La croissance, elle est là ! Mais aux US !

La croissance ne redémarre pas en Europe, mais aux États-Unis !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
statue-de-la-liberté (image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La croissance, elle est là ! Mais aux US !

Publié le 29 août 2015
- A +

Par Jean-Pierre Chevallier.

statue-de-la-liberté (image libre de droits)
statue-de-la-liberté (image libre de droits)

Comme le dit notre président de la république, la croissance, elle est là !.. mais aux États-Unis : +3,6% par rapport au trimestre précédent en taux annualisé contre une baisse bien réelle de 0,1% en France, et même une baisse de 0,5% dans le secteur privé (d’après les chiffres de l’Insee) dont personne ne parle,

ch1

René Le Honzec-La croissance aux US
René Le Honzec-La croissance aux US

La croissance anormalement élevée du 1er trimestre en France ne s’explique que par les acrobaties des experts en manipulation que sont les gens de l’Insee.

Un petit rappel : le 29 mai dernier, sur la base de mes analyses de l’évolution des agrégats monétaires, j’avais estimé la croissance à 3,0% aux États-Unis d’une année sur l’autre contre 2,7% en 2e estimation, ce qui confirme la fiabilité de cette méthode…

Cliquer ici pour lire cet article du 29 mai sur ce sujet.


Sur le web

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • Les écarts entre courbe bleue/US et rouge/FR est assez hallucinante si on se souvient qu’il s’agit de 2 nations développées. L’économie US est actuellement en bien meilleure forme que l’économie FR et même Euro, ça fait plaisir de voir la 1ère économie mondiale en forme là où le reste du monde faiblit (hormis le R-U).

  • Si la croissance US est si solide, pourquoi Janet Yellen n’a-t-elle pas déjà augmenté les taux ?!

    • Parce qu’on vit dans une économie mondialisée et qu’elle doit pouvoir évaluer le risque que la croissance atone du reste du monde fait peser sur le pays, elle n’a pas droit à l’erreur.
      La Fed est confiante sur l’économie US mais pas du reste du monde.

      Bref elle agit de manière responsable et mesurée, c’est pour ça qu’elle est à ce poste et pas quelqu’un comme vous.

    • Sans doute parce que ce chiffre est pipeau, qu’on l’a balancé pour faire remonter les marchés et qu’on nous donnera le vrai chiffre dans quelques mois ou années, façon 1984. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait en 2008.

      Même un américanophile comme Charles Gave avoue qu’on est en récession aux USA.

    • Parce que l’inflation reste très faible, que le marché du travail Américain s’améliore mais pas tant que ça, et que maintenir l’inflation et le chômage à des niveaux faibles est le rôle de la Fed. Il n’y a aucune raison de se précipiter et de se tirer une balle dans le pied en montant les taux. Les Américains sont conscients que la reprise reste fragile et tant qu’ils n’auront pas plus de signaux (par exemple l’augmentation de l’inflation), alors ils garderont des taux d’intérêt bas malgré le risque de mal-investissement.

  • La caricature m’a fait rire.:D

  • Aidez-moi, je ne comprends pas ! Comment la croissance peut-elle redémarrer aux USA alors que Barack HUSSEIN Obama, ce stalinien, est le pire président de toute l’histoire des États-Unis, de toute l’histoire du monde, de toute l’histoire de la Galaxie, et toute l’histoire de l’Univers tout entier ? M’aurait-on menti ?!

    • Sans lui, elle serait du double.

    • Elle a crû malgré lui, l’avantage des US est que le Congrès a été là pour stopper la plupart de ses initiatives anti-croissance. Un président ne peut pas tuer un pays à lui tout seul quand il est enchaîné.

    • Ce serait accorder beaucoup trop d’influence aux politiques sur l’économie. J’ai du mal à me mettre à la place d’un américain ; certains côtés de leur culture m’horripilent. Mais on est obligé de reconnaitre que l’esprit d’entreprise est payant et que les américains sont capables de rebondir la où les européens ne peuvent que stagner …

    •  » Aidez-moi, je ne comprends pas ! Comment la croissance peut-elle redémarrer aux USA alors que Barack HUSSEIN Obama, ce stalinien, est le pire président de toute l’histoire des États-Unis, de toute l’histoire du monde, de toute l’histoire de la Galaxie, et toute l’histoire de l’Univers tout entier ? M’aurait-on menti ?!  »

      Parce qu’il n’a pas dans on pays un pouvoir absolus que c’est le congrès le vrai pouvoir législatif et que les états sont très autonomes vis-à-vis de l’état fédéral en matière de politique économique et sociale sauf en ce qui concerne la politique monétaire.

      D.J

      • Obama est une catastrophe pour les USA, toutefois il faut savoir raison garder, 95% des pays sont dirigés par quelqu’un de plus débile.

    • Manifestement, vous ne pigez pas trop quelque chose: les USA sont un état FEDERAL, les compétences économiques sont avant tout aux mains des états et non pas aux mains de l’état fédéral. heureusement d’ailleurs pour les USA.
      Une bonne partie de la croissance aux USA vient du gaz schiste. Obama n’est en rien responsable de cela.
      Regardez un peu l’état de Chicago, c’est assez catastrophique. Pour rappel c’est le fief d’Obama.
      Je parle même pas de Détroit et de Porto Rico, deux fiefs gauchistes (Porto Rico a pdt longtemps été vu comme exemple à suivre par l’aile gauche du Parti démocrate).
      Le président américain n’a pas les mains libres même au niveau fédéral, il y a le Congrès (qui pour rappel est républicain). Mais il y a aussi bien d’autres limitations (divers lobbys, l’administration, la justice,….).

    • Obama est bel et bien un désastre pour l’économie américaine. Heureusement qu’il a échoué à faire passer une grande partie des choses qu’il avait promises. renseignez vous un peu sur le cout de l’obamcare et de sa politique sur le climat, c’est juste gigantesque.
      Là où il a le plus de pouvoir c’est en politique étrangère. C’est un véritable désastre. L’Irak était un pays stable à la fin de la présidence Bush (même si je trouve débile de la part de Bush d’avoir envahi l’Irak). Regardez l’Irak actuel, c’est en partie à cause d’Obama (c’est aussi de la faute de Bush du fait de l’invasion et de Maliki du fait de sa politique sectaire).
      La politique désastrueuse d’Obama a permis l’émergence de l’état islamique (des experts de la défense avait prévu l’émergence de l’état islamique mais Obama ne les a pas écouté).
      La plupart des terroristes relachés de Guatanamo ont repris leurs activités terroristes (il y en a pas mal au Yémen).Relacher des terroristes dangereux dans la nature était débile, on aurait mieux fait de les garder enfermer ou de les tuer.
      Obama s’est mis à dos tous les alliés traditionnels des USA (Egypte, Israel, Japon, Arabie Saoudite,….).
      Quand aux récents développements cela n’illustre en rien le génie d’Obama:
      Pour Cuba, la situation s’explique que Cuba dépent de l’aide financière du Vénézuela qui est aujourd’hui ruiné ce qui a obligé Cuba à se rapprocher des USA. (En plus, je ne vois pas en quoi cette levée des sanctions économiques est un grand avantage pour les USA, c’est plus symbolique qu’autre chose).
      Pour l’Iran, cet accord donne à l’Iran la bombe atomique alors je ne vois pas en quoi c’est une victoire. plus de 200 anciens hauts gradés américains ont appelés le Congrès à s’opposer à l’accord. Cet accord va donner plus de moyens à l’Iran pour financer le terrorisme. Une grande partie des européens (sans parler des pays arabes) s’opposent à l’accord (même s’ils ne le diront pas publiquement). Cet accord est un désastre d’un point de vue (géo)politique. Ce que bcp de gens oublient, c’est que l’Iran est dirigé par une secte de fanatiques religieux haissant les USA et l’Occident. Il est stupide de croire qu’une alliance avec ces gens est possible. Attention, je ne dis pas que cet accord n’est pas justifiable sur un plan économique. La seule chose bien de cet accord c’est pour l’économie mais à part, cela cet accord est clairement un désastre. Cet accord va entrainer une course à l’armement. L’arabie saoudite réfléchit très sérieusement à doter de l’arme atomique.
      Un tel accord était peut être inévitable avec la Chine, la Russie … et d’autres pays qui voulaient pouvoir commercer avec la Chine mais ce n’est certainement pas une victoire diplomatique (la seule bonne chose c’est sur le plan économique)

      • « et de Maliki du fait de sa politique sectaire »

        Et des gens qui ont écrit la constitution de l’Irak. Ils y ont en effet laissé (volontairement ou pas, je n’en sait rien) un défaut bien connu de certains pays fédéralisés. Plutôt que de laisser chaque province gérer son propre argent celui-ci devait impérativement passer par Bagdad, ce qui a permit à al-Maliki de constitutionnellement arrêter de payer les forces antiterroristes sunnites.

        « Cet accord est un désastre d’un point de vue (géo)politique »

        D’ailleurs le Pakistan reprend activement la construction d’arme atomique. Beaucoup de pays du MO ont des programmes nucléaires civiles mais bizarrement aucun parie sur une filière ne permettant pas de produire d’armes nucléaires…

        https://www.washingtonpost.com/world/asia_pacific/report-pakistans-nuclear-arsenal-could-become-the-worlds-third-biggest/2015/08/26/6098478a-4c0c-11e5-80c2-106ea7fb80d4_story.html

        Bref, auparavant seul Israël avait des armes atomiques au MO et malgré ce que les régimes du coin disent publiquement pour des raisons politiciennes ils savaient très bien qu’ils ne risquaient rien. Le moyen orient de demain est un moyen orient ou l’Arabie saoudite, l’Iran, la Turquie voir même L’Égypte seront des puissances nucléaires.

      • L’Irak stable sous Bush? Ce qu’il ne faut pas lire. C’est cette guerre qui est grandement responsable de l’apparition de l’état islamique.

        Et pour les fanatiques religieux en Iran on peut remercier les US et le UK d’avoir renversé le premier ministre Mosqadegh élu démocratiquement

        • « L’Irak stable sous Bush? Ce qu’il ne faut pas lire. C’est cette guerre qui est grandement responsable de l’apparition de l’état islamique. »

          L’Irak était stable en 2008 avant qu’Obama décide de retirer les troupes pour des raisons démagogiques. Les kurdes que tous les journalistes bien pensants présentent comme nos amis alors qu’ils se foutaient éperdument de leur massacre par centaines de milliers sous Saddam étaient tout à fait contre et ont demandés avec insistance à Obama de ne pas faire cela.

          Malheureusement la pression internationale des gens qui avaient décidé avant même que cette guerre commence qu’elle DEVAIT être un échec a fini par trouver un chemin aux USA (alors que les démocrates ont voté pour l’opération de 2003).

        • « L’Irak stable sous Bush? Ce qu’il ne faut pas lire » Le Chaos en Irak fut surtout entre 2003 et 2006-7. A cette période, l’Irak a connu une grande offensive d’Al Qaeda qui a été défaite. L’Irak en 2008 était relativement bien sécurisé grâce à la stratégie du général Pétraeus qui a défait Al Qaeda. Ce qui a détérioré la situation est un, le retrait prématuré des forces américaines (tous les militaires se sont opposés à ce retrait le trouvant trop brutal) et deux, la politique sectaire de Maliki.

    • C’est clair. Alors qu’avec les Républicains on a eu droit à la pire crise depuis 1929, deux guerres qui plombent les finances et qui ont déstabilisées la région; Obama serait un pire président.

      •  » Alors qu’avec les Républicains on a eu droit à la pire crise depuis 1929″ il faut vraiment être de mauvaise foi pour dire que les républicains sont responsables de la crise de 2008. Le premier responsable de la crise des subprimes s’est Clinton qui pour se faire réélire à obligé les banques à prêter aux pauvres tout cela pour permettre aux noirs d’avoir leurs maisons. C’est cela qui a crée la crise des subprimes

        « deux guerres qui plombent les finances et qui ont déstabilisées la région » pq deux ?? oké pour l’irak mais pour l’afghanistan, on ne peut pas dire que cela a déstabilisé la région. Pour rappel, l’Afghanistan était dirigé par les talibans. L’opération américaine en Afghanistan n’a pas du tout déstabilisé la région au contraire.
        Après le 11 septembre, une opération en Afghanistan s’imposait. N’importe quel autre président que Bush (démocrate ou républicain) aurait fait la même chose pour l’Afghanistan.

        Sur le long terme, l’Obamacare et la politique d’obama pour le climat seront bcp plus couteuses que ces deux guerres

        • La guerre en Afghanistan n’ a servi à rien, la très grande majorités des réseaux talibans sont situés au Pakistan? Pourquoi Bush n’ a pas envahi le Pakistan après tout Ben Laden y était planqué avec la complicité quasi certaines des services Pakistanais? Mais j’ oubliais, le Pakistan est notre fidèle allié est il possède la bombe, on n’envahit pas un pays qui possède la bombe. Vivement que l’embargo iranien soit supprimé ainsi que les divers sanctions ca sera bénéfique pour les Iraniens et les pays qui souhaitent commercer avec lui et pour les rapports entre l’Occident et l’Iran. Et pour l’Afghanistan c’ est de la manipulation pure et simple à l’époque de Bush soit on soutenait sa politique étrangère soit on était accusé de financer le terrorisme international. Et pour info les talibans étaient en Afghanistan bien avant 2001. Donc si je comprend bien il faut qu’ il y est des milliers de morts sur son sol pour que l’occident lutte contre le terrorisme internationale sinon ce n’est pas ses affaire? On pleure sur les antiquités et musés détruits par l’EI mais les bouddha de Bâmiyân ont été vite oubliés et les victime de Boko Haram elles sont aussi chrétiennes que celles d’Orient pourquoi sont elles moins médiatisés? L’Occident se découvre une fibre chrétienne tout à coup?

        • « prêter aux pauvres tout cela pour permettre aux noirs d’avoir leurs maisons ». Mais justement tout le modèle américain repose sur ça! Et rassurez vous ya pas que les noirs et les latinos qui ne pourraient pas s’acheter de maison si les banques restreignaient le crédit. Et puis ce système que vous sembler dénoncer c’est le corollaire de la dynamique économique américaine. La classe politique américaine à toujours promis la prospérité et le bonheur à son électorat qu’il soit démocrate ou républicain comme miss météo qui prédit un week end ensoleillé après une semaine de pluie. D’ailleurs c’ est Bush qui avait consacré ce système  » Le pouvoir d’achat des américains ne se négocie pas ». Je pense qu’en terme de démagogie et de populisme on a jamais fait mieux depuis. Le souci c’ est que l’économie américaine est très dynamique, vous pouvez être licencié du jour au lendemain en cas de conjoncture défavorable, et puis être réembauché si tout va bien, les salaires sont flexibles et variables , le temps de travail aussi ( pas de 35h comme en France). Le systèmes des retraites étant ce qu’il est, les gens considère pour la plupart comme plus important de mener un train de vie selon leur aspirations plutôt que d’épargner pour leur retraite. Or avec un tel modèle comment pouvez vous exiger de toutes les personnes des garanties de solvabilité? Vous n’avez pas beaucoup de solution: soit moduler le prix de l’immobilier en fonction de la solvabilité de la demande ce qui révèlerait à quelles point les prix sont déconnecté de la réalité économique, ce qui ne plairait pas du tout aux promoteurs
          immobiliers, soit vous augmenter artificiellement la solvabilité de la demande avec des dispositifs diverses et variés soit vous assouplissez les conditions de crédits en fonction de la solvabilité des emprunteurs ou soit vous considérer que seul un emprunteur avec un salaire fixe et un travail stable et fixe et répondant aux conditions du bien peut prétendre à l’obtention d’un crédit. Mais la c’ est les banques qui tireront la gueule parce qu’en ce qui concerne les USA cette demande solvable est à mon avis une minorité. Les USA on choisi l’assouplissement du crédit à des catégories de populations qu’on jugerai en France ou plus largement en Europe insolvables. Mais on il vraiment le choix vu la structure de leur économie? je dirai que non car quand un crédit est accordé à un ménage solvable ou non et bien cette argent prêté qui permet de payer les travaux paie les ouvriers à l’ouvrage ce qui leur permet à leur tour de payer le crédit de la voiture ou les mensualités de leur maison, d’acheter des biens de consommation qui permettront de payer d’autres personnes qui pourront payer leur crédit etc… c ‘est la réalité du système américain.Le seul problème c’ est que quand ça va mal pour quelqu’un ça va mal pour les autres aussi. Mais à l’inverse quand ça va mieux ça va mieux pour les autres.C ‘est la dynamique économique américaine, elle est ainsi faîte. Appliquer ce modèle à la France est un vaste et ambitieux projet, avons nous la mentalité adéquate? Le goût du risque?

        • Toujours plus d’ineptie avec la guerre d’Afghanistan et d’Irak on est quasiment à plus de 1600 milliards de dollars. La guerre d’Afghanistan coûte toujours 1 milliard de dollars par semaine aux contribuables américains et ce sont des membres de l’armée US qui le disent pas des alter mondialistes ou autres pacifistes. La lutte contre l’EI coûte 10 millions par jour aux contribuable US depuis Aout 2014

  • Les USA ont tout fait pour obtenir ce résultat … en étranglant le reste de la planète pour asservir à leur seul et exclusif profit. Embargo qu’ils imposent aux autres mais ne respectent pas, sanctions aussi diverses que variées infligées par exclusivement des tribunaux U.S.

    Et ce n’est que le commencement quand TAFTA sera signé en douce par l’Europe, supposée être démocratique, ce sera bien pire que ça ne l’est actuellement.

    • C’est totalement injuste … mais terriblement efficace. Tout le problème de l’idéologie bisounours …

    • @Marc,

      Vous débitez n’importe quoi. Étrangler économiquement le reste de la planète serait dommageable pour l’économie US surtout en ce qui concerne son secteur de l’exportation. 50% des échanges commerciaux le sont entre l’UE et les USA. Faudrait vraiment être con pour étrangler volontairement ses propres clients en croyant que cela va leur bénéficier économiquement.

      D.J

  • Ce genre d’article n’a pas de sens.
    Il présente un chiffre dont le sens est de moins en moins évident, qui subit des modifications incessantes de sa définition (bien vite oubliées) et qui est en permanence requalifié à l’aune de données toutes plus extravagantes les unes que les autres.
    Voici par exemple les derniers chiffres dont ils sont « sûrs » (que penser de ces doubles révisions etc…)
    http://www.zerohedge.com/news/2015-06-24/final-q2-gdp-revision-confirms-third-negative-gdp-quarter-recovery-massive-inventory
    Avez-vous vraiment l’impression qu’il s’agit de bons chiffres? Qu’on soit en pleine croissance? Hum…

    Ceci n’infirme en rien l’éventuelle différence de destin des deux économies citées, mais vide de sens la référence à cet indice et la gestion qui en est faite par ceux qui le publient.

    Quant au GDP lui-même et la production de richesse, je vous propose trois liens:
    -un rappel de l’Institut Mises:
    https://mises.org/library/how-gdp-metrics-distort-our-view-economy
    -l’un vous donnera une approche GDPvsIncome.
    http://www.oftwominds.com/blogaug15/GDP-wages8-15.html
    -l’autre vous fera réfléchir sur le sens du GDP. En effet, que penser des dépenses forcées à destination d’une industrie de connivence?
    http://www.zerohedge.com/news/2015-01-27/how-much-more-gdp-growth-will-be-due-obamacare

    Et enfin pour rigoler, le suivi des « forecasts » dans le temps par la Fed elle-même:
    http://www.zerohedge.com/news/2015-08-28/atlanta-fed-cuts-q3-gdp-forecast-paltry-12

  • le graphe est intéressant car il montre que les mesures diverses est variées pour contenir la folie libérale n’ont pas le rôle d’un amortissement des variations, mais plutôt d’une translation vers le bas..
    en tous les cas c’est loin d’etre clair…

  • Cette croissance aux USA est un beau fake… Si le prix du baril battait son plein, et que les taux n’étaient pas proches de zéro, voir négatif… Autant dire qu’ils n’en auraient pas, et que nous, serions en récession.

    Toute cette sois disant croissance, c’est juste du maquillage, des graphiques photoshopés sans prendre en compte la réalité sur le terrain derrière.

    • Exact et sur les millions d’emplois crées combien de poste de cadre sup ou de métiers d’avenir crées pour d’innombrables poste de barman, garçon de café, ménagère, coursiers, cireur de chaussure, domestique, vendeur de hot dog etc en gros des emplois conjoncturels . Bref il s’agit d’emplois qui voleront en éclat à la moindre mauvaise nouvelle sur le plan économique. En gros l’ article présente la solution américaine comme un retour vers le passé pour pouvoir tirer des points de croissance artificiellement. En gros l’Occident se serait développé trop vite et de manière éphémère…

  • 1/ Les statistiques sont autant manipulées aux US qu’en France.

    2/ La révision à 3,7% de croissance au 2ème trimestre aux US est essentiellement dus aux stocks. Or, les stocks ne vont pas progresser éternellement. On peut donc s’attendre à un déstockage préjudiciable à la croissance (telle que mesurée par le PIB) au prochain trimestre. Soyons prudents!

    3/ Il ne faut pas s’arrêter aux indicateurs les plus médiatiques que sont le PIB et le taux de chômage pour se faire une idée de la situation économique réelle d’un pays. Ces 2 indicateurs sont biaisés et doivent donc être complétés par d’autres.

  • vive le gaz de schiste !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Donald Trump à un meeting
0
Sauvegarder cet article

Trump, désormais valet puant des Républicains, est expressément maintenu le plus éloigné possible de la Géorgie et du run-off (deuxième tour) entre Walker (Républicain) et Warnock (Démocrate) qui aura lieu le 6 décembre prochain.

 

Le problème de la Géorgie

Run-off sans enjeu réel, vu que les Démocrates ont déjà remporté le Sénat (tenant compte de la voix de Kamala), suite à la bérézina de tous les candidats sauf un poussés par Trump au Sénat, qui ont perdu la mère de toutes les élections imperdables.

En Géorgie, Wal... Poursuivre la lecture

Avec le conflit en Ukraine, les questions de défense européenne sont devenues plus d’actualité que jamais. Dans le même temps, certaines initiatives comme le bouclier antimissile sous initiative allemande posent des questions sur sa réalité.

Pour avoir des réponses, la rédaction s’est entretenue avec Jean-Dominique Merchet, journaliste à L’Opinion et spécialiste des questions de défense nationale et internationale. Entretien réalisé par Alexandre Massaux.

 

Alexandre Massaux : Le développement d’un bouclier antimissi... Poursuivre la lecture

photo de Donald Trump
1
Sauvegarder cet article

Hier, en sa fastueuse résidence de Mar-a-Lago, adossé à une forêt de drapeaux américains, fidèle à sa veste bleue, sa chemise blanche et sa cravate rouge, Donald Trump annonçait sa candidature à la prochaine campagne présidentielle.

Comme on pouvait s’y attendre, son discours long d’une heure a consisté à marteler ses thèmes favoris – immigration, sécurité, prospérité –, avec les formules-choc et le style qui ont fait sa gloire pour les uns, sa honte pour les autres. De toute évidence, Trump Saison 2 sera le sosie politique de Trump Sa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles