Mistral gagnant

Nos dirigeants trop optimistes surestiment la croissance de l’économie et se réjouissent trop tôt de la croissance des ventes d’armes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vladivostok Mistral RLH

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mistral gagnant

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 19 septembre 2015
- A +

Les responsables politiques français ont une qualité : l’optimisme. Être optimiste n’est pas un métier, mais ils en ont fait le leur. Et ils ont tout misé dessus. Ils vendent de l’optimisme à leurs électeurs, et inondent les Français d’optimisme une fois au pouvoir.

Le service après-vente des élections ressemble à s’y méprendre à un bon gros foutage de gueule, qui a récemment pris des proportions indécentes.

Le budget 2016 table ainsi sur une croissance à 1,5%, sans qu’on sache bien d’où elle viendra. Les modèles de prévisions de croissance de la majorité socialiste seraient récemment devenus assez précis pour justifier un désaccord à la virgule près avec l’OCDE, qui table sur 1,4%, alors qu’ils ont jusque-là été d’une capacité prédictive limitée :

  • 0,5% prévus en 2012 vs. 0% en réalité,
  • 1,7% prévus en 2013 vs. 0,1% en réalité,
  • 2% prévus en 2014 vs. 0,2% en réalité.

Mais les hypothèses de croissance « prudentes » du budget 2016 ne sont pas la seule interrogation qu’on peut avoir quant à la lucidité de nos élites. Récemment, on pouvait les entendre se congratuler de l’accord avec la Russie sur le défaut de livraison des porte-hélicoptères Mistral et les pénalités auquel il donnera lieu.

Vladivostok Mistral RLH

La vente aurait rapporté 1 milliard d’euros, somme coquette et bienvenue en ces temps difficiles, si vente il y avait eu. Mais non. Mieux, la France remboursera à la Russie plus que ce que celle-ci avait payé (le chiffre de 200 millions d’euros est une hypothèse prudente : un milliard versés à la Russie contre 800 millions reçus). Mieux encore, la Russie gagne au change – au taux de change plus exactement. Encore encore mieux : la Russie dispose des plans et pourra donc quand même se construire ses bateaux.

La France, elle, rate une occasion de démontrer son savoir-faire, mais saisit l’occasion de se ridiculiser une fois de plus sur la scène internationale. Les dirigeants français ont négocié le droit de vendre les bateaux à d’autres nations, et se félicitent de vendre des armes comme des petits pains.

Chantal Guittet, députée PS, a d’ailleurs trouvé la nouvelle si bonne qu’elle méritait d’être annoncée à la télévision. Présidente du groupe d’amitié franco-russe de l’Assemblée Nationale, elle ne manque pas de rappeler que le risque de guerre avec la Russie justifiait d’empêcher la vente – c’est le genre d’amie sur qui on peut vraiment compter.

Elle ne manque pas non plus de rappeler qu’une telle situation s’était déjà produite quand la majorité précédente, déjà visionnaire en matière géopolitique, souhaitait vendre des missiles à la Libye. La vente avait été annulée, mais la comparaison s’arrête là. Les montants n’ont rien de comparable – 300 millions d’euros, soit un tiers de la somme actuellement en jeu. Les technologies des missiles étaient plus anciennes et amorties, à l’inverse de nos fiers bateaux. Qui, pour l’instant, nous restent sur les bras.

Pas pour longtemps, selon notre Président adoré, en cette illustre période où les ventes d’armes explosent. Il faudrait apparemment s’en réjouir, et se réjouir que les pays tous recommandables qui lui achètent des armes ces jours-ci ne tiennent apparemment pas rigueur à la France de ne pas honorer ses contrats. Enfin, peut-être que si ; peut-être que nous aurions vendu encore plus d’armes – au moins un milliard de plus, en fait – sans cette mésaventure. Résumons : quand on ne vend pas d’armes, c’est bien. Quand on vend des armes, c’est bien. L’optimisme, c’est plutôt simple.

Mais nos dirigeants savent se montrer fermes et courageux. La Russie pourrait être impliquée dans des conflits visant à maintenir ou étendre son influence dans la région, et il est donc hors de question de lui vendre des armes. Mais comme la même chose ne pourrait absolument pas être dite de l’Arabie Saoudite par exemple, il est tout à fait raisonnable de lui fournir toutes les armes qu’elle voudra. Et la même chose ne pourrait absolument pas être dite au sujet de la France en Afrique, puisqu’il est tout à fait inimaginable que nous ne soyons pas les gentils.

Faisons donc preuve d’un peu d’optimisme, et espérons que tout cela ne nous explosera pas monumentalement à la figure. Prenons des hypothèses prudentes de croissance, flambons quelques centaines de millions d’euros, vendons des armes de pointe au plus offrant, et croisons les doigts.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Vendeurs d’optimisme? Article excessivement euphémisant, nos politiciens ne sont pas juste optimistes, ils sont fou à lier. Ils s’imaginent qu’ils vont influencer la réalité avec leur prévisions irréalistes et leur auto-satisfaction permanente.

    En résumé, ce sont des escrocs psychopathes qui se fichent complétement des conséquences de leurs décisions irresponsables. Peu importe les causes et les effets, peu importe la réalité des faits, quoiqu’il arrive ils nous jouent un petit air de pipeau. Le plus consternant est qu’il se trouve toujours quantité d’imbéciles pour les écouter.

    • « ils nous jouent un petit air de pipeau. »

      Vous ne connaissez pas le joueur de pipeau de l’Élysée qui emmène les enfants français vers la COP21 pour les noyer parce que leurs parents ne veulent pas payer ?

      • De quoi se plaint on. Ce sera une cérémonie magnifique avec de grands officiants comme Hulot et Arthus Bertrand. Vous etes bien ingrat, toujours à critiquer.

    • En fait ils ont 2 optimismes: le premier, décrit dans l’article, concerne l’annonce de bonnes nouvelles … souvent pour l’avenir: ainsi en a-t-il été des ventes multiples de Rafales, annoncées avec plaisir en passant sous silence qu’elles ne se sont jamais concrétisées (La prochaine, à l’Égypte, paraissait aussi douteuse et surtout peu rentable, dans un premier temps, au moins).

      Les prévisions optimistes de croissance, non concrétisées, se concluent par le déficit dû aux dépenses, elles réalisées, sans les rentrées suffisantes, donc par l’augmentation de la dette au bilan: cadeau pour les prochains gouvernements, et pays une nouvelle fois ridiculisé sur le plan européen: qui croit encore que la France est « moteur de l’Union Européenne » dans le « duo franco-allemand »: ces appellations font plaisir aux Français et servent bien d’appoint au leadership allemand, évidemment!

      Sur le plan personnel, les politiciens n’ont plus guère que leur communication pour pousser leur notoriété et préparer le prochain scrutin qui doit augmenter leur part de pouvoir (leur vrai but): de ce côté, aussi, il faut rester positif et dynamique, donc optimiste!

      Sur le plan géopolitique, le président, peu crédible, a des positions pour le moins « mouvantes »: les déclarations se veulent « gaulliennes » pour tenter de freiner l’effritement rapide de l’importance de la France, sur le plan mondial: par exemple, en Afrique, il joue le jeu traditionnel vis-à-vis des pouvoirs mais le rôle de la France dans les différents pays est bien moins apprécié par les populations qui ignorent de moins en moins les pratiques cyniques. Le Burkina en est une nouvelle preuve.

  • l’épisode , l’armée rouge est a notre porte , j’ai adoré , on se demande ce qu’ils viendraient nous prendre et qu’ils n’ont pas déjà ..peut être nos agriculteurs au bord du suicide , la Russie est si vaste qu’ils pourraient y faire enfin une agriculture moderne , intensive , productive sans 5 millions de fonctionnaires sur le dos pour leur dire comment faire un bon cochon bien de chez nous et ainsi inonder nos cantines scolaires de qualité made in france

    • Si l’armée Rouge existait encore et qu’elle attaque la France , elle serait fortement ralentie par les embouteillages le vendredi soir …prière , donc , d’attaquer en semaine , le matin…

      • Regardez ce qui va se passer en Syrie, çà sera un bon indice pour la suite. Quant à la délicatesse russe, vous souvenez-vous de la liberation au lance-flammes d’une école ? Vous verrez que les véhicules dégageront quand les deux ou trois premiers auront été aplatis et dégagés par des chars lourds.

  • Tout va bien, Moody’s abaisse la note souveraine de la France (ce qui va à contre sens des autres pays d’Europe qui eux ont vu plutôt leurs notes se relever)

  • cher JBC, vous êtes d’une lucidité impressionnante ! Tout est dit en quelques mots.
    Merci …

  • Si un acheteur se présentait pour nos porte-hélicoptères, il aurait un avantage par rapport aux Russes. Comme les navires sont déjà construits, ils pourraient être livrés rapidement, avant que notre gouvernement ait le temps de changer d’avis.

  • Ça me fait vraiment rire cette psychose anti-russe. Les Russes se foutent totalement de la France. L’objectif de Poutine est d’intégrer l’ex-URSS à la fédération, et c’est tout. De plus, il faut voir que c’est l’OTAN qui fout des coups de pressions sur la Russie depuis la chute de l’URSS alors que les États-Unis avaient garanti à Gorbatchev de ne pas faire avancer l’OTAN vers l’est de l’Europe.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Russie Kaliningrad OTAN
1
Sauvegarder cet article

Par Cindy Regnier.

Le déclenchement de la guerre en Ukraine, et l’intensification des tensions entre la Russie d’une part et l’OTAN, l’UE et, tout récemment, la Lituanie d’autre part, ont placé au cœur de l’actualité l’exclave russe de Kaliningrad, située entre la Pologne et la Lituanie.

Mi-juin 2022, en application des sanctions imposées par l’UE, Vilnius bloque le transit de charbon, de métaux et d’outils technologiques alimentant la région (oblast) de Kaliningrad depuis la métropole. Ces marchandises constituent la moitié des... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Nombreux sont ceux qui ont lu qu'une crise alimentaire était imminente et que la pénurie de céréales suscitait de vives inquiétudes. La principale raison de cette éventuelle crise est l'invasion de l'Ukraine.

Cependant, ce n'est pas tout à fait le cas.

De nombreux pays dans le monde connaissent un important déficit en céréales, qui sont essentielles pour nourrir le bétail. Le principal coupable est l'intervention croissante des États, qui a fait grimper les coûts en flèche même en période de faibles pr... Poursuivre la lecture

législatives 2022
4
Sauvegarder cet article

Lorsqu’ils ont visité Kiev la semaine dernière, les dirigeants européens Emmanuel Macron, Mario Draghi, et Olaf Scholz connaissaient parfaitement la situation militairement compliquée dans laquelle se trouve l’Ukraine. Selon un fonctionnaire ukrainien, leurs victimes militaires (morts ou blessés) se comptent maintenant au rythme de 30 000 par mois : une énorme tragédie.

Comme beaucoup d’experts militaires occidentaux retraités confirment depuis plusieurs mois, et comme l’a reconnu le général Twitty (aussi retraité) dans un débat organi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles