La boulangerie Boudin Sourdough à San Francisco

L’art de la boulangerie est, avec le vin, ce que la France exporte le mieux à l’étranger.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
boudin sourdough-Steve Calcott(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La boulangerie Boudin Sourdough à San Francisco

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 7 septembre 2015
- A +

Par Jean-Baptiste Noé

boudin sourdough-Steve Calcott(CC BY-NC 2.0)
boudin sourdough-Steve Calcott(CC BY-NC 2.0)

Quand San Francisco se lève, elle attire les aventuriers d’Europe venus en Californie pour se ruer vers l’or. San Francisco est le terminus des illusions et des cheveux longs : pour aller plus loin il faut sauter l’océan et se rendre en Asie : le rêve américain a des allures d’impasse. En 1849, un jeune bourguignon prénommé Isidore Boudin s’y arrête. Fils de boulanger il y ouvre un magasin sur le port. À l’époque le port est une usine, ce n’est pas le lieu de promenade des habitants le dimanche. L’eau de San Francisco est glaciale. Les phoques y pullulent et même en été la brume est de rigueur. En dépit de l’agitation, le port se morfond dans une vaste mélancolie. Heureusement qu’il y a ses routes raides et ses courses de voiture dans les films pour donner un peu de vie et d’animation. Isidore Boudin a apporté avec la lui la recette du pain au levain. Elle est encore réalisée aujourd’hui. La boulangerie Boudin, une institution sise à Fisherman’s Warf, propose le véritable sourdough French bread de la ville. Quand il fait froid, on y prend les clam chowders. Il s’agit d’une soupe composée de coquillages, jus de légumes, pomme de terre et oignons. Sur le port elle est versée dans un pain au levain évidé. Le pain sert de bol. Il s’imbibe de la soupe et peut ainsi être mangé plus facilement une fois la soupe finie. C’est le pan bagnat de San Francisco, à la mode US. Un sandwich de soupe.

clam chowder-Adam Wilson(CC BY-NC-ND 2.0)
clam chowder-Adam Wilson(CC BY-NC-ND 2.0)

Les meilleurs clam chowder sont incontestablement ceux de Boudin. On les prend sur la terrasse qui offre une belle vue sur le port. Pour des repas plus formels, on peut accéder au restaurant. On y mange bien, contrairement à une légende tenace qui voudrait que la nourriture américaine soit infecte : il est possible de bien manger aux États-Unis. Chez Boudin Sourdough, comme dans d’autres restaurants chics, il y a un serveur qui fait office de poivrier. On le hèle quand on veut poivrer sa soupe. Il arrive, large tablier blanc sur le devant, grand poivrier en bois à la main, et concasse quelques grains dans l’assiette. Le spectacle ajoute à la tonalité gastronomique.

Boudin, c’est un air de France institué à San Francisco. Grâce soit rendue qu’Isidore ait eu un nom aussi typique. L’art de la boulangerie est, avec le vin, ce que la France exporte le mieux à l’étranger. Le bon pain est aussi ce qui manque le plus aux Français quand ils partent. En son temps l’historien américain Steven Kaplan a fait une thèse sur cette affection des Français pour le pain. 150 ans que l’équipée dure sur la côte Ouest. Preuve que le terroir peut s’exporter et réussir sa transplantation.

Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • la boulangerie reste en france un des rares petits commerces qui résistent face aux grandes surfaces.
    Parait-il même que certaines vivent très bien.

  • Dans de nombreux centres commerciaux connectées aux gares des trains à Tokyo il y a des boulangeries françaises. Le patron a appris à faire le pain en France, son équipement est français et il achète la farine de blé tendre le plus souvent en France quoique la culture du blé tendre se répand depuis quelques années à Hokkaido. La baguette de pain made in Japan est aussi bonne voire meilleure qu’une baguette de n’importe quelle boulangerie parisienne ! Dans ces mêmes centres commerciaux on trouve aussi des fromagers qui vendent naturellement des fromages français – choix un peu limité – et plus loin des vins français …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Jean-Baptiste Noé.

L'amer Picon d'Algérie

Le Picon nous renvoie à une page coloniale de l'histoire de France, celle où l'Algérie était intégrée au territoire national et où les soldats mouraient de dysenterie et d'eau contaminée. Dans le désert saharien, la soif est une contrainte perpétuelle et les eaux sont très souvent impropres et tuent les corps en transportant de nombreuses maladies. Envoyé en Algérie au début des années 1830, Gaétan Picon découvre le paludisme et les fièvres qui rongent de nombreux soldats.

Lui aussi ... Poursuivre la lecture

Par Pierre Robert.

À partir du 19 mai 2021, les mesures très contraignantes pesant sur les 168 000 restaurants que compte notre pays vont progressivement s’alléger.

Le 30 juin, si l’épidémie reste sous contrôle, ils devraient à nouveau pouvoir exercer leurs activités dans les conditions qui prévalaient dans le monde d’avant la crise sanitaire.

Après la parenthèse Covid, cela semble être un simple retour à la normale tant les restaurants font partie du cadre quotidien de nos existences. Nous sommes tellement habitués à le... Poursuivre la lecture

Par André Heitz.

Terres et territoires rapporte le 6 avril 2021 que M. Xavier Bertrand – présentement président de la région Hauts-de-France, candidat à sa succession, précédemment (entre autres) ministre de la Santé du gouvernement Dominique de Villepin, et candidat déclaré à la présidence de la République – a formulé une étrange demande à propos du maroilles et du Nutri-Score.

Le Nutri-Score, information, mésinformation, désinformation promues par l'État

Le Nutri-Score est une invention absolument géniale (si, si...). Il perme... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles