ont pas connu de fusion qui se montrent plutôt satisfaits du statu quo territorial, notamment en régions PACA (72%) et Île-de-France (67% de satisfaits).

Choix de la capitale régionale : des habitants satisfaits… quand leur ex-capitale a été désignée

En ce qui concerne la perception des capitales régionales désignées, elle diffère très fortement selon l’ancienne région d’origine des habitants. Par exemple, si Rouen est un choix qui satisfait 78% des Hauts-Normands, il ne satisfait que 15% des Bas-Normands qui auraient certainement marqué une préférence plus nette pour Caen. À l’exception de Bordeaux qui semble une capitale régionale plus consensuelle en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, ce constat se retrouve pour Lille, Strasbourg, Dijon, Lyon et Toulouse.

  1. Une enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de plus de 12 400 Français.