L’acteur Vince Vaughn soutient la candidature libérale de Rand Paul

L’acteur américain a défendu ses idées libérales lors d’une conférence organisée par des étudiants libertariens.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’acteur Vince Vaughn soutient la candidature libérale de Rand Paul

Publié le 3 mai 2015
- A +

Par Matt Welch, depuis les États-Unis

Vince Vaughn & Ron Paul
Vince Vaughn et Ron Paul (RonPaul.com)

L’acteur comique Vince Vaughn (Swingers, Serial noceurs, la seconde saison à venir de True Detective), qui a déjà exposé publiquement ses idées libérales, a poursuivi dans cette voie le week-end dernier sur le campus de l’UCLA, où il tenait une conférence pour les Young Americans for Liberty, une importante organisation étudiante libertarienne qui avait soutenu la campagne de Ron Paul durant la présidentielle américaine de 2008.

Selon un compte-rendu de The Fix College, l’allocution de Vaughn a porté sur Hollywood, la liberté d’expression, l’endoctrinement politique sur les campus, Edward Snowden (« Je considère que Snowden est génial ») et bien sûr la famille Paul :

« J’ai appris à connaître Rand Paul à travers son père Ron et je le trouve très conséquent sur un certain nombre de sujet qui ont trait à la liberté ; je l’apprécie énormément » a-t-il déclaré. « Il y a certaines choses que je ne parviens pas totalement à comprendre [dans les orientations politiques de Rand Paul, mais]… c’est actuellement le candidat en course pour la présidentielle qui est le plus en phase avec mes opinions et mes idées philosophiques. »

« Mais pour moi, Ron était le meilleur représentant de la tradition de la liberté », a affirmé Vaughn, sous les applaudissements des étudiants.

Le passage suivant concernant les liens entre Hollywood, le libéralisme et les artistes est assez intéressant :

« Mon truc n’est pas nécessairement de me faire bien voir là-bas ou d’essayer de convaincre les gens à adhérer au mouvement », a-t-il dit. « Je considère qu’il est important d’être en phase avec ses convictions et d’être franc sur ce sujet dans les conversations. »

Il a affirmé avoir reçu de discrets compliments à Hollywood : « Certaines personnes viennent me voir parce que j’ai évoqué ces sujets, toujours pour me confier des choses comme (mais chut, c’est un secret !) : « Je suis si content que tu défendes ces positions. De mon côté, je ne peux rien dire, mais je suis avec toi. » »

Et si on soutient l’idée que les libéraux devraient s’appuyer sur la culture pop pour promouvoir leur cause, Vaughn répond qu’il ne cherche jamais à défendre ses opinions à travers de tels projets.

Lire aussi cet article de The Federalist.


Sur le web. Traduction en français pour Contrepoints : Raphaël Marfaux.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Good 🙂 J’ai l’impression que ça commence à devenir un peu trendy d’être libertarian de l’autre côté de l’Altantique

  • « Vaughn répond qu’il ne cherche jamais à défendre ses opinions à travers de tels projets. »

    C’est sûr que ça change de certains…

  • Gainsbourg brûlant au briquet un billet de 500 francs, Depardieu fuyant l’oppression du gouvernement ou encore Coluche disant : « Si il y avait un impôt sur la connerie, l’état s’auto-financerait! » : tiens-donc, serait-ce des stigmates de libéralisme chez nos vedettes?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Donald Trump à un meeting
0
Sauvegarder cet article

Trump, désormais valet puant des Républicains, est expressément maintenu le plus éloigné possible de la Géorgie et du run-off (deuxième tour) entre Walker (Républicain) et Warnock (Démocrate) qui aura lieu le 6 décembre prochain.

 

Le problème de la Géorgie

Run-off sans enjeu réel, vu que les Démocrates ont déjà remporté le Sénat (tenant compte de la voix de Kamala), suite à la bérézina de tous les candidats sauf un poussés par Trump au Sénat, qui ont perdu la mère de toutes les élections imperdables.

En Géorgie, Wal... Poursuivre la lecture

Avec le conflit en Ukraine, les questions de défense européenne sont devenues plus d’actualité que jamais. Dans le même temps, certaines initiatives comme le bouclier antimissile sous initiative allemande posent des questions sur sa réalité.

Pour avoir des réponses, la rédaction s’est entretenue avec Jean-Dominique Merchet, journaliste à L’Opinion et spécialiste des questions de défense nationale et internationale. Entretien réalisé par Alexandre Massaux.

 

Alexandre Massaux : Le développement d’un bouclier antimissi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles