Non, Volkswagen n’est pas une pauvre victime

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, Volkswagen n’est pas une pauvre victime

Publié le 23 septembre 2015
- A +

Par Vincent Bénard.

Volkswagen Das Problem - Christopher Dombres (CC BY 2.0)
Volkswagen Das Problem – Crdéit illustration : Christopher Dombres via Flickr (CC BY 2.0)

 

Je suis sidéré de lire que certaines personnes soutiennent les agissements récemment révélés du constructeur Volkswagen, qui  serait juste « victime de réglementations absurdes » et injustement tracassé par une administration environnementale US (Environment Protection Agency, EPA) à l’origine de ces réglementations. C’est une complète inversion de valeurs.

Les normes : négociées avec les constructeurs

Certes, les normes présidant aux tests de consommation actuels sont effectivement absurdes, et certes, tous les constructeurs optimisent leurs moteurs pour obtenir aux tests standardisés des moyennes de consommation très inférieures aux vraies. En 2012, la différence entre les consommations mesurées par les tests normalisés et les résultats routiers réels était de 15 à 40%. Et les mesures normalisées de certains véhicules hybrides récents sont une très vaste plaisanterie.

Mais l’affaire VW est différente dans sa nature. C’est la première fois (la dernière, ça, c’est moins sûr !) que nous avons affaire à un constructeur qui présente, par malice informatique, un véhicule différent lors des tests de celui réellement vendu aux consommateurs. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une tromperie, d’une manœuvre malicieuse.

Et nous ne parlons pas d’une tromperie au CO2, gaz parfaitement bénéfique, n’en déplaise au GIEC, mais surtout de NOx, composés qui ont un vrai pouvoir toxique au delà d’une certaine concentration. Certains diront que la norme de rejet est trop sévère, en tout cas très en dessous du seuil de danger. Peut-être, mais dans ce cas, soit aucun constructeur ne la respecte, et alors c’est à leurs groupements de renégocier la norme pour qu’elle redevienne réaliste, soit certains constructeurs arrivent à vendre des véhicules qui passent les tests sans cette bidouille, alors la norme est « praticable », aux autres constructeurs de s’y adapter.

Ajoutons que les normes sont en général négociées par des gouvernements qui travaillent la main dans la main avec leurs constructeurs nationaux pour ne pas aller trop loin et rendre toute production impossible (tout en élevant des barrières à l’entrée sur le marché des plus petits constructeurs, la norme est aussi un instrument protectionniste). Les constructeurs allemands n’ont pas été les derniers à imposer un certain nombre de normes qui les arrangeaient, car ils sont les leaders de certains équipements comme l’injection électronique, ou les dispositifs de type ABS/ESP. Et Angela Merkel n’est pas la dernière à obtenir au niveau européen des aménagements normatifs demandés par ses constructeurs.

Certes, la norme US est plus sévère que la norme européenne. Soit. Si VW était incapable de vendre un véhicule présentant à la fois certaines caractéristiques de performances et réussissant aux tests, ils avaient le choix entre ne pas essayer de les vendre, ou adopter une cartographie d’injection un peu moins performante mais réussissant les tests, ou passer un an de plus à mettre au point leurs engins. Apparemment, les mêmes tests ont montré que BMW n’avait pas eu besoin de recourir à un stratagème de ce type pour être dans la norme. VW n’a donc aucune excuse. Si on commence à admettre que certains acteurs du marché peuvent tricher parce que les réglementations sont imbéciles, alors ceux qui font l’effort de s’y conformer, ou du moins de s’en rapprocher, sont pénalisés.

Comme dirait Jacques de Guénin, immense intellectuel libéral, et incidemment ancien cadre supérieur dans l’automobile, « se conduit en gentleman libéral celui qui n’obtient rien de quiconque par la violence, la coercition, ou la tromperie ». Il va sans dire qu’en l’occurrence, question tromperie, Volkswagen n’a pas respecté ce standard comportemental.

D’où mon incompréhension de voir certains libéraux présenter VW comme une « victime » des réglementations.

À définir : l’implication exacte du top management

Il existe encore une petite incertitude pour savoir si le management « savait », ou avait fermé les yeux sur une astuce d’ingénieurs sans trop en mesurer l’impact. Mais franchement, dans une entreprise aussi structurée, où plus de la moitié du management exécutif a eu un parcours technique, il est difficile de croire qu’ un groupe de développeurs ou d’ingénieurs ait pu faire passer ce tour de passe-passe sans que le board ne soit, au minimum, informé, et plus vraisemblablement, consentant.

À supposer que VW soit le seul constructeur à utiliser ce type de paramétrage « trompeur de test » (si d’autres l’ont fait aussi, ces critiques leur sont également applicables), le management ne pouvait pas ignorer les conséquences inimaginables de leur manœuvre s’ils se faisaient prendre. Ils ne pouvaient pas ignorer que le régulateur américain dispose de moyens juridiques étendus pour obtenir des condamnations très lourdes, ce n’est pas l’industrie du tabac qui dira le contraire, ou les banques impliquées dans les scandales des subprimes (à ce jour, plus de $120 Mds de condamnations judiciaires ou de transactions au civil pour les banques concernées…).

Car la mésaventure de VW ne se limitera pas aux amendes étatiques. Tous les acheteurs de ces véhicules peuvent s’estimer trompés, quand bien même la perspective d’un retour financier leur fera exagérer leurs larmes de crocodile (« je croyais acheter un véhicule  très peu polluant, on m’a menti, je veux des brozoufs »), et 11 millions de propriétaires de VW diesel dans le monde sont fondés à lancer des actions contre le constructeur, en fonction de la législation du pays d’achat. Réparations civiles qui  s’ajouteront à l’amende négociée avec l’EPA (on peut supposer que VW transigera, pour ne pas aller au procès, par nature imprévisible). Sans parler de la publicité absolument désastreuse faite à la marque. Il suffit de voir les détournements de slogans qui partent en vrille sur les réseaux sociaux pour comprendre. « Volkswagen, Gas Auto »…

On ne sait pas encore quelles seront les pertes subies par VW, jusqu’où les actionnaires se feront rincer, et combien de salariés risquent de perdre leur boulot pour éponger les pertes. Ceux qui ont pris la décision d’utiliser ce tour de passe-passe sont des irresponsables qui ont sciemment mis leur entreprise en grand danger. Il n’est pas exclu que les actionnaires de VW leur demandent des comptes, éventuellement au pénal.

Ce n’est pas le crime du siècle, c’est certainement moins grave moralement que ce qu’ont fait, par exemple, les laboratoires Servier, dont les agissements ont provoqué de nombreux décès, ce qui n’est pas le cas ici. Mais cela coûtera très cher à plein de gens qui n’ont rien demandé à personne. Aucune excuse ne peut être trouvée aux décideurs de Volkswagen. Absolument aucune.


Sur le web

Lire aussi : Les nouveaux moteurs essence émettent plus de particules fines que les diesel

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • Très bon article qui pose la problématique.Dans l’automobile les démarches qualité ( satisfaction parties prenantes, ..)sont très développées et il est donc impensable que la Direction n’ait pas été mise au courant et même si cela était cela prouverait leur incompétence Il faut donc que les dirigeants choisissent d’être des voyous ou des incompétents. Dans tous les cas ils doivent être débarqués. On peut savoir faire des voitures mais ne pas avoir d’éthique. Malheureusement ils ne sont pas les seuls dans ce cas là.L’avidité des dirigeants pour l’argent n’a pas de limite.Je connais beaucoup de personnes qui ont acheté leurs véhicules ( Passat, Audi A4..) en étant persuadés de la véracité des chiffres sur les taux CO2 et autres. Les fabricants francais ont perdu des parts de marché à cause de cette tromperie. Ne dédouanons pas trop vite BMW car leurs chiffres de consommation pour une BMW 520D sont irréalistes ( expérience personnelle).

  • Tout à fait d’accord avec vous,en revanche le parallèle avec Servier ne me parait pas approprié « , dont les agissements ont provoqué de nombreux décès »sur ordonnance par l’intermédiaire de médecins et d’homologations

  • Enfin, les esbrouffes des constructeurs allemands qui leur retombe dessus. Bel effet boomerang. Ca fait des années que les professionnels le disent tout bas (en tout cas dénoncent l’imposition européennes des normes allemandes qui ne sont faites que pour eux, et du calcul en CO2 complètement biaisé). Mais là, c’est trop beau, la main dans le sac !

    Et aux Etats-Unis, on ne rigole pas. WW, les DSK de l’automobile. S’ils règnaient en maître dans leur territoire, aux Etats-Unis, ça ne passe pas !

  • Je me demande bien ce que va etre l’impact sur la cote du marche d’occase de ces vehicules pas aux normes ?
    Cela va faire mal.

    • Impact probablement nul, voire même positif. En effet, ce logiciel, scandaleuse tricherie en soi, est un extraordinaire avantage client, apportant aux véhicules un rapport puissance/taxes débiles imbattable. Ces VW d’occasion vont partir comme des petits pains avant qu’elles ne soient remplacées par des modèles forcément plus chers et/ou forcément moins performants.

      Tout est ridicule dans cette affaire, qui a au moins la vertu d’une leçon de réalisme : l’attitude de VW, les réglementations, la folie du diesel détaxé provoquant une véritable pollution au prétexte du CO2 qui ne pollue que le cerveau des escrocs réchauffistes… Voilà à quel gâchis mène les Etats obèses ivres de leur pouvoir !

      Enfin, les acheteurs qui intentent une action collective en justice devront démontrer qu’ils recherchaient effectivement moins de pollution et non un meilleur rapport qualité/prix, en se cachant derrière l’entourloupette logicielle de VW, les juges ne pouvant faire mine d’ignorer que le Père Noël n’existe pour personne. En effet, une voiture puissante émet forcément plus de CO2 et on s’en fout.

  • Disons que ce qui fait passer VW comme étant une victime aux yeux de certains est assez simple à comprendre : tous les constructeurs trichent, les organismes de mesure constatent un écart toujours croissant entre les valeurs réelles et celles des mesures officielles…VW est simplement allé plus loin en détectant que la voiture n’avait pas de conducteur là ou les autres ont probablement implenté un algorithme permettant de détecter que si la voiture se comporte d’une certaine manière, alors elle est probablement sur un banc de test

    Par ailleurs, on peut aussi constater que les constructeurs fortement implantés aux USA sont à la peine en Chine et sur leur marché domestique du fait de divers scandales :
    – GM cherche à masquer le fait que ses voitures souffrent d’un défaut de conception majeur ayant provoqué directement ou indirectement la mort de plus de 120 personnes
    – Toyota cherche toujours à se refaire une santé suite à l’affaire des pédales de freins problématiques
    – Ford cherche à masquer le fait que ses voitures souffrent d’un bug empêchant la coupure du moteur
    – Honda et de nombreux autres sont toujours empêtrés dans l’affaire des Airbags Takata
    – Tesla cherche à faire oublier que ses voitures ont tendance à prendre feu spontanément, sans parler du fait que leur autonomie réelle est très loin de celle annoncée
    – …

    Bref, VW montrant sans doute un peu trop les crocs pour ses concurrents, ceux-ci ont probablement balancé VW aux autorités américaines…alors qu’ils se sont tous fait épingler par Greenpeace pour ce type de pratiques il y a quelques années…il n’est donc pas exclu que VW soit le Lance Armstrong dopé qui masque un peloton tout aussi dopé et tricheur 🙂

    • @Charles.w

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Par ailleurs, je touve certains commentaires malvenus, notament de la part de certains politiques français…
      Quand on voit ce qu’ils ont fait de notre industrie automobile en 60 ans !
      L’occasion est trop belle pour eux, et il faut taper sur LE constructeur allemand, ça permet de faire oublier notre médiocrité.
      Pour l’auteur de l’article (Vincent Bernard), je confirme, ne lui déplaise, que toutes ces normes sont devenues totalement folles, et qu’il s’agit, en fait, de protectionisme (à peine déguisé…), et que le soit disant intêret pour l’écosystème n’est absolument pas prouvé (% de la pollution automobile par rapport à l’industrie)
      Ne parlons pas pas du SCANDALE du réchauffement climatique qui serait dû au Co2…une fois de plus, allez passer quelques heures sur http://www.pensee-unique.fr…ça change de ce que nous entendons ou lisons à longueur d’année !

      • Oui mais quand même: Ces normes ubuesques sont avant tout le fait des constructeurs et VW est souvent le premier acteur à utiliser de lobbying. Que ca leur revienne dans la gueule est assez jouissif. Je trouve juste dommage que ce ne soit pas plus fréquent.

        • Je trouve que se réjouir du malheur des autres est parfaitement stupide, d’autant que tous les constructeurs se sont fait épingler pour ce genre de pratiques…de plus les lois anti-pollution sont parfaitement stupides.

          Quelques exemples :
          – le FAP et le catalyseur que l’on retrouve sur tous les diesels modernes ne sont efficaces que sur les mesures en sortie de pot…prenez la mesure à quelque mètres et oh miracles, les micro-particules ont commencé à se réaggreger…raison de l’interdition du diesel dans les grandes villes japonaises.
          – les peintures avec solvant qui recouvraient les voitures jusqu’en 2010 ont toutes été remplacées par des peintures en poudre qui ont tendance à ne pas supporter les impacts et à s’écailler facilement…résultat – si l’on y prête attention – de nombreuses voitures « récentes » ont une face avant criblée de petits impacts très disgracieux…résultat, les professionnels qui vendent des véhicules d’occasion font quasiment systématiquement appliquer un film de peinture pour masquer lesdits impacts…on serait resté avec les peintures à solvant, on n’aurait pas besoin de repeindre les voitures tous les 3-4 ans…
          – le start-stop semble être une bonne idée, mais au final l’impact de ce dispositif est minime, puisqu’en ville, le FAP n’a pas le temps de chauffer suffisamment pour être efficace (à la sortie du pot 🙂 )
          – le gaz utilisé dans les climatiseurs jusqu’en 2013 était potentiellement dangereux pour les bébés phoques et les ours blancs…mais il avait l’énorme avantage de ne pas prendre feu…le seul gaz désormais autorisé est hautement inflammable si le circuit de clim venait à fuir en présence d’une source de chaleur (du genre de celle dégagée par un turbo qui a un peu trop chauffé)…dommage pour les occupants du véhicule…le pire ? Mercedes et Toyota avaient proposé des gaz moins toxiques pour l’environnement et absolument sans risque pour les occupants…mais le gouvernemaman de l’escro-socialo-capitano-pedalo au scooter a fait bloquer toutes les immatriculations des véhicules du constructeur à l’étoile, le forçant ainsi à utiliser un gaz qu’il sait – d’après les tests qu’il a mené – être potentiellement dangereux pour les occupants…
          – …

          Ensuite, concernant VW et le lobbying, OUI, il en font…mais généralement pour repousser les lois à la con du genre euro-5, euro-6 et bientôt euro-7…

    • D’accord aussi. Soit VW a mis un mouchard à test et ça peut être répréhensible ou bien leur carto moteur est super optimisée à tous roulages, y compris les tests, et c’est les testeurs qui doivent le prévoir.

    • Faux pour l’autonomie des Tesla! Au moins des « 85 ». Le milieu de gamme 4 moteurs, tous les jours parcoure les kms prévus. Si on profite un peu trop de son côté marrant à conduire sur route de campagne on ne fait pas 500, mais env.400, normal quand on sollicite.
      La doc est conforme à la réalité sur autoroute à 100. En ville, j’ai déjà fait largement plus de 500.

      • Tesla a essayé de faire interdire la publication du test du Roadster et Jalopnik reportait des cas similaires aux USA.

        A l’époque, Tesla vendait la Roaster comme étant une voiture de sport ayant une autonomie de 500km en utilisation quotidienne et environ 250-300 sur circuit…hors les journalistes sont tombés à cours d’électricité après seulement 88km sur ce type d’utilisation…ce qui exclu de fait l’utilisation de ce véhicule sur circuit, puisque le principe d’une sortie sur circuit avec un véhicule immatriculé c’est qu’on vient avec et qu’on rentre chez soi avec…

        Aux USA, Tesla a intenté un procès à un journaliste du New York Time qui était tombé en panne d’électricité alors que son indicateur d’autonomie lui avait indiqué au départ qu’il avait une marge plus que confortable pour réaliser ledit trajet…

        Donc l’autonomie des Tesla est meilleure que celles de ses concurrentes, mais gare à qui viendrait critiquer le fait que celle-ci soit très largement en dessous de l’autonomie annoncée avec une petite astérisque.

    • Hayek (Tendance Salma)
      23 septembre 2015 at 23 h 27 min

      l’affaire Toyota? j’en rigole encore, une jolie fumisterie bien orchestrée
      Toyota hysteria: http://articles.latimes.com/2010/mar/09/opinion/la-oe-fumento9-2010mar09

      VW? ils ont triché, ils ont avoué mais sur le fond, rendez-vous dans 6 mois quand le soufflé médiatique aura dégonflé et qu’on pourra discuter sereinement de l’indépendance de l’EPA et autres « International Council on Clean Transportation » et de la validité de certaines normes. Pour le moment je ne me prononce pas, ça sert à rien d’être contrôlo-sceptique, c’est la curée des curetons écolos …patience petit scarabée (ou coccinelle si j’osais)

  • Je ne vais pas défendre VW qui a joué et qui a perdu, mais il ne me paraît pas stupide de rappeler à cette occasion la dérive qui mène à condamner non pas le fait de nuire à quelqu’un, mais celui de tricher avec une réglementation stupide, sans que quiconque soit lésé. Il faut respecter la loi, même quand elle est idiote, mais il est criminel de ne pas remettre en cause une loi idiote !

    • Et il ne faut légiférer que quand on PEUT faire respecter la loi. Et il faut dans ce genre de scandale attaquer en justice non pas uniquement l’entreprise, mais ses responsables et le réseau de connivences qui a permis l’existence d’un espace de non-loi pendant trop longtemps.

      Si on fait (enfin) ça, beaucoup de gens ont du soucis à se faire et tous les constructeurs sont probablement mouillés.

      En attendant le patron de VW s’accroche à son poste comme un patron de groupe énergétique japonais (ou un ministre français) …

    • @Michel O: On parlerait d’une petite entreprise qui subit ces normes comme des barrières à l’entrée du marché, je dirai que vous avez entièrement raison. Mais VW est à la pointe du progrès du lobbying quand il s’agit de pousser des normes à son avantage vie l’UE ou le GVT allemand. Donc la, c’est pas vraiment un cas de pauvre entreprise massacrée par des normes. C’est un bon gros croony qui pour une fois doit goûter la soupe qu’il sert aux autres habituellement, sauf que la on lui met double ration, et c’est bien fait pour sa face. Certes ces lois sont pour la plupart stupides et contre productives, et donc souvent injustes, mais je me permettrai de citer Théo (allemand, ironie du sort) dans les tontons flingueurs: « Je te dis pas que c’est pas injuste, je te dis que ça soulage ».

      • Je ne défends pas VW, mais je constate que dans cette affaire, tout le monde porte les normes au pinacle pour mieux dézinguer VW. S’il n’y avait pas eu de normes, VW n’aurait pas pu faire son lobbying, et les autres non plus. Alors, supprimons ces normes et laissons les gens choisir s’ils veulent une voiture qui leur permet de se suicider dans leur garage ou une qui oblige à aller sur la voie de chemin de fer…

        • L’idéal serait que tous les constructeurs se fassent controler sur des tests similaires à ceux qu’ont subit les voitures du groupe VW…et là tout le monde se rendrait compte de ce que tout le monde sait déjà…tous les constructeurs trichent car les normes sont trop restrictives…mais cela risquerait de poser un problème aux politiques…

    • Si la loi est stupide alors VW aurait dû jouer son rôle de professionnel en challengeant cette loi et éviter d’utiliser abusivement l’argument CO2 dans ses pubs.

      • Il est interdit de faire de la pub sur les performances de ses voitures, la pub sur les étoiles euro-ncap n’intéressent personne, les pubs trop décalées sont interdites…en dehors de faire une pub avec le seul prix comme argument c’est léger…surtout quand les normes vous ont obligé à investir des milliards pour essayer de les respecter pour qu’au final vous vous rendiez compte que les lois de la physique n’ont que faire des normes édictées par des bureaucrates…seule solution : tricher…comme le mentionne la version belge du moniteur automobile…

  • A voir également les implications financières possibles compte tenu des bonus écologiques octroyés à un acheteur de voiture neuve.
    Et effectivement, comme l’indique Prolux, la concurrence déloyale pouvant être invoquée par les autres marquent n’affichant pas un si bon taux.
    Le crédit d’impôt influant sur les comportements à l’achat.

    • Quelle concurrence déloyale ?

      En thermique, le Ford ecoboost est fortement soupçonné par les journalistes de procéder au même genre de tricherie, les données de consommation étant extrêmement loin des promesses du constructeurs…les moteurs des autres constructeurs affichent des valeurs proches de celles VW pour des cylindrées équivalentes et des technologies équivalentes…donc si VW est hors des clous sans tricher, il est fortement probable qu’ils le soient également s’ils virent leurs « optimisations »…la réalité des choses et que les normes euro-6 & co, comme l’indiquait VW il y a quelques années sont impossibles à atteindre sur des moteurs diesel « abordables »…

      Les seuls véhicules qui fassent mieux en terme d’émission directe sont les véhicules électriques et les hybrides alors que ces derniers sont en réalité plus polluants que les voitures essence / diesel et coûtent plus cher au contribuable :
      – on ne sait pas recycler les batteries
      – l’achat de ce type de véhicule est fortement aidé
      – la « folle du poitou » a doté sa région d’un parc conséquent de voitures électriques en fibre de verre dont on ne sait que faire, à part les laisser pourrir à coté de leur bornes, l’administration chargée de la délivrance des cartes permettant leur utilisation étant fermée à des horaires décent (typiquement, fermé avant 10h, fermé entre 12h et 14h et après 16h30)

      • Tiens, comme c’est étonnant…Peugeot vient d’annoncer qu’ils abandonnent les hybrides diesel…pas assez rentables avec les futures normes et pas assez répendu sur les marchés émergeants que convoite PSA…

      • Tiens une association américaine vient de pointer les motorisations diesel de :
        – GM / Opel
        – BMW
        – Mercedes

        Étonnamment que des marques portant le blason « made in germany »…Ford, Toyota/Lexus, Fiat/Chrysler, Kia, Nissan, Hyundai & co n’ont pas encore été « testées »…s’ils ne le sont pas, l’administration américaine montrera clairement qu’elle fait montre de protectionisme…vous êtes européen : dégagez…mais par contre on veut bien vous piquer vos technologies…et surtout, n’oubliez pas d’acheter nos beaux produits tout frais tout beau et absolument pas fait pour vous espionner (cloud sous patriot act, routeurs compromis « out of the box », …)

      • BMW est aussi touché…PSA semble être le prochain sur la liste…la conclusion qui s’impose donc est qu’il est impossible de respecter les normes imposées par les escrologistes avec un moteur diesel, fusse-t-il ultra moderne.

        Par ailleurs, la norme euro-6 vient d’être amendée pour effectuer des tests en conditions réelles…il faut donc s’attendre à voire tous les constructeurs présents sur le sol européen être touchés par ce « scandale » qui n’a lieu d’être que parcequ’une bande d’escrologistes a cru que les lois de la physique pouvaient être dépassées en imposant des normes toujours plus restrictives…

  • Je ne comprends pas l’étonnement du moment, sans doute la sphère écolo-politico-coincée qui s’émeut du problème.
    VW est coutumière du fait. Il y a déjà 15 ans les valeurs de puissance au banc des TDI à injecteur pompe était bien plus élevées que celles homologuées, ça plaisait à une certaine clientèle et à cette époque l’écologie on s’en foutait mais la puissance fiscale n’était pas forcément adéquate. Bref VW a quasiment toujours trichée sur ses motorisations, ils ne sont nullement victimes ni coupables mais s’arrangent comme toute entreprise pour contourner les normes pour conquérir le marché.

  • VW n’étant pas le dernier à faire du lobbying pour avoir des normes avantageuses (comme expliqué dans l’article) je me ris de les voir se prendre ce boomerang dans la face. L’industrie allemande en général est hyper protectionniste. J’ai meme vu des cas ou des entreprises avaient carrément mis leur brevet dans la norme. Et comme je m’en cogne de les protéger il s’agit de Reflex (Groupe Winklmann) et de la norme DVGW. Pareil avec la norme TUV. Le protectionnisme non tarifaire allemand est un des plus bétonnés du monde. Ca me fait tellement marrer de les voir se prendre ca dans la face! Comme dirait l’autre, tu l’as voulu, tu l’as eu: Un gros coup dans ton…

    • Votre méconnaissance de l’histoire industrielle de l’allemagne est criante…savez-vous d’où vient le « made in » apposé sur tous les biens manufacturés ? De l’Angleterre victorienne qui en avait marre de voire des « copies » allemandes débarquer chez elle ! Les anglais ont imposé l’apposition de cette marque sur tous les biens manufacturés…et qu’ont fait les allemands ? Simple, ils ont amélioré leurs process, sont revenu au niveau de qualité des biens manufacturés en angleterre pour les dépasser peu après…et c’est à ce moment là que la marque « made in germany » est devenu en quelques sortes un gage de qualité…à l’exact opposé de l’intention initiale des « inventeurs » de ce marquage 🙂

      Ensuite, les normes avantageuses réclamées par VW et les autres constructeurs allemands visent généralement à limiter les normes trop strictes en matière d’escrologie :
      – Mercedes a cherché à garder un gaz de clim non dangeureux pour les occupants de ses véhicules
      – VW a fait pression pour repousser la mise en vigueur de normes potentiellement mortelles pour l’avenir des diesels…PSA et Renault peuvent leur en être gré…
      – …

      Le but ultime des gouvernements européens et américains semble être l’abolition de toute forme de liberté au bénéfice d’une classe dirigeante consanguine. Les effets les plus visibles en ce moment sont :
      – la fin de la liberté de se déplacer (cf les radars, les caméras dans les lieux publics, les boites noires « coupe circuit » qui seront prochainement imposées dans tous les véhicules, …)
      – la fin de la liberté de communiquer librement (cf dispositifs d’espionnage de masse sur internet, au téléphone, …)
      – la fin de toute forme de propriété privée (cf les normes à la con toujours plus contraignantes, la saisie « en cas de besoin » de l’épargne des citoyens, …)

      Donc merci à VW et aux allemands d’avoir encore un peu de bon sens et d’essayer de renvoyer les gouvernements dans les cordes tant qu’ils en ont encore les moyens 🙂

  • VW est un excellent éditeur de logiciel.

    • Au moins, on n’a pas besoin de redémarrer sa voiture quand son autoradio plante…comme ce que l’on était obligé de faire sur les premières Peugeot 208 produites :o)

  • Concernant le lobbying, il ne faut pas se tromper de cible. Il est tout à fait normal qu’une entreprise cherche à défendre ses intérêts et/ou à payer pour obtenir des avantages concurentiels.
    Ce qui est anormal et non éthique, c’est que des politiques garants de l’intérêt général et non particulier accèdent à ses actions. Les coupables sont là et pas ailleurs.

  • Il est marrant (sic) de constater TOUS ces pays et milieux « experts en protectionnisme » que sont les français (eh oui…) et p.ex. certains constructeurs et organismes USA (EPA & Co) prennent là avantage de cette triste MEPRISE pour tâcher d’abattre un concurrent gênant que sont les allemands !
    Car on discutaille en fait sur un « manque de respect des normes ». Or qu’aucun constructeur n’est capable de les respecter sans affaiblir danageruesement ses perspectives . Or aussi : QUI les a édictées, ces « normes », et sur quelle base non subjective, autrement que par des tas de « compromiSIONS » entre politiciens incompétents et des milieux dit intellectuels (en fait … des lobbyists principalement universitaires) ?

    Jouant avec l’irrationnel des masses humaines, les ONG présumées moralisatrices (ces Greenpeace, WWF & Co) – sans oublier nos EELV-Verts d’Europe – s’en donnent à coeur joie. Et notre obtuse Ministre de l’écolologie actuelle prend elle opportunément la tête du peloton des idéologues bêtifiants … Ah péril pour la santé publique, NO2, particules fines, etc., leur argument massue : mais où donc ravalent-ils les autres causes d’insécurité de vie en société, celles médicales et autant sociologiques, bien plus inquiétantes ?

    MEPRISE ? Oui bien sûr, vouloir minimiser les émissions CO2 « anthropiques » pour soi-disant améliorer le climat et le niveau des océans pour les générations futures constitue une aberration politicienne qui secoue et tue l’U.E. toute entière (dans une moindre incidence d’autres blocs continentaux ! GIEC et COP21 à la manoeuvre, non ?
    Ah, nos bons naïfs vont vite se rabattre sur l’argument de la mobilité volontairement réduite, sur un « tout à la voiture électrique… renouvelables ? », et encore sur quelle autre refrains idéologiques ?

    Ce qui importe serait de revenir à des normes et principes de réalité, en lieu et place à ce fumeux « principe de précaution ». Aussi de réfléchir cruellement chaque décision prise quant à ses conséquences en termes d’EMPLOI (ou si vous préférez CHOMAGE de masse) !!! Car ici, c’est le monde entier qui s’en trouverait impacté … NEGATIVEMENT. Où reste le sens des EQUILIBRES en tout ceci ?

    • La folle du poitou née au Sénégal n’a aucune légitimité en matière d’écologie…je devrais prendre des photos de toutes les MIA électriques que personne n’utilise faute d’heures d’ouverture suffisante des administrations crées spécialement pour gérer lesdites voitures électriques…

  • Déluge de critiques de la part des journalistes envers Volkswagen : truquage, tricherie, tromperie stupide, abus de confiance.. il n’y a pas assez de mots pour eux.

    Mais j’aimerais bien connaître leur point de vue sur la monnaie.. elle aussi n’est-elle pas l’objet de tromperies, terriblement plus graves, commises par des fonctionnaires censés être purs et parfaits ?

    • Les journalistes reprochent sans doute indirectement à VW d’avoir bénéficié de réductions d’impôts et de niches fiscales…afin de mieux faire oublier celles dont ils bénéficient…et qui étonnamment étaient l’uns des sujets chauds avant l’affaire VW 😉

  • VW ( Seat) a dénoncé ses petits camarades en Espagne pour entente ( alors qu’ils étaient de loin les plus impliqués ) . Les autres firmes en ont eu pour 171 millions € en juillet 2015.Cela dénote quand même un certain type de comportement ( pratiques illégales + délation).

  • je ne suis pas écolo loin de là… Je n’aime pas les écolos? C’est des décérébrés sans une once de bon sens.

    cependant dans le cas qui nous intéresse VW est inexcusable fautif et entièrement fautif.

    Ce constructeur n’avait pas la technologie pour rendre conforme son 2.0TDI aux normes US. Mais il se faisait le chantre du diesel peu polluant et performant avec des pubs US axées uniquement sur cet angle et avec un engagement du diesel en sport automobile.

    Au lieu de vendre de l’essence ou de développer un nouveau TDI qui satisfait aux normes US il a triché et plus grave encore que la tricherie : il a menti car il s’était engagé à ne jamais utiliser un quelconque artifice visant à satisfaire aux tests.

    Pour avoir vécu aux US plusieurs années je comprends parfaitement cela. Souvenez vous de Clinton mentant sous serment. Ce mensonge lui a plus nui que son acte avec Monica.

    Bref je me fiche complètement de savoir si la norme est réaliste ou pas. Ce n’est pas mon problème. Elle existe et c’est comme ça et si je ne peux m’y soumettre je ne m’y frotte pas et je choisis une autre stratégie marketing pour mes voitures.

  • Excellent article, M. BENARD. Toujours bien documenté et bien pesé. Merci bien.

  • Personne ne parle du fait que le trésor américain se fait pas mal de bourzoufe avec tous ces procès intenté à des entreprises non-américaines ? Rappelons les 8 milliars de la BNP pour une infraction quasiment inventé…

  • Generals Motors commet une faute qui est responsable de la mort de 174 personnes et cela fait un moins grand scandale que Volkswagen qui n’a pas respecté quelques normes totalement débiles faites par des idéologues. GM n’a été condamné qu’à une amende de 900 millions dollars.

    article intéressant sur le cas VW: http://dirtydenys.net/index.php?post/2015/09/24/triche

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une nouvelle réglementation interdisant les emballages en plastique des fruits et légumes est entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Relater sa genèse est plus intéressant et instructif que gloser sur les désagréments et catastrophes à venir. Ce fut priorité à la bien-pensance et la démagogie au détriment de l'efficacité économique et sociale.

Le 1er janvier 2022 est entré en application le Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l'obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionn... Poursuivre la lecture

Par Jean-Baptiste Noé.

[caption id="attachment_238520" align="aligncenter" width="640"] Pompes à essence à Paris (Crédits : Lezarderose, licence CC-BY-NC 2.0), via Flickr.[/caption]

Le prix de l'essence augmente. Il semble que cela soit une constante de l’histoire : les prix augmentent et le pouvoir d’achat diminue.

En tous cas voilà l’opinion relayée par les journalistes et ressentie par ceux qui font leurs courses. Pour autant les conducteurs ont la mémoire courte : chacun est capable de mémoriser le prix du carburant s... Poursuivre la lecture

Par Joe Lancaster. Un article de Reason.org

Nick Clegg, responsable des affaires internationales et de la communication de Facebook, a participé dimanche à l'émission State of the Union sur CNN, après une semaine éprouvante pour l'entreprise. La semaine dernière, une lanceuse d'alerte, Frances Haugen, a témoigné devant le Sénat sur un certain nombre de sujets relatifs au manque de transparence de Facebook et aux effets potentiellement délétères sur ses utilisateurs.

Cependant, la réponse de M. Clegg à une question sur la section... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles