Paquet neutre : Touraine enfume mais ne convainc pas

Le paquet neutre, joker des ministres de la Santé en mal de popularité ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
cigarette credits corrie (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Paquet neutre : Touraine enfume mais ne convainc pas

Publié le 21 juillet 2015
- A +

Par Christian Helbert.

cigarette credits corrie (licence creative commons)
cigarette credits corrie (licence creative commons)

 

Présentée dans le cadre du projet de loi sur la santé, la mise sur le marché du paquet de cigarettes neutre, si elle est définitivement adoptée, est prévue pour mai 2016. La France serait alors le deuxième pays à faire appliquer cette mesure. En vigueur en Australie depuis 2012, le paquet neutre n’a pas eu les résultats escomptés : explosion du marché noir, pertes pour les buralistes et l’État, sans pour autant affecter la consommation de tabac, qui reste stable. Marisol Touraine affiche pourtant sa détermination à faire la guerre au tabac et promet de vrais résultats. Son manque criant de soutiens lors de la réunion ministérielle qui s’est tenue ce lundi 20 juillet et dont elle faisait le porte-étendard de son projet, laisse pourtant présager du contraire.

Marisol Touraine seule face à l’UE

Ce lundi 20 juillet se tenait une réunion ministérielle sur le thème « un monde sans tabac » organisée par Marisol Touraine avec ses homologues étrangers. Très peu pourtant ont répondu à l’appel. Il est aujourd’hui difficile pour la ministre de se montrer fédératrice alors que onze membres de l’Union européenne se sont opposés à son projet d’instaurer le paquet neutre obligatoire. Proposée en 2013 au niveau européen, cette mesure avait déjà eu l’occasion d’être rejetée à six reprises. La Commission aux affaires juridiques du Parlement européen, notamment, l’a écartée en précisant que le paquet neutre irait à l’encontre des règles du marché commun.

L’exemple australien n’a donc pas fait beaucoup d’émules. La ministre australienne elle-même, invitée phare de la réunion de Touraine, ne semblait pas prête à défendre sa politique puisqu’elle n’a pas daigné faire le déplacement, préférant se faire représenter. Pour la petite histoire, rappelons d’ailleurs que la ministre s’était opposée à cette mesure lors de son vote initial au Parlement australien en 2011… Depuis son entrée au gouvernement, elle a donc été contrainte de défendre une mesure qu’elle n’approuve pas. Une posture qui fait d’elle une piètre porte-parole.

Pertes pour les commerçants, pertes pour l’État mais aucun impact sur le tabagisme

Difficile de défendre un tel bilan. Depuis l’introduction du paquet neutre en Australie, la consommation de tabac n’a pas baissé, elle a même augmenté dans certains États. En parallèle de cette inefficacité patente, l’impact sur les commerçants est énorme. 77% des buralistes rapportent un impact très négatif sur leurs affaires. Certains affirment ainsi perdent jusqu’à 15 000 dollars australiens (un peu plus de 10 000 euros) par semaine. Servir les clients a été rendu plus compliqué par la quasi-anonymisation des paquets, impossibles à différencier. 90% des buralistes interrogés estiment qu’il leur faut plus de temps et 59% qu’il leur arrive fréquemment de se tromper dans les paquets et de donner le mauvais produit.

Les petits commerçants ne sont pas les seuls à essuyer les plâtres. Le Trésor australien aurait enregistré 1,1 milliard de dollars australiens (750 millions d’euros) de pertes. En cause, le manque à gagner du prélèvement de taxes, évaporé au profit du marché parallèle, ainsi que le plus gros contentieux commercial jamais engagé devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). En avril 2012, l’organisation internationale a été saisie par cinq de ses États membres : Cuba, la République dominicaine, le Honduras, l’Indonésie et l’Ukraine, au motif que la loi australienne met en danger les emplois de centaines de milliers de personnes employées par l’industrie du tabac.

Seul bénéficiaire du paquet neutre : le marché noir. Le paquet neutre et les prix prohibitifs du paquet (20 dollars australiens soit 14 euros) ont contraint les consommateurs à se tourner vers des voies souterraines. Selon une étude KPMG, la contrefaçon a ainsi enregistré une hausse de 25%. Les douanes n’ont jamais vu autant de marchandises contrefaites introduites dans le pays. En parallèle, de nouvelles marques illicites font leur entrée sur le marché, dont l’une, baptisée Manchester, est passée devant Camel en grignotant 1,2% du marché.

Le paquet neutre, joker des ministres de la Santé en mal de popularité ?

À la vue du bilan catastrophique de l’Australie, on est forcé de s’interroger sur les vraies raisons qui poussent certains gouvernements à proposer cette mesure.

En Australie, Nicola Roxon, en charge du projet de loi pour l’instauration du paquet neutre, était classée deuxième pire ministre de la Santé dans l’histoire du pays. Elle est aujourd’hui récompensée de toute part pour sa contribution dans la lutte mondiale contre le tabac. Des louanges étonnantes alors que les preuves de l’efficacité du paquet neutre manquent encore. Son homologue britannique, Andrew Lansley, lui aussi accusé d’être l’un des pires ministres de l’histoire du pays, a décidé de suivre sa voie. De même pour James Reilly au pays du trèfle, qui lui aussi est parti en croisade contre le tabac au moment opportun où il était qualifié de pire ministre de la Santé de l’histoire de l’Irlande. La mise sur le marché du paquet neutre semble être un remède anti-impopularité – un pansement sur une jambe de bois, au vu des effets de la mesure. Marisol Touraine l’a bien compris. Un bon timing pour la ministre alors que le gouvernement Hollande est moribond et que la rumeur d’un remaniement enfle.

Qui peut encore se montrer enthousiaste à l’idée du paquet neutre ? La pilule passerait mieux si cette mesure montrait quelque effet bénéfique. Malheureusement, le bilan australien indique tout le contraire. Mais les occasions d’aujourd’hui effacent les échecs d’hier. Il est temps pour la ministre de la Santé d’enterrer son projet ubuesque et de proposer une réelle politique publique de lutte contre le tabagisme, si telle est vraiment son intention.

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • comment peut on être contre le marché noir qui est le fondement même de tout libéralisme ?…

    • Le marché noir a toujours précédé le marché officiel …

    • L’auteur de cette article raconte les faits que cela engendre, notamment l’expansion du marché noir, mais surement pas sont opinion personnel basé du libéralisme. Je pense qu’il n’est pas contre le marché noir (ou « marché libre »), il se met juste à la place d’un étatiste en disant que c’est contreproductif d’instauré le paquet neutre, la consommation ne baise pas et rapporte encore moins à l’état. Comme d’habitude les politocards socialos ne juge que sur leurs intentions et jamais sur les faits! Et les faits sont que le marché libre fonctionne mieux qu’un marché strictement réglementé!

    • « comment peut on être contre le marché noir qui est le fondement même de tout libéralisme ? »

      Comment discréditer complètement l’idée de libéralisme.

      Le libéralisme n’est pas la loi de la jungle ou l’anarchie. C’est même le contraire. Le libéralisme a pour corollaire le respect du droit, à commencer par le droit de propriété.

      Le libéralisme défend l’idée de préserver au maximum la liberté et de réglementer au strict minimum le marché.
      Je cite Hayek « Il y a un principe fondamental, à savoir que, dans la conduite de nos affaires, nous devons faire le plus grand usage des forces spontanées et recourir le moins possible à la coercition ; mais ce principe peut comporter une variété infinie d’applications ».

      • La contrebande (soyons précis) c’est tout sauf de l’anarchie! C’est une réponse du marché à une sur-taxation. C’est économiquement bénéfique et oui en tant que libéral je défend la contrebande! Comme on dit chez nous dans le Dauphiné: Vive Mandrin!

        • Les colporteurs du Haut-Dauphiné ont fait la contrebande de livres et surtout de livres interdits dans presque toute l’Europe (surtout la France, l’Italie et l’Espagne, la Suisse) pendant des siècles.

  • Dans le cas de l’Australie, je pense qu’il faut plutôt regarder du côté du prix des cigarette ( pas loin de 14€) plutôt que sur l’aspect du paquet pour expliquer le marché noir et les baisses de revenu qui en découles.

  • L’éxperience Australienne est peut etre un échec, mais le porte parole du gouvernement Australien, complaisemment relayé et traduit par France Intox, est que le nombre de fumeurs officiellement a diminue. PAs un mot sur le marche noir, et la perte d’activité des buralistes.
    Peut etre que M. Hollande devrait lui faire donner des leçons de francais et l’embaucher pour parler du chomage.

  • Donc les fumeurs, les vrais aiment leurs marques car les cigarettes sont « meilleures » mais elles perdraient leur saveur sans image sur le paquet?
    Etes vous vraiment de telles lycéenes en manque de marketing pour aller acheter de jolis paquets au marché noir?

    • Le problème n’est (à mon sens) pas là.

      Le problème est que le gouvernement dépense une énergie (et un pognon) dingue pour une réforme dont l’expérience montre qu’elle est inutile.

      Et tout ça pour éviter de s’occuper des VRAIS problèmes : zones de non-droit, déficit, chômage….

  • Des que je la vois j’ai peur, car elle est toujours remplie d’Idées farfelues, qui de plsu coutent tre`s cher à al société. Mais dans ce gouvernement de sous doué elle a sa place

  • Mariosole à de qui tenir. Son père le sociologue était extraordinairement pontifiant et imbu de supériorité morale…

  • MST (MariSol Touraine), c’est celle qui, au sortir des négociations sur le retraites, avait affirmé que les régimes étaient sauvés pour 40 ans. 2 ans après, ils sont en faillite.
    Menteur un jour, menteur toujours ?
    Nos régimes sont en faillite, mais que ne ferait-on pas pour le clientélisme ?

  • uberisons les buralistes… je ne comprends toujours pas que l’on puisse acheter de l’alcool en supermarché et pas des cigarettes… autorisons cette vente en supermarché et que l’on ne finisse avec ce métier d’État…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Récemment, la Commission européenne a annoncé des propositions de révision de la réglementation sur le tabac. Il semblerait que les taxes en vigueur n’aient pas été révisées depuis… 2010, et qu’elles ne prennent donc aucunement en compte ni l’évolution du marché, ni les niveaux d’inflation ces dernières années.

Ce projet de réforme n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les restrictions de consommation à échelle nationale et européenne. Que ce soit en termes d’alimentation, d’alcool ou encore de tabac, ce paternalisme pose... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'IREF Europe

Il y a un an nous nous penchions sur ce que nous préparait l’Union européenne-nounou pour nous empêcher de mourir en réglementant et taxant davantage l’alcool, le tabac et le sucre. En matière d’alcool, une nouvelle offensive est menée par Véronique Trillet-Lenoir, député européen de la République en marche (LREM), qui a rédigé un rapport dans le cadre de la commission spéciale sur la lutte contre le cancer (BECA) du Parlement européen. Sur la base de ce rapport, le Parlement de Strasbou... Poursuivre la lecture

Peu importe à quelle école d’économie vous souscrivez, vous devez tout de même admettre ce point de l’école autrichienne : les individus agissent selon les signaux et incitatifs qu’ils voient. Même Mère Thérésa agissait pour obtenir des « points-ciel. »

Si donc les pouvoirs publics s’immiscent à ce point dans votre vie qu’ils vous forcent à détenir un pass quelconque pour vivre normalement, vous pouvez être sûrs que certains en obtiendront des faux pour pouvoir vivre normalement. En fait, le CHU de Nice a récemment affirmé que 30 % des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles