Accord avec l’Iran : 2 avantages, 1 inconvénient

Malgré ses avantages, l’accord conclu avec l’Iran renforce l’hégémonie américaine.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Centrale nucléaire- Peter Gabriel (CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Accord avec l’Iran : 2 avantages, 1 inconvénient

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 19 juillet 2015
- A +

Par Sheldon Richman, depuis les États-Unis.

Centrale nucléaire- Peter Gabriel (CC BY-SA 2.0)
Centrale nucléaire- Peter Gabriel (CC BY-SA 2.0)

Le bien qui sortira de cet accord ne peut être surestimé mais il comporte un grave inconvénient. L’accord nucléaire avec l’Iran est bon pour deux raisons : il réduit les risques de guerre et il permet la levée des sanctions qui pénalisent la population iranienne.

Bien que les responsables américains affirment toujours que la guerre reste une option, le risque en est maintenant faible. Même le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sait que militairement il ne peut porter un coup décisif à l’Iran. Pour cela, il a besoin des États-Unis et il ne peut plus guère compter maintenant sur ce partenaire.

Que les Iraniens voient lever les sanctions ne peut qu’être bien accueilli par tout être humain. Selon le Président Obama, les sanctions ont « paralysé l’économie iranienne…  Leur économie est sinistrée en raison des sanctions ». Mais il a tort. Le terme « économie » est une abstraction : elle ne peut être paralysée ou sinistrée. C’est la vie des Iraniens innocents qui a été paralysée ou sinistrée, ce sont eux qui ont manqué de nourriture et de médicaments. Le régime des sanctions est une forme de guerre contre les non-combattants. En outre, comme l’a montré Gareth Porter, il n’a même pas atteint les objectifs qu’Obama lui avait assignés.

Le bien qui sortira de cet accord ne peut être surestimé. Il y a eu lieu de se réjouir d’une situation qui voit diminuer la perspective d’un Moyen-Orient embrasé avec des difficultés pour le reste du monde et l’amélioration de la vie quotidienne des Iraniens ordinaires.

Iran Teheran city of lights Arash Razzagh Karimi  (CC BY-NC-ND 2.0)
Iran-Teheran city of lights Arash Razzagh Karimi (CC BY-NC-ND 2.0)

Mais l’accord a un grave inconvénient qui est de renforcer l’hégémonie américaine. Le gouvernement américain est considéré par les médias, entre autres, comme l’instance légitime pour accuser, juger et surveiller le gouvernement de l’Iran. Le gouvernement des États-Unis, bien sûr, dispose d’une puissance militaire écrasante, et ce seul élément lui donne la capacité d’imposer ses exigences aux autres. Mais cela ne signifie pas que le président Américain ait l’autorité morale pour le faire.

Selon quelle norme morale un gouvernement peut-il faire pression sur d’autres quand il a semé la mort et la destruction sur d’innombrables sociétés avec sa puissance militaire, en lâchant deux bombes atomiques sur des civils japonais ; en soutenant certains des pires dictateurs de l’époque contemporaine ; en rendant possible l’utilisation d’escadrons de la mort et d’autres formes de terreur ; en renversant des gouvernements (dont celui de l’Iran en 1953) afin d’installer des régimes fantoches ; en déclenchant des guerres d’agression et soutenant certaines d’entre elles (telles que la guerre menée par l’Irak utilisant des armes chimiques contre l’Iran dans les années 1980 ; d’Israël contre le Liban, ce qui engendré le Hezbollah et maintenant la guerre des Saoudiens au Yémen) ; en facilitant des opérations secrètes, des guerres par procuration ou cybernétiques (par exemple, contre l’Iran) ; et en soutenant l’occupation de territoires de gens innocents (l’exemple le plus pertinent, l’occupation israélienne de la Palestine par le nettoyage ethnique et la conquête militaire, ce qui a engendré le Hamas) ?

L’Iran n’a jamais menacé les États-Unis ou Israël. Il n’a pas essayé de construire une bombe atomique, et même s’il devait le faire, cette arme ne serait d’aucune utilité sauf peut-être comme arme de dissuasion. Pourtant, les États-Unis, puissance militaire atomique, et son allié Israël – qui a le monopole de l’arme nucléaire au Moyen-Orient – ont la prétention de dicter à l’Iran ce qu’il peut et ce qu’il ne peut pas faire. Le système de souveraineté de l’État que nous subissons est illégitime, mais tant qu’il existe, le gouvernement américain ne fera que provoquer le chaos en violant la « souveraineté » des autres nations. En vertu des lois en vigueur, l’Iran est une nation souveraine, de sorte que le gouvernement américain ne devrait pas avoir plus d’autorité pour exiger que l’Iran lui ouvre, pour les inspecter, ses installations militaires et scientifiques que l’Iran ne pourrait exiger la réciproque du gouvernement américain. (En fait, ce ne serait peut-être pas une mauvaise chose).

Il est particulièrement scandaleux de voir Israël, qui a agressé tous ses voisins, siéger parmi les juges de l’Iran. L’Iran a signé le Traité de non-prolifération nucléaire et a été soumis à des inspections avant les dernières négociations. Israël n’a pas signé ce traité. On préfère ne pas savoir ce qui est connu depuis longtemps : il existe des centaines d’armes nucléaires, qui ont été réalisées avec des composants passés en contrebande grâce à la complicité de fonctionnaires et de partisans américains d’Israël dans la plus complète illégalité. Israël, comme les États-Unis, sont hostiles à la dénécluarisation militaire du Moyen-Orient, position soutenue par l’Iran.

Donc, trinquons à cet accord. Mais restons vigilants tant que l’hégémonie américaine ne sera pas réduite à l’impuissance.

___

Sur le web. Traduction pour Contrepoints par Gérard Michel Thermeau

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • les états unis sont toujours en train de faire croire qu’ils sont menacés par tel ou tel pays ; en fait , c’est une excuse pour s’ingérer partout ou ils estiment qu’ils ont leur mot à dire quand bien même ils ne sont pas concernés ; quand à leur puissance militaire , j’ai ouie dire qu’elle n’était pas si puissante que ça ; je crois bien que les usa ne sont plus les maitres du monde et ça ils ne l’accepterons pas ;

  • Article typique d’un de ces « intellectuels étoilés US » s’imaginant détenteur de la Vertu
    et s’autorisant à flinguer contre certaines évidences qu’ils passe sous silence ?
    L’avenir le lui (nous) dira …

  • Amusants ces éternels articles sur les US, c’ est toujours la même chose: « ils  » sont responsables de tout ce qui arrive de mauvais sur cette terre, « ils » contrôlent tout dirigent tout, rien ne leur échappe, ils sont super forts malgré le fait que pour les autre « ils » sont stupides, ne comprennent rien a rien, sont totalement décadents et depuis un siècle leur effondrement final n’ est plus qu’ une question de semaines…. On ne prête qu’ aux riches !

    • +1 D’ailleurs mon commentaire critiquant la stupioté de l’article n’a évidemment pas été accepté, heureusement que Contrepoints est censé favoriser la liberté !

      • Votre commentaire a été supprimé non parce qu’il exprimait un désaccord, mais parce qu’il était inconvenant.

  • Il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour voir comme principal problème de l’accord une « hégémonie » de l’Amérique. C’est faire semblant de ne pas voir l’éléphant au milieu du salon.

    Le vrai problème est que l’Iran a les coudées franches pour se construire sa bombe – légalement! – après dix ans. Un régime totalitaire, islamiste et millénariste aura donc entre ses mains le feu atomique. Il me semble que c’est un petit souci en soi qui dépasse un peu les pulsions anti-américaines de certains.

    Pour une vision un peu moins bornée de la situation le lecteur est invité à lire ma propre analyse:

    http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2015/07/16/vive-iran-nucleaire.html

    • Raison de plus pour pousser le nucléaire de génération 4, car il est inexploitable pour fabriquer des bombes nucléaires.

      • N’importe quoi.

        Ceux qui veulent faire la bombe fabriqueront en secret des réacteurs plutonigènes à coté de vos réacteurs de gen 4 ou bien enrichiront plus l’uranium.

    • l’accord va donner plus d’argent à l’état iranien càd plus d’argents pour déstabiliser le M.O et alimenter la guerre entre sunnites chiites. Cela veut dire qu’il risque d’avoir un plus grand chaos qu’avant.
      ce qui veut dire que je compte trois incovénients majeurs à cet accord: primo, donner à l’Iran la bombe nucléaire (et bien avant dix ans, si l’iran le veut). secundo, lancer une course à l’armement au M.O
      tertio, donner plus de moyens à l’iran pour déstabiliser la région
      Cet accord me fait penser à l’accord avec la Corée du Nord. Obama ferait bien de regarder un peu l’histoire car il répète des erreurs du passé

  • Rappel de modération :

    Il n’existe pas de « liberté d’expression » d’insulter gratuitement les auteurs de Contrepoints.

    Pour les ennemis du libéralisme qui n’ont toujours pas compris ce qu’est la liberté d’expression, un petit rappel : http://www.wikiberal.org/wiki/Libert%C3%A9_d%E2%80%99expression#Fausses_id.C3.A9es_sur_la_libert.C3.A9_d.27expression

    • Cet article participe à décrédibiliser Contrepoints. rarement lu un article aussi mauvais. en vérité, la question n’est pas de savoir ce qui est vrai dans cet article mais ce qui n’est pas faux.
      Même la plupart des médias traditionnels publient des meilleurs articles sur l’Iran (en général, leurs articles ne sont médiocres) que cet article

      • Vous découvrez la lune ou quoi ?
        Il s’agit d’un point de vue typique des libertariens américains. Ce pacifisme clairement affiché est d’ailleurs le principal sujet qui les distingue des néo-conservateurs.

        Que vous ne partagiez pas ce point de vue ok. Mais ne venez pas expliquer ici que Contrepoints n’a pas à publier un tel message libertarien, c’est ridicule.

  • L’auteur ne connait manifestement pas grand chose au Moyen Orient.
    « L’Iran n’a jamais menacé les États-Unis ou Israël. » vous voulez rire ?? il suffit de regarder ce que disent les officiels du régime iranien, ils menacent clairement les USA et Israel. Tous les jours, ils crient mort à l’amérique. ils les haissent. Obama fait exactement la même chose que Carter qui avait aussi essayé un rapprochement avec l’iran qui a lamentablement échoué. On ne peut pas s’allier avec un régime tel que l’iran pour la simple et bonne raison que le régime iranien hait profondément l’occident. L’iran est une théocratie. elle est dirigé par une secte qui hait l’occident. Il pratique jute un double discours dans le but de faire cesser les sanctions économiques contre lui. Je ne sais pas si vous savez mais l’attentat contre le pape Jean Paul II a été formé par l’iran (et non pas par le KGB comme la cia a voulu le faire croire). l’iran finance le terrorisme (y compris sunnite) et participe au chaos au moyen orient (ceci dit l’arabie saoudite finance aussi le terrorisme). en irak, les milices chiites sont à long terme bcp plus dangereuses que l’état islamique. elles commettent aussi des exactions sauf qu’elles ne les filment pas. le djhadisme chiite ne veut pas bcp mieux que le djhadisme sunnite

    • si on laisse l’iran se doter d’armes nucléaires, les puissances sunnites (arabie saoudite,…) voudront aussi avoir des armes nucléaires. je pense que n’importe qui peut comprendre qu’il est dangereux d’avoir une course au nucléaire dans une région aussi instable que le moyen orient, cela représenterait un risque pour le monde entier.

      • @jacques : ce qui ne colle pas dans votre discours, c’est l’acceptation que des états dans le monde se permettent d’intervenir dans la politique d’autres. Vous qui en rappelez à l’histoire, revenez nous voir lorsque justement vous aurez révisé celle de l’IRAN et sa région.
        Les « régimes horribles », pour employer vos termes, existent car justement ils côtoient d’autres régimes dont l’interventionnisme ou l’impérialisme n’a pas de limites. Vous pouvez pareillement reprocher aux paradis fiscaux d’exister, mais ils doivent leur essor aux états qui les entourent et qui sont des enfers fiscaux. Les deux relèvent de la même logique.

  • « l’occupation israélienne de la Palestine par le nettoyage ethnique et la conquête militaire, ce qui a engendré le Hamas » qu’est ce qu’il faut pas entendre comme connerie. Quel nettoyage ethnique ?? si Israel pratiquait un nettoyage ethnique, il n’y aurait plus de palestiniens.
    Le Hamas a pris le pouvoir justement quand Israel s’est retiré de manière unilatérale de la bande gaza.
    Même chose au Liban, le Hezbollah a vu son pouvoir grandir quand Israel s’est retiré du Liban.
    D’ailleurs, quand on regarde ces dernières années, à chaque retrait israélien, à chaque concession israélienne, il y a un regain du terrorisme et on voit le pouvoir des organisations terroristes grandir.
    Attention, je pense que dans les deux cas (retrait de gaza et du liban) c’étaient une bonne chose pour Israel mais cela n’a en rien rapproché à la paix.
    Israel n’a fait que se défendre, ce sont les arabes qui ont attaqués Israel pas l’inverse. En gros, ce que l’on reproche à Israel c’est de savoir se défendre.
    On ne peut qu’occuper ou coloniser des terres qui ont jadis appartenus à des gens et qui en ont été dépossédés .Ce n’est pas le cas ,puisque cette terre a été ottomane,puis britannique. En fait, on pourrait dire que les Turcs ont été dépossedés ,car ils en ont eu la propriété pendant plusieurs siècles .Les Palestiniens, immigrés récents, n’en ont jamais eu la propriété politique ; Ils n’étaient que des colons venus de plus de 30 pays, et en 1948, ils ont refusé leur premier état en répondant NON à l’ONU, à la proposition de créer un état qui leur soit propre, et sont partis d’eux même sur ordre de leurs chefs. « La somme des preuves essentielles actuellement à notre disposition, indique que l’évacuation de la Palestine est due à l’exhortation des chefs militaires ou politiques des États arabes eux-mêmes. » (Analyse de l’institut des affaires publiques (Washington). l’Etat juif se voit attribuer arbitrairement les « frontières de 1967 ». Un bornage qui n’est que la ligne d’armistice de 1949. Une ligne de cessez-le-feu qui pourra, éventuellement, devenir frontière internationale que suite à un accord de paix approuvé et signé par l’Etat d’Israël. Jusqu’à lors, cette ligne ne peut légalement être considérée autrement.
    les « palestiniens » d’aujourd’hui sont en grande partie de descendants d’immigrés des pays arabes qui ont chassé les juifs et les chrétiens. ces gens n’ont aucune légitimité. le principale problème s’est qu’au moment de la création d’israel on a hésité à appeler le nouvel état palestine ou israel. on aurait du l’appeler palestine. le « peuple palestinien » n’est qu’une invention communiste après la guerre des 6 jours. https://www.facebook.com/notes/jean-pierre-moreschi/aurait-on-invent%C3%A9-le-peuple-palestinien-/505923392799868 En suivant le raisonnement des propalestiniens,ils devraient être offuscé de l’existance meme de la Jordanie qui a « colonialisé » 80% des terres « Palestinienne » (les 20 autre etant la Judée-Samarie et la bande de Gaza).
    Comme quoi… quand c’est la Jordanie, ca ne dérange pas. lisez ceci: http://www.dreuz.info/2014/08/france-vague-darrets-cardiaques-en-decouvrant-la-une-dun-vieux-journal-lintransigeant/ http://www.dreuz.info/2014/08/16-mai-1948-les-troupes-arabes-envahissent-la-palestine-ils-ont-vole-la-terre-des-juifs/ http://www.dreuz.info/2014/09/crise-de-nerfs-chez-les-antisionistes-un-journal-de-1945-rappelle-que-les-palestiniens-ce-sont-les-juifs/ comme quoi lire les journaux à la fin des années 40 cela a bcp d’intérêt
    http://www.aschkel.info/tag/mythes%20et%20realites%20du%20proche-orient/

  • L’auteur ne semble non seulement n’avoir pas des grandes connaissances en relations internationales mais en plus, il a parti pris idéologique. Il réfléchit de manière totalement idéologique.
    Les USA sont une grande puissance et agissent comme tel (càd de manière impéraliste). Il décrit les agissements des USA comme si c’étaient le seul pays qui agissait de la manière alors que c’est faux, les autres grandes puissances agissent de la même manière.
    C’est à se demander si l’auteur a entendu parlé de la guerre froide ?
    Le principal incovénient de cet accord c’est que cet accord permet à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire (même avant 10 ans).
     » Il n’a pas essayé de construire une bombe atomique » là, la mauvaise foi a dépassé toutes les limites. comment peut on croire sérieusement cela ? bien sûr, si l’iran dépense des centaines de milliards de dollars dans ce programme ce n’est pas pour avoir d’arme atomique.
    Marrant, l’auteur met sur le même plan un régime totalitaire dirigé par des fanatiques islamistes comme l’iran que des régimes démocratiques comme les USA et Israel.
    Israel a agressé ses voisins ? l’auteur déforme complètement l’histoire. israel a tjs cherché à se défendre contre ses voisins arabes qui voulaient le détruire

  • « L’Iran a signé le Traité de non-prolifération nucléaire et a été soumis à des inspections avant les dernières négociations » l’iran n’accepte des inspections que sur certains de sites (pas sur tous).
    Oui, l’Iran a signé le Traité de non-prolifération nucléaire ce qui ne change rien au fait qu’elle viole ce traité.
    Israel possède la bombe atomique et a prouvé qu’elle faisait une bonne utilisation de cette dite bombe.
    Israel est persecutée par la « Communauté internationale » (il suffit de voir l’ONU qui préfère persécuter Israel plutôt que s’occuper de régimes horribles comme la corée du nord), cela consiste un plus grand garde fou que n’importe quel traité international. Quand on voit les réactions quand Israel ne fait que se défendre de manière légitime, imaginez les réactions si Israel utilise sa bombe. En plus, comme je l’ai dit, Israel est une démocratie, ce n’est pas un pays dirigé par une bande de fanatiques islamistes

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cet article montre que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le Président de la République nouvellement élu relance insuffisamment le nucléaire (14 EPR, 35 à 40 % du mix électrique), et laisse la France en grande fragilité pour la sécurité et l’indépendance de son approvisionnement électrique en hiver, malgré un appel massif à l’éolien maritime ruineux.

Décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (... Poursuivre la lecture

Alors que la France et l’Allemagne avaient trouvé mi-janvier un consensus pour inscrire à la fois le gaz et le nucléaire comme énergies dites « de transition » dans la taxonomie verte européenne, Berlin vient de faire marche arrière. L’information est tombée ce mardi sur le média Contexte confirmée ensuite par Marianne : « l'énergie nucléaire n'est pas durable et ne doit donc pas faire partie de la taxonomie » a déclaré le porte-parole du ministère allemand de l'Économie et du Climat dirigé par le Vert Robert Habeck au sein de la coalition SP... Poursuivre la lecture

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles