Sur internet, Valls va lancer la Brigade des Gentils contre les Méchants

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Internet Surveillance - Credits Mike Licht (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sur internet, Valls va lancer la Brigade des Gentils contre les Méchants

Publié le 31 mai 2015
- A +

Bon, la Loi Renseignement qui va sniffer du paquet internet partout, ça, c’est fait : au moins, maintenant, les dangereux djihadistes qui pullulaient sur le web n’ont qu’à bien se tenir. Fini, les échanges de manuels pour faire des bombes camouflés dans des images de petits chats mignons ! Le terrorisme étant une affaire réglée, on peut passer aux choses sérieuses. Par exemple, on va fliquer les chômeurs.

Oh. Zut, ça s’est vu, des réseaux sociaux ont grogné très fort et l’amendement, propulsé sous le radar d’un Rebsamen totalement à la ramasse sur le coup, a finalement été retiré. Soit. Ce sera pour une autre fois, quand les gens auront le dos tourné.

dog laugh

En attendant, ne nous refroidissons pas, il ne faudrait pas que tous les autres, ceux qui ne sont ni djihadistes ni chômeurs, se retrouvent sans la nécessaire protection de l’État lorsqu’ils surfent comme des enfants sur des intertubes tous les jours plus dangereux. Et ce ne sont pas de vains mots. Il ne faut plus que les gens se rendent, innocemment, sur des sites ici ou là, et se retrouvent ou bien insultés, maltraités, bombardés par de la violence verbale sans frein ni loi, ou qu’ils soient victimes de racisme, d’antisémitisme, ou pire encore, qu’ils se retrouvent englués dans les dédales improbables d’un complotisme fétide.

Non, la République ne peut pas laisser faire ça, elle est au-dessus de ça, la République et l’État doivent ABSOLUMENT intervenir pour sauver les innocents, tous ces enfants (vous y pensez, aux enfants, hein, vous y pensez, bordel !) qui, perdus, trottent d’un site à l’autre sans se rendre compte qu’au moindre faux clic, ils peuvent se retrouver embrigadés par LES PIRES ENGEANCES du Web, et qu’ils pourraient SE FAIRE LAVER LE CERVEAU par des djihadistes qui les auraient appâtés avec des images de chats mignons, pour PARTIR EN SYRIE ET REVENIR POSER DES BOMBES CHEZ NOUS, PARCE QUE C’EST COMME ÇA QUE ÇA SE PASSE MES PETITS AMIS en Vérité Je Vous Le Dis AAAAH C’EST TROPORIBLE IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE !!1!

Excusez-moi, je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai… j’ai eu un accès de vallsite aigüe.

Toujours est-il que la question, prégnante, lourde et indispensable, de la sécurité sur internet est encore posée, d’autant que notre Vénérable Premier Ministre s’est fixé comme Honorable But de lutter contre l’antisémitisme et le racisme en ligne.

Il va donc mettre en place son « unité nationale de lutte contre la haine sur Internet » dès cet été, qui sera chargée de surveiller plein de sites Web et de rapporter aux autorités les discours de haine en ligne. Ce même Escadron De La Muerte Anti-Webvilains pourra aussi distribuer des avertos à Google, Facebook ou Twitter si ces derniers ne font pas leur travail de modération correctement (au bout de trois avertos, ils auront un blâme. Et au bout de trois blâmes, Manuel Valls prendra directement contact avec eux, pour leur faire des propositions qu’ils ne pourront pas refuser).

Enfin, une mission d’importance lui sera confiée en plus de ces indispensables nettoyages internautiques : la Phalange Nationale d’Action Numérique sera aussi chargée de créer des « cyberpatrouilles » destinées à traquer les propos racistes ou antisémites au plus profond des intertubes afin de les extirper, d’en traquer leurs infâmes auteurs, et de les choper pour les jeter, tremblants et humiliés, devant les pieds impitoyables de la Justice Républicaine, qui ne manquera pas, foi de Manuel Valls, d’être particulièrement sévère. Sapristi, ça va déboîter du poney !

minion gru danseBon, on ne sait pas encore tous les détails d’organisation certainement croustillants de ces Voltigeurs du Web, et s’ils seront par exemple intégrés à Pharos, la superbe et efficace plateforme de signalement des contenus illégaux en ligne du gouvernement, actuellement animée avec force GIFs, lumières colorées et fumigènes tourbillonnants, par des policiers et des gendarmes de l’OCCLICTIC l’OCULTIC l’OCCCLL hum de l’OCLCTIC, l’Office Central de Lutte Contre les Chatonmignons qui Transitent des Informations Cryptiques en loucedé.

On le voit, les choses sont prises au sérieux au plus au niveau de l’État : c’en est enfin fini du temps du Far-West de l’internet, où des pistoleros sanguinaires et des desperados sans morale pouvaient régner par la terreur sur Facebook, Twitter ou Doctissimo ! Terminées, les insultes antisémites et les blagues de blondes sexistes sur les forums spécialisés ! Il va y avoir du ménage sur les intertubes français ! Fini le cyber-harcèlement sur Call of Duty ou Battlefield ! /B et 4Chan n’ont qu’à bien se tenir !

… Hum. Wait.

one-does-not-simply-oh-wait-one-does-never-mind

Si l’on exclut justement les honorables gendarmes et policiers de l’OCULTIC CLICTOCUL Office Central Truc, qui n’y sont pour rien, et si l’on écarte aussi les membres du gouvernement et notamment Valls qui ont pondu cette magnifique idée, il apparaît qu’à peu près personne pratiquant couramment les internets actuels ne peut imaginer sérieusement que cette Brigade d’Intervention Rapide Des Gentils Contre les Méchants va avoir le moindre effet, si ce n’est d’enduire une fois de plus les politiciens d’une épaisse couche de ridicule collant. L’internet est, par nature même, l’immense océan dans lequel s’ébrouent toutes les passions, toutes les expressions, et se développent tous les prurits les plus ridicules. Deux minutes passées sur n’importe quel jeu en ligne feront sauter tous les klaxibulles des pauvres Voltigeurs du Web de Valls. Inversement, il n’est pas très compliqué de trouver, sur Twitter, Facebook, ou que sais-je, des comptes, pourtant adoubés par le pouvoir, et animés par des groupes d’individus pas tous les jours bisous-bisous, aux expressions parfois choquantes, racistes, antisémites ou xénophobes.

Bref : la tâche assignée ressemble à du gros n’importe quoi qui fleure bon la police politique, et ce n’est même pas une exagération, puisqu’on se rappellera à toutes fins utiles que la Chine a mis sur pied une « armée de l’ombre » qui écume l’internet chinois pour le nettoyer de toute politique contrariante et de toute dissidence. Que la France prenne aussi ouvertement exemple sur un pays totalitaire communiste redonne décidément un espoir pour cette France vraiment trop libérale !

Car en plus de ses Voltigeurs dûment assermentés, Manuel Valls nous explique vouloir mettre sur pied une Fondation de droit privé qui fournira des outils de propagande à un « bataillon de community managers de l’État » pour s’opposer non seulement aux terroristes de tout poil, mais aussi aux sites dits « complotistes » qui ont le mauvais goût de miner la crédibilité des informations officielles.

oh yes

Snif, snif, mais tout ceci sent décidément très bon et ne laisse aucun doute ! C’est génial, on gagne encore plusieurs points sur l’échelle de liberté, les enfants. Ce socialisme est vraiment, vraiment magique.

Vous chérissiez l’internet français délicatement bordé par le minutieux travail de la HADOPI ? Vous appréciez l’internet sur écoute par un gouvernement très très attentif ? Vous allez adorer l’internet policé par Manuel Valls et sa fine équipe de propagandistes et de gardes-chasse.

voltigeurs du web de valls
—-
Sur le web

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Sacré Valls c’est l’anti russ meyer de la politique Point ou peu de gros lolos justement dans ce scénario d’un moralisme attendu, et qui viendrait s’en plaindre dès lors que ça tient en haleine, ça dépayse à fond les bananes, c’est rempli d’humour, ça nous livre sa petite réflexion historique et politique tout en points de vue excessifs pour une délectation supérieure, et au final on repart avec le sentiment d’avoir voyagé gratis – ou presque – dans l’un des meilleurs pires club de vacances qui soit comme une sorte de paradis communiste e n délire.Il,ne manque plus que Juppé au menu pour que la suggestion sur le déterminisme socialiste devienne une vertu réellement ..LOL

  • Qu’est-ce que Christophe Barbier et Séguolène Roral, fans de l’internet chinois devant les dieux, pensent de touça ? J’imagine qu’ils ont sabré du bon champagne pour fêter l’avènement de cette nouvelle ère d’internet !

  • Fou rire avec le CLICTOCQI… Bon, ils vont se noyer, nozamis surveilleurs. Ou alors il y aura tellement de condamnations que c’est en fait une taxe déguisée, genre distribution d’amendes à tous les étages. (On va tous se lancer dans la périphrase à la Audiard, je le sens.)

  • J’aime pas pinailler pour les fautes de frappe, mais « au plus au niveau de l’état » ça pique les yeux.
    Article sympa sinon 😉

  • Ça s’appelle comment déjà, quand un État entend régenter les sentiments des citoyens?…

  • « Ce sera pour une autre fois, quand les gens auront le dos tourné. »

    Au début du mois d’aout, c’est le meilleur moment pour nous enfler…

  • Ça ne leur suffit pas, aux socialos, d’avoir les médias, les syndicats les acteurs et tout ce qui bouge et fait bouger pour les soutenir ? Ben ils sont drôlement mal….

  • je sais pas ce qu’il fume et ou ce qu’il boit mais ça ne l’arrange pas côté cerveau le père valls ; il faut le mettre au yoga , ça peut le calmer et lui redonner un peu d’oxygène pour lui redonner des idées claires et censées ; sa santé mentale me donne beaucoup de soucis…..

  • Écroulé de rire.

    Tout le monde, il est beau. Tout le monde, il est gentil…

    Ce sont quand même des simplets complexes à la tête du pays. Des simplexés (nouveau mot).

  • Le changement c’est maintenant.Le socialototalitarisme UMPS,d’une société de contraintes à une société de surveillance généralisée,avec la complicité des faiseurs d’opinion d’une presstituée largement subventionnée.
    Ceux qui utilisent internet et ceux qui refusent ces technologies seront sous la loi des suspects. Malheur à celui qui n’est pas Charlie, qui devra être identifié et traité selon la rédaction de la messe du JT d’A2 et consorts.Le terrorisme n’est qu’un alibi,comme la défense de la démocratie pour les interventions militaires extèrieures…

    • bonjour Pépin ,bien vu et décrit ,cependant personne n’est encore tenu d’observer la liturgie en vogue .Vous me direz ,fort justement, que l’on chercherait en vain un média audio-visuel qui ne soit pas peu ou prou complice de ces gens là ,quitte à changer illico de maître lorsque la vapeur et le sens du vent seront inversés ….

  • C’est coherent: Pour le mentonnant de Matignon, comme pour tous les socialistes d’ailleurs, ‘1984’ n’est pas un avertissement, c’est un manuel.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article disponible en vidéo ici.

Qu'est-il arrivé à Téléperformance ?

L’entreprise Téléperformance était connue pour sa santé de fer et ses performances boursières. Son cours a été multiplié par 10 000 % depuis son introduction en bourse, au point de la faire entrer au CAC40 en 2020.

L'entreprise emploie 420 000 personnes à travers le monde pour sous-traiter des services consommateurs distants, comme les centres d’appels pour le SAV ou la vente, ou encore le contrôle d’identité lors de l’inscription à une néobanque en ligne.

... Poursuivre la lecture
elon musk
3
Sauvegarder cet article

En affichant son attachement à la liberté d’expression, Elon Musk a réveillé tous les censeurs progressistes et les régulateurs étatistes ou para-étatistes qui estiment que les médias doivent demeurer leur chasse gardée, préservée d’un grand public toujours perçu comme une menace.

Depuis le rachat chaotique de Twitter, régulateurs, politiciens et influenceurs se bousculent dans les médias pour mettre en garde contre le « dangereux libertarien » Elon Musk qui menace l’ordre moral numérique des élites progressistes.

 

Les... Poursuivre la lecture
visage d'une personne avec du scotch sur la bouche
6
Sauvegarder cet article

Encore une fois, l’État français sombre dans le ridicule et la tentative de censure la plus vile.

On apprend que le site de vidéos en ligne Rumble n’affiche plus qu’un petit panneau laconique pour les visiteurs provenant de la France.

C’était une étape sinon prévisible, du moins logique, après les derniers articles de la presse de grand chemin qui nous expliquaient il y a quelques jours à quel point certains sites se vautraient dans le complotisme le plus sale et allaient jusqu’à oser relayer sans honte des chaînes d’inf... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles