Le Forex fait toujours fantasmer…

Bourse - NYSE Euronext - the trading floor at euronext - Credits Perpetual Tourist (CC BY-NC-SA 2.0)

Régulièrement, l’AMF publie la liste des sites qu’elle n’a pas autorisé

Par Thibaut Doidy de Kerguelen.

Bourse  (Crédits jam_90s, licence Creative Commons)
Bourse (Crédits jam_90s, licence Creative Commons)

L’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) publient régulièrement une nouvelle mise à jour de leur liste des sites Internet proposant des investissements sur le forex sans y être autorisé par les organismes de régulation français.

En voici la dernière mouture : www.amf-france.org.

Il s’agit de la 13e alerte émanant des deux autorités de contrôle depuis juillet 2011. Cette « liste noire » comprend désormais 70 sites, contre 65 lors de la précédente mise en garde faite à la fin du mois de mars. Décidément, plus l’AMF veut réguler, plus il y a d’offre.

Rappelons que le Forex est un investissement à haut risque que nous considérons pour notre part comme procédant plus du casino que de l’investissement ou du placement à proprement parlé.

Les sites figurant sur la liste de l’AMF ne sont pas agréés par celle-ci, ce qui veut dire qu’en cas de litige, vous êtes tenu par la législation du pays d’origine de l’opérateur et ne pouvez pas vous réclamer du droit français. Certains sont des plateformes de distribution, c’est-à-dire qu’ils prennent une sur-commission… que voulez-vous, faut bien vivre… Seuls quelques uns sont potentiellement des escrocs, à vous de les découvrir ! (non, il n’y a rien à gagner…)

Sur le web