#COP21 : quel est le sort réservé à Philippe Verdier ?

Le météorologue de France Télévision n’apparaît plus à l’antenne récemment. Pourquoi ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

#COP21 : quel est le sort réservé à Philippe Verdier ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 15 octobre 2015
- A +

Par Nick de Cusa

francetelevision-logo

Quel lien pourrait-il y avoir entre le fait que le météorologue de France Télévision Philippe Verdier a sorti récemment un ouvrage sur le climat, accompagné d’une lettre ouverte au président de la République François Hollande, et le fait que soudain, ces derniers jours, il n’apparaît plus dans son bulletin météo habituel ?

Au sujet de son livre, Climat Investigation, précisons que Philippe Verdier se défend d’être climato-sceptique. Il soulève néanmoins des questions qui, à tête reposée, ne peuvent aucunement être considérées comme inacceptables.

L’une d’entre elles porte sur la nature, le mode d’organisation et le mode de fonctionnement du GIEC. Or, en tant que massive bureaucratie intégrée à l’ONU, laquelle, par exemple vient d’accorder un rôle clé sur les droits de l’homme à rien moins que l’Arabie Saoudite, on voit mal en quoi toute question à son encontre serait par nature mauvaise ou indésirable. On peut supposer que le GIEC, comme la plupart des institutions supranationales géantes, n’est pas optimal et a de nombreux points possibles d’amélioration. Quand on constate les dérives de l’organisation mondiale d’un simple sport au sein de la FIFA, on ne voit pas pourquoi ce serait un problème de s’interroger sur le GIEC, qui propose de transformer l’approvisionnement du monde entier en énergie, et où les enjeux sont extrêmement lourds.

Un autre exemple de point abordé dans son livre par M. Verdier est celui qui consiste à dire que, si réchauffement anthropique il y a, il serait alors ridicule de prétendre que toutes ses conséquences seraient forcément négatives. Cela est impossible, et dès lors, une discussion sur la part du négatif et du positif n’a a priori rien de répréhensible, et devrait même s’imposer franchement. Notons aussi que le gaz incriminé par le GIEC, le CO2 lui-même, a bien des effets positifs connus tandis que ses effets négatifs sont loin d’être clairs. Là aussi, une discussion se justifie pleinement.

Nos confrères ayant relevé qu’on ne voit plus le M. Météo de France 2 à l’antenne ont évoqué un possible lien entre la récente publication de son livre et sa soudaine suspension supposée, tandis que la chaîne le dit en congés. « C’est une décision de France Télévisions, je ne suis pas en congé », a répondu Philippe Verdier aux micros de RTL, estimant qu’on lui reprochait sa « liberté d’expression » à quelques semaines de la COP21.

On croit rêver.

Les questions posées par M. Verdier semblent légitimes et, pour tout dire, tout à fait normales. Il serait dérangeant au plus haut point s’il s’avérait que ce soit produite une quelconque intervention politique relative à l’exercice de son métier du simple fait qu’il ait posé des questions innocentes relevant clairement de son domaine de spécialisation. C’est pourquoi nous n’osons le croire.

Pour la défense de l’indépendance des médias, nous souhaitons que tous nos confrères exigent de la part de France Télévisions une clarification à ce sujet, et que les associations de liberté de la presse telles Reporters Sans Frontières s’y penchent.

En espérant que l’alarmisme ne s’avérera pas justifié sur le sort professionnel de M. Verdier.

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • Merci pour lui.
    il y a des contradictions en fin d’ouvrage MAIS qu’il ait osé écrire que les rapports publics du GIEC étaient politiques relève d’un courage certain inhabituel dans notre société
    S il est limogé ou placardisé comme cela semble être le cas cela prouvera que la liberté d’ opinion sur les antenne TV n’existe que si elle exprime l’opinion gouvernementale ( madame Lucet n’a aucune inquiétude à avoir ,pas plus qu’Evelyne Dheliat ou Fanny Agostini)
    Quant aux Journaux » main street « on attend encore un questionnement sur ce sujet( peur de voir la subvention diminuer ou disparaitre?) il faut dire que lorsque l’addition du truc inutile COP21 s’élève à 300 MILLIONS d’euros ;il faut vraiment que le scénario de la peur soit à son comble

    • On ne parle même pas de liberté d’opinion « sur les antennes », mais dans un livre ! À ce que je sache, il n’a jamais exprimé son propos en utilisant le temps d’antenne de France TV ?

    • C’est toute la question! « On nous cache tout, on ne nous dit rien »!

      Bon réchauffement climatique ou non: je suis incompétent pour en juger comme beaucoup de monde, sans doute!

      Il n’est pas impossible qu’il y ait un réchauffement, mais alors, une autre question:

      – Quelle part l’activité humaine représente dans ce réchauffement?
      – Quelle part provient d’autres facteurs (et lesquels?), puisqu’on sait que le climat s’est modifié au cours des millénaires passés?

      Autre question dans un autre domaine:
      – Pourquoi l’ONU a-t-il « chapeauté » ce Giec si ce n’est pour en faire un « truc » à but politique, là où seuls des spécialistes scientifiques devraient avoir la main?
      – Qui a pris la décision?
      – Par contre on voit – et on verra les conséquences – de cette décision à Paris bientôt: des délégations de (presque) tous les pays seront rassemblées à Paris, se pressant pour être invitées à aller bâfrer à la Française et à l’oeil, à l’Élysée: est-ce le but? Je veux dire « réunir les pays dans le GIEC pour qu’ils se parlent sous un prétexte climatique » (très accessoire mais NON POLITIQUE) suivant l’équation : tant qu’on se parle, on ne se combat pas! Ce qui est bien le sens de l’ONU: éviter les conflits
      – Est-ce le but poursuivi?

      Bien sûr, ce n’est qu’une hypothèse qu’aucune preuve ne m’est connue.

      Mais je cherche sincèrement et obstinément à comprendre d’où vient ce « mouvement mondial » sur un thème si légèrement prouvé et si discutable?

      Je ne veux évidemment pas « donner » dans la « théorie du complot » (genre « Biderberg »)! Je veux garder un oeil froid et juger ce que j’accepte et qui me convient pragmatiquement, et ce dont je n’ai aucune preuve sérieuse.

      Maintenant, j’ai déjà dit que si Mr Verdier a bien le droit d’avoir ses opinions, ce n’était évidemment pas le bon moment de sortir son livre « sceptique »!

      Il a oublié qu’il était dans une « monarchie républicaine provisoire » d’un pays où ON PARLE LE PLUS des droits de l’homme, la pratique, c’est différent!

      Et quand on voit quel prix Fr.Hollande attache à ce COP21, pour faire briller son prestige et cette illusion d’être un « Grand, parmi les Grands », tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de France, il était facile de deviner que les « opposants au régime » n’en sortiraient pas sans dommage! Faut pas charrier!

      • Autre question interessante à poser: les Etats, qui financent la recherche sur le réchauffement, peuvent ils réellement aujourd’hui faire marche arrière sur le RC?
        C’est une question essentielle, car, si la réponse est non, cela signifie que quelque soit la réalité, elle ne sera pas dévoilé par une recherche qui ne peut plus se permettre de la démontrer.
        Juste une réflexion: comment ça se passerait en France si le RC devait etre contredit officiellement par la communauté scientifique? Comment le gouvernement pourrait alors justifier la peur induite dans la population pour rien, les réglementations contraignantes, les centaines de milliards d’euros dépensés en faveur d’un certain nombre d’industriels, les milliards d’impots et taxes prises de force sous ce prétexte, la perte de confiance et de légitimité absolue engendrée par cet événement, sans parler des multiples organes de propagandes, des commissions, des administrations, et surtout des milliers d’entreprises qui se sont mis a filtrer les flux financiers engagés là dedans et qui se retrouveraient à sec (n’oublions pas que nos crétins au pouvoir en ont fait une source d’embauche à part entière….)?

        Ce que je veux dire c’est que, admettons que l’hypothèse que le RC n’existe pas puisse etre vraie, un gouvernement (et en particulier ici) aujourd’hui peut il réellement se permettre de laisser exister cette possibilité au vu des conséquences possibles? La réponse est non. Ne serait ce que par instinct de survie. A partir de là, quelque soit la vérité, elle ne sera plus recherchée, car seul UN scénario est envisageable, et il faut a tout prix le rendre juste, sinon, c’est la catastrophe.

      • On nous sort facilement l’accusation de donner dans la théorie du complot. Il faut démonter cet argument, ou alors c’est comme si on dénonçait un complot entre Marx et les communistes. Il ne s’agit de rien d’autre que de la rencontre entre une ville idéologie remise au goût du jour (celle de Malthus) avec des intérêts politiques et maintenant financiers.
        Si vous cherchez sur internet « l’étude sur la nature des mouvements écologistes et leurs véritables objectifs » vous trouverez réponse à certaines de vos questions.

        • Il ne faut confondre la pensée de Malthus avec le millénarisme des écologiste (qu’on retrouve cz les coco notamment). Ce qu’il dit en substance c’est : « il faut manger pour survivre, l’analyse de la population et des ressources limités est donc primordiale dans la science economique ».Disons que Malthus doit plus etre vu comme quelqu’un ayant ramene davantage l’analyse empirique au premier plan et apporté la prudence dans une science (en était elle une déjà ?) encore teintee d’optimisme et de metaphysique (les multiples références à la providence et la croyance que plus la population est importante plus la nation est prospere était courante alors). Rien à voir avec un prophète de malheur. Mon commentaire est une simple parenthèse. Ceci dit pour vous en convaincre je vous invite à comparer les pages wiki de Malthus en anglais et français, le traitement est saisissant !

  • Il y a beaucoup à dire sur le Giec qui un organisme intergouvernemental politique plutôt que scientifique, qui a manipulé les données pour les faire coïncider avec une courbe de réchauffement attribué à l’homme. Il n’est pas prouvé que le CO2 soit le principale coupable.

  • Hé bhé bravo les socialauds !

  • L’indépendance des rédactions des chaînes publiques trouve sa limite dans la volonté du pouvoir collectiviste, son principal donneur d’ordres, d’infliger sa propagande climatique risible à la population française. Il est remarquable de mettre en regard cette affaire avec celle de Canal Plus où le même Etat réclame l’indépendance de la rédaction vis-à-vis de son actionnaire.

  • S’il s’avère qu’il est effectivement mis à pied, ça montre assez bien la panique qui est en train de saisir les réchauffistes et leurs doutes énormes quant à ce « terrible » RCA.

    Perso, je n’essaye pas de faire virer les gens qui racontent des conneries (enfin ce que je pense être des conneries) je me contente de leur prouver qu’ils ont tort.

  • Le gouvernement commence à paniquer de peur que l’escroquerie n’apparaisse clairement aux citoyens. Lorsque la confiance n’est plus là ce n’est même plus une question d’idées ou de programmes: il ne reste plus qu’à quitter définitivement la scène politique.Les politiques ont compris les enjeux mais ils jouent perdant et ils le savent. Dans un monde ouvert il est de plus en plus difficile de tromper les gens durablement.La propagande ne peut pas grand chose contre le bon sens : dans le cas où il y aurait réchauffement climatique ce serait une excellent chose pour la France ( moins de chauffage, plus de verdure,plus de confort et d’activité etc…). Il faut être fou pour dépenser de l’argent pour avoir froid!!

    • Bien sûr qu’il panique à mort le calamiteux du Palais: il croyait que les braves gens allaient gober ses simagrées qui n’ont qu’un seul but: essayer de regagner un peu de crédit dans l’opinion publique. Mais il ne réalise toujours pas qu’il suffit qu’il affirme quelque chose pour que presque tout le monde mette en doute ce qu’il avance. C’est là la rançon de ses perpétuels mensonges: si Hollande le dit alors c’est que c’est foireux!
      La meilleure preuve de la panique de ceux qui comptent bien sur l’énorme gateau du business climateux « pour s’en fourrer, fourrer jusque là », c’est qu’ils traitent désormais de « négateurs » ceux qui constestent la véracité de leur affirmations. « Négationniste », ça ne vous rappelle rien?

    • Comment ça pu aller si loin à l’ére ou l’information n’a jamais été aussi accessible c’est incroyable. Mais JF Revel en parle dans « La connaissance inutile ».

  • Il a pris des congés pour assurer la promotion de son bouquin selon la chaîne.

    • Et vous croyez la chaîne plutôt que l’intéressé ? Je suis curieux de savoir pourquoi cette préférence.

      • A quel moment ai je dis cela? J’ai dit « selon la chaine ».. c’est marrant quand même. Votre curiosité trahit le fait que je suis étiquetté réchauffiste, donc vous déformez les propos à votre convenance selon « l’idéologie ».. vous faites ce que vous dénoncer. Vous faites de cette question un simple débat d’opinion parmi tant d’autres.

        • Excusez, je pensais que votre paraphrase de ce qui est dit dans l’article (« tandis que la chaîne le dit en congés ») ne pouvait avoir que l’une de deux raisons : vous répondiez sans l’avoir lu — ce que j’ai éliminé d’office –, ou vous teniez à apporter votre soutien à la position de la chaîne.
          J’avoue ne pas savoir si vous êtes réchauffiste ou frigoriste, mais j’ai peut-être sauté un peu vite à la conclusion. Ceci étant, vous n’avez pas répondu à ma curiosité, dont je vous garantis qu’elle était innocente et sincère. Donc je la repose en termes plus neutres :
          Croyez-vous en la version de la chaîne ou en celle de l’intéressé, et pourquoi ?

          • Je ne vois pas l’intérêt de mentir dans cette affaire. Le mettre à pied me semble un peu gros.

            • Et pourtant, ce n’est pas ce que semble dire l’intéressé.

              Et personnellement, j’aurais tendance à ne pas faire confiance au mammouth…

            • @Djama , « Je ne vois pas l’intérêt de mentir dans cette affaire » : bon je vous la fais sans mentir : « La chaine A2 a mis a pied le présentateur méteo pour avoir publié un livre justifant le doute sur le réchauffement climatique, désobéissant ainsi aux ordres du ministre Laurent Fabius » . La où je vous rejoins , c’est qu’au point où nous en sommes de lavage de cerveau , il est effectivement possible que personne ne tique à ce genre de communiqué . Et vous ?

  • La CENSURE, la DICTATURE ne sont pas à nos portes, elles sont dans la place ! Seuls les dictateurs font la pluie et le beau temps dans le pays, selon leur humeur !

    • A 80 ans je n’ai jamais manifesté mais je suis atterré par ce qui nous arrive : la pensée unique et obligatoire organisée au sommet de l’état avec l’aimable complaisance des médias subventionnés.
      Si une organisation quelconque invite à aller brailler sous les fenêtres de Hollande pendant la Cop21, j’en serai et je braillerai avec les autres. Non, mais !

      • @Lomo , Euuuuh ou étiez vous lors de la manif pour tous ? Jour de colère ? Manifs des médecins ? Manif contribuables associés ? les occases ne manquent vraiment pas ….

        • Il a 80 ans, on peut lui pardonner…

          • @michelc oui bien sûr on peut pardonner, mais bon, il faut qd même mettre qq points sur les « i » et qq barres sur les « t » , parce que lire contrepoints , c’est bien , mais donner de sa personne c’est mieux .

  • il y a bien trop de milliards en jeu pour laisser la liberté de parole a un monsieur Météo !
    le plus drôle est que nous sommes les meilleurs écolos de la terre , on a rien a gagner au COP21 et tout a perdre et nous perdrons tout !

  • Beaucoup de politiciens – tant de dits orthodoxes que les véreux – densément centrés autour de l’U.E. et ayant engagé leur réputation personnelle en cette affaire du « CO2 anthropique », TOUS préfèrent désormais se trouver quelques « têtes de turcs » et les réduire au silence. Exemple Nième de la pleutrerie des gouvernants occidentaux !
    TOUTE la hiérarchie politicienne est bel et bien tombée dans la trappe de ce GIEC-là, des organes « supra » jusqu’au niveau local. TOUS, opportunistes comme incompétents, de l’Al Goret abuseur du Nobel au Ban Ki Moon ONUsien, de nos girouettes dans l’U.E. jusqu’aux bureaucrates relevant d’eux, d’innombrables milieux académiques corrompus par leurs besoins de « crédits » et la pratique de pseudo-sciences … jusqu’aux groupes d’entreprises ayant exploité un filon alternatif à des fins publicitaires, ILS resteront TOUS hypocritement aveuglés par leurs errements antérieurs. RIEN à attendre de tous ceux-là.

    Seul l’espoir peut resurgir au travers de l’attitude d’Etats ayant droits de vote mondialisés comme lors de la nomination récente d’un coréen (?) en lieu et place du bien connu imposteur belge vanYpersele (ce dernier, « conseiller occulte » du parti Ecolo ( = EELV ) en son pays s’étant depuis lors dissocié du GIEC sous la bannière duquel il tenta longtemps de truster la présidence ! Forme sournoise de « racaille » abritée sous des leitmotive de protection de l’espèce humaine. On en rigolera … JAUNE !!!

  • En Belgique le directeur de l’Institut Royal de météolorogie n’ose pas parler…

    • Pourriez-vous nous en dire plus ? Qui est-ce ? Dans quelles circonstances a-t-on vu qu’il n’osait parler ?

      Un lien internet vers un article ?

    • Un fait troublant similaire ? Ou un jeu de dupe de la part d’un fonctionnaire allant à la retraite et se « lâchant » alors après ses 37 ans de services? Ex-Observatoire royal à Bruxelles : le météorologue M.Vandiepenbeeck s’évertue à dire au travers d’articles de presse qu’IL croit vraiment au réchauffement et aux thèse du GIEC !
      (article de la gazette LaLibre 12/10 en page 25 ..)

      Assez navrant de lire qu’il ferma sa « gueule » pendant des années … avant de déclarer son attachement farouche au clan des manipulateurs d’opinion publique !
      Quel dessein flou ce « scientifique » poursuit-il donc ainsi ? Compte-t-il se repositionner gra^ce à « ça » ???

  • Je suis d’accord pour que les journalistes qui nous ont intoxiqué sur cette affaire de réchauffement soient virés pour faute lourde. Sauf que les imposteurs-mécréants d’aujourd’hui risque de devenir les procureurs de demain. Pour les politiques, le bulletin de vote devrait suffire, même s’il ne nous rendra pas les milliards envolés en fumée.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Réuni ce vendredi à Matignon, ce qui s’apparente à un gouvernement technique en pleine campagne législative s’est vu confier sa feuille de route par le Premier ministre Élisabeth Borne.

Une feuille de route fondée sur trois priorités : le pouvoir d’achat, la santé et le climat.

Cette liste fait écho à une autre, adressée une semaine auparavant par le président de la République dans un tweet :

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1526250371638874115?ref_src=twsrc%5Etfw

 

Le chef de l’État évoque une... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles